E-commerce

Comment optimiser le ROI des campagnes Google Shopping ?

Optimisation-ROI-Google-Shopping

Anaïs Zech

Webmarketing chez Pricing Assistant
Webmarketeuse au sein d'un start-up, mes sujets de prédilection portent sur les nouvelles solutions et technologies en lien avec le e-commerce.

Arrivé en France en 2010, après une création en 2002 (sous le nom de Froogle), Google Shopping est un service du géant mondial des moteurs de recherche. Ce comparateur de prix et site de vente en ligne est devenu fondamental à tout e-commerçant tel que vous.

Optimiser-ROI-campagnes-Google-Shopping

Financé directement par vos campagnes, Google Shopping, auparavant dénommé Google Product Search, vous offre un canal supplémentaire de vente. Il vous permet de promouvoir vos produits en leur offrant une plus grande visibilité. Grâce à la qualité de son expérience d’achat, les internautes sont davantage tentés de cliquer sur votre lien puisqu’il mène directement vers l’objet de leur recherche. Google Shopping présente ainsi de nombreux atouts permettant d’optimiser le ROI (retour sur investissement) de vos annonces.

Pricing Assistant a réalisé une infographie qui vous détaille de nombreux conseils pour réussir votre campagne Google Shopping. Découvrons tout ce qu’il faut savoir de majeur sur le service de vente du numéro un des moteurs de recherche.

 

Les éléments fondamentaux en matière d’achat en ligne 

L’infographie présente dans une première partie des statistiques clés qui mettent en exergue les comportements d’achat des consommateurs sur Internet.

L’une des données majeures mises en avant dans cette recherche documentaire est constituée par le chiffre relatif au PLA (Product Listing Ads). Élaboré à partir du flux de produits de Google Shopping, cet outil affiche directement dans les résultats de recherche des annonces d’articles avec leur visuel. 46% des clics des internautes sont attribués aux campagnes shopping pour les e-commerces lors du deuxième trimestre 2016.

Ce chiffre porte sur le marché d’Amérique du Nord. Ce pourcentage est en forte augmentation depuis plusieurs années. En effet, au troisième trimestre 2013, il était établi à une petite vingtaine de pour cent. D’après le dernier rapport « Digital marketing » sur les performances à travers les canaux numériques de Merkle, il sera supérieur à la moitié des clics d’ici la fin de l’année 2016.

Parallèlement, zoomons plus spécifiquement sur le marché français. L’hexagone compte environ 35,5 millions d’individus qui achètent désormais sur Internet. Cela représente plus de la moitié de l’ensemble de la population française et 26 transactions par seconde. Autant dire que ce chiffre à lui seul explique l’impérieuse nécessité pour chaque e-commerçant de promouvoir son activité et ses produits sur le Web.

Cela représente près de 65 milliards d’euros pour 450 millions de colis, ce qui place la France au cinquième rang mondial, selon la Fevad. Cette année, un record de plus d’un milliard de transactions devrait être réalisé.

Par ailleurs, 45% des internautes qui ont effectué une recherche sur Internet en France ont utilisé un moteur de recherche, tel que Google ou Bing, avant leur décision d’achat. Là encore il s’agit d’une proportion tout à fait non négligeable qu’il convient de capter pour doper les ventes effectuées par votre boutique en ligne.

Enfin, notons que 90% des internautes français achètent depuis leur ordinateur et seulement 4% depuis leur smartphone. Néanmoins, cette plateforme représente une réelle opportunité pour les e-commerçants.

 

7 bonnes pratiques pour booster vos campagnes Google Shopping

La deuxième partie de l’infographie de Pricing Assistant se concentre sur les caractéristiques des données du flux de Google Shopping et leurs conséquences sur vos campagnes. À travers 7 thématiques, elle vous offre de véritables conseils professionnels pour votre activité de e-commerçant afin d’optimiser vos annonces.

  • Le titre
    Pour maximiser l’impact de votre annonce sur Google Shopping, votre titre doit idéalement compter 70 caractères. En clair, soyez bref. Intégrez-y les mots clés que les internautes utilisent principalement dans leurs recherches sur Internet. Autant que possible, inscrivez dans votre titre la marque, le type de produit et ses principaux attributs.
  • La description
    Capitale à votre annonce shopping, la description de votre produit doit être rédigée avec soin. Elle doit compléter les informations fournies dans le titre en précisant les caractéristiques de votre produit et en visant les requêtes Internet formulées par vos acheteurs potentiels. Par exemple : « Canapé droit 3 places, Nom, Marque, déhoussable, fixe, en tissu, 179x82x79 cm. Pieds chromés […] Déclinable en plusieurs coloris. Original et résolument tendance ! ».
  • La catégorie produit
    C’est une information qu’il est recommandé de renseigner et, dans quelques cas, qui est même obligatoire. L’attribut se définit par la taxonomie de Google en choisissant la catégorie la plus appropriée pour votre produit. Il doit spécifier le chemin d’accès ou l’identifiant de la catégorie. Par exemple : « 234 » ou « Appareils électroniques > Audio > Composants audio > Microphones ».
  • Le code produit unique
    Il s’agit d’un ensemble d’attributs internationaux qui définissent le produit que vous vendez. Ainsi vous devez obligatoirement compléter les indicateurs GTIN (Global Trade Item Number) et « Marque » ainsi qu’idéalement « Référence Fabricant ».
  • L’image
    Pour booster l’efficacité de votre annonce, l’image que vous choisissez est fondamentale pour inciter l’internaute à cliquer sur votre produit et pour le moteur de recherche. Votre image doit être en haute résolution, de format 800 x 800 pixels dans l’idéal et être sur fond uni blanc, gris ou couleur claire.
  • Le lien
    Essentiel à l’expérience utilisateur et obligatoire, le lien renvoie vers la page de destination du produit.
  • Le prix
    Autre donnée capitale de votre campagne Google Shopping, le prix doit être fixe, correspondre à la mention de votre page liée ainsi qu’être dans une devise et un format conforme.

 

Optimiser-ROI-campagnes-Google-Shopping

Pour augmenter les performances de vos campagnes Shopping, il existe deux facteurs déterminants à prendre en considération. Le premier concerne la qualité des annonces qui passe par l’envoi de flux de qualité.

Pour soigner ce facteur, les conseils citées ci-dessus devraient vous aider. Le deuxième facteur concerne l’ajustement de vos enchères en fonction des données du marché. En fonction du nombre de campagnes et du nombre de produits proposées, vous pouvez ajuster vos enchères soit de manière manuelle, soit automatiquement à l’aide d’un outil.

Pour être accompagné sur cette partie, n’hésitez pas à contacter l’équipe de Pricing Assistant qui vous conseillera sur le fonctionnement le plus adapté à votre e-commerce.

Retrouvez nos articles sur la bonne tenue de vos différentes campagnes :

3 commentaires

3 Comments

  1. Anthony Dumont

    17 octobre 2016 at 12 h 55 min

    Merci pour cet article très pertinent. Je crois que le fait d’avoir une campagne Shopping ne va pas seulement vous placer dans les résultats de recherche sur google.fr/shopping, vous serez également visibles sur google.fr/com, en fonction du lieu géographique où vous souhaitez que vos mots clés soient actifs.

    • Romain Stevens

      21 octobre 2016 at 18 h 29 min

      Effectivement, un autre avantage pour les annonceurs E-commerce, c’est de pouvoir afficher les annonces textuelles en même temps que les annonces shopping ! Occuper « l’espace » est aussi important !

      • E-commerce Nation

        24 octobre 2016 at 14 h 55 min

        Merci pour cette réponse ! Il est toujours intéressant d’avoir des réponses claires lorsqu’on avance de nouvelles problématiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top