Crossborder

Quels sont les facteurs de succès du e-commerce aux Pays-Bas ?

Maxime Vigneaud

Étudiant en M1 d'informatique et véritable touche à tout, je découvre et redécouvre chaque jour le e-commerce et ses nombreuses facettes.
Publishing manager sur E-commerce Nation.

Évoquer le e-commerce aujourd’hui ne doit pas seulement impliquer le e-commerce français. En effet le cross border devient de plus en plus important et les e-commerçants peuvent commencer à s’interroger de l’intérêt de s’étendre et des possibilités que cela offre.  La preuve de cette grande popularité est qu’un salon e-commerce est consacré à ce sujet cette année.

Pour s’intéresser de plus près au e-commerce européen nous pouvons commencer aux Pays-Bas grâce à cette infographie fournie par Hipay. Pour cela nous allons voir plusieurs points.

  • La démographie du Pays-Bas : combien d’habitants sont connectés dans quels réseaux dans quels groupes sociaux sont-ils répartis virgule quels sont les habitudes.
  • Les grands chiffres du e-commerce
  • Quelles sont les habitudes de paiement ?

Des possibilités de conversions accrues grâce à une population connectée

Le Pays-Bas est constitué de trois grandes villes : Amsterdam, Rotterdam, et la Haye. La plus grande de ces trois grandes villes, Amsterdam, compte 743000 habitants (population se rapprochant de celle de Marseille). La plus petite de ces trois villes, la Haye, est-elle comparable à Lyon.7

Le Pays-Bas est constitué de 16 millions d’habitants, soit environ 4 fois moins que la France. 90 % de cette population et urbaine et 13,6 million de ses habitants sont relié à Internet. En comparaison seulement 72 % des Français sont connectés à Internet.

Le marché du e-commerce au Pays-Bas est donc être très actif grâce à une population connectée et présente dans les villes. C’est élément prouvent également que les hollandais sont moins frileux au fait d’acheter sur internet et d’évoluer dans le e-commerce.

Le PIB moyen par habitant et de 44000 € environ, les Pays-Bas se classent donc parmi les 15 premiers pays mondiaux.  Le taux de pénétration mobile et de 116% : Les Néerlandais sont une population nomade mais également proche de l’environnement, en témoigne le nombre de vélo par habitant (1,125).

Les habitants des Pays-Bas sont ultra-connectés, en effet, un quart de cette population appartient à la catégorie des « millennials », ils sont jeunes et ont soifs de nouvelles technologies et d’innovations.

  • 99 % de ceux-ci sont connectés qu’il s’agisse d’internet ou sur mobile
  • 57 % de cette population utilise plus de 2 moyens d’accès Internet Par jour
  • 21 % de ces derniers avouent même en posséder 3.
  • 44 % de cette population souhaiterait avoir la même expérience quelque soit le canal de diffusion il faut donc pour les commerçants pouvoir fournir aux utilisateurs une expérience satisfaisante omnicanal.

8

Il est donc important de maximiser son potentiel en proposant une offre avec la même qualité quelle que soit la plate-forme. Les parcours d’achats multicanaux étant la clé d’une expérience utilisateur réussi et donc d’un e-commerce pérenne.

 

E-commerce et m-commerce déjà très populaires

Le e-commerce en Hollande reste en constante expansion. Cette dernière année a vu l’évolution de son chiffre d’affaire décoller de 16 %. Fort de leur expérience ultra-connectée, 18 % des transactions du -commerce sont réalisées à partir d’un mobile. Le e-commerce possède donc un réels poids en Hollande, et son impact ne va qu’augmenter au cours des années suivantes.

Les Hollandais n’ont pas peur d’effectuer un achat sur internet, en témoignent les 700 millions dépensé en ligne en article alimentaire et les 8,41 milliards d’euros dépensés en biens physiques.

Avec une moyenne de 1242 € de dépenses chaque année, le marché profite aux e-commerçants et les voix de conversions sont nombreuses. Un client habitué à faire des achats sur internet aura moins de souci à devenir clients d’autres e-commerces.

9

Ce sont les voyages qui sont les plus populaires, avec 25 % des parts de marchés attribués à ce secteur. Ils sont suivis par la billetterie avec 16 % puis la télécommunication avec 12 %.  Ce sont donc bien des services que nous retrouverons sur ce podium les biens matériels comme les vêtements ou les livres et les DVD prenons en effet 7 et 6% des parts de marché.

Un moyen de paiement essentiel pour les e-commerçants : iDEAL

Contrairement à la France dans le moyen de paiement principal est la carte bancaire, les Hollandais payent principalement grâce au moyen iDEAL. Ce sont en effet 60 % des transactions sur internet qui sont effectuées grâce à ce système.

Il s’agit en réalité d’un système de virement bancaire extrêmement populaire. Fiable pour les acheteurs, il confère un sentiment de sécurité et présente l’avantage d’une très grande facilité d’utilisation.

Il est également très sûr pour les e-commerçants puisque les paiements sont obligatoirement effectués en moins de 24 heures et sont obligatoirement traités, ce qui limite les risques de fraude.

iDEAL est majoritaire sur le marché hollandais, il est donc très important de le prendre en compte si l’on souhaite s’exporter dans ce pays.

10

Au Pays-Bas, la carte bancaire n’est effectuée que dans 8 % des cas. Elle passe après le paiement sur facture (18 %) et le regroupement des autres méthodes de paiement (qui constituent environ 14 % des transactions). Ces chiffres sont très différents de la France où 80 % du temps les cartes bancaires sont utilisées.

Lorsqu’on souhaite s’implanter à l’étranger il est donc important de faire un point sur les différentes notions constituant un pays.  Les habitudes sont différentes et varient selon la culture et la sensibilité de ses habitants.

Concernant les Pays-Bas, il ne faut pas négliger que la population est friande de nouvelles technologies et sait s’adapter aux modèles économiques présents sur internet. Le e-commerce et le m-commerce ne leur sont pas étrangers.

La Hollande reste donc un lieu de choix lorsqu’on souhaite s’implanter à l’international sans chercher à trop s’éloigner de la France puisque les retombées peuvent être bénéfiques pour les e-commerçants.

Découvrez l’infographie d’Hipay dans son intégralité.

4

1 commentaire

1 commentaire

  1. Eric

    6 septembre 2016 at 14 h 30 min

    Le principal problème pour pénétrer le marché hollandais reste de faire traduire son ecommerce en néérlandais 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top