Cette tendance était annoncée depuis plusieurs années mais, pour la première fois en France, l’audience des applications mobiles dépasse celle des sites web traditionnels. De nombreux facteurs ont permis cette croissance.

L’évolution des technologies tout d’abord, avec l’essor de la 4G et 4G+ en France. L’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) a par ailleurs déjà autorisé certains opérateurs, comme Orange, à débuter des expérimentations relatives à la 5G pour octobre 2017.

Une autre raison est la suprématie du géant Google qui a inclus le « mobile friendly » dans ses critères de référencement. Même si le label a disparu, ces critères continuent d’avoir un effet positif sur le ranking comme l’a confirmé la firme californienne.

Quelle relation les Français entretiennent-ils avec leur smartphone ? Quelles sont leurs attentes pour les achats en ligne ? Quelles tendances pour le marketing mobile ? Autant de questions que nous allons traiter dans cet article.

Les Français et leur mobile : une relation fusionnelle

Infographie chiffres insolites de 2016 en France

Alors que se sont déroulées les 6, 7 et 8 février derniers les journées sans téléphone portable, les chiffres prouvent que le comportement des Français sur l’utilisation de leur smartphone a beaucoup évolué.

Aujourd’hui 6 Français sur 10 sont des mobinautes, ils passent en moyenne 2h27 par jour sur leur mobile avec un pic d’audience entre 17h et 21h. Le smartphone est tellement omniprésent dans nos vies qu’il est le 2ème objet que nous emportons avec nous juste derrière nos clefs. Les Français seraient-ils devenus accros ?

Selon les auteurs de l’étude réalisée par le cabinet Deloitte : « Tout indique que le smartphone s’est imposé dans le cœur des Français comme le moyen d’accès privilégié à l’univers digital, que ce soit pour la communication, le travail, les achats et les formalités du quotidien, ou encore le divertissement. »

Concernant les applications mobiles, les Français en possèdent en moyenne 26 sur leur mobile mais seulement 6 d’entre elles sont utilisées régulièrement.

Parmi les nouvelles pratiques, les français s’habituent peu à peu et utilisent de plus en plus les assistants vocaux comme Siri ou Google assistant. Anecdote amusante à ce sujet : lors du Super Bowl de cette année, la diffusion du spot publicitaire pour Google Home a déclenché par accident les assistants vocaux d’un grand nombre de téléspectateurs qui regardaient l’évènement. En effet, si la publicité ne rivalise pas d’imagination en montrant le fonctionnement de l’appareil au sein d’une famille, plusieurs protagonistes du spot prononcent le fameux “Ok Google” qui active la reconnaissance vocale. Les témoignages de ces téléspectateurs stupéfaits et amusés se sont ensuite multipliés sur Twitter.

En résumé, le mobile a pris tellement d’importance dans nos vies quotidiennes qu’il représente à lui seul 52.7 % du trafic sur le web. Cette utilisation quotidienne a forcément un impact considérable sur l’e-commerce en France.

L’avenir du e-commerce s’écrit-il avec un “m” ?

Aucun doute, la croissance du e-commerce est dopée par le m-commerce. L’e-commerce a une croissance 13 fois supérieure au commerce traditionnel. En parallèle le m-commerce, lui, a une croissance de 31 % !

Même si la croissance du e-commerce ne se fait pas au détriment de la rentabilité, puisque 74 % des sites e-commerces sont rentables, il est crucial d’anticiper le virage du commerce mobile.

Infographie le commerce en ligne en 2017

83 % du top 30 des retailers en France ont développé une application mobile et 30 % des consommateurs ont déjà procédé à un achat via une appli marchande.

Pendant les soldes d’hiver, 24 % des ventes en ligne ont été enregistrées depuis un smartphone et 70 % des clients en phase d’achats présents en magasin ont consulté leur mobile pour comparer les offres.

Fidélisation du mobinaute

Le mobile est désormais ancré dans nos habitudes d’achat et son utilisation ne va pas cesser de croître. Toutefois, être adapté aux terminaux mobiles ne suffit plus : il faut rendre l’expérience mobile attractive et divertissante.

La gamification est un très bon moyen de fidéliser les e-shoppers : si l’acheteur laisse une évaluation positive ou un commentaire, il faut savoir le récompenser de son interaction avec votre appli ou site mobile. Par exemple lui faire collecter des récompenses virtuelles (un badge ou un statut de super e-shopper) pour finalement les transformer en récompenses réelles (bons d’achat, livraison offerte).

Plus l’expérience est ludique, plus le taux d’engagement augmente.

Personnalisation de l’expérience client

Les Français ont également évolué sur leurs attentes. Si le web-to-store ou le click and collect fonctionnent très bien pour générer du trafic en magasin, 68 % des utilisateurs en France avouent souhaiter recevoir des pushs promotionnels personnalisés en magasin.

La technologie utilisée pour permettre ce type de notification se nomme le “beacon” : ce sont de petites balises qui se signalent aux smartphones situés à proximité et leur permettent de se géolocaliser. Chiffre très surprenant quand on sait que la majorité des Français trouvent l’envoi de SMS promotionnels trop intrusif.

Infographie Mobile 1er canal de pub sur internet en 2017

Si les mentalités et les comportements d’achats changent, votre stratégie marketing doit elle aussi s’adapter et devenir “marketing mobile”.

Quand le marketing devient m-marketing

La publicité sur mobile connaît également une croissance titanesque. Les budgets publicitaires se tournent naturellement des médias traditionnels vers le mobile, de façon proportionnelle à l’augmentation du temps passé sur les terminaux mobiles.

Les prévisions pour 2017 annoncent que le mobile va devenir le 1er canal de publicité sur internet au monde. Le budget publicité mobile est estimé à 134 milliards de dollars annuels, ce qui est plus important que les budgets publicité presse, cinéma et affichage extérieur réunis.

À l’heure actuelle, la répartition des dépenses publicitaires sur mobile est de l’ordre de 80 % au sein des applications et 20 % sur les sites web mobiles. L’application qui récolte toujours les faveurs des e-commerçants pour promouvoir leurs produits reste l’indétrônable Facebook. La moitié du budget communication online est généralement attribuée aux Facebook Ads.

La tendance de “l’adaptative advertising” se confirme. Il faut que la publicité s’adapte au format pris en compte par le terminal de lecture, mais elle doit également s’adapter à son propriétaire. Les outils d’analyse et de tracking sont nombreux. Pourquoi se priver de les utiliser afin de proposer un service plus qualitatif en ligne et les inciter à revenir sur votre site ?

Vous n’avez que 39 secondes pour convaincre un mobinaute de rester sur une page, donnez-vous l’opportunité de gagner du temps supplémentaire avec le retargeting. Le reciblage publicitaire permet d’inciter vos clients ou vos visiteurs à revenir sur votre site internet en leur soumettant vos annonces publicitaires en temps réel sur les sites qu’ils visitent.


En conclusion, la prochaine étape sera donc de réduire au maximum le temps de chargement des pages sur mobile.

Les mobinautes estiment qu’une page doit se charger en moins de 3 secondes. Pourtant, en moyenne, le temps de chargement est deux fois plus long sur mobile que sur desktop. Il faut également prendre en compte  le fait que les contenus dynamiques alourdissent le poids moyen d’une page web. En 15 ans, ce poids est passé de 89 Ko à 2,6 Mo et ce chiffre ne fera qu’augmenter puisque les trackers et autres widgets ralentissent le chargement.

La mise en cache peut résoudre en partie ce problème. En effet, elle permet lors de la première connexion de rapatrier en local l’ensemble de l’interface et de la conserver en mémoire. Seules les mises à jour sont chargées lorsque l’internaute se re-connecte.

En 2017, le mobile sera plus que jamais au centre de votre stratégie.

Découvrez nos autres articles sur le m-commerce :

Infographie Relatia tendance mobile 2017

  • 26 Posts
  • 2 Comments
Community Manager chez Ecommerce-nation.fr Actuellement étudiante en Bachelor chef de projet webmarketing et conception de sites, je suis passionnée par le design, le référencement et les TIC. J'adore également découvrir les innovations technologiques au service du e-commerce.