5 exemples de campagnes emailing pour booster vos ventes pour Noël

Noël est à nos portes. C’est une période de haute consommation et un moment très important pour l’e-commerce, puisque de plus en plus de Français effectuent leurs achats en ligne. Il y a de nombreuses stratégies à employer pour augmenter vos ventes à Noël, mais l’une des techniques les plus efficaces est sans aucun doute l’emailing.

Dans l’article qui suit, nous vous donnons 5 idées de campagnes email marketing pour doper vos ventes à la période des Fêtes ! Nous allons voir tout d’abord les promotions, puis les dons de charité, en passant par les campagnes e-mailling, mais aussi le calendrier de l’avent, pour finir par les campagnes post Noël. Mais commençons donc avec un grand classique de Noël mais qui reste tout de même très efficace, les bons d’achat.

I. Les bons d’achat

Le grand classique! Efficaces tout au long de l’année, les campagnes bons d’achat sont particulièrement puissantes à la période de Noël.

L’idée est d’attirer l’attention de vos destinataires vers des produits réduits ou de créer une impression d’urgence en proposant des offres limitées dans le temps. À une période ou la course aux cadeaux est courue par tout le monde et où il n’est pas rare de commander à la dernière minute, une réduction, une remise, ou une offre de type 2 produits achetés / un produit offert est souvent le dernier petit coup de motivation qui va pousser vos destinataires à l’achat.

Mode d’emploi :

  • Timing : variable en fonction de votre offre, mais envoyez peu, sinon, vous risquez de saturer vos destinataires. 2-3 envois sont largement suffisants (par exemple : mi-novembre > début décembre > mi-Décembre  ou alors début décembre > mi-décembre > quelques jours avant Noël)
  • Contenu: Des codes bons d’achat ou des offres de type 2 Achetés = 1 Offert
  • Objet: « 25% de réduction sur les chaussure femme », « 10% de remise seulement jusqu’à dimanche », « Toujours pas de cadeaux ? Venez découvrir notre offre spéciale Noël », « 2 Produits achetés 1 Offert jusqu’à Dimanche », « Cadeaux de dernière minute ? 25% de réduction pour vous. »

Les bons d’achat sont donc une valeur sûre pour réussir sa stratégie marketing de Noël. Le système est assez simple, alors pourquoi s’en passer. Passons maintenant à une pratique moins connue mais qui a fait ces preuves, les dons de charité.

II. Les dons de charité

Ici, l’idée est de montrer que vous vous engagez pour des projets altruistes et que vous n’êtes pas intéressés uniquement par vos ventes. De plus, les gens se sentent souvent plus généreux à la période de Noël et savoir qu’acheter chez vous contribue à rendre le monde meilleur peut les motiver à l’achat.

Les campagnes basées sur des dons fonctionnent particulièrement bien lorsque vous reversez une partie de vos gains à une organisation humanitaire et que vos clients n’ont pas à payer plus.

Comme partenaire, optez pour une ONG connue et qui dispose d’une bonne image auprès du public.

Mode d’emploi :

  • Timing : 1 mailing mi-novembre + 1 mailing début décembre
  • Contenu: Un court paragraphe présentant la campagne de don et la présentation de vos produits
  • Objet: « Pour chaque euro nous reversons 20 cents à … » , « Pour chaque achat nous reversons 5% à … » , « … a besoin de votre aide, 5 % reversés pour chaque produit acheté », etc.

Moins connue et pourtant efficace, les dons de charité auront une forte influence sur votre image auprès des consommateurs. Mais attention à bien choisir l’ONG que vous souhaitez aider. Le prochain point concerne les campagnes emailling traitant le sujet avec un peu d’humour et de second degrés voyons la recette pour réussir ce type de campagne.

III. La campagne second degrés

Tout le monde aime Noël ? Certainement pas. L’activité incessante, la musique niaise, la joie hystérique, les dîners de famille : beaucoup de gens détestent la période des fêtes.

Alors pensez à ceux qui boudent Noël et organisez une campagne emailing qui prennent la période un peu plus au second degré. Vous pouvez par exemple disposer des informations rigolotes le long de votre newsletter (« Savez-vous combien de papier cadeau est gâché après Noël ? », etc).

Mode d’emploi :

  • Timing : début Décembre puis 1-2 mailings jusqu’à Noël
  • Contenu: Retirez tous les éléments trop « Noël », plus de second degré (vous pouvez vendre les mêmes produits, il s’agit surtout de changer l’ambiance générale).
  • Objet: « Noël vous ennuie ? », « Marre du Père Noël? », « Découvrez nos offres Anti-Noël ! »

La campagne aura un impact sur les personnes qui n’exprime pas d’empathie avec les fêtes de Noël. Grâce à cette campagne vous pourrez également provoquer le buzz et gagner en notoriété. Maintenant, passons à un point plus traditionnel avec le fameux calendrier de l’avent revisité à la sauce internet.

IV. Le calendrier de l’avent

Le calendrier de l’Avent est une tradition née en Allemagne au 19ème siècle. Il cachait au départ des images religieuses. Depuis les années 50, les fenêtres cachent le plus souvent du chocolat.

Tradition présente depuis longtemps en Alsace, les calendriers de l’Avent gagnent depuis quelques années toute la France et sont un parfait modèle pour une campagne emailing efficace.

À partir du quatrième dimanche avant Noël, envoyez une newsletter chaque jour – de préférence avec des produits inédits ou de petites offres spéciales (bon d’achat par exemple ou mieux : réduction pendant 24h).

Mode d’emploi : 

  • Timing : un mailing fin Novembre pour annoncer l’action et ensuite une newsletter chaque jour à partir du quatrième dimanche avant Noël
  • Contenu: Chaque jour un produit mis en avant et au prix réduit pendant 24h
  • Objet: « Aujourd’hui dans votre fenêtre… », « Quel est votre cadeaux du jour ? »

Le calendrier de l’avent peut très bien fonctionner, mais attention, elle augmente aussi le risque de désinscription, car certains destinataires peuvent se sentir saturés par trop d’emails. Il est donc nécessaire de bien travailler sa stratégie. Pour finir, il est important de penser aussi à l’après Noël. Pour cela découvrez nos idées de campagnes post Noël.

V. Les campagnes post Noël

Les campagnes de Noël sont importantes, mais il ne faut surtout pas sous-estimer l’après Noël. C’est souvent une période où vos clients vont utiliser leurs bons d’achat (ou échanger des produits, acheter avec l’argent qu’ils auront reçu, etc.).

Il y a de nombreuses campagnes possibles après Noël, mais trois des classiques sont :

  • la campagne de Nouvel An: relancez vos destinataires juste après Noël et rappelez leurs que les fêtes ne sont pas finies – proposez des produits qui peuvent être intéressants pour Nouvel An.
  • La campagne Best-Of: choisissez les produits qui ont le plus plu à Noël et créez une newsletter avec ceux-ci
  • La campagne Top Seller: Faites une newsletter avec les produits qui se sont le mieux vendu au cours de l’année.

Les campagnes de Noël sont donc importante, mais il faut prendre conscience que les campagnes post Noël vous permettrons de surfer sur le succès des précédentes campagnes et ainsi fidéliser vos clients mais aussi atteindre de potentiels consommateurs.

 

Bien utilisées, les campagnes emailings peuvent faire exploser vos ventes à la période de Noël. Il ne faut pas, cela dit, y aller à la légère ! La concurrence à cette période de l’année est immense et si vous ne proposez pas une campagne email marketing qui sort du lot, vos messages seront tout simplement ignorés. Optez aussi pour une solution emailing professionnelle et assurez-vous d’avoir une liste de contacts propre et double opt-in. Pour le reste, c’est à vous d’être créatifs et de faire la différence !

  • 1 Posts
  • 0 Comments
Chief Marketing Officer chez Newsletter2Go, spécialiste de l'emailing pour les e-commerçants
  • J’aime particulièrement l’idée d’utiliser Noël « à l’envers ». Hum … Je vais peut-être monter une telle campagne pour cette année !

    Au plaisir de te lire et à bientôt

    • Bonjour Hugo,

      C’est vrai que la campagne « second degrés » si elle est bien faite peut créer un certain buzz. On attend avec impatience de voir le résultat.

      Bonne journée

      Grégoire