Avec un retour sur investissement moyen de campagnes en hausse de 53% en 2014, les emails marketing restent un levier essentiel dans les stratégies marketing selon les chiffres de la Direct Marketing Association au Royaume Uni. Le secteur de l’email est en bonne santé aux vues des taux de délivrabilité, d’ouverture, de clic et de conversion qui ont augmenté entre 2013 et 2014.

90% des marketeurs anglais interrogés dans l’étude de DMA, datant de 2015, affirment que l’email marketing est important ou très important pour atteindre leurs objectifs business. Ces objectifs sont à court et à long terme : augmenter les ventes, conquérir de nouveaux clients, renforcer la relation client, augmenter le trafic sur un site ou encore contribuer à la construction de votre réputation. Nous allons donc voir point par point, comment augmenter le taux d’ouverture avec l’objet du mail, comment inciter les utilisateurs à cliquer dans le corps du mail, mais aussi quelle sont les meilleures pratiques de l’email marketing, et enfin, comment réussir ses campagnes d’emailling.
Mais tout d’abord voyons ensemble comment dépassez vos objectifs en cette fin d’année en augmentant le taux d’ouverture de vos emails !

 

Augmenter le taux d’ouverture avec l’objet du mail

  • Utilisez un objet court et pertinent

En 2014, le taux d’ouverture moyen sur le marché anglais était de 44% (DMA, 2015). Augmentez votre taux d’ouverture en proposant un objet contenant entre 6 et 10 mots. Une étude Mailchimp a indiqué que les objets d’e-mails ayant entre 28 et 39 caractères ont les taux d’ouverture les plus élevés. Touchez de manière optimale tous les canaux en proposant un objet court : avec la lecture mobile, les objets longs sont parfois mal affichés et desservent vos efforts.

  • Personnalisez votre objet

Personnalisez la ligne « objet » de votre campagne emailing en ajoutant le nom ou prénom de vos contacts. Cette mise en place est simple : les solutions emailing proposent d’intégrer des champs de fusion qui permettent l’insertion automatisée d’un prénom grâce aux données de votre BDD. Vos internautes se sentiront reconnus et vous vous démarquerez des dizaines d’autres mails présents dans leur boîte de réception. Utilisez par exemple : « Marie, plus que 24h pour profiter de la livraison gratuite » !

Personnalisez vos objets en fonction de la localisation des internautes si vous disposez de cette information. Par exemple, envoyez un email à la mi-saison du type « Profitez de notre offre un pull acheté, le 2éme à -50% », aux internautes habitant dans des régions où la météo est peu clémente.

  • Evitez les spam words dans l’objet

Evitez la boîte à spams en n’utilisant pas les mots-clés de la liste noire : « promo », « gratuit »,… Evitez aussi les caractères spéciaux, les points d’exclamation et la répétition des mots. Ne soyez pas « trop vendeur » dès l’accroche

Les lignes d’objet du type « achetez tel produit et obtenez 20% de réduction » n’obtiennent que très peu de retour car ce genre d’email est considéré comme trop direct et trop vendeur. Optimisez l’accroche de vos objets en préférant des verbes : « profitez », « bénéficiez »,… L’objectif est de mettre en avant le bénéfice pour l’internaute.

A LIRE  Comment préparer son e-commerce pour Noël avec Spread

Quelques exemples d’objets…

  • Dernier jours : 15% de remise supplémentaire
  • Pierre, profitez des frais de port offerts pendant 24h !
  • Fabien, souhaitez-vous être l’heureux gagnant de notre jeu concours ?
  • Découvrez 10 idées cadeaux à moins de 20 euros

Au delà de l’ouverture, il faut inciter le lecteur à cliquer dans le corps du mail. Plusieurs techniques sont à prendre ne compte.

 

Inciter les destinataires à cliquer dans le corps du mail

  • Utilisez le HTML pour vos boutons d’action

Oubliez les boutons d’action en “image” : les internautes n’affichent que peu souvent les images de leurs emails et les filtres anti-spam peuvent parfois bloquer leur affichage. Vos call to action doivent être mis en place grâce à du code HTML / CSS. Des outils gratuits de génération de boutons existent : CSS3 Generator, CSS3 Maker, CSS3 Button Generator…

  • Soyez convainquant

Les boutons d’action doivent inciter les internautes à cliquer. Soyez percutant vous optimiserez votre taux d’ouverture ! Marketing Experiments a réalisé des tests concernant les textes utilisés dans les call to action. Résultats : “Find your solution” vs “Learn More” : +77% de taux de clic, “Subscribe & Save” vs “View Subscription Options” : +181% de taux de clic et “Get Started” vs “See How Sermo Works” : +104% de taux de clic.

  • Placez vos boutons au bon endroit

Une étude de Canopylabs indique que les clics sont le plus souvent réalisés une fois que l’email est lu globalement par l’internaute. Le taux de clic est le plus intéressant lorsque le bouton d’action est situé à gauche ou en bas de l’e-mailing.

  • Proposez une offre qui ne pourra pas être refusée

Dans vos emails, proposez aux internautes des offres spéciales, des contenus pertinents, des bénéfices immédiats,… En clair, diffusez des éléments en accord avec ce qui est attendu. Ils vous ont permis d’utiliser leur adresse email : en échange ils désirent obtenir des bénéfices exclusifs.

Voyons maintenant différentes pratiques que vous pourrez mettre en place.

 

Quelles sont les meilleures pratiques de l’email marketing ?

  • Jouez sur le timing de vos envois

En fonction de votre cible, choisissez timing adapté. Si vous vous adressez à une cible professionnelle par exemple, oubliez les envois le week-end ou le vendredi après-midi. C’est en analysant les comportements de vos clients et en utilisant un outil d’A/B testing que vous pourrez déterminer avec justesse quel est le timing parfait pour l’envoi de vos newsletters. Vous envoyez le même contenu à différents échantillons de votre base de données cela à des heures et jours différents.

  • Gérez la fréquence de vos envois

Si vous avez décidé d’envoyer vos emails les mardis, vous créez de l’attente chez les internautes. Assurez-vous d’envoyer chaque mardi ou un mardi sur deux une newsletter à votre base de données avec du contenu actualisé et pertinent.

N’oubliez pas qu’une grande fréquence d’envoi desservira votre taux d’ouverture. Préférez la qualité de vos offres dans les emails plutôt que la quantité.

A LIRE  4 astuces pour booster votre e-commerce à la Saint Valentin

Proposez aussi à vos internautes de gérer la fréquence à laquelle ils souhaitent recevoir vos newsletters.

  • Segmentez votre BDD

Assurez-vous de segmenter votre base de données en fonction de critères pertinents. Offrez alors aux segments identifiés des avantages différents et exclusifs. Choisissez par exemple de communiquer sur un événement local à une zone de chalandise précise.

Envoyez des emails différents en fonction de la qualité de votre cible: prospect ou client fidèle, le message devra être différent. Adressez-vous également à vos clients inactifs avec un message adéquat.

  • Optimisez la lecture de vos emails

Les 35-44 ans et les plus de 55 ans sont les internautes qui passent le plus de temps sur leur smartphone (environ 3.5 heures par jour). Les devices mobiles sont alors de plus en plus utilisées afin de lire les emails : plus de la moitié d’entre eux sont lus via les mobiles. Assurez-vous de proposer des newsletters optimisées afin d’augmenter votre taux de clic et votre taux d’engagement. Une bonne lisibilité en toute circonstance est primordiale.

  • Testez vos emails

Avant le routage final, testez l’envoi de votre newsletter sur quelques adresses emails afin de vérifier son affichage dans les différentes boîtes mail. Assurez-vous que le code HTML permet un bon affichage via toutes les boîtes et via tous les terminaux qu’ils soient mobiles ou non.

Vous savez maintenant comment réaliser une campagne d’emailling. Alors voyons ensemble comment faire en sorte que celle-ci soit une réussite.

 

Comment réussir ses campagnes d’emailing ?

  • Utilisez les médias sociaux

Touchez plus d’internautes en combinant réseaux sociaux et campagnes d’emails marketing ! Sur votre page Facebook, ajoutez un onglet permettant l’inscription à votre newsletter. C’est en utilisant différents canaux de communication de manière adéquate que l’impact de votre message sera le plus fort.

  • Proposez des contenus gratuits

e-books, infographies, études et analyses, calendriers et cartes de vœux…: faites bénéficiez les internautes de votre expertise et de votre créativité en leur permettant de télécharger gratuitement des éléments sur votre site e-commerce. Une façon de développer et de qualifier plus tard votre base de données. Faites la promotion de la gratuité de vos contenus dans des newsletters dédiées : marketez-les très largement !

 

Dépassez vos objectifs et gagnez en performance en mettant en application nos conseils pour vos emailings de fin d’année. Quand on sait que 27% des e-commerçants pensent manquer de compétences lorsque l’on parle de marketing, ces conseils sont une véritable mine d’or pour développer vos compétence. Alors maintenant à vous de jouer !