E-commerce

Comment développer son e-commerce grâce aux marketplaces ?

Stevens Lefort

Stevens Lefort

Business Developer chez E-commerce Nation
Étudiant en 3ème année de Marketing et Business Developer / Community Manager chez E-Commerce Nation.

Fan inconditionnel de sport, je suis également passionné par le marketing digital, les nouvelles technologies et le e-commerce.
Stevens Lefort

Lors du salon E-commerce Paris 2016, qui a eu lieu du 12 au 14 septembre dernier, nous avons eu le plaisir d’échanger avec monsieur Martin Gentil, Co-Fondateur de The French Talents qui nous a donné quelques conseils pour obtenir de bons résultats sur les marketplaces.

The French Talents, est un site facilitateur de e-commerce et coordinateur de marque et de distributeur. Martin Gentil nous a partagé quelques uns des points à travailler afin d’optimiser la relation entre une marque et une marketplace.

 

1. S’adapter et adapter ses données à ses différentes marketplaces pour maximiser ses ventes

L’important lors d’une collaboration avec une marketplace est de comprendre comment fonctionne cette dernière. Chaque site à ses spécificités, ses méthodes de collaboration, ses techniques de ventes, sa clientèle et son réseau. Pour tirer profit d’une commercialisation au sein d’une place de marché, comprendre comment fonctionne cette dernière est essentiel.

Pour la commercialisation d’un produit, la mise en avant va-t-être différente selon les sites.
L’entreprise souhaitant proposer son produit devra adapter les données qu’elle fournira à la marketplace.

Certaines souhaiteront par exemple des informations simplifiées alors que d’autres se tourneront vers une présentation détaillée d’un produit, ses points forts, ses spécificités, son origine.

capture-decran-2016-09-28-a-11-01-04

Par exemple, pour un modèle d’ordinateur portable identique, deux places de marché vont avoir une approche très différente du produit, le retailer devra s’adapter au type de présentation exigé par chaque site et fournir des informations en adéquation avec les attentes des marketplaces.

 

2. Les photos augmentent considérablement le taux de transformation

Il est très important pour les entreprises de gérer les photographies de leurs produits, détenir des photos professionnelles, de qualité, sous différents angles est désormais indispensable.

Les places de marché possèdent un ADN différent, l’entreprise se doit de s’accommoder à cet ADN et de proposer des photos différentes selon la marketplace.

Avec l’exemple ci dessous, on peut remarquer que sur la photo de gauche il y a une réelle théatralisation du produit, le produit est porté, associé à une tenue, un style. Contre un produit, à droite, présenté sous un angle simple, sans mise en avant particulière.

capture-decran-2016-09-28-a-11-29-17
La marque a du s’adapter aux exigences et à l’identité des différentes marketplaces. Sur ce genre de photo on peut facilement comprendre la notion d’accroche qu’engendre les photos et particulièrement la photo principale qui, doit supprimer l’hésitation chez le potentiel acheteur.

La charte photo étant différente d’une place de marché à l’autre, intégrer différentes marketplaces, c’est par conséquent gérer plusieurs e-commerçants.

 

3. Le catalogue est la représentation de la boutique

La stratégie des catalogues a changé ces dernières années. Il ne s’agit plus de faire de la quantité pour augmenter le nombre de référence mais bien de proposer un nombre de référence en mesure de répondre aux besoins existants et de susciter l’achat impulsif chez les acheteurs.

À savoir qu’aujourd’hui certaines marketplaces exigent tout de même plus de 30 références par marque.

Le catalogue d’une marque s’apparente à sa boutique physique, la marque se doit de l’animer, le faire vivre, le renouveler comme si c’était un point de vente réel.

Pour cela, de nombreux leviers sont à utiliser : Faire tourner les produits, inclure des nouveautés, faire des opérations (autres que sur les prix), faire de la communication, utiliser les réseaux sociaux ainsi que des influenceurs.

Il faut prendre en compte que 50% des ventes en marketplace proviennent de promotions ou d’animations commerciales mis en place avec la marque. Il est donc indispensable pour une marque d’animer son catalogue sur les différentes places de marché, mais toujours de manière différente.

capture-decran-2016-09-28-a-11-59-44

Par exemple, cette marketplace de prêt à porter ci-dessus a animé son catalogue sur un thème, qui, est en l’occurence la terre, elle a également adapté sa collection et les couleurs de cette dernière à ce thème.

 

4. Les évènements font vivre la marque au sein d’une marketplace

Les marketplaces organisent souvent des évènements ou du moins y participent : Soldes, 3j, exclusivités, mois blancs, etc. Il est important pour les marques d’y participer pour deux raisons.

La première étant de maximiser ses ventes en s’accordant avec l’esprit de la marketplace durant cette période d’évènement.

La deuxième est de  préserver sa relation avec la place de marché, qui, organise un évènement où les autres marques concurrentes seront présentes.

Il est donc indispensable pour les marques de participer  aux évènements des marketplaces, que ce soit des mises en avant ou des promotions.

Prenons l’exemple d’une promotion où toutes les marques offrent des réductions en moyenne de 30% sur une courte période, si la marque propose une promotion de -10% : elle sera en désaccord stratégique avec la marketplace.

Les nouvelles collections et les exclusivités font partis des évènements à ne surtout pas manquer pour une marque présente sur une marketplace, car ces dernières vont lui permettre d’augmenter sa visibilité ainsi que son volume de vente.

Concernant la marketplace ci-dessous, elle a su animer son propre catalogue tout en créant un évènements incluant à la fois des exclusivités, mais également en faisant la promotion de cette dernière grâce à des influenceurs, pour le coup, chanteur et star du cinéma.

capture-decran-2016-09-28-a-11-47-42

Ce type d’opération, allier exclusivité et influenceurs, est un vrai plus pour la marque ainsi que pour la marketplace. Cela leur permet de gagner en visibilité, en notoriété et d’augmenter les ventes.

 

5.Conseils pratiques pour les futurs retailers / marques

Récapitulons les 6 principaux aspects à travailler afin de réalisée une collaboration pertinente et fructueuse avec une marketplace :

  • Posséder un catalogue assez large :
    → Un catalogue large permet d’avoir une visibilité plus forte sur la place de marché et un meilleur référencement
    → De nombreuses marketplaces n’intègrent plus de marques possédant moins de 30 références.
  • Être présent sur 8 à 10 sites :
    → Une présence sur une dizaine de sites permet un meilleur mix entre traffic et positionnement.
    → Cela permet de mieux gérer sa stratégie d’image.
  • Avoir son propre site marchand :
    → Un réflexe de visite naturel à récupérer, car les acheteurs vont souvent comparer les prix, gammes de produits avec ceux du site marchand.
  • Accorder ses prix :
    → Il faut harmoniser ses prix entre son site marchand et ses différentes marketplaces.
  • Avoir un SAV :
    → Un SAV disponible sous 24h permet de conserver un client insatisfait.
  • Appliquer une logistique optimale :
    → La logistique de la marque doit s’accorder avec la politique de livraison de la marketplace.
    → Plus on expédie vite, plus on vend.

 

Retrouvez toute l’interview effectuée lors du salon E-Commerce Paris 2016 :

 

Martin Gentil nous a également fait part de son projet The French Talents :

The French Talents est une solution permettant de simplifier cette adaptation au e-commerce. Il est important de mettre en relation les marques et les marketplaces pour qu’elles puissent échanger.

Notre travail est d’aider ces marques à se développer en facilitant leur intégration sur internet ainsi que leur adaptation dans les différentes marketplaces.

Nous gérons leurs catalogues, leurs politiques de promotions au sein des places de marché, nous les conseillons sur les prix à adopter, sur les données à fournir.

The French Talents a pour vocation première de soulager les marques souhaitant intégrer des marketplaces en les aidant à déléguer certaines tâches ainsi qu’en les conseillants sur les aspects stratégiques de leur projet afin que ces dernières puissent se focaliser sur le développement de leurs produits.
Le mot de la fin par Monsieur Gentil :

« Quant il y a quelques années la concurrence était à quelques kilomètres, aujourd’hui elle est à un clic »

Retrouvez également nos autres articles sur les marketplaces / places de marché :

REJOIGNEZ LE CLUB
E-COMMERCE NATION
Rejoignez notre communauté de plus de 7.000 acteurs du e-commerce et recevez nos dernières actualités pour développer votre activité e-commerce, booster votre trafic et fidéliser vos clients.
Aucun spam ne vous sera envoyé.
Voir les commentaires ou donner son avis

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top