Le PPC (Paiement Par Clic) pour un site e-commerce est une tâche à la fois passionnante et complexe. Les dépenses sur AdWords peuvent aboutir à des conversions et des ventes, mais il arrive également que rien ne se passe comme prévu et que votre argent vous file entre les mains en pure perte.

Les résultats médiocres d’une campagne AdWords, ou son complet ratage, peuvent être expliqués par une multitude de facteurs, mais un bon nombre d’entre eux découlent de mythes et de légendes auxquels trop de gens croient aveuglément, y compris parmi les professionnels. Il est temps de les balayer une bonne fois pour toutes. Par exemple, qui peut dire qu’il n’a jamais cru à cette prétendue loi : « toute annonce doit contenir un call to action » ? Alors qu’on sait aujourd’hui que c’est loin d’être une obligation… SEM Rush s’est donc appuyé sur des données pour analyser les tendances et les mythes les plus communs dans le PPC.

Pour contribuer à la réussite des e-commerces en 2018, SEMrush effectué une analyse exhaustive de 8000 boutiques en ligne dans divers secteurs. Ils ont synthétisé leurs résultats dans un tableau détaillé sur la manière dont le commerce électronique tire avantage du SEO, du paiement par clic et du contenu dans ses efforts marketing. Ils révèlent en plus quelles sont les tendances à suivre en 2018.

Ils ont voulu savoir en particulier si l’on pouvait faire confiance aux mythes populaires concernant les stratégies AdWords dans le commerce en ligne. Jetons un œil aux résultats :

Mythe 1 : les budgets PPC sont très élevés dans le e-commerce

ÉTUDE SEMRUSH : 5 MYTHES DE PPC E-COMMERCE DÉMENTIS PAR LES DONNÉES

Réfutation : la moitié des sites marchands allouent un budget inférieur à 1000 $ au campagnes AdWords rémunérées au coût par clic. Seules les boutiques de mode en ligne font exception, avec 37% d’entre elles qui dépensent plus de 50 000 $ sur AdWords. Ces chiffres démontrent qu’un paiement par clic efficace n’implique pas nécessairement une grosse dépense. À condition d’être malin et de sélectionner les bons mots clés, la meilleure offre et une landing page pertinente.

Mythe 2 :  des réductions plus importantes dans vos annonces

ÉTUDE SEMRUSH : 5 MYTHES DE PPC E-COMMERCE DÉMENTIS PAR LES DONNÉES

Réfutation (partielle) : les réductions dépendent beaucoup des secteurs du e-commerce. Pour la “Santé”, la réduction la plus courante est 5%, mais pour la catégorie “Livres” elle monte jusqu’à 90%. Votre réduction doit être choisie en fonction de votre secteur, de votre produit et du niveau de concurrence.

Mythe 3 : le desktop pour le PPC, c’est terminé

ÉTUDE SEMRUSH : 5 MYTHES DE PPC E-COMMERCE DÉMENTIS PAR LES DONNÉES

Réfutation (partielle) : Pour les catégories “Produits pour enfants” et ’Électronique”, le desktop est encore populaire, totalisant 26% des annonces. D’autres secteurs, tels les “Sports & Loisirs”, “Livres” et “Vêtements”, tendent à dépenser davantage dans les annonces mobiles (y compris les smartphones et les tablettes).

Mythe 4 : le CTA est indispensable dans chaque annonce

ÉTUDE SEMRUSH : 5 MYTHES DE PPC E-COMMERCE DÉMENTIS PAR LES DONNÉES

Réfutation : on ne trouve qu’un call to action dans les 10 expressions les plus utilisées dans les annonces. La majorité des expressions les plus courantes dans les campagnes d’annonces mettent en valeur les prix (« livraison gratuite », « pas cher », « meilleur prix ») ou la qualité et la diversité des produits (« site officiel », « nouvelle collection », « large choix »).

Mythe 5 : les meilleures pratiques de PPC valent pour tous les secteurs

ÉTUDE SEMRUSH : 5 MYTHES DE PPC E-COMMERCE DÉMENTIS PAR LES DONNÉES

Réfutation : formats d’annonce, textes d’annonce, types d’appareil : ces trois critères changent considérablement en fonction des secteurs. Dans les “Vêtements”, on dépense plus d’argent pour le paiement par clic que dans n’importe quel autre secteur ; pour les livres et les meubles, les réductions sont plus importantes ; la mode et les meubles privilégient les iPads. Une analyse concurrentielle est indispensable pour connaître les dernières tendances et les meilleures pratiques dans votre niche.

Sur quels mythes êtes-vous tombé dans votre travail ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires pour éviter aux autres de tomber dans certains des pièges les plus répandus !

Nous vous invitons à télécharger gratuitement une étude sur les Tendances e-commerce en 2018 réalisée par SEMrush  !

 

Téléchargez l’étude complète !