création

Le m-commerce, une option devenue obligation ?

Romain Juquin

Passionné par le secteur du e-commerce, je fournis un travail de veille dans le but de produire des articles pertinents pour E-commerce Nation.

Depuis la mise à jour de Google du 21 Avril dernier, le fait d’avoir un site « mobile friendly » est devenu un atout majeur. Un site « mobile friendly » signifie un site internet compatible avec les mobiles, cela vous permettant d’obtenir le label « site mobile ». Google prend désormais cet élément en compte dans le référencement lorsque vous effectuez une recherche à partir d’un smartphone.

Cela laisse donc une place pour de nouveaux arrivants qui ne peuvent pas faire le poids sur le e-commerce traditionnel face aux géants du secteur.

QU’EST-CE QUE LE M-COMMERCE ?

Le m-commerce signifie mobile commerce, c’est-à-dire le commerce électronique à partir de smartphones ou de tablettes.

4,6 millions de Français ont déjà effectué un achat à partir d’un appareil mobile (chiffre de la Fevad). En 2014, le m-commerce représente 4 milliards d’euros de vente en France, soit 7% des ventes en ligne. Les prévisions tablent sur plus de 7 milliards d’euros en 2015 et 15 milliards pour 2016. 

Le phénomène ne semble être qu’à ses débuts. L’équipement croissant des ménages en smartphones et/ou tablettes, conjugué à l’intérêt porté par les e-commerçants au m-commerce, permettent de prédire une forte hausse pour les années à venir.

La France est 3e au niveau européen, d’un marché largement dominé par le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Les secteurs les plus vendeurs dans le m-commerce sont les suivants :

  • Voyage
  • Transport
  • Habillement (par exemple, en 2014 Showrommprivé a réalisé 45% de ses ventes sur mobile, soit 480 millions d’euros)
  • Produits et services culturels
  • High-tech (téléphonie + informatique)

PROPOSER UN SITE RESPONSIVE

Un site internet « responsive » est un seul et même site mais qui s’adapte aux mobiles et tablettes.

Sentant la transition vers le m-commerce se faire, des nombreux e-commerçants ont développé leur site pour les appareils mobiles. Mais ils se sont contentés, pour la plupart, de copier leurs pages internet. Les interfaces étant souvent trop lourdes, trop complexes et inadaptées aux mobiles, le taux de conversion était souvent faible.

La clé de la réussite sur le m-commerce est de proposer aux clients un contenu simplifié. Sur les appareils mobiles, le but est de rendre l’acte d’achat le plus simple et le plus rapide possible pour le client.

LES ENJEUX DU M-COMMERCE

  • La personnalisation des contenus pour fidéliser le client

Le m-commerce permet d’envoyer des publicités personnalisées ainsi que des offres et des réductions en exclusivité à certains clients. Mais il faut manier cette pratique avec habilité afin que ces derniers ne considèrent pas vos messages comme du spam.

  • Proposer un site sécurisé

Tout en étant plus simple et plus direct, le site responsive doit être toujours aussi sécurisé afin de rassurer le consommateur lorsqu’il effectue son achat.

  • Une aide à l’achat en magasin

Pour les enseignes disposant d’un site internet et d’un magasin physique, le m-commerce est d’autant plus important. En effet, pour 46% des Français le mobile a changé leur façon d’acheter en magasin.

Le m-commerce semble donc bien être devenu obligatoire en tant que nouveau canal de communication et de vente. Si vos concurrents ne s’y intéressent pas, vous allez prendre de l’avance sur eux. En revanche, si ils en ont compris les enjeux et qu’ils l’utilisent, vous êtes dans l’obligation de proposer un site responsive.

REJOIGNEZ LE CLUB
E-COMMERCE NATION
Rejoignez notre communauté de plus de 7.000 acteurs du e-commerce et recevez nos dernières actualités pour développer votre activité e-commerce, booster votre trafic et fidéliser vos clients.
Aucun spam ne vous sera envoyé.
6 commentaires

6 Comments

  1. E-commerce Nation

    28 août 2015 at 15 h 39 min

    Bonjour Félix,

    Avant tout merci pour le compliment.

    Pour ce qui est du choix à faire, je pense qu’il faut privilégier un site e-commerce avec une version responsive. L’application mobile s’adresse à des e-commerces déjà biens implantés sur leurs marchés et dont la clientèle ira d’elle même télécharger l’application. De plus, il y a le facteur coût qui rentre en compte, aujourd’hui beaucoup de thèmes Prestashop, Magento, ou autres intègre une version responsive du thème. Enfin, il y a la partie référencement, autant concentrer tout son trafic sur une même plateforme pour se lancer, et ainsi, plus rapidement se développer.

    J’espère avoir un peu éclairci votre réflexion 🙂

    Bonne journée

    Grégoire

  2. Felix SIMAKI

    27 août 2015 at 23 h 33 min

    Excellent article!! J’ajouterai même que pour les ecommerce évoluant sur des CMS, il existe de nombreuses extensions pouvant leur permettre de transformer leur plateforme en une version responsive. Mais entre le fait de développer une application mobile ou le fait de développer une version responsive de son site ecommerce, lequel de ces choix doit être prioritaire? Ou encore, avoir directement une application mobile nous exempte t’il d’avoir une version responsive de notre site web?

  3. Antoine Colange

    12 août 2015 at 21 h 37 min

    Merci pour cette article.
    Je me demande si Google met plus en avant un site optimisé mobile en responsive design ou bien un site dit « mobile » = en m.nom-du-site.com ?
    Est-ce identique pour le référencement ?

    • E-commerce Nation

      13 août 2015 at 12 h 13 min

      Bonjour Antoine

      Très bonne question !

      D’après moi, Google devrait plutôt favoriser les sites en responsive que les sites mobiles. Un site dit « mobile » n’est adapté qu’à certains terminaux alors qu’un site en responsive s’adapte à la plupart des terminaux existants.
      Par ailleurs, je pense qu’il faut dorénavant penser son site responsive d’abord pour le mobile puis pour le desktop alors que l’inverse domine aujourd’hui.
      Après ce ne sont que des avis personnels et Google reste Google. 🙂

      Bonne journée

  4. Christian Perrault

    12 mai 2015 at 8 h 52 min

    Merci pour l’article e-commerce nation !

    Mais si je peux me permettre j’ai juste un bémol concernant le terme m-commerce, Il ne s’agit pas de m, z, y-commerce ou autre, mais de ce que nous, consommateurs, faisons au quotidien en fonction de nombreuses variables et le support n’est que l’une d’entre elles.

    En son temps, notre bon vieux pc servait à toute notre navigation, aujourd’hui il répond plus à un besoin spécifique, la production. Pour la tablette et le mobile, eux ont un autre objectif, la consommation de médias. Bon il est vrai que chaque support répond également à certains besoins qui se croisent mais c’est plus des usages secondaires.
    En fin de compte nous faisons simplement glisser nos usages d’un support à l’autre.

    Mais je pense qu’il est tout de même primordial d’être le meilleur possible au niveau de l’expérience mobile et cela jusqu’à l’achat. L’internaute ne pense pas directement qu’il agit différemment suivant les supports utilisés.
    Je veux dire par là qu’un internaute qui à l’envie d’acheter sur un site via son pc mais qui ne peut le faire via son smartphone sera forcement frustré, et cela même si il n’aurait pas acheter. L’internaute attend juste d’une enseigne qu’elle offre une expérience qualitative sur tous ses supports.

    Pour conclure, personnellement je pense que les grands gagnants pour les années à venir sont ceux qui prendront le problème dans le sens inverse et joueront sur l’émotion. Ainsi ils tireront leurs marges et parts de marché vers le haut par l’expérience et la qualité de l’offre.

    • E-commerce Nation

      20 mai 2015 at 13 h 17 min

      Effectivement Christian,
      A court terme, il semble utile que le e-commerçant optimise sa boutique sur tablette, smartphone… car le retour sur investissement peut-être intéressant.
      Pour ce qui est du long terme, je suis entièrement d’accord avec vous, mais il faut encore approfondir la réflexion et voir l’évolution dans les années à venir. D’autant plus que cela engendre des moyens conséquents.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top