Les dirigeants français donnent leur vision du e-commerce en 2016. La Fevad, en partenariat avec LSA, a mené son enquête sur l’avenir du e-commerce vu par les dirigeants des principaux sites de e-commerce. Elle indique que les dirigeants s’attendent à une forte croissance en 2016 et que le référencement naturel fait partie de leur priorité.

Cette enquête est unique car elle est adressée uniquement aux dirigeants des sites e-commerce. Elle nous permet d’avoir un éclairage complet et actualisé de la vision des dirigeants e-commerce sur les perspectives d’avenir du secteur en matière d’emploi, d’investissement, de choix stratégiques, de logistique et de développement international.

Dans cet article, nous vous proposons une infographie qui traite sur l’avenir du e-commerce vu par les dirigeants français.

 

Quelles sont les perspectives économiques ?

Avec de plus en plus de boutique en ligne depuis ce début d’année 2016, les perspectives d’avenir sont plutôt bonnes.

  • Comment les français abordent-ils 2016 ?

Malgré le contexte économique incertain, 85% des e-commerçants sont optimistes pour l’avenir de leur entreprise. Cet optimisme se traduit notamment sur le terrain de l’emploi.

En effet, plus de la moitié des sites e-commerce devraient embaucher pendant l’année 2016. Ce climat de confiance se répercute de manière positive sur l’emploi. L’an dernier, plus de la moitié des entreprises (57%) ont vu leurs effectifs augmenter, alors même que seules 48% d’entre elles prévoyaient d’embaucher au début 2015. Pour 2016, les intentions de recrutement sont encore plus élevées : 52% des entreprises prévoient une augmentation de leurs effectifs au cours de l’année. Seuls 11% des sites anticipent une baisse de leurs effectifs cette année. Ainsi, après une augmentation de 57% des effectifs en 2015, les intentions de recrutement restent élevées en 2016 à 52%.

Puis, Les intentions montent à 57% parmi les entreprises de 10 à 100 millions d’euros et 73% parmi les plus de 500 millions d’euros.

De plus, ¾ des entreprises qui ont augmenté leurs effectifs en 2015 prévoient de continuer à recruter en 2016.

  • Evolution du CA et de la marge nette

Comment envisagez-vous l’évolution de votre CA en 2016 ?

a

L’optimisme est encore plus élevé en ce qui concerne les perspectives d’évolution du CA et de la marge nette pour 2016. Ainsi, 77% des dirigeants sondés s’attendent à une croissance de leur CA cette année (24% en forte croissance, 53% en croissance, 16% stable, 7% en baisse).

A LIRE  Les chiffres du e-commerce au troisième trimestre 2014

Comment envisagez-vous l’évolution de votre performance financière en 2016 ?

b

62% anticipent une augmentation de leur performance financière (15% en forte croissance, 47% en croissance, 26% stable, 12% en baisse).

Cependant, il existe une crainte d’une détérioration plus élevée qu’en 2015 : 12% des entreprises (jusqu’à 21% des 100 à 500 millions).

 

Quels sont les axes stratégiques pour se développer en 2016 ?

Avec une hausse du nombre de boutiques en ligne, la concurrence vous oblige à appliquer votre stratégie de façon claire et précise.

  • Axes marketing et communication prioritaires en 2016

c

A l’aide de ce graphique, nous remarquons que le référencement naturel (74%) se positionne en tête des stratégies marketing quels que soient les tailles et profils des entreprises. L’ emailing (55%) et le référencement payant (54%) suivent derrière.

Pour le poste marketing et communications, les axes prioritaires mettent le référencement naturel en pole position (74%), suivi par l’e-mailing (55%), le référencement payant (54%), le brand content (50%) et le retargeting (41%).

De plus, le Brand content se situe dans le top 3 des priorités des -10 millions et + 100 millions d’euros.

  • Investissements prioritaires

Nous avons établis un TOP 5 pour les investissements prioritaires. Parmi les priorités stratégiques des dirigeants du e-commerce en 2016, le marketing et la publicité arrivent en tête avec 66% des investissements.

Ensuite, suivent la relation client avec l’I-T (60% des investissements), l’innovation / recherche et développement avec 47% des investissements, et le développement à l’international avec 45% des investissements.

  • Mode de livraison

TOP 5 des modes de livraison proposés en 2015

Les e-commerçants proposent de plus en plus de modes de livraison. En 2015, les modes de livraisons les plus utilisés ont été la livraison à domicile (93%), le point relais (69%), la livraison express (60%), la livraison offerte sur certains produits (59%) et le retrait en magasin (45%).

Si la livraison standard à domicile reste le moyen le plus couramment proposé, 69% proposent aussi  la livraison en points relais. 59% proposent la livraison gratuite dans certains cas.

TOP 4 des modes de livraison en projet pour 2016

Parmi les orientations envisagées figurent notamment la mise en place d’une offre d’abonnement annuel (10% le font, 40% l’envisagent); 2 autres modes de livraison devraient progresser : la livraison express (20% envisagent de la mettre en place et 60% le font déjà) et la livraison sur rendez-vous (29% prévoit de le proposer contre 32% qui le font déjà). Enfin, si le colis-voiturage est encore très peu développé (1%), 15% des sites e-commerce envisagent d’y recourir.

A LIRE  5 idées d'A/B testing pour améliorer votre taux de conversion e-commerce

Pour le poste logistique, les modes de livraison en projet cette année sont la livraison premium (40%), sur rendez-vous (29%), livraison express (20%) et livraison par des particuliers (15%).

 

Une présence à l’international toujours plus forte

Le e-commerce en France se porte bien, cependant des opportunités existent également à l’étranger.

  • Présence des e-commerçants français à l’international

60% des e-commerçants sont présents à l’international.60% des entreprises déclarent avoir une activité à l’étranger et 7% déclarent s’être lancées à l’international en 2015. La majorité des sites qui exportent, sont présents dans plus de 5 pays : la Belgique (86%), l’Espagne (69%) et l’Italie (64%), l’Allemagne (57%) et le Royaume-Uni (53%). Plus de 9 sur 10 anticipent une augmentation de leur chiffre d’affaires à l’international sur les deux prochaines années et 69% estiment qu’il devrait s’agir d’une forte augmentation.

  • Stratégie de développement

d

60% opèrent depuis le France, 40% ont opté pour la mise en place d’une filiale locale et 22% opèrent via une market place. A 2 ans, les perspectives d’évolution des ventes à l’international sont très optimistes, puisque 69% des sondés anticipent une forte augmentation.

  • Freins à l’international

e

Nous avons établi un Top 3 des freins à l’international qui sont les suivants : juridique (44%), logistique (41%) et la fiscalité (38%).

Les dirigeants francais donnent leur vision du e-commerce

 

La statistique marquant de cette infographie est donc que  85% des e-commerçants sont optimistes pour l’avenir de leur entreprise. Ce pourcentage s’explique notamment par des stratégies de plus en plus nombreuses et innovatrices mais aussi des possibilité d’extension vers les pays étrangers. N’hésitez pas à vous aussi donner votre vision du e-commerce en commentaire. A très vite pour une nouvelle infographie.