Evénements

Les meilleurs moments d’E-Commerce Paris 2016

Maxime Vigneaud

Étudiant en M1 d'informatique et véritable touche à tout, je découvre et redécouvre chaque jour le e-commerce et ses nombreuses facettes.
Publishing manager sur E-commerce Nation.

L’édition 2016 d’E-Commerce Paris a fermé ses portes ce mercredi 14 septembre après trois jours intenses regroupant le meilleur du e-commerce.

Cadre d’innovations et d’échange, E-Commerce Paris a su trouver l’équilibre parfait entre professionnalisme et cadre agréable afin de rencontrer ceux qui façonnent le e-commerce français. E-Commerce Nation était présent sur les lieux et nous vous proposons une rétrospective de ce salon si important au paysage du e-commerce.

Pour vous guider vers une meilleure compréhension des différents sujets ayant été abordés durant ces trois jours, nous allons vous présenter les principaux.

Le sujet qui a donné son thème au salon de cette année fut l’Augmented Retail. Les conférences débutant chaque jour évoquaient cet aspect du e-commerce émergeant grâce à la popularisation des nouvelles technologies. L’avènement des smartphones et de la multiconnexion des usagers permet aux e-commerçants de se lancer dans l’utilisation d’outils plus puissants qui resteront accessible à tous.

La technologie ne fait plus peur et l’Augmented Retail est une façon d’appréhender le client et la technologie sous un même jour. Cependant, cet aspect qui met le client au cœur de la stratégie demande plus d’efforts et de reactivité. Les utilisateurs seront plus demandant et il est donc important de fournir rapidité des services et comprendre les intérêts des acheteurs.

Afin de vous guider à travers le salon, nous allons aborder les points suivants :

  • Comment atteindre les clients via les nouvelles technologies :
  • Savoir s’exporter en dehors de ses frontières
  • Placer l’humain au centre de la relation client

 

Les nouvelles technologies, actrices d’une modification des habitudes

Le e-commerce et le m-commerce se rejoignent peu à peu en termes de popularité. Les nouvelles technologies arrivent de plus en plus rapidement et n’effraient plus depuis longtemps, au contraire. Elles éveillent aujourd’hui un intérêt curieux, la découverte de nouvelles façons de comprendre un objet, de l’analyser de l’observer. Les utilisateurs sont friands de ces interactions : il s’agit d’un jeu accessible.

Une des technologies abordées fut la réalité augmentée, Samuel Burlac en décrit un des principaux avantages :

2-1

Haptic Media est une des sociétés l’ayant compris en proposant aux visiteurs du salon d’essayer cette montre virtuelle pour laquelle il ne suffit que d’un téléphone et un symbole (ici imprimé sur un bracelet) pour découvrir l’objet directement sur son poignet.

2-2

Le smartphone et le m-commerce furent maintes fois abordés au cours du salon. Ces derniers ayant réussi à modifier en un temps record les habitudes de la majorité des utilisateurs. Couplés aux réseaux sociaux, ils ont permis un renouvellement du marché et apportent la mobilité et l’instantanéité aux utilisateurs, deux points cruciaux pour celui-ci.

2-3

Les utilisateurs ne pensent plus qu’en tant qu’êtres passifs : ils veulent être capables de contrôler les outils à leur disposition. Leurs attentes évoluent et se définissent en trois points cruciaux :

2-4

Lorsqu’on sait qu’un utilisateur est toujours à un clic d’aller voir la concurrence, il est important de tout mettre en place pour garder avec soit ses utilisateurs.

Le Contexte :

Envoyer une information reste la base, envoyer une information prenant en compte le contexte est comprendre cette base. Chaque information doit posséder une plus-value. Il faut être capable d’analyser son audience pour comprendre ses intérêts.

L’immédiateté :

Un site doit être accessible, cela ne se limite pas au m-commerce. Mais sa lenteur sera exacerbée sur ces plateformes. L’utilisateur doit être à même d’accéder directement à l’information voulue. Cela est possible grâce à une optimisation d’un site et un design sobre.

L’intimité :

Il s’agit d’un point sur lequel nous allons revenir, l’utilisateur veut savoir que les informations qui lui sont apportées le concerne lui et ne sont pas simplement le résultat d’une automatisation.  Il faut savoir se connecter à son client et le considérer comme une personne.

 

S’étendre à l’international de manière accessible ?

The second big topic out of Paris Retail Week was the focus on cross-border e-commerce. We kicked off the discussion Monday during the Special Session FEVAD: “Europe, the new frontier for French retailers” with Paypal’s Sophie Ancely, who stated that French E-commerces were already targeting customers in neighboring countries, and even further.

Le second sujet très discuté lors de ces trois jours fut le e-commerce cross-border. Dès lundi, lors de la session spéciale FEVAD ayant pour thème « L’Europe, nouvelle frontière des e-commerçants français », présenté par Sophie Ancely, travaillant chez Paypal. Cette dernière nous expliquant que les e-commerces français visaient déjà les pays voisins, si ce n’est des pays encore plus éloignés.

C’est un des points forts du digital : s’affranchir des frontières afin de créer un écosystème global du e-commerce.

copie-de-ecp16-conference-design-no-photo1

Patrick Labarre of Amazon offered a solution for these retailer in his keynote “The Keys to Expand your Business Internationally,” where he announced Amazon’s new Pan-European FBA (fulfillment by Amazon) allowing sellers to target customers throughout five different European countries.

Patrick Labarre d’Amazon proposa des solutions afin de permettre aux e-commerçants de profiter de se « nouveau » marché. Au cours de sa keynote « votre pass pour ouvrir votre business à l’international », il présenta le service Expédié par Amazon Pan-Européen permettant de cibler des consommateurs de plusieurs pays en supprimant en grande partie les frais de logistique.

Le gros morceau du e-commerce cross-border reste cependant la conférence de Sebastien Badault d’Alibaba ayant pour thème « Développer son E-Commerce en Chine : mythes et réalité ». Durant cette Keynote, il entreprit d’expliquer à l’audience que les faits ne sont pas forcément ceux que l’ont croit.

  • Le E-Commerce chinois stagne : Il continue en réalité sa croissance de 5% chaque année.

2020-chine

  • Les clients occidentaux sont plus en avances que leurs camarades chinois : TEn vérité, le m-commerce est devenu populaire bien plus rapidement en Chine, de nombreux e-commerçants effectuent aujourd’hui la totalité de leur ventes via mobile.

alibaba

  • Les clients chinois ne s’intéressent pas au produits occidentaux et/ou français : C’est faux, nos produits présentent pour eux un gage de qualité. Les clients chinois s’intéressent tout particulièrement aux produits français en matière de mode, parfum, et pour nos produits régionaux.
  • Il faut être présent sur place pour faire grandir son entreprise : La barrière de la langue n’en est même plus une grâce à l’avenement des places de marchés comme Amazon ou Alibaba.

L’important lorsqu’on commence à vouloir exporter ses produits et de comprendre le marché local. Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreuses études permettant de comprendre et appréhender les différentes façons de penser inhérentes au pays (nous l’avons vu récemment avec les Pays-Bas).

L’humain au cœur de la relation client

Si le e-commerce est avant tout une affaire digitale, E-Commerce Paris a voulu rappeler à ses visiteurs que l’important reste la relation client. Lorsqu’on parle de B2C, c’est une base inamovible qu’il faut respecter afin d’évoluer vers des conversions saines.

1-1

François Loviton de Google l’explique bien : le e-commerce reste un échange entre les personnes et il est donc important qu’il soit considéré comme central lors des transactions.

Mais cela ne s’applique pas qu’au B2C. N’importe quel prestataire doit être capable de gérer ses clients du mieux possible afin d’augmenter son taux de conversion mais aussi d’être en mesure d’améliorer son image de marque.

C’est une évidence à laquelle il devient difficile d’échapper : le client moderne est omnicanal. Il sait utiliser les différents outils à sa disposition afin de trouver, comparer et surtout profiter des meilleures offres.

Ce client a été très souvent abordé au cours d’ECP16, il s’agit de la cible prioritaire des e-commerçants. Il est celui qui comprend les rouages et il faut donc être à même de lui fournir une expérience parfaite n’importe où, n’importe quand. Antoine Gay de TagCommander le dit :

1-2

Savoir comprendre les utilisateurs, voilà le défi proposé par le salon de cette année. Faire en sorte de comprendre les données recueillies afin de les analyser et de faire grande sa portée. D’autant plus que d’après Antoine Fauvet de Fusalp :

1-3

Le marché n’est donc plus unilatéral. A l’image du consommateur omnicanal, il faut savoir prendre en compte un type de pensée différent. Un e-commerce fondé sur l’échange entre personnes plus qu’entre machine, malgré l’automatisation de nombreux processus.

Les consommateurs ne veulent pas parler à un ordinateur, ils veulent du concret. Il est donc vital pour chaque e-commerçant d’être capable d’interagir avec eux. Tudor Gheorghiu d’AskAnna est plutôt optimiste à ce sujet.

1-4

Au final, qu’il s’agisse de e-commerce augmenté ou non, les interactions restent humaines. ECP16 nous l’a montré : sa popularité vient également de sa volonté d’échange et de partage.

En tant que partenaire d’E-commerce Paris, j’aimerai remercier les organisateurs d’avoir mis en place cette édition. Elle fut riche de contenu et de personnalités nous permettant de comprendre bien mieux les différents aspects du e-commerce de demain, ce fut un plaisir d’avoir pu partager avec vous ce salon.

J’aimerai également remercier nos différents partenaires présents : Wizishop, Prestashop, VE Interactive, Lengow, Web & Solutions, pour nous avoir aider à communiquer sur l’évènement et nous aider à vous toucher et vous apporter notre passion du e-commerce. C’est donc de notre part à tous, Nicolas, Whitney, Stevens et moi-même, que nous vous souhaitons une très bonne année et espérons vous revoir tous l’an prochain !

Si vous voulez nous faire partager vos meilleurs moments d’ECP16, n’hésitez pas à nous les partager dans les commentaires ou sur Twitter !

REJOIGNEZ LE CLUB
E-COMMERCE NATION
Rejoignez notre communauté de plus de 7.000 acteurs du e-commerce et recevez nos dernières actualités pour développer votre activité e-commerce, booster votre trafic et fidéliser vos clients.
Aucun spam ne vous sera envoyé.
Voir les commentaires ou donner son avis

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top