Aujourd’hui 37,4 millions de Français sont des habitués du E-Commerce. Cette tendance est notamment due à l’accroissement du nombre de smartphones et des fonctionnalités que ces derniers proposent. Effectivement, parmi ces 37,4 millions de Français faisant leur shopping en ligne, 12 millions font leur emplettes directement via leur smartphone ou sur une tablette.

Beaucoup de E-commerçants cherchent à personnaliser leur offre, leur permettant d’obtenir un taux de conversion de plus en plus élevé, en augmentant leur panier moyen. Effectivement, le panier moyen est en recul, tandis que le nombre de transactions augmente.

Pour personnaliser, il faut connaître les consommateurs présents sur le marché visé. Il a été observé que l’écart générationnel était actuellement en voie de disparition, et que les internautes et acheteurs en ligne Français étaient représentés par des profils de plus en plus variés.

L’E-commerçant n’est pas le seul à se conformer au consommateur. L’explosion des stratégies phygitales et donc multicanales utilisées par les boutiques physiques et en ligne font que les consommateurs tendent naturellement vers ces modes de consommation.

Tous ces éléments permettent de dresser un profil précis des acheteurs en ligne Français, permettant aux E-commerçants d’ajuster leur offre, d’adapter leurs boutiques en ligne (UX et UI), bref, de revoir leurs stratégies webmarketing.

L’acheteur en ligne Français réduit son panier moyen, mais augmente ses transactions

Lors du premier trimestre de cette année 2018, 37,4 millions de consommateurs en ligne ont été recensés en France. Cela constitue une augmentation de 488 000 acheteurs supplémentaires par rapport au premier trimestre de l’année 2017. Sur cette période, 82 milliards d’euros ont été dépensés. Ainsi, depuis 2010, le chiffre d’affaires du secteur a progressé de 164%.

Les acheteurs en ligne Français ont pris leurs habitudes sur Internet, elles se sont même améliorées. Le nombre de transactions effectuées par acheteur est passé de 12 à 33 achats depuis 2010, expliquant l’augmentation de 164% annoncée précédemment. Même si le panier moyen du consommateur en ligne est en recul, l’acheteur en ligne Français dépense globalement plus au cours de l’année.

Sur les 6 premiers mois de l’année 2018, en France, un acheteur en ligne a consacré plus de 1 400 euros à ses dépenses en ligne, alors qu’il avait consacré 2 200 euros à ses dépenses en ligne sur la totalité de l’année 2017. Les deux derniers trimestres de l’année 2018, comprenant des périodes de forte consommation telles que Black Friday, Cyber Monday ou Noël, n’étant pas encore annoncés, cela laisse présager une grande année pour le E-Commerce en France.

Des acheteurs en ligne de tous les horizons

85% des Français consomment sur Internet. Cette répartition est très égale puisque :

  • Les hommes représentent 87% de la population sur Internet ;
  • Les femmes représentent 84% de la population sur Internet.

Lorsque certaines données sur l’âge sont récoltées, il est possible de constater que tous les profils sont présents lorsque l’on parle de E-Commerce. Ainsi, on peut observer que l’écart générationnel, marquant particulièrement Internet ces dernières années, est en train de disparaître. Bien entendu, les 18-34 ans restent la partie de la population la plus active sur Internet, représentant ainsi 93% des acheteurs en ligne Français.

Par contre, 80% des internautes âgés de plus de 65 ans comment à profiter du E-Commerce. Effectivement, c’est à cette partie de la population, en recherche de facilité, que les modalités du commerce en ligne profitent le plus. En 2010, seulement 60% des internautes âgés de plus de 65 ans s’adonnaient aux joies du E-Commerce. Cela montre la réduction d’un écart générationnel, qui aura tendance à disparaître.

L’acheteur en ligne Français est multicanal

Les commerçants (en ligne ou non) ne sont pas les seuls à adopter une stratégie multicanale. Les consommateurs digitaux Français cherchent de plus en plus à être connectés. Cela explique notamment l’explosion des ventes d’ordinateurs portables, de tablettes et de smartphones que l’on a pu observer lors de cette dernière décennie.

Mentionné précédemment, le M-Commerce fait son entrée dans le monde du digital, et est là pour rester. Les E-commerçants adoptent des sites adaptés au responsive design, permettant de s’afficher sur tous les écrans, et les consommateurs cherchent à faire des emplettes rapides lorsqu’ils ne sont pas sur leur ordinateur (même si ce mode de consommation en ligne représente toujours 80% des achats en ligne en France). Dans son rapport du deuxième trimestre de l’année 2018, Critéo annonce que 39% des transactions en ligne sont effectuées via des dispositifs mobile, ainsi représentés par des smartphones ou des tablettes.

Aujourd’hui, plus de 12 millions d’acheteurs en ligne Français utilisent leur mobile pour consommer sur Internet. Cette tendance est particulièrement observée chez les 25-34 ans, dont 47% consomment de cette manière. Le M-Commerce prend notamment son envol grâce aux multiples applications proposées par les retailers, leur permettant d’appliquer des stratégies webmarketing sans précédent, basées sur l’UX et le retargeting, en partie.

Une des tendances également observée depuis des années est celle du renseignement sur Internet avant l’acte d’achat. Effectivement, même lorsque le consommateur a pris la décision d’acheter dans une boutique physique, celui-ci va chercher plusieurs informations sur Internet avant de consommer. Cela représente 70% des consommateurs. La tendance inverse est également observée, chez les consommateurs ayant besoin de “preuves” lors du processus d’achat. 40% personnes ayant repéré quelques produits sur Internet iront d’abord en magasin pour contrôler le produit, afin de finaliser son achat en ligne.

Quel est le profil des acheteurs en ligne Français Infographie

Il est aussi possible de noter que les consommateurs Français sont particulièrement friands de mode. Effectivement, cette catégorie représente 66% de la consommation, avec 13 achats par an sur Internet, contre 27 achats en boutique physique. Les catégories les plus consommées après cette dernière sont les produits culturels, consommés à 56% et le voyage, consommé à 46%. Sans surprise, les Français règlent majoritairement leurs achats avec l’aide de leur carte bancaire, dans 85% des cas. Les 15% restants représentent les portefeuilles de paiement ou des solutions de paiement en ligne.

Accédez à la revue complète  Quel est le profil des acheteurs en ligne Français
Top des solutions de paiement en ligne”]

Ainsi, nous avons pu observer, grâce à l’infographie proposée par @LKConseil, que les acheteurs en ligne Français effectuaient de plus en plus de transactions, malgré un panier moyen en recul. Les E-commerçants peuvent saisir l’opportunité donnée par la réduction de l’écart générationnel pour proposer des produits adaptés à tous les profils de consommateurs, ainsi qu’en adaptant leurs sites. Ces sites E-Commerce peuvent également être adaptés aux multiples canaux aujourd’hui utilisés par les acheteurs Français, grâce au responsive design.