Posséder un site internet d’e-commerce est une bonne chose, en posséder un qui vous rapporte de l’argent en vous débarrassant de certaines contraintes techniques devient une meilleure chose. Dans cet article, nous vous décrivons des techniques à mettre en œuvre pour optimiser les performances de votre boutique en ligne et augmenter votre taux de transformation lors de sa création ou d’une refonte.

Quels sont les 3 facteurs clés de succès pour lancer votre projet e-commerce ?

Créez un site qui transforme vos visiteurs en acheteurs

L’importance du design

L’un des éléments clés d’un site internet se trouve dans son design car il peut représenter jusqu’à 20% du CA. Il faut de ce fait lui porter une attention toute particulière. La page d’accueil représente la vitrine de l’activité. C’est au travers d’elle que se fait la première impression des visiteurs de votre site. Le professionnalisme renvoyé à l’internaute passe par le choix des photos puis par l’ambiance et l’atmosphère qui se dégage de votre page. Les premiers reflets de l’identité de votre site se traduisent donc au travers des éléments mis sur la page d’accueil.

Afin d’optimiser votre référencement et par extension votre expérience client, veillez à avoir des images avec un poids faible ne dépassant pas les 200Ko. Cet aspect est capital pour que votre page se charge vite. Pour donner de la satisfaction aux consommateurs et limiter le nombre de départs prématurés du site, il devient important de compresser les éléments visuels au maximum (sans pour autant trop leur faire perdre en qualité pour garder des photos correctes).

Une fois le site terminé, faites des a/b testings au niveau des couleurs, des mots employés, des boutons de Call To Action (CTA) pour trouver les meilleures combinaisons qui convertissent le plus de visiteurs en acheteurs. Un exemple frappant de cette astuce correspond à celui de Smart Fox : ils ont réussi à augmenter leurs inscriptions de 200% en l’espace de quelques semaines en 2018, en a/b testant leurs formulaires.

À présent, intéressons-nous à l’ergonomie, un des facteurs clés de succès en termes d’expérience utilisateur appelée aussi UX.

L’ergonomie

Il faut penser à travailler son ergonomie pour qu’elle soit efficace et qu’elle permette une fluidité de navigation sur le site. En agissant de la sorte, vous optimisez l’expérience d’achat et rendez plus facile d’accès vos produits à destination de vos clients. D’après l’étude de VoucherCloud, 80% des internautes ne reviennent pas sur un site où ils ont rencontré des difficultés de navigation. Adopter une meilleure façon de présenter votre offre au sein des pages contribue donc à générer plus de ventes et de CA. Montrez rapidement au client l’offre que vous lui proposez et travaillez votre parcours client. L’ajout d’un moteur de recherche, un panier et des blocs marketing incitant à l’action sont un bon moyen pour convertir d’avantage d’internautes en acheteurs. Représente

On qualifie une ergonomie de réussie quand cette dernière favorise l’accessibilité à vos produits. Concrètement, et par exemple, le fil d’Arianne est un moyen efficace de toujours savoir où l’on se trouve sur son site. Celui-ci se trouve en haut de page et prend généralement la forme suivante :

Page 1 > Catégorie 2 > Article 4 par exemple.

Il faut aussi penser à un menu structuré et intuitif pour l’utilisateur. Un moteur de recherche couplé à une recherche à facette permettra d’affiner les résultats pour vos consommateurs et ainsi les aider à trouver leurs produits plus facilement en les triant par taille, prix, couleur, type, poids…

Dans le but de vendre plus, il est judicieux de créer un tunnel d’achat optimisé. Certaines règles doivent alors être respectées. Le CTA doit être bien visible et à côté du prix. Il vaut mieux placer l’image à gauche et ajouter une courte description avec le plus d’informations possibles pour que l’internaute trouve vite et facilement les informations qu’il souhaite obtenir.

Pour l’inciter à acheter, il faudra également penser à faire figurer des éléments de réassurances sur toutes les pages de votre site e-Commerce. Comme par exemple : livraison offerte, paiement sécurisé, satisfait ou remboursé…

En optimisant votre tunnel de conversion, vous vous dotez d’avantages pour lutter contre les abandons de paniers. Dans le monde du web, 69.89% des personnes qui commencent leur panier en visitant un e-Commerce l’abandonnent sans procéder au paiement (selon une étude de Baymard de 2019). L’utilisation d’un panier dynamique va permettre de rassurer les internautes. En le survolant, ils auront accès à leur commande. De plus, celui-ci sera sauvegardé dans une session et s’affichera à la prochaine connexion de l’internaute, augmentant vos chances qu’il passe à l’acte d’achat.

Il faudra éviter d’avoir un tunnel de conversion trop long car potentiellement décourageant pour les visiteurs. De plus, il faudra veiller à rappeler les éléments de réassurance tout au long de celui-ci pour tout simplement… les rassurer.

Pensez aussi à faire un « guest check-out » qui permettra de passer une commande sans passer par une création de compte, souvent perçue comme une étape trop longue ou trop contraignante par les potentiels consommateurs. Les visiteurs souhaitant acheter rapidement un de vos produits ne subiront plus la contrainte de cet aspect du tunnel de conversion.

D’autres améliorations peuvent être faites sur la page de paiement de votre site comme par exemple le paiement en un clic, Amazon Pay ou encore le 3x sans frais (avec une page dédiée avec les moyens à disposition). Ces aspects là incitent à l’achat et fidélisent les visiteurs qui sont alors plus incités à revenir sur votre site.

Toutes ces manipulations et détails techniques peuvent être fastidieux. Découvrez maintenant des aides pour vous faciliter la tâche, que vous soyez néophyte ou novice en la matière.

Libérez-vous des contraintes liées à la création d’un site e-Commerce

Dites non aux contraintes techniques habituelles

La création d’un site e-commerce en utilisant une solution SaaS, vous affranchira de beaucoup de contraintes dont voici quelques exemples :

  • L’installation de modules ou de logiciels et leurs mises à jour ne constituent plus un handicap.
  • Les compétences techniques pour votre hébergement mutualisé ne figurent pas sur la liste des prérequis.
  • Vous vous passez du besoin de changer de solution quand votre entreprise enregistre une croissance. La flexibilité du Saas fait que les sites sont adaptables à toutes tailles d’entreprises et possèdent une richesse fonctionnelle qui pourra vous être utile pour chaque étape de développement de votre activité.
  • Les performances techniques permettent de supporter de grandes charges de connexion pour être prêt à tout moment à faire face à des pics de trafic important.
  • Les mises à jour deviennent gratuites, régulières et automatiques. Ayez l’esprit léger et réduisez vos coûts de gestion en vous passant de prestataires.

Dites oui à l’accompagnement par des experts

Dès la formulation d’un souhait de projet e-Commerce, il faut articuler les informations et éléments dont vous aurez besoin autour d’un cahier des charges complet. Le but de cette opération et de bien planifier les besoins futurs que vous allez exprimer lors de la création ou la migration de votre site. Il s’agit par ailleurs d’un bon moyen de structurer ses besoins et de maîtriser son budget lors de l’établissement du devis. Pour gagner du temps dans la réalisation de votre cahier des charges, nous vous invitons à télécharger un modèle de cahier des charges interactif élaboré par les experts e-Commerce Oxatis.

Téléchargez un exemple de cahier des charges

Pour démarrer efficacement votre activité e-Commerce et atteindre vos ambitions de chiffre d’affaires, il devient essentiel que vous choisissiez un partenaire qui puisse vous accompagner. Par exemple, chez Oxatis, vous bénéficiez d’un accompagnement e-commerce pour la création ou la migration de votre boutique en ligne, des prémices de votre projet au développement de votre activité. La conversion de visiteurs en clients, l’acquisition de trafic, la fidélisation des clients, ou encore un bon référencement naturel pour monter dans les résultats de Google constituent autant de trésors à votre disposition pour augmenter votre croissance.

Mais comment rendre son site rentable ? Voyons à présent quelques astuces pour accéder aux résultats escomptés de votre activité en ligne.

Atteignez vos objectifs de rentabilité

Votre e-Commerce détiendra principalement affaire à 5 leviers de croissance. Chacun d’eux a la possibilité d’être amélioré dans le temps pour faire croitre votre entreprise :

La conversion : avant d’attirer plus de trafic sur votre site, il faut d’abord s’assurer que celui-ci convertit vos visiteurs en acheteurs. En partant du principe que vous avez dépensé une partie de votre budget dans des campagnes de SEA, vous pourrez rapidement obtenir des données sur vos visites. Qui dit données, dit sources d’informations à exploiter pour augmenter la rentabilité de vos actions. Vous posséderez ainsi des cartes en main supplémentaires pour mettre en place des actions pour obtenir un meilleur taux de conversion e-commerce, notamment en effectuant des a/b testings sur vos campagnes. Ces données-là peuvent alors être réutilisées dans le cadre de votre site en améliorant les fiches de vos produits avec des ajouts de mots clés que vous avez constatés comme performants lors de vos campagnes Google Ads par exemple. Les statistiques permettent finalement de prendre les bonnes décisions en découvrant ce qui marche et ce qui ne marche pas.

  • Le trafic : quand on lance le projet e-Commerce, pensez à dédier du budget dans l’acquisition de trafic. Les statistiques liées au trafic permettent de mettre en place des actions pour corriger les éléments sur le site, de comprendre quels sont les parcours d’achat, de découvrir quels sont les produits qui marchent le mieux et surtout de glaner des données pour en apprendre plus sur les visiteurs de votre site. Ce point-là rejoint le précédent : les conversions de vos visiteurs en acheteurs.
  • La fidélisation : il existe plusieurs outils de fidélisation comme le sms marketing, le mail marketing… Ceux-ci permettent d’optimiser les contacts et clients actuels que vous possédez déjà dans votre base de données. Il faudra donc se poser la question de « Comment puis-je inciter les clients à revenir sur mon site ». Il vous coûtera toujours moins cher de fidéliser vos clients existants plutôt que de partir à la conquête de nouveaux.
  • La productivité : cela permet d’augmenter la rentabilité et de gagner du temps plus tard en mettant en place des outils de productivité qui permettent de changer rapidement certains détails du site comme par exemple tous les prix d’un seul coup. En économisant du temps sur certains aspects de votre travail, vous gagnerez ainsi en productivité pour vous concentrer sur l’ajout de nouvelles fonctions à votre site ou pour optimiser votre activité.
  • Le panier moyen : une fois que votre e-boutique sera en place, votre but sera d’augmenter la valeur du panier moyen. Plusieurs techniques s’offrent alors à vous. Vous pouvez proposer d’offrir les frais de port pour un certain montant de commande défini pour pousser les visiteurs à acheter plus de vos produits. Ou encore via le cross-selling en affichant des articles complémentaires à ceux qui sont dans le panier. L’up-selling constitue aussi une bonne méthode en incitant l’internaute à acheter un produit plus haut de gamme en lui démontrant les avantages qu’il peut tirer de ce nouveau produit par rapport au précédent. Un programme de fidélité, des offres comme 2 achetés le 3ème offert ou des promotions à durée limitée… représentent autant de stratégies à mettre en place pour atteindre cet objectif de rentabilité.

Comme nous avons pu le voir, la réussite de votre projet de création de site e-Commerce passera en grande partie par la mise en place de ces actions. Afin de partir sur de bonnes bases, n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel qui saura vous conseiller et vous assister dans votre démarche de création ou refonte d’e-Commerce.

Prendre un rendez-vous avec un expert

 

Crédit photo : GraphicsFuel (Rafi)