Le marché de l’export est en pleine croissance, estimé à 300 milliards de dollars en 2015, les spécialistes s’attendent à une hausse de 25% par an. Ce qui veut dire qu’il devrait atteindre les 900 milliards de dollars en 2020.

En 2015, seulement 32% des PME françaises exportaient des produits vers l’Europe. Dont 30% qui commercialisent principalement vers des pays frontaliers (Belgique, Suisse, Italie, Espagne).

Pourtant l’enjeu est réel, selon Harris Interactive, le manque à gagner pour les entreprises qui n’exportent pas s’élèverait en moyenne à 647 000 € de recettes annuelles supplémentaires.

De nombreuses aides publiques ont également été mises à disposition de ces entreprises pour faciliter leurs exportations. On y retrouve par exemple le crédit d’impôt export, l’accompagnement développement export Business France, la labellisation par le label France ou encore les garanties à l’exportation de Coface.

Dans cet article nous vous conseillerons sur quelques points essentiels pour une exportation réussie : de la préparation du colis en passant par le choix du bon transporteur ou encore les formalités douanières et le choix du bon expert.

L’export est à portée de clic et peut vous rapporter gros. Donc n’attendez plus (enfin un peu quand même, au moins le temps de finir la lecture de cet article) et lancez-vous dans l’aventure !

La préparation du colis, un indispensable

En e-commerce le contact avec le client est réduit, lors de livraison la première impression qu’ils se feront de vous passera à travers votre colis. De la préparation à l’emballage il ne faut négliger aucun de ses aspects.

Plusieurs options s’offrent à vous, créer votre propre emballage ou bien choisir un emballage pré-fait. Dans les deux cas il faudra soigner la présentation afin d’offrir une expérience améliorée au client.

Choisir un bon emballage vous permettra également un transport optimal de vos marchandises ainsi qu’une réduction des réclamations/insatisfactions clients. En effet, plus votre colisage sera de bonne qualité, plus vous réduirez les risques de livrer des colis abîmés à vos consommateurs.

Si vous voulez réaliser votre propre emballage, il y a quelques conseils à suivre :

  • Emballez le produit dans un carton solide et de taille adaptée au contenu de manière à ce qu’il supporte les exigences liées au traitement industrialisé.
  • Restez simple. Ne rajoutez aucun élément de débord (ficelle, rabat, poignée, …) qui risqueraient de dépasser du colis et donc potentiellement d’être abimés lors du transport.
  • Assurez la stabilité du colis en le calant dans du rembourrage afin d’éviter tout risque de choc ou de renversement.

L’emballage s’avère également être un outil de fidélisation intéressant pour les e-commerçants. En effet en offrant un colis de bonne qualité votre client sera heureux en le recevant. Et un client heureux se transforme souvent en client fidèle.

Le choix du bon transporteur

Le choix du transporteur pour vos exportations est un point clé. En effet, c’est lui qui vous permettra de garantir à vos clients un service de livraison le plus accessible possible.

Selon les pays vers lesquels vous souhaitez expédier vos produits, certains prestataires seront à même de vous proposer des tarifs et des délais de livraison plus avantageux. A vous de bien analyser les options qui s’offrent à vous et de faire le choix le plus intelligent.

La livraison est un des critères principaux d’abandon de panier pour les cyberacheteurs, cela justifie donc la nécessité de bien choisir le transporteur avec lequel vous voulez travailler.

Transporteurs proposant la livraison à l’international

De nombreux transporteurs proposent la livraison à l’international, c’est notamment le cas de :

Prestataires englobant plusieurs transporteurs

Il existe également des prestataires qui regroupent plusieurs transporteurs sur la même interface, ainsi vous pourrez choisir celui qui vous offre les meilleures perspectives.

Ce service vous permet également de gagner du temps sur vos expéditions à l’international en maîtrisant les tenants et les aboutissants depuis la même plateforme.

Parmi les entreprises à proposer ce service on retrouve notamment Boxtal qui propose un large choix de transporteurs (UPS, DHL, FedEx, TNT, Chronopost,…) parmi les meilleurs du marché à des tarifs négociés préalablement. Boxtal propose un module de livraison plug and play disponible sur la plupart des plateformes e-commerce (PrestaShop, Woocommerce, Magento, Opencart, etc).

Retrouvez plus de détails sur Boxtal en fin d’article.

Les formalités douanières

Avant de vous lancer, il faudra vous assurer de respecter certaines règles, notamment en ce qui concerne les formalités douanières. Il est important de se renseigner sur ces procédures, les règles sont plus ou moins différentes en fonction des pays. Vous devrez donc étudier, toutes les lois relatives aux douanes et tous les documents obligatoires à présenter, en amont pour éviter les mauvaises surprises.

Il faut également savoir que les formalités douanières ne sont obligatoires que dans le cadre d’exportation hors Union Européenne ou vers un “territoire spécial” de l’UE.

Les documents obligatoires

Voici une liste de documents obligatoires à présenter lors d’une exportation à l’international :

La facture pro forma

Document commercial sur lequel doit figurer les coordonnées exactes des parties contractantes (avec si possible les noms des représentants respectifs de chaque société), une description détaillée du produit ou service, les aspects techniques et les détails de conditionnement, les modalités de transport, les délais de livraison, le prix détaillé.

Le certificat d’origine

Document qui permet d’identifier les marchandises ainsi que la provenance. Il atteste que les marchandises sont originaires de la communauté européenne, ou, sur justificatif, de pays tiers.

Le certificat de conformité ou le certificat phytosanitaire

Le certificat de conformité est un document certifiant de la qualité et du caractère légal des produits expédiés. Quant au certificat phytosanitaire c’est l’équivalent de celui de conformité mais pour les produits d’origines végétales, il atteste que les produits ont été inspectés et déclarés conformes à la réglementation phytosanitaire du pays de destination.

La liste de colisage

Document sur lequel sont répertoriés tous les colis à expédier. Il permet notamment de vérifier la conformité de l’expédition. Il indique également l’identification de chaque colis (marques, numéros, poids, …), les totaux de l’expédition (nombre de colis, cubage, poids brut, …) et l’emballage utilisé.

L’attestation d’assurance

Document remis par l’assurance de l’expéditeur qui matérialise la police choisie et qui sera utilisé en cas de dommages. L’attestation ne couvre que les marchandises et non la responsabilité civile. Attention toutefois, certains pays imposent le recours à une compagnie d’assurance nationale.

Règles d’export en Union Européenne

Hormis les documents obligatoires à fournir décrits ci-dessus, pour toutes vos exportations en Union Européenne vous n’aurez pas de règles particulières à suivre. Vous pourrez réaliser vos échanges commerciaux librement et sans contrôles aux frontières.

Ceci est rendu possible grâce à l’espace Schengen, mis en place en 1999, qui a pour but de faciliter les échanges entre les vingt-deux états membres de l’Union Européenne et quatre états associés (Islande, Norvège, Suisse et Liechtenstein). Cet espace garantit la libre circulation des flux de marchandises et humains.

La seule obligation concernant vos exportations au sein de l’UE sera de transmettre tous les mois aux services de douanes une déclaration d’échanges de biens (D.E.B.) reprenant l’ensemble de vos échanges durant cette période.

Règles d’export hors Union Européenne

Hormis les documents obligatoires cités ci-dessus à fournir lors de vos exportations, certaines règles sont à respecter dans le cadre de livraison hors UE.

Tout d’abord il faut savoir que les exportations de marchandises vers les pays non membres de l’Union Européenne sont soumises à une exonération de TVA (dédouanement) sous réserve de remplir certaines formalités, notamment une déclaration auprès du bureau des douanes. Pour en savoir plus sur l’exonération de TVA à l’export cliquez ici.

Avant toute chose, vous aurez à remettre aux services douaniers une déclaration d’exportation qui sera accompagnée de certains documents selon le type de marchandises que vous exportez.

Enfin prenez garde aux InCoTerms. Les InCoTerms “International Commercial Terms” ou Termes du Commerce International ont été définis par la Chambre de Commerce Internationale (CCI). Ils déterminent les obligations des acheteurs et des vendeurs lors d’un échange commercial. Notamment les responsabilités de chaque partie quant à la livraison du bien, la répartition des risques et des charges cela afin de faciliter les échanges. Voici ci-dessous une représentation des InCoTerms 2010, la dernière réglementation entrée en vigueur en France au 1er janvier 2011.

Incoterm-2010

Avant de se lancer il est donc important de maîtriser les différents InCoTerms. Afin de pouvoir choisir le plus adéquat. Tout en tenant compte des contraintes et bénéfices que chacun d’entre eux peut offrir. Par exemple, les exportateurs préfèrent utiliser le FCA, le DAP ou encore le DAT pour leur rentabilité. Pendant que les importateurs préféreront, les CFR/CIF/CPT/CIP car ici le vendeur organise le transport au risque de l’acheteur.

Si vous voulez en savoir plus sur les formalités douanières n’hésitez pas à consulter le site de la douane Française.

Entourez-vous d’experts

Pour vous aider dans la jungle de l’exportation, n’hésitez pas à vous entourer d’experts qui connaissent le secteur et qui sauront vous aiguiller au mieux.

Parmi eux, Boxtal, le partenaire des TPE/PME et des e-commerçants. Travaillant en collaboration avec de nombreux prestataires de livraison, Boxtal vous permet d’économiser du temps et de l’argent sur vos exportations. Leader de la livraison de colis multitransporteur, Boxtal permet aux e-commerçants d’optimiser leur politique de livraison et d’exportation tout en boostant leur performance.

En contact permanent avec 16 des meilleurs transporteurs du marché, il s’occupe de négocier les prix à votre place et vous garantit des remises jusqu’à 75% par rapport aux prix publics des transporteurs. En cas de litige survenu au cours du transport, Boxtal dispose d’un Service Client multilingue expert des problématiques de livraison et basé à Paris.

Pour bénéficier d’encore plus d’astuces et de conseils, téléchargez le livre blanc “4 conseils pour réussir ses exportations”.