Où peut-on payer ses achats en cryptomonnaie en 2021 ?

E-Commerce Nation

04.08.2021


Achat en cryptomonnaie

ARTICLE | PAIEMENT | SOLUTION DE PAIEMENT

Alors que de plus en plus de marchands acceptent les cryptomonnaies (en grande majorité les Bitcoins), il faut savoir qu’il sera probablement bientôt possible d’acheter presque tout, avec ces devises. En effet, les grandes cartes de paiement ont entrepris les démarches afin de faciliter l’utilisation des cryptomonnaies pour leurs clients, lorsqu’ils utiliseront leur carte, afin de régler leurs courses. Survol de la situation.

Visa et Paypal ont déjà passé à l’action

La pression des demandes a finalement eu raison des géants, spécialisés dans les réseaux de paiements. Tout au moins, ils ont mis en place des programmes d’essai, afin de trouver la meilleure solution possible, qui permettra à leurs clients de régler leurs chats en utilisant des cryptomonnaies. Visa et Paypal ont en effet déjà fait des annonces en ce sens, et tout indique que Master Card devrait suivre prochainement.

La théorie de Visa est d’utiliser ce qu’ils ont nommé un « stablecoin ». Cette devise virtuelle sera adossée au dollar américain, afin de lui donner une stabilité qu’elle ne possède pas encore suffisamment. En effet, le plus grand problème qui existe pour le paiement en cryptomonnaie, est sa fluctuation journalière. Si Visa effectue, par exemple, des transactions d’une valeur de 200 millions en Bitcoins, sur une journée, et que cette devise perd la moitié de sa valeur au cours de la nuit, sur les plateformes d’échange, les pertes financières seraient énormes. Cette nouvelle devise, beaucoup plus stable, ne serait pas basée sur le Bitcoin, mais bien sur l’Ether (monnaie de l’Ethereum). Voici où il est possible d’acheter eth.

Un projet pilote aux États-Unis

En créant le Stablecoin, Visa et les autres entreprises de paiements, suppriment ainsi le besoin de convertir la valeur de la cryptomonnaie en monnaie fiduciaire, réduisant ainsi les risques. C’est aux Etats-Unis que Visa a décidé de lancer son projet pilote, qui s’il fonctionne bien, sera étendu au reste du monde entier, dans les mois qui viennent. C’était un choix évident, puisque cette nouvelle monnaie est adossée au dollar US.

C’est en réalité une entreprise externe qui proposera celle-ci. La firme Circle garantira la valeur du Stablecoin, en utilisant un autre actif auquel elle sera liée (le dollar américain). Cette solution vient réduire la volatilité et les frais de conversion, deux problèmes qui empêchaient précédemment Visa et ses compétiteurs de procéder à l’acceptation des cryptomonnaies sur leurs réseaux.

Toutes les inquiétudes ne sont pas encore dissipées

Affirmer que le tour est joué, serait de se rendre un peu trop rapidement au point « B ». En effet, bien que le Stablecoin prétende résoudre les éléments les plus importants qui rendaient l’utilisation des cryptomonnaies très difficiles pour les achats, il reste encore, à ce jour, différents problèmes juridiques. On devrait plutôt dire des vides, et ceux-ci laissent craindre le pire, puisque l’on parle évidemment de montants colossaux qui pourraient être échangés sur de réseaux tels que Visa et Master Card. L’Union européenne suggère que les Stablecoins soient placés sous supervision de l’Autorité bancaire européenne. Naturellement, si cela a lieu, cette nouvelle donne rendra les Stablecoins encore plus légitimes, mais pourrait aussi donner lieu à des changements régulatoires importants, qui pourraient affecter Visa et Master Card.

Quelles enseignes commerciales acceptent aujourd’hui les cryptomonnaies ?

La politique d’Amazon

Ces jours-ci, on entend beaucoup parler d’Amazon, lorsque l’on recherche des commerces qui acceptent les paiements en cryptomonnaies. Non pas qu’Amazon ait adossé cette forme de paiement. Au contraire, l’entreprise a cru bon de mentionner aux médias, que bien qu’elle soit intéressée par les cryptomonnaies, le site web international le plus connu de tous, ne permet pas les paiements en devises virtuelles.

Cette politique ne devrait pas changer prochainement, non plus. Si on lit entre les lignes, ceux qui ont déjà entendu parler de Jeff Bezos, en viendront à la conclusion que le fondateur et dirigeant de l’entreprise doit certainement être en train d’établir une stratégie dans laquelle il sera possible de transiger avec une monnaie « Amazon », d’ici quelques années.

Une croissance exponentielle en peu de temps

Bien que ce secteur n’en soit encore qu’au début, il attire de nombreuses enseignes bien connues. En effet, il est de plus en plus difficile d’établir la liste des commerces qui acceptent les paiements en devises virtuelles, tout simplement parce que celle-ci est devenue trop longue au cours des deux dernières années. La montée en flèche du Bitcoin, et de quelques autres monnaies à la fin de 2020, et sur l’année en cours, devrait avoir comme résultat une augmentation des boutiques ouvertes à l’idée d’échanger leur marchandise pour des Bitcoins, de l’Ether ou encore des Ripples.

Ceci est vrai, mais probablement uniquement pour un certain temps. En effet, si les réseaux de paiements réussissent leurs tests, et décident de généraliser à l’international la capacité de paiement par cartes bancaires qui utiliseraient des cryptomonnaies en tant que fonds, les commerces n’auraient plus à trouver des solutions personnelles, pour l’utilisation de devises virtuelles dans leur boutique. Il ne faut pas oublier qu’il est très compliqué, aujourd’hui, d’établir la valeur réelle d’une cryptomonnaie, et surtout que celle-ci peut varier grandement en temps réel, d’une minute à l’autre.

Des prix convertis en monnaie numérique

Pour l’instant, les commerçants qui ont décidé d’accepter les Bitcoins et autres (ou ceux qui y songent), tels que : Décathlon, Séphora, Maison du Monde, Norauto, Foot Locker, Intersport, Boulanger, Cultura et Conforama (pour ne nommer que quelques-uns de plus grands), convertissent leurs prix en monnaie numérique. C’est la solution la plus simple, bien qu’elle comporte de nombreux risques, tels qu’expliqués plus haut dans cet article.

Mais parfois, les distributeurs et fabricants ont besoin d’établir un parallèle entre le niveau de risque qu’ils sont prêts à accepter versus la demande pressante de leurs clients, pour un produit ou un service précis. C’est exactement la situation à laquelle ils font face présentement, et on voit bien que les plus grands noms ont pris la décision que le jeu en valait la chandelle.

Conclusion

Il existera une solution de paiement basée sur les cryptomonnaies, disponible à tous, dans les années à venir, sans le moindre doute. La guerre des devises virtuelles ne fait probablement que commencer. On peut dorénavant prévoir que les géants tels qu’Amazon ne laisseront pas passer la chance de posséder leurs propres devises virtuelles, leur permettant ainsi d’avoir accès, d’une autre manière, à votre portefeuille (électronique).

Crédit image : Josh Warren

E-Commerce Nation
E-Commerce Nation est le 1er Web Media E-Commerce en France et un centre de formation e-commerce.
communauté slack - blanc
Rejoignez
la communauté

Échanger à tout moment
avec la communauté de +1200 explorateurs, 
16 experts et 25 ambassadeurs.

picto newsletter-blanc
Recevez
la newsletter

Recevez chaque semaine,
les astuces du e-commerce.

Participez au Xperience Winter
Venez assister et échanger avec des professionnels du secteur lors de votre événement e-commerce, 100% digital.
Gratuitement
Increase your Online Store's Revenue by 300%