Dans un monde en mouvement, globalisé et numérique, de nouveaux défis et territoires à explorer se présentent aux managers et dirigeants d’entreprises.  Les changements font dorénavant partie intégrante de la vie quotidienne d’une entreprise.

Au cœur de ces transformations, le manager opérationnel se positionne comme un véritable relais de la vision stratégique de la Direction auprès de ses équipes mais aussi des autres acteurs internes ou externes. Il doit mettre en œuvre le changement et obtenir l’engagement de ses collaborateurs en les responsabilisant.

Comprendre les enjeux du changement

Dans le monde de l’entreprise les changements sont généralement mal perçus, mais aussi mal présentés et accompagnés. De plus, les différents aspects techniques sont souvent favorisés au détriment des questions humaines. D’une manière générale le changement fait peur, cette peur peut provenir du fait que les individus ne veulent pas changer leurs habitudes, du fait de ne pas se sentir à la hauteur ou encore de perdre une situation acquise.

Il est important de prendre en considération l’humain dans ses relations sociales et non pas uniquement individuellement. Il ne faut pas non plus nier l’impact individuel que peut avoir le changement, mais l’image sociale et la place occupée dans un groupe sont extrêmement importantes.

Être acteur et faciliter le changement

Le manager doit jouer dans l’entreprise un rôle de conducteur et d’accompagnateur dans le changement. Pour cela, il doit prendre en considération que le changement peut avoir un effet sur ses collaborateurs. Cela peut passer par une réunion à travers l’écoute active, pour entendre ses collaborateurs s’exprimer sur le changement et sur ce qu’ils ressentent. Le but étant qu’ils se sentent écoutés et de pouvoir établir ainsi une situation de confiance. Le manager doit alors changer son comportement en étant davantage dans une posture de leader.

Le changement dans l’entreprise doit être dédramatisé et perçu comme une opportunité.

La principale mission du manager est de s’assurer que ses équipes aient pris conscience du projet dans lequel s’inscrit ce changement, mais surtout que ses équipes y adhèrent. «Expliquer» et «convaincre» sont donc les deux notions phares du manager dans la conduite du changement. Il est alors primordial de s’appuyer sur la communication, et cela pendant tout le long du projet (avant, pendant, après).

La meilleure solution pour engager ses collaborateurs dans le changement est de ne pas leur faire sentir qu’ils subissent le changement, mais qu’ils sont bien au contraire les acteurs de ce changement. Les collaborateurs doivent connaître les enjeux de ce changement afin de leur faire comprendre qu’ils doivent le voir comme un challenge, une source de gratitude et non pas une crainte.

Le manager doit donc mettre en œuvre différentes compétences :

  • Traiter les problèmes indépendamment.
  • Avoir une vision à moyen et long terme.
  • Développer la communication et l’argumentation pour que les collaborateurs comprennent pourquoi il est nécessaire de changer.
  • Trouver des relais dans les équipes pour avoir des leviers sur lesquels s’appuyer.

Pour conclure

La réussite d’un projet impliquant un changement nécessite une prise en compte du facteur humain, c’est le rôle du manager. Pour conduire ces changements et faire face aux éventuelles réticences, le manager doit faire preuve d’un sens de l’écoute et du leadership. Son objectif est de faciliter la compréhension du projet mais surtout l’adhésion à celui-ci à travers des méthodes qui accompagnent le changement et soutiennent la motivation des équipes.

Le Programme Général de Management de emlyon business school (PGM) a pour mission de développer les compétences de ces managers pour leur permettre de piloter au mieux la performance économique et sociale de leur entreprise dans un contexte compliqué. Cette formation permet à ceux qui la suivent d’optimiser leur efficacité mais également d’assurer leur légitimité sur le poste qu’ils exercent, ou leur capacité à progresser sur l’aspect professionnel.

Découvrez lors de cette vidéo le parcours d’Adrien d’Hoine, fondateur de Kumqwat et diplômé PGM : 

Vous avez eu des retours de cette formation et vous désirez les partager avec nous ? N’hésitez pas à nous contacter sur Twitter.

 

Crédit image : Nina Aubert