La semaine dernière, lors de la Paris Retail Week, GS1 France expliquait les possibilités offertes aux e-commerçants pour se développer à l’International.

« Le e-commerce n’a par essence aucune frontière, et pourtant, force est de constater que les e-commerçants et surtout les petits, ne vendent pas en dehors de leur territoire national ! » Isabelle Weisbecker, Chef de Marché E-commerce, GS1 France

Etat des lieux de la vente cross-border

L’inefficacité des livraisons transfrontalières figure toujours parmi les trois principaux obstacles à la vente en ligne dans un autre état membre de l’UE, comme l’indique le Baromètre européen du commerce électronique transfrontalier d’Ecommerce Europe. En effet, les petits e-commerçants sont confrontés à des freins logistiques dans leur activité export, qui les amènent à restreindre leur activité et génèrent des pertes de marchés.

La logistique constitue le 2ème frein à l’export rencontré par les e-commerçants français (pour 35% des acteurs), derrière la barrière de la langue (pour 40%) et nettement devant le marketing (26%), la relation client (24%) et le paiement (22%), selon l’étude « Profil E-commerçants 2016 » d’Oxatis/KPMG.

Et parmi les freins logistiques à l’export rencontrés par les e-commerçants, on peut relever :

  • Le coût et la tarification de l’offre de livraison export
  • La couverture de l’offre en matière de service et de qualité
  • La lisibilité et la facilité d’accès à l’offre
  • La compréhension et la gestion des taxes et procédures réglementaires
  • La gestion des risques liés à la livraison

Face à cette problématique et pour aider les e-commerçants à développer leurs ventes hors de leurs frontières, une des solutions pour faire baisser les coûts est l’utilisation de l’étiquette logistique GS1 sur les colis. Les études le montrent :

  • 40% des livraisons transfrontalières manquent de traçabilité
  • 25% des milleniums n’achèteront pas sur un site e-commerce avec des options de livraison limitées
  • 2 paniers abandonnés sur 3 sont dus à des préoccupations concernant les délais de livraison et les coûts associés
  • Le coût élevé des livraisons transfrontalières empêche les clients d’acheter à l’étranger

Même si la situation s’est légèrement améliorée, les e-commerçants restent confrontés à des problèmes majeurs.

  • Un manque d’information
  • Un choix limité de transporteurs qui peuvent livrer de bout en bout
  • Des prix nettement plus élevés que les prix de livraison sur le marché intérieur
  • De longs délais de livraison

En effet, les services postaux européens réétiquettent généralement les colis lorsqu’ils traversent les frontières, en les convertissant de “internationaux” en “nationaux”. Par conséquent, le service de suivi et de localisation s’arrête souvent à la frontière.

Actuellement, environ 60 % seulement des colis postaux transfrontaliers sont traçables. Les 40% restants perdent leur traçabilité en raison du réétiquetage et de l’absence de références croisées entre les systèmes de suivi et de traçabilité.

Une étiquette européenne harmonisée pour les colis aide à répondre aux demandes de tous les acteurs des services de livraison. Cela comprend les clients, les fabricants, les détaillants, les intégrateurs, les transporteurs, les points de collecte/retour des colis et le gouvernement.

Ce qu’en dit l’Union Européenne

Le Comité Européen de Normalisation (CEN) choisit le standard GS1 SSCC pour faciliter la livraison des colis dans l’Union Européenne

Après plusieurs mois de travail et de réflexion, le Comité Européen de Normalisation (CEN) a publié un guide technique destiné aux services postaux européens pour le marquage des colis internationaux. Le CEN a désigné le standard GS1 SSCC (Serial Shipping Container Code) comme solution pour identifier les colis internationaux grâce à l’utilisation d’une seule étiquette logistique, lisible par tous les opérateurs.

Jusqu’à présent, le recours aux solutions propriétaires rendait obligatoire un réétiquetage des colis en fonction du réseau et/ou du pays de distribution. Les travaux du CEN ont permis de définir une solution facilitant, pour tous les e-commerçants, leurs services de livraisons de colis internationaux grâce à l’utilisation d’une seule étiquette.

Pour garantir une identification unique des colis, le CEN a choisi le standard GS1 SSCC. Il est désormais recommandé d’apposer sur chaque colis une étiquette comprenant un code SSCC facilitant l’interopérabilité entre tous les acteurs du réseau de livraison des colis. Cette décision s’inscrit dans la stratégie de la Commission Européenne visant à développer un « Digital Single Market » afin de créer de nouvelles opportunités pour le e-commerce. Un pas supplémentaire vers un marché européen unifié.

le SSCC et la vente cross-border

L’étiquette SSCC, une avancée vers la mutualisation des flux logistiques. Le SSCC est un code international GS1 utilisé pour identifier une unité logistique (ex : caisse, palette, colis) pouvant contenir différents articles, emballés ensemble.

Jusqu’alors principalement destiné aux palettes, son utilisation sur un colis permet une identification unique de ce dernier de bout en bout de la chaîne et donc une meilleure traçabilité jusqu’au consommateur final.
On peut par exemple inclure comme information dans ce code, des numéros de lots ou toute information de traçabilité du produit ou réglementaire comme une date limite de consommation (DLC).

Les consommateurs veulent de la qualité, de la rapidité, de la transparence et de la commodité

L’introduction de l’étiquette harmonisée pour les colis et du protocole d’échange de données associées est une étape importante pour :

  • Renforcer la position des e-commerçants en Europe
  • Rendre possible le transfert efficace des colis entre les transporteurs et servir les consommateurs de la manière la plus optimale possible
  • Ajouter certains services souhaités qui ne font pas partie du cœur de métier du transporteur principal
  • Échanger efficacement des informations sur la gestion et l’état des colis
  • Répondre aux besoins des consommateurs en matière de contrôle de la manière dont les colis doivent être retournés

En résumé :

Sans SSCC

Les transporteurs utilisent souvent un logiciel propriétaire pour gérer le processus de livraison, y compris leurs propres étiquettes contenant des renseignements internes. Ces transporteurs ne peuvent pas facilement travailler avec des partenaires.

Le transporteur ou le partenaire doit réétiqueter les colis lorsqu’il échange les colis, ce qui augmente les coûts et les risques (ex : erreur d’acheminement). Par conséquent, leur capacité de répondre aux besoins opérationnels est réduite. Même l’intégration d’un client est souvent un processus long et coûteux.

Avec le SSCC

Le SSCC, combiné à l’étiquette harmonisée pour les colis, permettra à tous les partenaires potentiels du réseau de distribution d’utiliser un système d’identification de colis unique au monde afin de relier leurs données au colis. Tous les partenaires utilisant la même étiquette pourront assurer une remise des colis plus fluide.

Les transporteurs peuvent offrir aux e-commerçants beaucoup plus de souplesse et une grande fiabilité à des coûts plus abordables. L’utilisation d’un même numéro de colis et d’une même étiquette facilite la collaboration avec d’autres partenaires de livraison…

Le GS1 SSCC attribué par l’e-commerçant peut être utilisé par tous les prestataires logistiques. L’utilisation d’un même numéro de colis et d’une même étiquette facilite grandement le transfert d’information et de colis entre les partenaires de livraison.

 

E-commerçants, si vous faites face à ces obstacles, demandez à vos prestataires logistiques d’intégrer l’étiquette SSCC de GS1 ou vérifiez si vous l’utilisez déjà comme identifiant de vos colis.

Il est tout à fait possible que vous génériez déjà des SSCC sans le savoir. De nombreux transporteurs et certains fournisseurs de services postaux et de colis acceptent le SSCC comme identification des unités de manutention logistiques qu’ils gèrent. Si vous travaillez avec un tel prestataire de services, vous pouvez déjà en générer et l’inclure sur les étiquettes que vous créez.

Lorsque vous utilisez un SSCC pour l’un de vos opérateurs, vous pouvez facilement étendre son utilisation à d’autres opérateurs capables de traiter des colis sur la base du standard SSCC.

Discutez de votre besoin avec vos prestataires logistiques, et pour plus d’information à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre guide sur la e-logistique ou à nous contacter !

 

Contacter GS1

13 + 9 =