Dans cet article vous trouverez 7 indices pour vous aider à repérer les tentatives de fraude à la carte bancaire avant qu’il ne soit trop tard. La fraude à la carte bancaire sur des transactions en ligne représentait 280 millions d’euros en 2016, bien qu’elle ait enregistré une baisse de 4% par rapport à l’année précédente, le montant reste conséquent. Les victimes de ces usurpations sont les particuliers et les e-commerçants.

On nomme fraude à la carte bancaire un achat en ligne réalisé par une personne qui n’est pas titulaire de la carte de paiement. En l’absence de 3D Secure, quiconque est en possession des 16 chiffres d’une carte bancaire, de sa date de validité et des 3 chiffres du cryptogramme peut finaliser une commande en ligne. Que se passe-t-il alors ? Le titulaire de la carte bleue peut contester ce débit auprès de sa banque qui est dans l’obligation de lui restituer les sommes débitées.

Comment se prémunir de telles situations fâcheuses qui peuvent mettre en péril vos activités ? Voici les principaux signes qui vous permettent une situation de fraude à la carte bancaire.

La commande trop belle pour être vraie

Une commande au montant qui sort de l’ordinaire doit figurer au palmarès des critères de suspicion. Si vous vendez des objets de déco dont le panier moyen est de 100€ et que vous recevez une commande de 100 pièces identiques, posez-vous des questions. Un particulier n’aura pas besoin d’une telle quantité et un professionnel vous aurait contacté au préalable pour négocier des conditions spéciales. Les voleurs savent qu’ils n’ont qu’une seule chance d’utiliser la carte dérobée. C’est pourquoi ils cumulent un maximum de produits dans la commande avant que la victime ne fasse opposition sur sa carte de crédit. La plupart des nouveaux clients procèdent habituellement à un petit achat test avant d’effectuer une grosse commande. Méfiance donc si le montant total d’une commande est supérieur à la moyenne – surtout de la part d’acheteurs à qui vous n’avez jamais eu à faire.

Un même client cumule les commandes modestes

Les voleurs connaissent bien les e-commerçants. Ils savent qu’ils sont nombreux à optimiser leur taux de conversion en déclenchant le protocole 3D Secure à partir d’un certain seuil de commande. S’ils découvrent par exemple que vous laissez passer tous les achats inférieurs à 25€ sans faire de vérification, vous risquez de vous départir d’une grande partie de votre stock avant la mise en opposition de la carte volée.

A LIRE  Soldes sur internet : quel est le comportement d’achat des Français en hiver et en été ?

L’acheteur vous contacte et exige une livraison express

L’acheteur vous a-t-il contacté pour utiliser un mode de transport que vous ne proposez pas ? Vous propose-t-il d’organiser la livraison ? Cherche-t-il à réduire les délais de livraison avec insistance ? Ces informations devraient vous mettre la puce à l’oreille. Ce sont des signes bien connus des professionnels pour repérer les voleurs qui cherchent à engranger un maximum d’articles avant que le titulaire de la carte ne fasse opposition. Les fraudeurs disposent d’ailleurs d’un nombre incroyable d’arguments très convaincants pour mettre la pression aux marchands et les inciter à agir dans la précipitation. Ils sont en déplacement, c’est urgent pour une raison X ou Y. Résultat : plus vite vous expédiez le colis, moins vous avez de temps pour vérifier la légitimité de la commande.

Les coordonnées de l’acheteur sont suspectes

C’est une constante, un fraudeur essaye toujours de se faire passer pour un autre. C’est surtout vrai en B-to-B, car une société semble toujours moins suspecte qu’un particulier. En cas de doute, vérifiez l’existence de la société sur des sites comme societe.com et du poste occupé par l’acheteur sur les réseaux sociaux professionnels. Vous pouvez également confirmer l’exactitude du numéro de TVA Intracommunautaire sur des sites dédiés.

L’acheteur tente de dissimuler sa localisation géographique en masquant son adresse IP

L’adresse IP vous permet d’identifier et de localiser géographiquement les internautes. Facile à tracer, un fraudeur a tout intérêt à masquer la sienne derrière un proxy et à brouiller les pistes pour qu’on ne puisse pas remonter jusqu’à lui. Une plateforme de paiement comme Klik & Pay trace automatiquement l’adresse IP de chaque transaction et avertit automatiquement le marchand en cas de suspicion de fraude.

L’acheteur demande une livraison à l’étranger

Les commandes provenant de pays étrangers comportent un facteur de risque important. Les fraudeurs espèrent dissuader les e-commerçants d’intenter des poursuites, car celles-ci sont plus complexes à l’étranger.

Mieux vaut donc procéder à une vérification scrupuleuse et lancer quelques investigations complémentaires en gardant votre colis au dépôt quelques jours supplémentaires. Passez par exemple un coup de fil en prétextant une vérification des coordonnées, et profitez-en pour demander à votre client s’il préfère que vous attendiez la fin de ses vacances pour expédier son colis afin qu’il ne reste pas bloqué au bureau de poste.

A LIRE  E-marketing Paris, faut-il y être présent quand on est e-commerçant ?

Il existe des dizaines d’outils en ligne gratuits permettant de déterminer avec précision les localisations géographiques des adresses IP. Rendez-vous par exemple sur http://www.traceip.net.

L’acheteur est situé dans un pays connu pour son taux de fraudes important

La fraude à la carte bancaire est hélas plus endémique dans certains pays que d’autres. Les pays à haut risque ne se limitent pas aux territoires dits « en développement » ou en conflit armé. Des villes des États-Unis comme Las Vegas ou Miami sont tristement réputées pour leur taux d’utilisation de carte de crédit frauduleuse supérieur à la moyenne. Dans ces pays à risques, vous pouvez choisir de privilégier les méthodes de virement bancaire pour vos paiements. L’interface de la solution de paiement Klik & Pay vous permet de supprimer une liste de pays.

Si pour une raison ou pour une autre, une commande devait vous paraître suspecte, opérez toujours des vérifications et posez-vous ces questions : que se cache-t-il derrière cette commande miracle ? Est-ce que le client est vraiment dans le pays où il prétend être ? Est-ce qu’il vient d’un pays à haut risque, ou bien, tente-t-il de masquer son adresse IP ?

 

En résumé, ouvrez l’œil ! Nul n’est protégé à 100% contre la fraude. Au moindre doute, fiez-vous à votre instinct. Une seule commande expédiée avec inattention peut conduire à des pertes importantes. Si quelque chose sonne faux, contactez la cellule anti-fraude de votre plateforme de paiement. Elle possède davantage de données que vous pourrez croiser avec les vôtres. La solution de paiement Klik & Pay va plus loin en détectant les scénarios de fraudes les plus flagrants.