Comment gérer vos envois e-commerce sur le grand export ? L’envoi de colis au niveau international peut parfois s’avérer compliqué. Entre l’analyse du marché cible, les réglementations locales, le choix des services de livraison, la préparation du colis… Construire ou gérer une stratégie complète pour vos envois e-commerce peut sembler une réelle aventure.

Nous avions rendez-vous le mardi 14 mai à 16h pour un Webinaire animé par Anne Prevosti, Sales Manager chez Spring GDS, filiale internationale et Laurence Borrel, International Product Developer chez PostNL.

Lors de ce webinaire, les deux professionnelles intervenantes nous ont expliqué la volonté claire des e-commerçants de s’internationaliser pour captiver et plaire au plus grand nombre. Ces derniers souhaitant exporter se concentrent généralement en priorité sur des destinations européennes.

En effet, on peut observer que la plupart traduisent leur site en anglais, en allemand, en italien ou en espagnol, des langues essentiellement européennes. Ceci traduit une stratégie d’adaptation clé lors de l’internationalisation : chaque pays a des besoins et de manières de consommer différentes, et lors de la visite d’un e-shop, les consommateurs de chaque pays doivent se sentir à l’aise sur le site et comprendre tout très rapidement pour éviter l’abandon.

Ces e-commerçants,qui sont peut-être d’ores et déjà aguerris en France, ont besoin d’accompagnement pour connaître les marchés qu’ils devraient cibler puisque beaucoup de points entrent en ligne de compte et peuvent différer de la livraison française.

Anne Prevosti et Laurence Borrel nous parle de leur expérience et des questions les plus récurrentes quant aux envois e-commerce à l’international. Toutes les astuces pour maîtriser le e-commerce au-delà des frontières nationales se trouvent dans les lignes qui suivent !

CONSTRUIRE SA STRATÉGIE D’EXPÉDITION À L’INTERNATIONAL

Pour envoyer vos produits à l’international, la première marche à suivre est de se renseigner sur le pays que vous comptez démarcher. En effet, il est inconcevable d’envoyer vos colis dans des pays qui ne seraient pas intéressés par ce que vous proposez.

En premier lieu, on peut par exemple effectuer une analyse Cross Border, un marché très conséquent dans le monde (pendant le webinaire, une question a été soulevé : que veut dire “Cross border” ? Nous venons donc rappeler que le Cross Border est un terme anglo saxon désignant un achat transfrontalier, d’un pays à un autre, qui passe entre les frontières).

Il faut être attentif aux habitudes de consommation de chaque pays. On peut relever que les marchés les plus développés sont le marché américain, la Chine, la Russie, ou encore le Japon ou le montant d’achat en cross border est généralement assez important. Ils peuvent donc être des éventuels marchés à viser.

Une question importante qui vient se poser est : quelles sont les motivations d’achat des cyber acheteurs à l’international, en d’autres termes, que vont-ils chercher à l’international ?

1. Un coût moins élevé

Les jeunes consommateurs sont de très bons clients e-commerce mais c’est un panel qui n’a pas forcément le même budget que d’autres générations. Ces derniers viendront donc privilégier des produits à bas prix qui viendront notamment de Chine

2. La rareté des produits

Quelque chose que l’on ne peut trouver que dans un pays ou endroit en particulier. Exemple: un français expatrié va commander sur internet des produits propre à son pays qui vont lui manquer à l’étranger, il sera prêt à mettre le prix pour avoir la denrée ou le produit tant convoité.

3. L’aspect découverte

Avec l’avènement des réseaux sociaux qui nous suivent dans toutes nos journées, les consommateurs sont la première proie au publicité e-commerce. Les clients curieux s’aventurent sur les sites pour commander.

4. La qualité

Quand on commande à l’étranger, on peut rechercher une qualité que le pays ne détient pas, on peut penser à l’Italie pour son cuir, à la France qui est très réputée notamment pour les produits de cosmétiques ou l’habillement.

5. Les frais de transport

Dorénavant, les frais de transport sont de plus en plus compétitif sur chaque e-commerce et le consommateur ne souhaite plus payer un prix trop important pour sa commande. Il se dirigera donc vers le moins cher, qui se trouve souvent vers des produits venant de Chine, alors qu’un produit français beaucoup plus proche aura des frais de transport beaucoup plus élevés.  

En outre, il est donc nécessaire d’analyser la demande sur les marchés que vous souhaitez toucher. Même si votre produit est rare ou de très bonne qualité, le marché cible est-il adapté ? Est-il demandeur de ce genre de produit ?

Si vous ne faites pas d’analyse en amont de vos envois, vous risquez de proposer des produits qui ne conviennent pas à la population locale. Grâce à cela, vous pourrez percevoir quels pays pourraient être les plus intéressants pour votre business. Certains marchés pourront avoir un plus fort potentiel que d’autres !

Alors, en général, qu’est ce qu’achètent les étrangers sur le marché français et qu’est ce qui fonctionne le mieux ?

Les deux types de produits qui reviennent en tête sont, sans surprise :

  • La cosmétique : Notamment en Asie. Pour donner un ordre d’idée, le panier moyen par commande en Chine est de 25 euros et il est de 130 euros au Japon
  • Le Retail, l’habillement : La Corée est un grand acheteur, avec une moyenne de 25 euros par commande.

Cependant, ces types de produits sont donnés à titre indicatif et de nombreux autres types de produits se vendent très bien à l’étranger. Les Etats-Unis sont également de très gros consommateurs e-commerce avec une pénétration d’internet de près de 89%, ce qui représente un marché énorme, tant en habillement qu’en cosmétiques, bijoux, produits de santé…

Le maître-mot de la stratégie d’expédition à l’international est donc la prise de temps pour une compréhension optimale des habitudes de consommation des marchés cibles ainsi que l’adaptation de votre site au marché local.

La transparence est très importante pour les consommateurs  c’est pourquoi il faut prendre soin de bien informer le client sur la douane, les délais de livraison, proposer différents moyens de livraisons et tarifs et adapter la monnaie locale, etc.

Après avoir passé cette étape d’analyse du marché, il sera très important de vous focaliser sur la réglementation locale. Effectivement, les réglementations intérieures des pays européens ou américains, par exemple, peuvent être différentes de celles de la France.

LE CHOIX DES SERVICES DE LIVRAISON

Une fois que vous avez mis en place votre stratégie d’expédition à l’international, choisir un bon service de livraison est primordial.

Votre supply chain doit être bien ficelée afin d’avoir un processus de livraison idéal. Cette dernière est en fait la gestion de la chaîne logistique de vos produits. Si elle est bien optimisée, vous aurez la possibilité de prendre l’avantage sur vos concurrents ! Effectivement, la maîtrise de la chaîne logistique vous permettra une livraison rapide pour vos clients.

De plus, il faudra penser à la façon dont vous voulez livrer vos produits à vos clients en fonction de ce qu’ils souhaitent. D’un pays à l’autre, les modes de livraison désirés peuvent être divergents. Adopter une livraison totalement gratuite, à domicile ou en point relais ? Tout dépendra du marché visé et de ses habitudes en termes de livraison.

En terme de service de livraison, les questions qui reviennent le plus souvent sont généralement relatives aux aspects techniques, aux démarches douanières ou encore aux frais de livraison. Nous allons passer en revue ses aspects afin d’éclaircir certains points.

La Douane

Depuis quelques années, l’union postale universelle a facilité les démarches douanières avec l’utilisation du CN23 pour colis e-commerce à faible valeur. Spring GDS a mit en place une automatisation dans son système d’envoi avec la preuve de livraison une fois récupérer.

La livraison

Quels services choisir ? Le mieux est toujours de choisir un service qui va vers les destinations de l’export et surtout qui a fait ses preuves en terme de performance et au niveau du tracking.

Quels sont les habitudes de consommation jusqu’à la livraison ? Chaque pays est différent, par exemple, les russes n’ont pas confiance en paiement en ligne et préfère payer au moment de la livraison, une information qui peut paraître désuète mais capitale pour conformer son e-shop aux exigences locales.

Le prestataire

Quel est le meilleur prestataire pour livrer votre colis ? Celui qui a le plus de capillarité sur le territoire, le plus de centre de distribution et de tri pour livrer au mieux les colis. Il faut qu’il soit le plus proche de vos clients finaux de vos produits de destination.

Frais d’expédition

Aujourd’hui, les frais d’expédition sont très compétitifs : ils se doivent donc d’être transparents c’est-à-dire sans mauvaise surprise pour le client telles que des surcharges cachés. La tarification doit être simple claire et transparente.

En général, les e-commerçants recherchent la simplicité avec une intégration informatique vers toutes les destinations du grand export, une traçabilité de leur colis de A à Z et des démarches douanières qui sont réalisées par la plateforme. Cet ensemble est un service qu’offre Spring GDS pour toujours faciliter et aider les e-commerçants dans leur travail.

Pour conclure

Gérer les envois e-commerce sur le grand export peut paraître, à première vue, un travail de titan. Cependant, grâce aux témoignages de nos deux expertes Anne Prevosti et Laurence Borrel, nous pouvons constater que c’est une problématique que rencontre de nombreux e-commerçants et qui est tout à fait réalisable lorsqu’on prépare son export correctement.

Pour s’internationaliser, il est donc nécessaire de réfléchir à une stratégie en amont, en pensant à s’adapter à chaque marché pour rendre l’achat de chaque consommateur le plus fluide possible, du paiement à la livraison.