LG Expro, c’est à la base une petite entreprise lancée par un couple qui a fait le pari un peu fou de quitter tous deux leur travail respectif pour investir dans une société et un projet en commun : la création de LG Expro. Retour sur l’histoire de l’entreprise et son développement plusieurs années plus tard grâce au témoignage d’Audrey Maury, directrice administrative de LG Expro.

Qu’est-ce que LG Expro ?

LG Expro est une petite société qui est basée dans la Drôme, c’est un site de vente en ligne spécialisé dans les petits objets du quotidien, “on dit qu’on est un petit peu des « améliorateurs » du quotidien. C’est à dire que nos objets ils sont là, c’est de la beauté, de l’objet bien être, de l’objet maison, de l’objet cuisine…Tout pour améliorer le quotidien !” explique Audrey.

comment-lg-expro-a-reussi-a-se-developper-a-international-questce-que-lx-expro

L’historique de l’entreprise, des fondateurs pas forcément prédestinés à la vente  

L’histoire de l’entreprise est assez atypique. Mathieu et Audrey, les deux fondateurs de l’entreprise venaient d’avoir un enfant et étaient tous les deux très occupés par leur travail. Mathieu était dans le bâtiment et Audrey était éducatrice spécialisée pour l’aide sociale à l’enfance.

Ayant tous les deux des horaires compliqués, ils en sont venus à une conclusion alarmante : qu’il n’allait jamais voir leur petite fille grandir. “Il va falloir qu’on trouve un moyen de se reconvertir pour faire autre chose de notre vie pour avoir plus de temps pour nous, et en même temps on était l’un comme l’autre un peu ambitieux donc on avait envie d’avoir quelque chose à nous.”

La décision était alors prise : Mathieu arrête de travailler pour se consacrer à 100% à leur projet. En 2012, ils ont acheté leur premier stock et leur premier site e-commerce a vu le jour sous le nom de “Shop Story”. Aujourd’hui, la société s’appelle LG Expro mais le site garde le nom de Shop story qui représente un peu plus la vitrine et les gammes de produits.

Aujourd’hui, Mathieu et Audrey sont donc devenus en six ans des e-commerçants aguerris qui ont la chance d’exporter en France mais aussi et surtout à l’international. Avec dorénavant plus de 500 références qui vont du petit objet à l’objet plus conséquent, tout s’est accéléré pour les entrepreneurs : “Tout a commencé tout petit dans notre garage et ça finit aujourd’hui très grand. Nous avons emménagé il y a peu dans un nouvel entrepôt de 700 mètres carrés avec une vraie équipe, une vraie culture d’entreprise et un vrai challenge qui prend son sens. Six ans après.”

comment-lg-expro-a-reussi-a-se-developper-a-international-historique-lg-expro

Trouver un moyen pour se démarquer de la concurrence

Créer leur e-commerce à cette période est en fait apparu comme un atout de taille puisque 2012 était une année charnière où le monde du e-commerce a commencé son développement et où il était très avantageux de s’implanter.

Très vite, une culture d’entreprise est née avec un mot d’ordre : satisfaire au maximum le client et faire le plus de choses possible pour y parvenir. Audrey raconte qu’elle est elle-même à la base une cliente e-commerce et qu’elle connaît bien les exigences de la clientèle. Il faut trouver les solutions les plus adéquates pour une livraison rapide avec une relation cliente excellente.

Pour décrocher les clés du succès, la qualité de “bosseurs” a été inculquée très tôt dans l’entreprise, “nous ne partons pas tant que notre boîte mail n’est pas vide, notre service client est basé en France et il y a une réponse dans l’instant T, il n’y a pas de réponse automatique, car c’est vraiment traité par une personne tous les jours et puis pour finir on a essayé de trouver les solutions les plus adéquates pour que les clients soient livrés rapidement” témoigne le couple. Les objectifs sont donc clairs : être rapide, concurrentiel en mettant toujours en avant une livraison rapide.

De plus, les produits vendus sont des produits qu’on peut trouver un peu partout, c’est pourquoi le service client est très important dans l’entreprise nous n’avons pas des produits révolutionnaires par rapport aux autres. Il fallait qu’on sorte notre épingle du jeu et on l’a sorti de cette manière en se disant voilà, on met le client vraiment au centre de nos attentes et de  notre attention. Il a fallu trouver quel service on lui rend pour que ça vaille le coup de venir jusqu’à chez nous.

Les débuts en France

Au début, la première vitrine de l’entreprise a été les marketplaces, sur des gros sites tels que Amazon, Cdiscount, eBay. “Très vite Mathieu a démarché des sites de deal. A l’époque, il y avait des petits sites qui proposaient des réductions, sur une courte durée, acheter en gros avec des réductions intéressantes sur nos produits.”

De ce fait, LG Expro ne vendait presque qu’en France au début, par souci de coût d’envois. Étant globalement sur une marchandise de petits produits, les envois étaient effectués en majorité en lettres suivies pour que le client ait son colis rapidement et en Mondial Relay pour les points relais. La Poste et Mondial Relay étaient donc les deux services de transport.

La notion de tracking, c’est à dire de suivi du colis, est très importante pour le client et cette option a été mise en place dès le début en France “C’est vraiment une demande client et nous on sent que c’est aussi encore une épingle à sortir du jeu. Plus tu envoies un suivi, plus le client est content de connaître le chemin qu’il prend pour finalement arriver jusqu’à chez lui”. De plus, avec l’option de lettre suivie, l’acheminement est également plus rapide, cela permet de gagner en délais de livraison et de rendre le client deux fois plus heureux.

L’envoi international : Les problématiques, palliées par la solution Delivengo

comment-lg-expro-a-reussi-a-se-developper-a-international-delivengo

Une problématique : le prix de l’envoi international

Très vite, l’envie de s’internationaliser a fait surface chez LG Expro, mais certaines problématiques sont apparues notamment les tarifs proposés par les transporteurs à l’international.

Une solution : Delivengo

En 2017, l’entreprise fonctionnait bien en France et les deux entrepreneurs ont voulu se pencher davantage sur la question de l’internationalisation de leur entreprise, en essayant de trouver une solution au problème de prix d’envoi à l’international déjà rencontré au préalable.

Après s’être renseigné, la solution la plus pertinente qui est apparue a été DelivengoCette solution est réservée aux petits produits pour des colis de moins de 2 kilos envoyés à l’étranger. Cette solution nous allait bien parce qu’elle n’était pas très chère, même si les délais de livraison étaient un petit peu plus élevés qu’un Colissimo international et que forcément le service n’était pas le même, pour la gamme de produits qu’on avait, ça correspondait bien”. LG Expro s’est donc engagé en 2017 avec Delivengo pour commencer la conquête de l’international, grâce à leur solution.

Aujourd’hui, Delivengo s’impose comme une aide conséquente à l’internationalisation de l’entreprise. En termes de chiffres, la progression de la société a grimpé puisqu’aujourd’hui, il y a 70% des envois qui sont envoyés en Delivengo, c’est-à-dire qu’il y a 70% des envois qui partent à l’étranger chaque jour. “Aujourd’hui on envoie 1500 colis/jour, du coup Delivengo nous a vraiment aidé à progresser dans notre envoi, et l’envoi à l’étranger nous a permis de progresser en tant qu’entreprise, en tant que société.

Avec Delivengo il y a trois solutions possibles, LG Expro en utilise deux. Il y a la solution prioritaire, c’est vraiment la solution simple et basique, comme une lettre simple qu’on pourrait envoyer sans suivi. L’autre solution s’appelle Delivengo Suivi et on l’utilise de plus en plus, à l’international comme en France. “C’est ce qu’on disait en début d’interview, c’est à dire qu’au début, on envoyait en lettre simple. Mais les clients sont demandeurs de suivi et de tracking. Donc on se plie à leur choix. Au même titre que Delivengo qui nous propose cette solution de pouvoir avoir un suivi complet du prix du début jusqu’à la fin. Et donc ils nous ont bien aidés à avoir une livraison de qualité.”

Analyse de marché, un ciblage des pays intéressants

Face à une augmentation très conséquente des envois à l’international, l’entreprise a très rapidement pu relever les pays qui étaient les plus gros clients de leur e-commerce, et pour quelles raisons.

Les pays d’Europe, les premiers consommateurs

Ces pays sont principalement basés en Europe, car il est quand même plus difficile de traverser l’Atlantique en termes de logistique. “Sur ces pays européens, on en a trois qui sont nos têtes d’affiche : l’Allemagne en première position, ensuite le Royaume-Uni et dernièrement l’Italie qui revient un peu en course. Après le Royaume-Uni, c’est un peu incertain sur leur politique en ce moment, donc on a senti une petite baisse sur la consommation et sur les envois. Mais du coup l’Italie arrive bien derrière.

Après avoir effectué des statistiques pour comprendre pourquoi ces pays fonctionnaient mieux, ce qui en ressort c’est qu’en règle générale, ce sont des pays qui aiment la culture du e-commerce. “Au Royaume-Uni, ils sont demandeurs d’achats sur Internet. L’Allemagne est un grand pays peuplé qui adore les produits qu’on met en vente. La cuisine par exemple, ça marche très très bien en Allemagne, tout ce qui est accessoire cuisine et l’Italie arrive bien derrière parce qu’ils se sont bien démocratisés dans ce milieu du e-commerce.”

Ce qu’il faut également prendre en compte, c’est que selon les pays, la livraison n’est pas effectuée de la même manière, les réseaux postaux sont différents. “J’aime bien raconter qu’un jour, on est allé à Venise en voyage et on regardait  les gondoles. Il y avait des colis qui tombaient à l’eau, ils les repêchaient en cherchant les noms de rues.”  Du coup, face à ce genre de soucis, la solution de Delivengo permet d’envoyer en suivi et de répondre aux problématiques de tracking qu’on peut avoir, par exemple sur l’Italie mais aussi dans d’autres pays.

Se tourner vers le reste du monde

Après une bonne stabilisation en France et une expansion en Europe, l’entreprise souhaiterait également se positionner dans d’autres pays et viser plus loin que l’Europe. La concurrence du e-commerce est rude c’est pourquoi il faut sans cesse se réinventer, se démarquer, accroître ses marchés potentiels. L’objectif est donc de maintenir les chiffres actuels en Europe mais aussi et surtout se tourner vers le reste du monde et notamment aux États-Unis, au Canada et en Australie, trois pays que LG Expro aimerait démarcher pour les prochains mois. “C’est en cours, on a déjà commencé à monter une société en Australie, on fait des allers-retours souvent au Canada. Dans ce projet-là, Delivengo nous suit encore, c’est une relation de confiance. Sans des prix attractifs de livraison, ça ne marchera pas. Donc il faut qu’ils nous proposent un service de qualité en plus d’un service concurrentiel.

Les deux entrepreneurs ont pour l’instant l’objectif de proposer la même gamme de produits hors Europe mais tout viendra aussi en fonction du coût, ceci sera à définir sur la finalité du projet. Leur philosophie est la suivante : tant que l’on n’est pas sûr, nous n’y allons pas ! Ces derniers veulent surtout démontrer leur sérieux et souhaitent avant tout que le client ne soit pas déçu de la prestation.

Au niveau des délais de livraison, le couple y travaille encore pour qu’ils soient au maximum réduits. Delivengo travaille sur des solutions à apporter pour que les produits mettent moins de temps à arriver à destination. Il y a aussi les difficultés financières, le cours de l’euro, le cours du dollar et toutes ces statistiques qui rentrent en compte pour savoir quand est ce qu’il est possible de rentrer intelligemment sur le marché du reste du monde.

De plus, certains critères sont également à prendre en compte. En effet, les délais de livraison sont bien plus courts aux Etats-Unis qu’en Europe, et un client pourrait être réfractaire à la vue d’une livraison trop longue “il faut qu’on réfléchisse à ce projet tout entier à savoir ce qu’on va apporter de plus. Nous en tant que vendeur Drômois installé en France on va être moins rapide qu’un vendeur thaïlandais ou chinois qui va proposer en deux jours le produit chez soi.” Le but étant de proposer une valeur ajoutée qu’ils ne trouveraient pas ailleurs en peu de temps.

les tendances logistiques de vos consommateurs à l’international

comment-lg-expro-a-reussi-a-se-developper-a-international-tendances-logistiques-consommateurs-international

Pour l’instant, LG Expro n’a qu’un seul type de livraison à l’étranger : la livraison à domicile, sans signature qui peut être déposé dans la boîte aux lettres en cas d’absence du destinataire. Le système fonctionne très bien auprès des clients mais cependant, la livraison en Point Relais à l’international (qui est déjà mise en place en France) est fortement soulevée : “je l’ai lu sur votre site et d’autres que, par exemple, les Allemands sont friands du point relais. C’est aussi une question en suspens, on a fait une réunion pour envisager peut-être de la livraison en point relais sur certains pays, Il faut qu’on fasse des études pour savoir si c’est rentable ou non”.

En effet, la tendance de vie actuelle des populations est différente d’il y a quelques années, on observe une tendance où les gens sont beaucoup moins chez eux qu’auparavant et ont de plus en plus envie d’aller chercher le colis ailleurs car c’est plus pratique d’aller dans la petite droguerie du coin ou le petit cordonnier sur le chemin du retour entre le boulot et la maison. De plus, l’avantage du point relais, c’est la garantie de signature. C’est à dire qu’on sait que le client est allé le chercher, bien qu’il reste toujours des problématiques comme la perte de colis, qui indique être livré, mais qui finalement ne l’est pas… : “Il y a encore un petit peu de travail à faire sur la qualité de la livraison. Mais nous on met tout en oeuvre pour que ça se passe au mieux. Après on n’est pas à l’abri que quelque chose se passe dans un réseau postal.”

Delivengo, un accompagnement en amont et en aval du processus de logistique

Pour des e-commerçants, la solution Delivengo est totalement adaptée tant dans l’interface des colis lorsqu’ils partent lors de son acheminement postal, mais également toute la simplification de la préparation des étiquettes au préalable. Delivengo vient donc offrir un soutien de A à Z sur toute la chaîne logistique pour les e-commerces.

Pour conclure

Pour conclure, on peut donc dire que LG Expro a parcouru un beau chemin depuis 6 ans et continue son développement. L’entreprise s’intéresse d’ailleurs de près aux nouvelles tendances de livraison comme la livraison de nuit ou la livraison J+1, qui permettrait d’écourter encore davantage le délai d’attente du consommateur et d’assouvir le plus rapidement possible son envie de détenir le produit.

Les deux entrepreneurs pensent également à avoir des centres logistiques, des bases, de quoi répartir dans le monde leur stock sur des zones logistiques bien réfléchies pour envoyer à moindres délais et pour répartir les circuits. De cette manière, la livraison serait facilitée dans les endroits encore compliqués à livrer comme en haute montagne par exemple, l’objectif étant toujours de gagner un petit peu de temps sur la livraison.

Enfin, pour faire un bilan de l’entreprise sur les objectifs en 2019 par rapport à la livraison à l’étranger, après 3 mois d’activité, LG Expro est en bonne progression puisque tous les outils mis en oeuvre s’avèrent plutôt payants. “Nous allons de plus en plus aller vers le Delivengo suivi avec un vrai tracking du colis de son départ jusqu’à son arrivée pour que le client puisse le consulter directement de chez lui. On est passé de 15% l’année dernière à déjà bientôt 22% des envois en suivis pour cette année.

Quant à l’ambition de se tourner vraiment sur le reste du monde, elle est très présente et déjà croissante : “on était à moins de 0,50% l’année dernière. Cette année on est déjà sur du presque 3% en 2019 pour la Zone 2, pour l’export au reste du monde. C’est qu’on est bien parti et vraiment lancé dans cette démarche d’aller conquérir l’autre côté de l’Atlantique, le reste du monde”.