Les problématiques de e-logistique sont très importantes lorsqu’on parle de e-commerce. En effet, une e-logistique performante est une chose assez complexe à mettre en place pour tous les e-commerçants, du fait de l’évolution continue de cette dernière. En plus de cela, les consommateurs sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de la livraison. C’est pourquoi il existe un événement européen annuel nommé Deliver, qui permet d’échanger sur le thème de la e-logistique et du e-commerce d’une façon générale.

Nous avons rencontré Stéphane Tomczak, fondateur de l’événement Deliver, qui nous parle plus précisément de l’objectif de cet important événement. Cet événement se déroulera le 5 et 6 juin à Lisbonne.

Pourrais-tu présenter ton parcours avant qu’on présente l’événement Deliver ?

Bien sûr, ça fait déjà plus de dix ans que je traîne dans le e-commerce et dans la logistique du e-commerce. Pendant un paquet d’années, je m’occupais de la distribution de Pixmania à travers l’Europe. Et ensuite, j’ai travaillé une paire d’années dans des associations e-commerces en France et en Europe. Et puis j’ai créé Deliver en 2016 et donc cette année c’est la quatrième.

C’est donc la quatrième édition du Deliver Event. Comment est apparue cette idée d’événement ?

C’était vraiment un besoin exprimé par tous les professionnels que je fréquentais. Je dirais que tous les décideurs de la logistique du e-commerce n’avaient pas vraiment de lieu pour eux en Europe. On a donc décidé de créer ce forum. Le forum que je rêvais d’avoir en tant que retailer.

Sous quelle forme peut-on participer à l’événement ?

En fait, c’est effectivement un événement sur deux jours qui est uniquement sur invitation puisque le concept est d’inviter uniquement des décideurs de sites qui réalisent plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires dans des fonctions logistiques, Supply Chain, opérations mais aussi e-commerce et marketing. Puisque en fait les sujets de Supply Chain et de marketing se rapprochent de plus en plus par le biais de l’expérience client.

Soit les retailers se font inviter par nos partenaires, on a 80 partenaires en transport, entreposage, intra-logistique, packaging et technologie, soit ils postulent sur notre site et on valide les commandes une par une.

On favorise vraiment les échanges, on se voit vraiment comme un événement de networking. La vraie valeur ajoutée de Deliver c’est les rencontres sur place. Il est donc impossible de participer à distance à l’événement.

Y a-t-il des spécificités cette année par rapport aux années précédentes ?

Déjà la première spécificité, c’est que c’est un événement qui continue de grandir très vite puisque l’année dernière on était un peu moins de 750 participants, là on sera plus de 1000. Cette année, le thème est très axé sur l’intelligence artificielle. On voit de plus en plus de cas d’usage très concrets maintenant, c’est plus du tout de la prospective futuriste. On a pas mal d’acteurs qui vont témoigner des programmes qu’ils ont mis en place autour de l’intelligence artificielle. Dans le choix des speakers, on a un line-up de speakers qui est vraiment mondial. On a quatre plénières et sur chacune des quatre plénières, on a au moins un acteur qui vient d’Asie, soit de Chine, soit d’Inde, un qui vient des états-Unis et un qui vient d’Europe.

Des acteurs ressortent du lot parmi les invités de cette année ?

Parmi les speaker, on a des clients très intéressants puisqu’on a par exemple le directeur de la R&D de Alibaba qui va nous confier les travaux qu’Alibaba a menés ces dernières années à la fois sur l’intelligence artificielle appliquée à la livraison autonome aux entrepôts automatisés mais aussi aux magasins, leurs nouveaux magasins qu’ils appellent New Retail  sur lesquels ils travaillent beaucoup.

On aura aussi Ocado qui est le plus gros retailer en alimentaire e-commerce au monde et qui est anglais mais qui est en fait le modèle même du retailer alimentaire complètement automatisé. C’est une expérience très intéressante. On aura également Uber qui vient de lancer, il y a quelques semaines, son activité Uber Freight en Europe et qui va nous expliquer comment il s’est lancé et quand il a senti que ses algorithmes d’intelligence artificielle étaient prêts à bien matcher l’offre et la demande.  On aura aussi Casino, le directeur innovation du groupe Casino qui va nous parler du magasin qu’ils ont lancé l’année dernière basé sur l’absence de caisse de magasin. Très très accès nouvelle technologie donc.

Un petit peu comme ce qu’a voulu faire Amazon finalement ?

Alors oui, on est dans cette mouvance qui a été initialement amorcée par les magasins Amazon Go il y a un an ou deux. Ce qui était extrêmement disruptif il y a deux ans ne l’est plus aujourd’hui. On voit des très nombreuses marques qui se sont emparées du phénomène et aujourd’hui on voit de plus en plus de cas d’usage sur ce thème là. On va donc faire parler Casino sur ce thème là mais aussi des start-up européennes, chinoises et américaines qui mettent leur savoir faire au service des retailers pour rendre leurs magasins plus intelligents. Notamment en France, on a un acteur qui s’appelle Storelift.

J’ai vu qu’il y avait également des Workshops ? En quoi consistent ces Workshops exactement ?

Alors on aura 20 Workshop qui sont plus orientés expérience et retour d’expérience concret pour permettre à ces retailers qui assistent à ces Workshop de repartir avec des illustrations très pratico-pratiques à mettre en place très rapidement. Donc sur ces 20 Workshops, on a deux formats, un format qui est celui d’échanges interactifs avec la salle où le partenaire qui a décidé de s’emparer d’un Workshop parle des attentes des retailers, de leurs contraintes, d’où se trouve le point de rencontre entre ce que les prestataires peuvent livrer comme services versus les frustrations des retailers… Le deuxième format, c’est vraiment de faire témoigner un des clients de l’un de nos partenaires sur un cas concret d’implémentation.

Vous êtes également sur la plupart des réseaux sociaux. Une volonté de votre part j’imagine ?

Notre objectif, c’est de nous faire connaître car notre cible est le retailer européen et même un peu au delà puisqu’on a 44 pays aujourd’hui qui sont déjà inscrits. Donc principalement l’Europe avec un focus sur le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Benelux, l’Espagne et l’Italie là et on cherche à toucher notre cible partout où elle se trouve.

Et toi ? Comment vois-tu l’évolution du e-commerce et de la e-logistique en général ?

Je dirais que ce qui est intéressant, c’est que c’est un secteur qui bouge de plus en plus vite et que la e-logistique aujourd’hui est l’un des domaines d’investissement prioritaires des retailers sur l’amélioration de l’expérience client. On a beaucoup de partenaires justement cette année qui orientent leurs discours sur l’expérience client. Également, les projets d’investissement que les retailers soumettent ou renseignent lorsqu’ils s’inscrivent est celui de l’amélioration de processus de reverse logistique. On sait que c’est encore l’un des gros points d’amélioration pour beaucoup d’acteurs. Mais il y a aussi beaucoup d’acteurs qui cherchent à améliorer leur offre de livraison pour aller vers du Next-Day (livraison J+1) ou Same-Day (livraison le jour même).

Quelque chose à ajouter sur l’événement ?

Je dirais que c’est un événement pour tous les e-commerçants et retailers qui cherchent à capter les dernières tendances du secteur, qui souhaitent networker avec leurs confrères venant de France ou d’autres pays.

Le Networking est l’un des points qui est très attractif pour les e-commerçants. Le fait de pouvoir parler avec d’autres confrères, est primordial. La parole est très libre, même entre des sociétés qui peuvent être aussi partiellement en concurrence. Dans ce genre de forum, il y a du vrai partage d’expérience qui est mutuellement bénéfique. Il faut également garder à l’idée qu’il y a cette année 80 partenaires qui nous font confiance cette année, on en avait une soixantaine l’année derrière. Donc c’est aussi une opportunité pour les commerçants de trouver des solutions, soit pour gagner en productivité, soit pour gagner en expérience client comme on l’évoquait tout à l’heure, mais aussi pour gagner en coût. Il y a donc de bonnes raisons pour les e-commerçants de nous rejoindre d’autant plus que l’invitation est gratuite et que nous prenons en charge les frais de déplacement. On prend en charge les frais de déplacement des retailers qui sont éligibles à nos conditions de sélection.

Vous pouvez retrouvez donc retrouver l’ensemble des informations sur le site de l’événement Deliver ainsi que sur tous les réseaux sociaux, Twitter, Linkedin, Xing, Instagram, Facebook… Vous pourrez y retrouver tous les partenaires et entreprises présentes !