C’était du 22 au 24 mai que le Digital Benchmark de Berlin avait lieu. L’événement est organisé depuis 3 ans (à Londres en 2017, puis à Barcelone en 2018) par l’Electronic Business Group, EBG, afin de réunir les décisionnaires, les marketeurs et leurs entreprises à prendre des décisions quant aux solutions à choisir.

Dans ce but, EBG a réuni plusieurs experts de la technologie afin d’animer des keynotes, ateliers et cas pratiques, abordant ainsi plusieurs sujets :

Le futur du Search Marketing

Tout acteur du digital connaît l’importance du Search Marketing. Que ce soit pour le SEO ou pour le SEA, Google s’est établi comme une référence dans le milieu, étant le moteur de recherche de choix pour les consommateurs.

Le CEO de Pixalione, Fabrice Alizon, parle d’une future omnicanalité du référencement organique, impliquant ainsi un SEO effectué sur plusieurs plateformes, à plusieurs niveaux.

La première étape, la recherche classique effectuée par écrit sur Google, par exemple, représente une grande partie de la stratégie de Search Marketing actuelle.

Aujourd’hui très importante, la seconde étape est représentée par la vidéo, notamment relayée sur YouTube, plateforme appartenant à Google. Elle permet notamment aux entreprises de relayer du contenu, tout en profitant d’un nouveau moyen de communication ainsi que d’un nouveau système de référencement.

Vient ensuite la géolocalisation, largement favorisée par GMB (Google My Business), permettant aux entreprises d’être référencées sur le moteur de recherche, en donnant quelques informations sur la localisation, les horaires d’ouverture, etc.

Nouvelle tendance, plus observable aux Etats-Unis qu’en Europe pour le moment, le Vocal Search. Cette nouvelle méthode de recherche est effectuée par les utilisateurs via les assistants vocaux sur les téléphones, leur permettant de favoriser les questions plutôt que les mots-clés. La stratégie de référencement s’en trouve naturellement impactée.

Suite logique du Vocal Search : les enceintes connectées. Mêmes problématiques que pour les assistants vocaux présents sur vos smartphones, les utilisateurs poseront des questions à leurs assistants plutôt que de rechercher des mots-clés.

Enfin, Amazon représente un outil de recherche à part entière. En effet, la marketplace a créé son propre algorithme de référencement, et est utilisée par les consommateurs, plutôt que Google, pour trouver les produits qui leur conviennent, une aubaine pour les E-commerçants.

Le futur du SEO, organisé sur 6 différents canaux

La gestion des médias numériques grâce à l’attribution en Multi-Touch

Aujourd’hui, les E-commerçants et les grandes entreprises utilisent plusieurs canaux marketing pour atteindre leur(s) cible(s). Dans un souci d’analyse de performance, il est important de connaître l’efficacité de chacun de ces canaux, afin de prioriser certains d’entre eux, et d’ajuster la stratégie mise en place.

C’est ici qu’interviennent des experts du milieu :

Ces experts ont ainsi été réunis pour nous expliquer l’utilité de l’attribution en Multi-Touch. Celle-ci permet donc une analyse des performances des interactions effectuées sur les canaux marketing utilisés, en se basant sur les interactions et le comportement du consommateur sur le site.

Cette technologie est basée sur le traitement des données. 3 types de modèles Multi-Touch sont applicables :

Weighted models (Les modèles pondérés)

  • Linear model (le modèle linéaire) ;
  • Progressive model (le modèle progressif) ;
  • Declining model (le modèle décroissant) ;
  • U-shape model (le modèle en U).

Ad-hoc models (les modèles ad-hoc)

  • Based on business (basés sur votre entreprise) ;
  • Prioritization (basés sur vos priorités).

Algorithmic models (les modèles algorithmiques)

Basés sur l’historique de vos données. Nécessite un traitement précis de vos données.

Les performances d’un site

Afin d’aider les acteurs présents au Digital Benchmark à connaître les indicateurs les plus pertinents pour effectuer le monitoring d’un site, EBG a réuni quelques expert du domaine :

Le monitoring d’un site passe donc par le choix des bons indicateurs clés. La notion de performance d’un site est très bien résumée par l’accroche suivante : Performance > Experience > Revenue. En effet, les revenus engendrés dépendant d’un expérience positive, dépendant elle-même de performances de qualité.

Ces 3 notions sont applicables à 3 niveaux :

  • La recherche
  • L’accès à la plateforme
  • L’usage fait de cette plateforme

Les agents conversationnels, et comment définir une stratégie adaptée aux besoins de demain

Qu’est-ce qu’un agent conversationnel ? Le terme représente un ensemble d’outils automatisés en capacité de recréer un dialogue, avec pour objectif final d’automatiser une tâche en usant de différents niveaux d’intelligence.

C’est un marché en plein boom, comme nous pouvons l’observer ci-dessous :

Le marché devrait dépasser les 994 million de dollars de chiffre d’affaires d’ici l’année 2014, avec une croissance moyenne annuelle de 27%. Les technologies sont de plus en plus fiables, avec l’introduction notamment des logiciels de reconnaissance vocale, aujourd’hui fiable à 95%.

Cette croissance et cette fiabilité a un effet positif sur les consommateurs : 69% d’entre eux préfèrent échanger avec un chatbot optimisé et intelligent, plutôt qu’avec un humain, grâce notamment à leur vitesse d’exécution.

Le boom du marché peut enfin être expliqué par les investissements de Google, qui a fait l’acquisition de 12 start-ups spécialisées dans l’intelligence artificielle. Apple a investi dans 7 de ces start-ups, Facebook dans 5, et IBM dans 3.

Le processus effectué par les agents conversationnels passe par 5 étapes, permises par l’intelligence artificielle, le machine learning et le traitement du langage.

Ces étapes ont été présentées par :

La collecte des données

Plusieurs canaux marketing sont utilisés durant ce processus. Ainsi, les utilisateurs donneront des éléments aux agents sur ces différents canaux.

La compréhension des données

Les données sont ensuite passées dans le processus de compréhension des agents conversationnels. Ce processus comprend plusieurs étapes, comme la reconnaissance de mots-clés, ou l’analyse sémantique, afin de lier les différents phrases à certaines demandes ou actions.

L’analyse des données

Une fois les données comprises par l’agent conversationnel, l’information tirée de ces dernières est liée à une base générale établie, pour en donner plus de sens.

Le traitement des données

En 4ème et avant-dernière étape, les données sont traitées, afin de les lier définitivement à une attention particulière. Cette attention correspond à une actions ou une demande établie, comme mentionné précédemment.

Le retour des données

Une fois les données récoltées, comprises, analysées, et traitées, elles sont retournées à l’utilisateur sur le canal marketing sur lequel il est présent. L’agent conversationnel fait son retour sous la forme attendue par l’utilisateur, en fonction du canal utilisé, c’est-à-dire en text to speech, ou encore en Natural Language Generation.

Compte-rendu sur le Digital Benchmark

Le Digital Benchmark est donc un rendez-vous incontournable pour les acteurs du digital, permettant de faire la rencontre de différents éditeurs de logiciels à la pointe de la technologie au cours des one-to-one organisés par l’EBG, et d’experts dans leurs domaines durant les différentes conférences et workshops variés rythmant l’événement.