Le dropshipping, l’E-Commerce de demain ?

Mollie

02.11.2020


dropshipping header

ARTICLE | PRODUIT |

Vendre ses produits en ligne, sans avoir de produits en stock, vraiment ? C’est l’avantage principal présenté lorsque l’on aborde le sujet du dropshipping

Dans ce cas, l’idée est de créer une boutique en ligne, après avoir choisir un ou des produits chez un fournisseur, et le revendre directement à un consommateur. La livraison sera alors directement effectuée du fournisseur, jusqu’au lieu de récupération choisi par le client. Cela n’implique aucun effort de la part du E-commerçant, chez qui le produit ne transite donc pas.

Processus de vente du dropshipping

La question que l’on peut se poser est : quelles sont les motivations pour faire du dropshipping ? Nous nous sommes pour cela orientés vers des experts du milieu.

Chaque E-commerçant cherche la rentabilité : c’est un fait. Certains le font par l’augmentation des prix, certains optent pour la réduction des charges. Le dropshipping représente un gain de temps considérable sur la supply-chain, notamment sur les processus logistiques ainsi que le stockage.

Ne pas procéder soi-même à la livraison permettrait de réduire jusqu’à 30% ses dépenses, permettant donc d’atteindre plus facilement la rentabilité. Cette diminution de charges permet également d’offrir un prix très compétitif au client final, ce qui permettra d’augmenter le taux de conversion.

Le dropshipping serait donc la méthode de vente E-Commerce la plus intéressante en termes de retour sur investissement, que ce soit financier, temporel et ressources humaines.

Depuis ses débuts, le dropshipping rencontre de nombreux enjeux, qui sont présents dans le monde du E-Commerce en général :

  • Délais de livraison ;
  • Processus avec les prestataires de solutions de paiement ;
  • Processus avec les prestataires logistiques ;
  • Éphémérité des produits ;

Avec des prix de ventes records, des problèmes sur la qualité de certains produits, en plus de délais de livraison relativement longs (allant jusqu’à 30 jours), le dropshipping a aujourd’hui une image assez négative aux yeux des consommateurs. Pour contrebalancer cette image négative, plusieurs points sont essentiels :

Les fournisseurs

Comme pour tout commerçant, les fournisseurs ont leur importance dans le bon développement d’une entreprise commerciale. Le dropshipping n’échappe pas à cette règle. Les vendeurs en ligne ont beaucoup de choix, adaptés à leurs besoins. 

En faisant le choix d’un fournisseur dropshipping, vous pouvez vous poser plusieurs questions, telles que :

  • Où est situé, géographiquement, le fournisseur ?
  • Le fournisseur est-il généraliste ou spécialisé ?
  • Les produits vendus sont-ils de qualité ?
  • Quelles sont les options de livraison proposées ?
  • Quels sont les délais de livraison ?
  • Les prix sont-ils négociables ?
  • Quels sont les processus de communication entre vendeur et fournisseur ?

Vous pouvez vous poser beaucoup d’autres questions quant à votre fournisseur dropshipping.

Il est également possible de choisir son fournisseur en fonction des prix appliqués aux produits vendus. Cela doit entrer en compte dans votre calcul de votre marge commerciale. Ainsi, choisir le bon fournisseur vous permet d’optimiser les coûts, augmenter votre marge et perfectionner les relations avec vos clients, ce qui vous permet de les fidéliser plus facilement.

Il est très important de faire confiance à votre fournisseur, et d’entretenir de bonnes relations avec celui-ci. Si vous vous retrouvez dans des situations lors desquelles les consommateurs veulent effectuer des retours, vous devez pouvoir communiquer avec votre fournisseur, afin de lui renvoyer le produit et d’offrir une expérience post-achat optimisée au client.

La notoriété

Comme pour toute boutique E-Commerce, la communication est l’un des points de voûte de l’affaire. Après avoir échangé avec de multiples acteurs du dropshipping, une chose intéressante ressort : la plupart d’entre eux sont très jeunes (entre 20 et 25 ans), et viennent de finir leurs études.

Ayant évolué avec les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Snapchat, …), ces jeunes pousses du E-Commerce sont devenues extrêmement bien armées en matière de communication.

Dans un premier temps, ceux-ci optent pour un produit “tendance”, c’est-à-dire un article cumulant une forte quantité de recherches sur une courte période. Une fois le choix du produit effectué, un persona est constitué : établissement du profil-type du consommateur du produit choisi. Pour finir, ils ciblent les consommateurs (via Google Ads, Facebook Ads et Pixel, …) afin de les convertir. De plus, selon le budget établi, les dropshippers peuvent directement opter pour le marketing d’influence, avec des personnalités des réseaux sociaux, pour toucher une communauté plus large et qualifiée. En effet, exposer son produit à des centaines de milliers de potentiels clients, en seulement 24 heures, c’est efficace.

Mais, finalement, les clients vont-ils être satisfaits de leurs achats ?

La satisfaction client

L’acquisition ne fait pas tout : la satisfaction vient après. Les délais de livraison sont maintenant devenus de véritables arguments de différenciation et de conversion pour les E-commerçants, y compris les dropshippers.

En France, le dropshipping réunit de plus en plus d’entrepreneurs, ce qui signifie que la concurrence se fait de plus en plus grande. Ainsi, au-delà de proposer les meilleurs produits possibles, il est devenu important d’assurer des délais de livraison courts aux consommateurs. En effet, si vous avez le choix entre 3 et 30 jours d’attente pour un même produit, chez 2 dropshippers, lequel choisirez-vous ?

Ainsi, les boutiques de dropshipping ont leurs petites astuces pour raccourcir au maximum les délais de livraison :

  1. Passer par une entreprise tierce qui s’occupe de la gestion des stocks, des livraisons et de l’approvisionnement de nouveaux produits. Ces entités sont, en effet, rémunérées par le dropshipper, mais la qualité du service est supérieure aux entités habituelles.
  2. Posséder une partie des stocks. 

Pause. Lorsque vous possédez une partie des stocks, est-ce vraiment un dropshipping ? Théoriquement, non. Mais, puisqu’une autre partie du stock n’est pas chez vous, on peut considérer cela comme du 50/50. 

Cela ajoute logiquement des charges à votre affaire, mais cela vous permet d’être positionné entre le dropshipping et le E-Commerce traditionnel, ce qui vous donne un argument de vente supplémentaire.

Le paiement en ligne

Comment vendre ses produits en ligne, sans prestataire de solution de paiement ? Ce point-là est essentiel pour une activité de dropshipping. En revanche, pourquoi est-ce considéré comme un enjeu ?

Aujourd’hui, le sujet n’est pas encore compris par tout le monde. Beaucoup d’inquiétudes émergent effectivement, notamment concernant les points évoqués précédemment. Certains prestataires de solutions de paiement décident de bloquer les fonds de dropshippers, allant même jusqu’à refuser de travailler avec ces derniers.

Cela est surtout dû à une chose : la confiance.

Un prestataire de solution de paiement veut travailler avec des entreprises stables, propres, et ayant pour vocation de grandir. Ainsi, de nombreuses informations, comme les délais de livraison, peuvent être demandées aux dropshippers afin de leur permettre de générer des fonds en ligne.

Cependant, prouver la qualité du système de livraison est compliqué. Comme nous le disait Sarah, du site de dropshipping Not A Babe : “souvent, les fonds sont bloqués sans avoir d’explications sur le pourquoi du comment”. Dans ce cas, comment faire ?

Tout d’abord, le dropshipper doit faire preuve de bonne foi. Il ne doit donc pas avoir peur de partager toutes les informations nécessaires à l’activation du compte, avec le prestataire de solution de paiement. 

Ensuite, le PSP doit être conciliant avec le dropshipper, et être à son écoute. Théo, de Store Importafy, affirme qu’il a “besoin d’avoir quelqu’un au bout du fil et que lorsqu’il a un souci, être mis au courant” et “Mollie, c’est les seuls avec qui on peut discuter au téléphone simplement”. 

Effectivement, “d’un point de vue général, les PSP sont devenus de plus en plus stricts”, indique Sarah “chez Mollie, nous avons l’opportunité de discuter avec un membre de l’équipe pour s’expliquer sur son activité”.
La clé de la réussite de cette collaboration dropshipping / PSP serait alors dans la communication et la transparence.

L’ambition d’être libre

Certains estiment que l’argent procure la liberté. Ce n’est pas totalement faux. En revanche, lorsque l’on pose cette question à des dropshippers, la liberté dépend de bien d’autres éléments.

La liberté de créer

Cette liberté offerte par le dropshipping commence notamment par le fait de pouvoir créer, en un temps record, un ensemble de boutiques E-Commerce, répondant à des besoins spécifiques. Pour un bon dropshipper, il n’est pas question de ne faire tourner qu’une seule boutique en ligne, mais bien d’en gérer plusieurs à la fois.

La liberté de décider

Nous parlons ici de sites E-Commerce, et de produits qui fonctionnent. Mais nous ne parlons pas assez de toutes les boutiques en ligne qui sont sorties sur le marché avant que cela ne fonctionne. 

L’important est ainsi d’avoir pris une décision, qu’elle soit bonne ou mauvaise, et de se servir de cette expérience pour faire en sorte que la prochaine soit la bonne. Car, comme souvent, l’entrepreneuriat, c’est un pas en arrière, et deux en avant.

La liberté, tout simplement

Le fait de pouvoir travailler de n’importe quel endroit, à n’importe quelle heure : le rêve ? C’est en tout cas une des principales motivations dans le processus de création d’un dropshipping

Au final, lorsque l’on est compétent dans ce domaine, il suffit d’un ordinateur pour créer, et d’un smartphone pour gérer. Cela peut se faire de sa chambre, de son bureau, ou du bord de sa piscine. 

Comme disait Théo : “avant d’en arriver là, il faut être prêt à travailler 17 heures par jour, jusqu’à ce qu’au moins l’un des sites fonctionne”.

Finalement …

Le dropshipping est sur la voie de faire partie d’une logique E-Commerce à part entière. Le combat que mènent ces nouveaux E-commerçants est basé sur la preuve de bonne foi auprès de leurs clients, fournisseurs, et partenaires.

Ce qui, autrefois, nous semblait étranger et inconnu, nous paraît aujourd’hui plus clair et intéressant. Il s’agit dorénavant d’un travail collectif pour faire la différence entre une opportunité, et une “arnaque”.

Les dropshippers vous aident d’ailleurs à y voir plus clair. Afin de savoir si un site de dropshipping mérite votre confiance, il faut vérifier :

  • Les avis du site ;
  • L’orthographe du contenu ;
  • Les mentions légales ;
  • Les réseaux sociaux ;
  • La page de contact, logiquement accompagnée d’un numéro de téléphone.

Crédit image : Andrés Aneiros

E-Commerce Nation
E-Commerce Nation est le 1er Web Media E-Commerce en France et un centre de formation e-commerce.
communauté slack - blanc
Rejoignez
la communauté

Échanger à tout moment
avec la communauté de +1200 explorateurs, 
16 experts et 25 ambassadeurs.

picto newsletter-blanc
Recevez
la newsletter

Recevez chaque semaine,
les astuces du e-commerce.