Si je vous dis Russie, a quoi pensez vous ? A la coupe du monde qui vient de se terminer de la plus belle des manières ? Vous pensez au froid, aux chapkas ou à son président ? Mais avez vous entendu parler du e-commerce en Russie ?

La Russie est un marché souvent négligé dans le domaine du e-commerce. Souvent jugé comme un pays complexe et peu accueillant, ceux qui osent s’y aventurer ne sont pas nombreux.

Pourtant depuis de nombreuses années le commerce en ligne en Russie est devenu une habitude pour de bon nombre d’entre eux. La majorités des e-consommateurs sont Moscovites et Pétersbourgeois, ceci s’explique par le fossé en terme de développement entre les grandes villes et les petites. Mais cet écart est en train de se réduire, on observe en effet ces dernières années une augmentation des e-consommateurs des autres régions.

Et ce phénomène devrait continuer, ce qui offre de belles perspectives pour les e-commerçants qui veulent s’y lancer.

Avant de vous lancer prenez le temps de lire cet article afin de découvrir ce marché aussi grand que complexe.

Le marché du e-commerce en Russie

Ce secteur n’étant pas encore arrivé à maturité, vous pouvez vous permettre de rêver à une croissance folle. Mais pour ça il va falloir vous armer de patience et découvrir ce marché plus en détail. Car même si il a du potentiel ce n’est pas gagné d’avance, car la marché russe est assez complexe et nécessite quelques ajustements.

Chiffres clés

En 2016, le volume du marché du e-commerce en Russie a augmenté de 12 % par rapport à 2014, passant de 19,3 milliards de dollars en 2014 à 21,6 milliards de dollars en 2016 (soit 920 milliards de roubles). La Russie c’est le 9ème pays le plus peuplé au monde avec 143 millions d’habitants, dont 121 millions ont plus de 15 ans. Parmi eux, 70 % sont utilisateurs d’internet. Soit près de 85 millions de personnes connectées à travers le pays. Parmi eux 25 % achètent en ligne soit environ 30 millions d’e-acheteurs. A titre de comparaison il y a en France environ 37 millions d’e-consommateurs.

On observe également une augmentation de la part du e-commerce dans le PIB de la Russie. En effet, selon Statista et Goldman Sachs, en 2009 le e-commerce en russie ne représentait que 0,4% du PIB, en 2018 il devrait atteindre 1,71%.

Le e-commerce en Russie

Les spécificités du marché

Le e-commerce Russe à ses spécificités, comme tout autre pays ceci-dit, et il est assez complexe à maîtriser. Certaines lois et certains usages viennent freiner son développement. En voici une liste non exhaustive.

La réglementation autour de la data

Depuis 2015 la réglementation autour des données personnelles a changé en Russie. S’inscrivant dans une démarche de protection des consommateurs, une loi est entrée en vigueur imposant le stockage de toutes les données à caractères personnelles des russes en Russie. Attention donc si vous ne respectez pas cette règle vous pourriez vous faire fermer votre e-commerce en Russie.

Il vous faudra donc trouver des partenaires de confiance sur place qui pourront héberger vos datas. Allez visiter les data centers partenaires, cela vous permettra de nouer un lien de confiance avec eux et de vous assurer de rester en conformité avec la norme ISO 27001.

Les modes de paiement

La majorité des Russes payent en cash à la livraison, et ce pour une bonne raison. Ils ne font toujours que très peu confiance en la sécurité des moyens de paiement en ligne. Le e-commerce étant encore très jeune en Russie, la confiance n’est pas encore répandue envers ce mode de consommation, certains russes doutent encore de l’honnêteté des e-commerçants.

Attention également, depuis 2017, les e-commerçants doivent fournir un ticket fiscal, délivré par les administrations russes, pour tout à achat par carte bancaire en ligne.

Développer son e-commerce en Russie

S’implanter en Russie est une chose mais réussir à s’y développer demande plus de connaissance des consommateurs. Avant de vous lancer, il faut vous mettre dans la peau du consommateur et se renseigner sur ses attentes, sa vie, explorer le marché du e-commerce sur place, etc…

Tenir compte du contexte économique

La situation économique de la Russie est particulière. Après la fin de l’URSS, le pays a dû se reconstruire avant de redevenir une puissance économique mondialement respectée. Mais malheureusement, ils souffrent toujours de certaines conséquences de cette catastrophe économique. Les disparités économiques persistent entre les régions et les milieux sociaux.

Le prix, facteur à ne pas négliger

Selon l’agence fédérale de statistique Rosstat, les revenus réels des Russes ont chuté de 5,9 % en 2016 par rapport à 2015. Et le nombre d’épargnants a diminué d’un tiers. Cette situation pousse les russes à faire attention à leurs dépenses, ils chercheront donc les meilleurs prix possibles.

Alexei Fedorov, président de l’AKIT (association des sociétés d’e-commerce de Russie) « Les Russes sont devenus très sensibles au prix des marchandises, désormais leur principal critère de choix ». Des propos confirmés par les chiffres : en 2015, les Russes ont passé en Chine 135 millions de commandes pour un montant total de 2,7 milliards de dollars. En 2016, le nombre d’achats a presque doublé, passant à 230 millions, pour une augmentation d’à peine 10 % en termes monétaires, avec 3 milliards de dollars. […]

Vous l’aurez compris pour développer votre e-commerce en Russie vous n’aurez pas d’autre choix que d’être compétitifs et vous aligner à hauteur ou en dessous de vos concurrents.

Comprendre le consommateur

La barrière de la langue

La barrière linguistique est bien présente sur le marché russe Russie. Les Russes ne sont pas très à l’aise avec l’anglais, c’est moins le cas pour les jeunes générations. C’est pour cette raison que si vous ne parlez pas russe ou que vous n’avez pas l’intention de vous y mettre, il vous faudra absolument vous entourer de personnes de confiance sur place. Il est important de parler la même langue qu’eux, de comprendre leurs attentes et leur mentalité pour pouvoir les séduire.

Les habitudes des consommateurs Russes

Les russes n’ont pas les mêmes sites de références qu’en France, ils n’utilisent pas les mêmes réseaux sociaux, la place de marché qui trust la première place n’est pas Amazon. Il vous faudra donc vous adapter en fonction des habitudes des consommateurs.

Marketplaces

En Russie, Amazon et eBay sont présents mais pas aux premières places. Leur mode de fonctionnement pour les places de marchés est différent du nôtre. En effet, Ils ont leurs propres places de marchés russes connues de tous et spécifiques pour chaque produit. 

Réseaux Sociaux

En Russie, ne pensez pas à faire des campagnes de pub sur Facebook, elles ne vous rapportent rien. Les rois des réseaux sociaux c’est Vkontakte et Odnoklassniki.

Le premier, Vkontakte, n’est ni plus ni moins que le Facebook russe. Il permet à ses utilisateurs de partager des informations tant sur leur vie privée que sur leurs centres d’intérêts.

Quand à Odnoklassniki, c’est l’équivalent de copain d’avant. Il a été créé pour aider les russes à retrouver leurs anciens camarades d’études ou de service militaire. Il réunit plus de 40 millions d’utilisateurs en 2015.

Moteurs de recherche

Comme quasiment partout dans le monde quand on parle de moteur de recherche on parle de Google. En Russie un peu moins qu’ailleurs, il est accroché par le moteur de recherche russe Yandex. A l’heure actuelle ils se partagent les requêtes russes à environ 50% chacun.

Alors maintenant que vous avez pu prendre conscience du potentiel de ce marché qu’en pensez vous ? Combien d’entre vous vont partir à la conquête de la Russie ?