Éviter le désabonnement à vos newsletters dans le e-commerce, n’est pas chose facile. Cependant l’email marketing continue d’être l’un des leviers les plus performants pour optimiser le tunnel de conversion. Pour preuve, l’emailing est à l’origine de 17 % des conversions des Pure Players ce qui en fait l’outil le plus efficace pour capter l’attention de l’internaute.

Victime de son succès, nombreux sont ceux qui en abusent. L’internaute se voit donc envahi d’emails qu’il n’aura pas la patience de traiter et peuvent le pousser à se désabonner. Voici quelques astuces pour limiter votre taux de désabonnement.

Les principales causes de désabonnement à vos newsletters dans le e-commerce

Il est nécessaire de s’interroger sur les raisons qui motivent les clients à se désabonner. Le sondage de MarketingSherpa met en avant que la réponse la plus mentionnée est : “Je reçois beaucoup trop de mails de façon générale”. 26 % des internautes se sentent donc trop sollicités par ce biais. La deuxième raison évoquée est le manque de pertinence de l’email, ils sont 21 % à ne pas se sentir concernés par le sujet. Ce chiffre confirme que les marketeurs doivent impérativement utiliser les données clients dont ils disposent pour créer un contenu adapté pour chaque personne. Mais d’autres critères sont à prendre en compte si vous voulez augmenter vos chances d’atteindre votre audience.

3 astuces pour éviter le désabonnement à vos newsletters dans le e-commerce

1.Maximisez vos chances de délivrabilité

Bannissez les spamwords ! Certains termes sont à éviter si vous ne souhaitez pas être considéré comme spammeur par les fournisseurs d’accès internet et les filtres anti-spam. Il n’existe pas de liste de mots interdits cependant certains vous assurent de finir classé dans les spams comme “offre limitée, 100 % gratuit, inscription gratuite, cash, faites vite, urgent, vous avez gagné…”. Un mot d’ordre soyez inventif pour contourner le problème.

Certains outils en ligne vous permettent d’estimer la probabilité que votre email soit spammé. Ils mesurent la réputation des expéditeurs d’emails suivant les mêmes critères de décision de délivrabilité que ceux utilisés par les FAI. MailTester ou SenderScore sont de très bons outils gratuits et simples d’utilisation.

A LIRE  6 questions à se poser pour définir une stratégie web performante

Ensuite, vous devez adapter la fréquence de vos envois à la fréquence de réception souhaitée par vos clients. Là encore, tout dépend de votre audience et de votre activité, cependant les internautes s’accordent à penser qu’une newsletter par semaine est une fréquence acceptable.

Concernant les jours de parution, les mardis et jeudis ont le plus fort taux d’ouverture. Les utilisateurs consultent leurs emails personnels de préférence en dehors des horaires de travail. Si votre cible est B2C, favoriser donc les tranches horaires avant 9 heures, sur la pause déjeuner et après 17 heures.

3 astuces pour éviter le désabonnement à vos newsletters dans le e-commerce

2.Personnalisez votre contenu

Nous ne le répéterons jamais assez, pensez à la personnalisation. La personnalisation de l’objet et du message dans un premier temps. Il est plutôt conseillé d’insérer un champ [prénom] voire [prénom + nom] dans l’objet du message, le destinataire ne restera jamais insensible à un message comportant son prénom dans l’objet. Cela instaure un climat de confiance et rassure le client sur le fait qu’il reçoit une offre ciblée.

Personnalisez également votre URL, les internautes sont de plus en plus avertis sur les traceurs utilisés en webmarketing. Si le client se sent “tracké”, il risque fort de ne pas ouvrir votre message et par conséquent fera baisser considérablement votre taux de clics sur votre campagne.

Pour finir, personnalisez votre offre, plus votre base de données sera complète, plus vos campagnes d’emailings seront pertinentes et parfaitement adaptées à chacun de vos destinataires. Prenons l’exemple d’une boutique en ligne de prêt-à porter, vous n’allez pas envoyer une promotion sur les robes si votre destinataire est un homme. De même, n’hésitez pas à utiliser l’A/B testing : créez plusieurs campagnes et analysez lesquelles n’ont pas fonctionné et pour quelle raison (mauvais ciblage, mauvaise période de l’année etc…)

3. Be design, be responsive

Prenez le temps de travailler le design de votre newsletter dans le e-commerce. Certes l’offre doit être attractive mais elle perdra tout son impact si la création graphique n’est pas aux goûts du jour. Cela nuira à la fois à votre offre mais aussi à votre image de marque. Les logiciels d’emailing proposent quasiment tous des templates prédéfinis plutôt efficaces, cependant vous pouvez trouver l’inspiration chez les autres acteurs de votre secteur. Le site mailingbook est une galerie regroupant les campagnes d’emailings des plus grandes enseignes

A LIRE  [#Formation] Les 5 fondamentaux de l'UX design pour son e-commerce

Nous vous déconseillons d’envoyer votre offre uniquement dans une image. Certains serveurs de messagerie ne téléchargent pas automatiquement les images, votre message ne sera par conséquent pas affiché directement. Le destinataire devra faire un clic supplémentaire pour l’afficher et pouvoir consulter le contenu de votre message. Le ratio texte/image idéal est de 60/40. Ainsi votre email aura une bonne lisibilité et laissera la possibilité d’avoir accès à votre offre sans avoir à télécharger l’image.

A l’heure actuelle, plus de la moitié des internautes lisent leurs emails depuis leur smartphone. L’affichage de vos emails doit par conséquent s’adapter automatiquement à tous les supports de lecture : c’est le Responsive Web Design ou design adaptatif. Les ¾ des emails envoyés sur smartphones et tablettes sont supprimés s’ils ne sont pas RWD. Vous avez vous même déjà vécu l’expérience : images déformées, textes minuscules, zoomer, dézoomer. Une lecture difficile irrite le lecteur et l’incite à quitter très rapidement la page ce qui fait grimper votre taux de rebond.


 

En quelques mots, pour éviter le désabonnement à vos newsletter dans le e-commerce, usez d’originalité et soignez le timing de vos envois. Cela en vue d’apparaître dans les 3 derniers mails reçus par votre destinataire. Malgré l’augmentation constante du nombre d’emails envoyés, la délivrabilité de vos emails est fondamentale. Elle garantit à elle seule votre ROI.