Souhaitez-vous surveiller en permanence Internet au cas où quelqu’un mentionnerait votre nom ou le nom de votre entreprise, ou même le nom de la concurrence ? Google Alerts est votre outil.

Ils sont très faciles à utiliser. Si vous entrez un mot ou une phrase, vous recevrez une alerte e-mail chaque fois que Google trouve une nouvelle mention sur un site Web.

Attention, les alertes Google ne sont pas seulement utiles pour booster votre ego. Les mentions de suivi relatives à votre entreprise ou à votre marque peuvent vous aider à trouver des occasions d’améliorer votre stratégie de liens, l’image de marque, la définition des collaborations, et plus encore.

Comment configurer les Google Alerts

  1. Allez sur google.com/alertes
  2. Saisissez un terme de recherche à suivre. Les alertes Google prévisualisent vos résultats au fur et à mesure que vous tapez
  3. Sélectionnez “Afficher les options” (sous la boîte de recherche). Choisissez la fréquence à laquelle vous souhaitez recevoir les alertes : une fois par jour, une fois par semaine….
  4. Choisissez une source pour vos alertes : web, blogs, nouvelles, etc. Si vous n’êtes pas sûr, laissez l’option par défaut (automatique)
  5. Choisissez une langue et une région
  6. Choisissez combien de résultats vous voulez voir : “tous les résultats” ou “seulement les meilleurs résultats”
  7. Choisissez une adresse e-mail pour recevoir des alertes.
  8. Sélectionnez “Créer une alerte”

Passons maintenant en revue quelques façons pratiques d’utiliser les alertes Google et les impacts qu’elles peuvent avoir sur votre business.

L’utilité des Google Alerts pour votre e-commerce

Trouver des mentions à votre marque sans lien et leur demander de l’ajouter

Les gens mentionneront parfois votre marque sans ajouter de lien. Il est important que vous les trouviez pour deux raisons :

  1. Les liens vous aident à mieux vous positionner sur Google, donc vous voulez autant de liens de haute qualité que possible si vous êtes intéressé par le référencement.
  2. Les liens aident les gens à mieux naviguer, ce qui signifie que les mentions sans liens rendent l’accès à votre site plus difficile pour les lecteurs. S’ils veulent en savoir plus sur votre entreprise, ils devront probablement se tourner vers Google (et la plupart ne se donneront pas la peine de le faire).

Si vous trouvez une mention sans lien, vous avez déjà parcouru la majeure partie du chemin. L’auteur sait déjà qui vous êtes, et il suffit souvent d’un petit coup de pouce pour transformer cette mention en lien.

Mais d’abord, vous devez trouver ces mentions, ce que vous pouvez faire avec les alertes Google.

Il suffit de configurer les alertes Google pour n’importe quel terme lié à une marque. Vous recevrez un courriel lorsque Google trouvera de nouvelles mentions de marque sur le Web.

Voici une alerte Google qui surveille les mentions ECN :

Google-Alerts-ECN

Mais ne vous arrêtez pas là. Configurez plusieurs alertes Google pour tous les termes liés à votre marque. Dans notre cas, ça pourrait l’être :

  • ECN
  • E-Commerce Nation
  • Blog e-commerce
  • Nouvelles sur le commerce électronique
  • Ou même des noms d’entreprises concurrentes.

Avez-vous créé une alerte pour de nouvelles mentions ? Parcourez les pages, visualisez le code source (clic droit > visualiser le code source de la page), et recherchez votredomaine.com en utilisant CTRL/CMD+F.

Si vous ne trouvez aucun résultat, il n’y a pas de lien. Par conséquent, vous devriez envisager de contacter l’auteur et lui demander de l’ajouter.

Attention ! Même s’il existe déjà un lien, vous voudrez peut-être participer au débat sur votre marque ou utiliser la mention comme une occasion d’établir une relation. Par exemple, si quelqu’un vous mentionne et fait des liens vers vous, il peut quand même être utile de commenter cet article et de le remercier. Vous pouvez même le contacter par courriel, si vous le jugez approprié.

Contrôler vos concurrents

Espionner vos concurrents peut vous aider à trouver des idées à appliquer à votre stratégie marketing.

Peut-être qu’ils laissent souvent des commentaires sur les posts qui les mentionnent, qu’ils font la promotion de leur contenu ou qu’ils achètent même des liens (ce que nous vous conseillons de ne pas faire).

En outre, si un site web mentionne un concurrent et met en place des liens vers son site, il sera peut être enclin à rediriger des lien vers vous.

Disons que vous avez un magasin de chaussures et que vous commencez à surveiller vos concurrents. Vous créez une alarme avec les noms de vos concurrents et vous voyez un article avec le titre : “10 paires de chaussures parfaites que vous pouvez trouver en Ulanka”.

Nous sommes sûrs que l’auteur de ce blog pourrait faire un article similaire sur vos chaussures.

Et nous pouvons aller encore plus loin

Vous pouvez retracer les pages qui mentionnent vos concurrents mais qui ne vous mentionnent pas. Pour ce faire, vous pourriez écrire une alarme qui serait :

  • Ulanka + Zalando – Votre marque

Pourquoi faire cela ? Si une page mentionne plusieurs concurrents sans vous citer, vous trouverez peut-être l’occasion de vous présenter.

Après tout, il se peut qu’ils n’aient même pas entendu parler de votre entreprise ou qu’il y ait une raison précise pour laquelle vous n’avez pas été inclus (auquel cas, la rétroaction pourrait s’avérer utile).

Rester en alerte pour d’éventuels piratages avec des liens nuisibles

L’utilisation de liens de spam est l’une des formes les plus courantes de spam.

Les pirates entrent dans votre site Web et ajoutent des liens de spam dans le code, souvent à des fins de référencement. C’est une tactique du chapeau noir.

Il y a deux choses qui ne laissent aucun doute sur le fait qu’un lien est un hack :

  • On dirait du spam. Ils ont généralement un lien vers des sites Web liés aux produits de santé, et le lien utilise un texte d’ancrage spécifique pour l’achat de ce produit.
  • Pas contextuel. Lisez la phrase qui contient le lien.

Mais à moins que vous ne vérifiez chaque page de votre site Web périodiquement, ces liens peuvent être difficiles à trouver. C’est là qu’interviennent les alertes Google.

Il suffit de configurer une alerte pour un tas de mots-clés qui sont couramment utilisés dans ce type de liens. Limitez les résultats à ceux de votre site.

Pour cela, vous pouvez utiliser deux opérateurs de recherche : OR et SITE :

  • site : ecommerce-nation.fr + “viagra” OU “botox” OU “casino” OU “dette” OU “assurance”

Si vous recevez une alerte à la suite de cette consultation, vérifiez toujours celle-ci. Utilisez CMD/CTRL+F pour localiser rapidement le mot-clé sur la page.

Trouver des sites pour écrire des guest post

La plupart des gens utilisent cette tactique pour trouver des opportunités de blogs d’invités :

  • Trouvez des pages “collaborez avec nous” pertinentes à un créneau en recherchant sur Google des choses comme : topic] + intitle : “collaborer avec nous” ou[topic] + “écrire dans notre blog”
  • Suivre les résultat
  • Contactez-les.

Mais gardez à l’esprit que ces gens reçoivent BEAUCOUP de demandes comme la vôtre.

Il est donc souvent préférable d’utiliser les recherches comme un “rédacteur invité” parce que vous trouverez ainsi des articles de personnes qui collaborent régulièrement avec ce blog, même s’il n’y a pas de page “collaborer avec nous”.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser les alertes Google pour générer un flux sans fin de nouvelles opportunités de soumission de blogs d’invités : ecommerce + “rédacteur invité”

Supposons que vous trouviez un article sur une page intitulée “nouvelles-ecommerce.com” et que le titre soit : “10 astuces pour faire de votre commerce électronique un succès” (rédacteur invité Hugues Dupont)

Il est possible que si Hugues Dupont a participé à nouvelles-ecommerce.com, il écrira dans d’autres blogs. Alors, on peut faire : “rédacteur invité” + “Hugues Dupont”

Trouver de nouvelles opportunités NAP en surveillant vos concurrents

Les mentions NAP (Nom/Adresse/Téléphone( sont très importantes pour le référencement local.

Vous n’êtes pas sûr de ce qu’est une mention NAP ? C’est la mention de votre nom, adresse et numéro de téléphone sur un site Web.

 

Google alerts mentions NAP

Nous serons en mesure d’obtenir ces résultats pour notre entreprise de plusieurs façons, par exemple en trouvant les mentions de vos concurrents et en nous les appropriant.

Pour ce faire, recherchez dans Google quelque chose comme “nom du concurrent” + “numéro de téléphone du concurrent” + “adresse du concurrent”.

Si vous le faites, tous les sites contenant les informations NAP de votre concurrent seront affichés. Vous pouvez ensuite ajouter vos informations commerciales à ce site Web.

Si vous créez une alerte avec ce texte, vous saurez quand un concurrent reçoit une nouvelle mention NAP et vous pourrez essayer d’apparaître sur ce même site.

Surveiller les questions de votre secteur (et y répondre)

Répondre aux questions relatives à votre secteur peut vous aider à vous établir en tant qu’expert dans votre domaine. En retour, cela aide à bâtir la confiance parmi les clients potentiels.

Mais comment trouver de nouvelles questions pertinentes auxquelles répondre ? Il suffit de configurer une alerte Google qui est quelque chose comme :

  • ecommerce + site: nomduforum.com + question :(qui|quoi|quand|où|comment)

Quand quelqu’un pose une question relative au commerce électronique dans ce forum, il vous le fera savoir.

Si vous en connaissez beaucoup qui sont pertinents pour votre secteur, vous pouvez même tous les ajouter en même temps, comme ceci :

  • [sujet] + site [nomduforum.com] OU site :[nomduforum2.com] OU site :[nomduforum3.com] OU question : (qui|quoi|quand|où|comment)

Prêter attention à ce que vos concurrents publient

La plupart des entreprises publient régulièrement de nouveaux contenus sur leurs blogs, y compris vos concurrents.

Tenez-vous au courant de ce que la concurrence communique par l’intermédiaire de ce canal peut vous aider à découvrir de nouvelles idées de sujets pour votre blog.

Un flux RSS peut vous y aider. Mais soyons honnêtes, les flux RSS sont limités (et laids). L’utilisation des Google alerts est une bien meilleure option.

Voici une simple Google alert pour nous tenir au courant des nouveaux posts de moz.com :

  • site: moz.com/blog

Si vous voulez suivre les nouveaux posts sur plusieurs blogs concurrents, par exemple, moz.com/blog et semrush.com/blog, vous pouvez créer l’alerte suivante :

  • site:moz.com/blog OU site:semrush.com/blog

Souhaitez-vous être attentif uniquement à des sujets spécifiques ?

  • ecommerce + site : moz.com/blog OU site : semrush.com/blog

Trouver les erreurs d’indexation

Google index parfois des pages non souhaitées sur votre site, comme celles qui ont des paramètres URL.

google-alerts-indexation

C’est un gros problème, surtout en ecommerce. Les Google alerts peuvent vous alerter lorsque des pages indésirables comme celles-ci sont indexées.

Pour ce faire, vous devez d’abord identifier une empreinte URL commune pour toutes les pages indésirables. C’est quelque chose que vous devrez faire, car cela varie d’un site web à l’autre.

Pour asos.com, la présence de “cid” et “page” dans l’URL serait un mot dont Google devrait nous avertir. Toute URL contenant ces deux mots est une page qui ne doit pas être indexée. C’est ainsi que nous devrions créer l’alerte Google :

  • site : asos.com + inurl : cid + inurl : page

Configurer des alertes de ce type vous permettra de réduire les erreurs d’indexation des racines avant qu’elles ne deviennent un gros problème.

Vous pouvez également le faire pour des types de fichiers spécifiques. Supposons que vous ne voulez pas que Google indexe les PDF de votre site, vous pouvez utiliser l’opérateur filetype :

  • site : ecommerce-nation.fr filetype : pdf

Contrôler le vol de vos produits numériques

Vous vendez des produits numériques ? Cours, livres électroniques, matériel de formation, etc.

Dans ce cas, je ne pense pas que nous ayons tort de dire que les torrent (et autres fournisseurs de téléchargement illégal) sont votre pire cauchemar.

L’attention portée aux mentions de notre marque nous permet de trouver des sites externes qui proposent nos produits illégalement.

Les alertes Google peuvent vous aider en vous tenant informé des pages de téléchargement indésirables qui entrent dans l’index. Pour ça :

  • [marque] + “nom du produit” + (download|torrent) – site : votredomaine.com

Comment gérer les Google alerts ?

Le plus gros problème avec les alertes Google ? L’avalanche constante de courriels.

Heureusement, nous avons un plan parfait pour vous organiser. Tout commence avec la boîte de réception Google. En effet, Google Inbox vous permet de “grouper” vos e-mails.

C’est à dire que vous pouvez facilement exclure tous les e-mails Google Alerts de votre boîte de réception principale en une seule fois.

Ces courriels ne sont pas supprimés ; ils sont simplement cachés dans un dossier correctement nommé.

Pour ce faire, suivez ces instructions et créez un nouveau groupe appelé “Google Alerts” et configurez-le pour qu’il ajoute automatiquement les messages venant de [email protected]

Enfin, nous vous recommandons de ne pas recevoir plus d’une fois par jour les alertes Google (vous pouvez choisir la fréquence à laquelle vous les recevrez lors de la création).

Conclusions sur les Google Alerts

Google Alerts est un outil puissant qui ne coûte rien. Vous pouvez les utiliser pour tout ce que nous vous avons suggéré dans cet article et tout ce à quoi vous pouvez penser. Ne vous restreignez pas et créez des alertes pour tout ce qui pourrait être util à la pérennité de votre business en ligne.

Et vous, quelles Google Alerts utilisez vous pour votre e-commerce ? N’hésitez pas à mentionner l’utilité que vous faites des alertes Google en commentaire.

Crédit photo : John Schlemmer