Le Content Marketing vous permet d’optimiser le référencement de votre site, d’accompagner vos prospects ainsi que d’ajouter de la plus-value à votre site. Mais… C’est compliqué ? Ça prend du temps ? Quelles sont les étapes à suivre ?

la stratégie de contenu possède de nombreuses utilités ainsi que de nombreux avantages et objectifs. Si cette stratégie est bénéfique pour votre site et votre relation client, elle demande cependant un travail en amont important. Suite à la lecture de l’article de Kevan Lee sur le blog de l’application Buffer,  nous vous proposons dans cet article de vous rendre compte du travail à effectuer, et ce, de manière chronométrée.

Si la vitesse de rédaction dépend du style d’article mais aussi de vos connaissances déjà acquises sur le sujet ou non. En effet, si le contenu est un article de base, une infographie, une vidéo ou tout autre média, la durée de constitution sera variable.

 

5 éléments d’un processus de rédaction bien rodé

Avant de commencer à rédiger, il vous faut tout d’abord un sujet, un thème, une accroche. Si ces sujets vous paraissent nombreux dans votre domaine d’activité, il vous faut cependant penser à la viralité de ce que vous allez partager. Cela peut être des conseils d’utilisation, la promotion d’un nouveau produit ou dépendre de la saisonnalité de votre activité. Votre thématique se devra cependant d’alerter le destinataire et de susciter chez lui de la curiosité et de l’intérêt.

Afin de vous donner le temps de rédaction d’un article pour la rédaction de cet article, nous avons pris la durée moyenne par étapes de 4 rédacteurs :

 La rédaction d’un article est composée de 5 étapes :

repartition-temps-content-marketing

 

  • La recherche  – 30% du temps
  • La rédaction – 50% du temps
  • La mise en forme  – 10% du temps
  • L’optimisation – 5% du temps
  • La communication – 5% du temps

 

Cette durée est cependant variable en fonction de votre contenu ainsi que de sa complexité. En réalité le temps de rédaction dépend également de votre inspiration. D’après une étude réalisée en 2015, vos performances en terme de travail seront à leur maximum entre 9H30 et 11H30 ainsi que de 15H00 à 16H30, ce qui réduit considérablement la semaine de 35H…

  • Les étapes de recherche et de rédaction

La première étape une fois le sujet choisi est de noter les différents axes de développement que l’on compte aborder. Vous allez donc pouvoir effectuer vos recherches de façon plus ciblée et donc obtenir plus de détails sur ces thématiques. Dans le même temps, vous allez effectuer des recherches plus larges pour être sûr d’avoir un article complet. Cela vous permettra de ne pas rester simplement sur de la rédaction et de vous aérer l’esprit de temps en temps. De plus, vous pourrez confronter différents styles d’écriture et varier votre langage et votre lexique.

A LIRE  Quelles sont les particularités du e-commerce en Suisse ?

Ce temps de recherche et de rédaction occupe 80% de votre temps. Il est cependant enrichissant pour votre site mais également pour votre culture personnelle. En effet, si rédiger sur une solution que vous connaissez vous permet d’être sur du contenu que vous proposez, la recherche que vous allez effectuer en amont vous permettra, peut-être, d’aborder de nouveaux points que vous pouviez ne pas avoir explorés.

Vous pouvez également, pour faciliter votre recherche, mettre en place une veille permettant de faire venir les informations à vous directement. Vous pouvez également réaliser vos études sur les réseaux sociaux en observant quels seront les points ou les visuels les plus viraux. Une fois l’article rédigé, il vous faut l’optimiser et le structurer.

  • Le référencement et la disposition

Pour votre référencement, il vous faut également incorporer des liens, externes et internes, ayant différents intérêts. Si ces liens sont importants pour optimiser votre position sur les moteurs de recherche, ils vous permettent également de diversifier votre contenu, de montrer à votre cible que vous ne pensez pas seulement à vous mais aussi à eux en reconnaissant le travail d’autres personnes et en le partageant pour apporter plus de confort à votre cible. Cette reconnaissance peut également vous permettre d’approcher d’autres solutions pour des partenariats ou des échanges de visibilité.

Il est également indispensable d’éditer l’URL afin qu’elle soit le plus clair et lisible possible. Vous devez incorporer des visuels aussi bien attrayant pour votre cible que bénéfique pour votre référencement. Cela vous permettra également d’avoir des visuels sur les différents réseaux sociaux lors du partage de votre lien par d’autres personnes.

Enfin, pour véhiculer votre image et que l’on puisse vous reconnaitre facilement, vous devez tenir une ligne directrice aussi bien visuelle que textuelle. La façon d’aborder les thèmes doit être reconnaissable. Vous devrez ensuite réaliser la communication de ce nouvel article de façon cohérente en fonction de la stratégie adoptée.

 

Une communication à la hauteur du travail que vous avez fourni

Une fois tout le travail de rédaction, d’optimisation et de mise en forme de votre article, vous pouvez le publier. Cependant, vos prospects ne vont pas forcément se rendre directement sur votre blog. Vous devez communiquer dessus. Cela occasionnera peut-être des achats plaisirs en fonction de l’article publié.

  • Comment communiquer sur ces articles ?

En fonction des supports de communication que vous possédez, votre publication ne comportera pas les mêmes éléments. Ce qui est sûr, ce que le lien de votre article devra apparaître dans votre annonce. Vos publications, tout comme vos supports, dépendent du secteur d’activité dans lequel vous travaillez. Cependant, il vous faudra utiliser un support visuel dans tous les cas. Cela vous permettra d’être plus visible et, si c’est le cas, de pouvoir montrer à vos prospects sur quel produit l’article propose des explications.

A LIRE  Comment augmenter son taux de conversion grâce à l'UX ?

Sur Twitter vous pouvez donc utiliser une belle photo libre de droit que de nombreux sites proposent ou une photo réalisée par vos soins du produit détaillé, des émoticônes que vous pouvez retrouver sur cette plateforme  et vous pouvez également identifier les partenaires et les propriétaires des liens que vous avez insérés ainsi que des hashtags. Dans la limite des 140 caractères, Bitly vous propose de raccourcir vos liens.

Ces outils sont également applicables pour Facebook cependant vous pourrez y proposer plus de photos ainsi que des vidéos et des descriptions beaucoup plus longues. Vous pourrez, là aussi, incorporez des hashtags et identifier les partenaires en lien avec votre article.

Votre présence sur Linkedin ou Instagram dépend de votre domaine d’activité. Si vous souhaitez vendre à des particuliers, Linkedin ne présentera pas d’intérêt pour votre business. Cependant vous pourrez proposer vos produits sur Instagram en utilisant des visuels de qualité ainsi qu’un Call to Action et le lien de votre article. Cependant, si vous vendez des services aux professionnels, Linkedin présente une réelle utilité pour vous.

  • Gagner du temps

La publication de vos articles peut être automatisée sur vos différents canaux de communication. Pour cela et de façon à éviter de perdre toute humanité avec votre audience, vous devez cependant adopter un code graphique vous permettant de susciter l’intérêt et d’avoir une image reconnaissable.

Des solutions comme SociallyMap, Hootsuite ou encore Buffer vous donnent la possibilité de communiquer instantanément sur vos réseaux sociaux simplement en publiant l’article. Vous pouvez alors insérer une photo, des émoticônes ainsi que des hashtags et vos partenaires sur vos différents tweets. Vous gagnerez alors un temps précieux ainsi que de la simplicité en terme d’utilisation.

 

Le Content Marketing occupe donc une place importante dans vos tâches. Cependant il vous permet d’accompagner vos clients ainsi que d’apporter de la valeur ajoutée à votre site et vos produits ou services. Vous devez cependant faire attention à la date de vos sources. Pour votre crédibilité il est important que les chiffres et données que vous choisissez soient en adéquation avec l’époque ou la période à laquelle vous publiez votre article.