Comment lire les codes-barres et les déchiffrer ?

E-Commerce Nation

02.01.2020


comment lire les codes barres

ARTICLE | CATALOGUE | PRODUIT

Les codes-barres, ou codes à barres, sont omniprésents dans notre vie : que l’on soit vendeur ou consommateur, il est impossible que nous n’ayions jamais rencontré l’un de ces codes, permettant d’identifier les produits que nous achetons. Nous connaissons déjà leur utilité, mais nous pouvons apprendre à lire les codes-barres, et les comprendre. Il est possible de lire les code-barres de plusieurs manières, avec ou sans lecteur dédié à cet effet :

Comment lire les codes-barres unidimensionnels (1D) ?

Plusieurs types de codes-barres existent et sont utilisés dans le monde. Parmi les multiples différences, on peut notamment citer la capacité de codage d’informations, le nombre de caractères utilisés, la répartition des barres et espaces, et bien d’autres éléments que nous allons détailler :

Lire les codes-barres GTIN (anciennement EAN)

Lire les codes-barres GTIN/EAN

Le code-barres le plus connu est le code EAN (European Article Numbering, Numérotation Européenne des Articles), que ce soit :

  • le GTIN-8 (à 8 chiffres),
  • le GTIN-12 (codé en UPC-A, ITF-14 ou GS1-128, à 12 chiffres),
  • le GTIN-13 (codé en EAN 13, ITF-14 ou GS1-128, à 13 chiffres),
  • le GTIN-14 (codé en ITF-14 ou GS1-128, à 14 chiffres),
  • le CUP (code universel de produit).

Aujourd’hui, on connaît ce code sous le nom de GTIN (Global Trade Item Number, numéro d’article au commerce international). Voici comment lire les codes-barres GTIN/EAN : les 3 premiers chiffres que l’on rencontre sur un code-barres correspondent au pays de production du produit

En hexagone, pour les consommateurs ayant pour habitude d’acheter du Made in France, il n’est pas rare de tomber sur des numéros compris entre 300 et 379, désignant donc une production française. Les numéros 000 à 019 quant à eux désignent des produits fabriqués aux Etats-Unis. Lorsque l’on rencontre le chiffre 2 au début du code-barres, c’est que ce dernier désigne un produit vendu à la coupe, comme un fruit. 

Les 5 chiffres venant après la numérotation désignant le pays de production représentent le code du fabricant. 5 chiffres suivent encore une fois, désignant cette fois-ci le numéro unique d’identification du produit. 

Les deux derniers chiffres représentent un chiffre de contrôle, calculé automatiquement par l’émetteur des code-barres, GS1.

Lire les codes-barres 128

Lire les codes-barres 128

ll existe également le code 128, aussi appelé EAN 128. Comme son nom l’indique, celui-ci peut comprendre 128 caractères, divisés en 6 différentes sections. On retrouve donc :

  • 2 sections de silence (d’ouverture et de fermeture) : des espaces vierges déterminés par les caractères utilisés dans le code ;
  • 1 caractère de début : indique le sous-ensemble auquel appartient le code-barre ;
  • 1 code fonction FNC1 : permet de distinguer les codes 128 des codes GS1-128, permettant également de séparer des données succinctes ;
  • 1 caractère de contrôle : caractère de vérification automatiquement calculé par l’émetteur des codes-barres ;
  • 1 caractère de fin : permet de clore le code. 

Lire les codes-barres 39 et 93 

Lire les codes-barres 39 et 93

Le code 39 est majoritairement utilisé pour le marquage des médicaments dans des pays tels que la France, l’Allemagne et l’Italie. Ce code permet de codifier 43 caractères, correspondant à :

  • l’alphabet et ses 26 lettres ;
  • les 10 chiffres de 0 à 9 ;
  • 7 caractères spéciaux. 

Pour sa lecture, le code 39 indique au lecteur un symbole de début, ainsi qu’un symbole de fin (généralement indiqué par le symbole “*”). Malgré la mention de l’alphabet et des caractères spéciaux, ce code ne peut utiliser que des chiffres, qui se voient attribuer une valeur : 1 chiffre = 1 lettre (1=A ; B=2 ; C=3 ; etc.).

Aucune clé de contrôle n’est automatiquement intégrée à ce code, même s’il est possible et conseillé d’en ajouter une. 

Il existe une extension du code 39, appelée “code 39 étendu”. Il code également 43 caractères. Il obtient l’appellation étendu puisqu’il permet de coder les 128 caractères ASCII, prenant donc en compte tous les caractères spéciaux.

Tableau ASCII pour lire les codes-barres
Le tableau ASCII pour vous aider à lire les codes-barres

Vient ensuite le code 93, version améliorée du code 39 utilisé pour le marquage des produits postaux proposés par les services de poste au Canada et aux Etats-Unis. Ce code permet de codifier 44 caractères, et contient 5 caractères spéciaux que le code 39 ne peut utiliser. 

Ce code est plus pratique et sûr que le code 39, permettant, comme ce dernier, d’utiliser l’alphabet, les chiffres ainsi que les caractères spéciaux. Sur le code 93, on retrouve une clé de contrôle “C ou K Modulo 47”, qui est obligatoire puisque ce code n’est pas auto-vérificateur. Les chiffres utilisés dans le code permettent d’effectuer le calcul de cette clé de contrôle. 

Lire les codes-barres 2 parmi 5, POSTNET et IBM

Lire les codes-barres 2 parmi 5, postnet, ibm

Il existe deux différentes appellations pour ce code : le code 2 parmi 5, et le code 2 parmi 5 entrelacé. C’est un code binaire, permettant d’attribuer la suite de 0 et de 1 à des chiffres, étant les seuls caractères pris en compte par ce code, qui permet donc de codifier 10 caractères au total. Dans un code-barres 2 parmi 5, le nombre de chiffres doit être pair. 

Ce code est principalement utilisé dans les secteurs de l’industrie, de la santé et de la distribution.

Le code connaît trois différentes variations, avec les suites binaires désignant des nombres différents :

  • Code “0-1-2-3-6”, utilisé en télécommunications ;
  • Code “7-4-2-1-0”, aussi appelé POSTNET (Postal Numeric Encoding Technique, Technique de codage numérique postal), utilisé par les services de Poste américains ;
  • Code “0-1-2-3-4”, autrefois utilisé par les ordinateurs IBM (7070, 7072, 7074) : ce code prend également en compte 3 caractères supplémentaires (-, +, A).
Chiffre0-1-2-3-67-4-2-1-00-1-2-3-4
0011001100001100
1110000001111000
2101000010110100
3100100011010010
4010100100101010
5001100101000110
6100010110010001
7010011000101001
8001011001000101
9000111010000011
ANon utiliséNon utilisé1 / 10
Non utiliséNon utilisé1 / 01
+Non utilisé Non utilisé0 / 11

La différence entre les codes 2 parmi 5 classique et 2 parmi 5 entrelacé réside dans les espaces et dans la capacité de stockage d’informations : le 2 parmi 5 entrelacé, utilisant aussi bien les espaces que les barres, permet de stocker plus d’informations. 

Le code contient 5 différentes zones :

  • Une zone blanche (quiet zone, zone silencieuse), placée au début du code ;
  • Un caractère de début ;
  • Les données ;
  • Un caractère de fin ;
  • Une seconde et dernière zone blanche

Le code 2 parmi 5 entrelacé, comme mentionné précédemment, utilisant tant les barres que les espaces. Ces derniers sont créés en fonction des chiffres utilisés dans le code, ainsi :

ChiffreReprésentation
0Large, Étroit, Large, Large, Étroit
1Large, Étroit, Étroit, Étroit, Large
2Étroit, Large, Étroit, Étroit, Large
3Large, Large, Étroit, Étroit, Étroit
4Étroit, Étroit, Large, Étroit, Large
5Large, Étroit, Large, Étroit, Étroit
6Étroit, Large, Large, Étroit, Étroit
7Étroit, Étroit, Étroit, Large, Large
8Large, Étroit, Étroit, Large, Étroit
9Étroit, Large, Étroit, Large, Étroit

Voici comment lire les codes-barres 2 parmi 5 :

La première indication correspond à une barre, la deuxième à un espace, et ainsi de suite. Lorsque le code prend deux chiffres de suite en compte, tel que 21, cela correspondra au code suivant :

Barre étroite, Espace large | Barre large, Espace étroit | Barre étroite, Espace étroit | Barre étroite, Espace étroit | Barre Large, Espace large

Lire les codes-barres Plessey

Lire les codes plessey

Comme son nom l’indique, le code Plessey a été créé par l’entreprise de télécommunications britannique du même nom. Ce code est utilisé pour le marquage des produits dans les rayons ou les entrepôts des supermarchés, notamment pour la gestion des stocks. 

Comme le code 2 parmi 5, le code Plessey est binaire. Les barres noires sont représentées par le 0, tandis que les espaces blancs sont représentés par le caractère 1.

Le code prend en compte les 10 chiffres, qui sont ensuite retranscrits en binaire pour la création du code-barre, ainsi que les caractères hexadécimaux (de 0 à F). L’avantage de ce code est que sa longueur n’est pas limitée, mais il ne peut prendre que des chiffres en compte. 

Plusieurs sous-sections peuvent encore une fois être identifiées :

  • Un caractère de bornage, indiquant le début du code-barre (désigné par “1101”) ;
  • Les données ;
  • Le chiffre de contrôle, facultatif, permettant de savoir s’il y a une erreur ou non ;
  • Un caractère de bornage, indiquant la fin du code-barre
  • Le code de lecture inversée (le code Plessey peut être lu tant de gauche à droite, que de droite à gauche, désigné par “0011”).
Caractère hexadécimalReprésentation
00000
11000
20100
31100
40010
51010
60110
71110
80001
91001
A0101
B1101
C0011
D1011
E0111
F1111

Le code Plessey a connu plusieurs variations, comme le code MSI ou Plessey modifié, créé par MSI Data Corporation, le Anker Code, développé par ADS Company ou le Telxon.

Lire les codes-barres GS1

Lire les codes GS1

Comme mentionné précédemment, GS1 est l’organisation internationale permettant d’obtenir des codes GTIN (anciennement appelés EAN). Plusieurs codes-barres sont proposés par l’organisation :

  • GS1-128 : code utilisant la spécification du code 128 ;
  • GS1 DataBar omnidirectionnel : code-barre utilisé dans le commerce en Europe et aux Etats-Unis ;
  • GS1 DataBar étendu : alternative au DataBar omnidirectionnel, permettant de coder davantage d’informations. 

Comme nous avons déjà parlé du code 128, nous allons nous pencher sur les codes GS1 DataBar omnidirectionnel et étendu. Des versions empilées de ces codes existent, permettant de prendre davantage de données en compte. 

Ce code est fait pour contenir 14 caractères, qui permettent de contenir les informations du code GTIN. Ce code ne peut néanmoins pas contenir de caractères spéciaux, ainsi que des symboles (comme le “*” mentionné précédemment). Comme pour les autres codes-barres, on retrouve plusieurs sous-sections :

  • Le caractère de bornage indiquant le début du code ;
  • 4 sections de données ;
  • Des motifs de localisation entre chaque section de données ;
  • Le caractère de bornage indiquant la fin du code.

Comment lire les codes-barres bidimensionnels (2D) ?

Il existe bien d’autres codes-barres permettant la lecture, la reconnaissance, etc., des produits et différents objets marqués. Les codes-barres bidimensionnels sont régis par plusieurs normes (publiques ou privées). 

Ceux-ci permettent d’effectuer une action à la lecture du code-barre, comme une redirection vers un site web, l’enregistrement d’informations, le lancement d’un appel téléphonique, et bien d’autres. 

Lire les codes-barres PDF-417

Lire les codes PDF-417

L’acronyme PDF veut dire Portable Data File, fichier de données portables, servant majoritairement au transport, à identifier des cartes, ou encore la gestion des stocks. Cela peut également servir sur les colis, puisque ce code est également utilisé et accepté par les services postaux américains. 

Ce code peut contenir 929 mots de code, des chiffres compris entre 0 et 928, des lettres et des symboles, et peut être composé de 3 à 90 lignes. Une ligne seule peut être composée de 1 à 30 colonnes de données. Le PDF-417 est composé de sous-sections, organisées de la manière suivante

  • Une zone de silence ;
  • Un motif de départ : permet d’identifier le format PDF-417 ;
  • Un row left (rangée de gauche, littéralement) : permet d’obtenir des informations sur la rangée suivante ;
  • Une ligne de données ;
  • Un row right (rangée de droite, littéralement) : permet d’obtenir davantage d’informations sur la rangée précédente ;
  • Un motif d’arrêt : permet de fermer la ligne ;
  • Une zone de silence

Lire les codes-barres Data Matrix

Lire les codes-barres Data Matrix

Ce code est l’un des plus reconnaissables, permettant notamment d’inclure des données dans des carrés noirs et blancs, réunis dans un carré (code matriciel). La capacité maximale de ce code est de 2 335 caractères alphanumériques (les 26 lettres de l’alphabet, et les 10 chiffres arabes), ou encore 3 116 caractères numériques. 

Ce code est utilisé dans de multiples industries, comme dans la presse, la défense, et bien d’autres. Il est notamment caractérisé par ses carrés, contenant le code avec ses informations, entouré d’une zone de silence permettant de délimiter la zone.

Lire les codes QR

Lire les codes QR

Aussi connu sous le nom de Quick Response (réponse rapide, littéralement), le code QR est reconnu de tous. En France, il est reconnu par plus de 80% de la population, tandis que les consommateurs chinois s’en servent pour acheter en ligne. 

Comme le code Data Matrix, le code QR est un code matriciel. Il est utilisé dans beaucoup d’industries, notamment pour faciliter des redirections en ligne lors de campagnes d’affichages papier. 

Ce code-barre peut contenir jusqu’à 4 296 caractères alphanumériques, ou 7 089 caractères numériques. Ces codes ont la valeur binaire suivant : noir = 1, blanc = 0. On distingue plusieurs sous-sections sur les codes QR :

  • Zone de silence, composée par 4 modules de largeur pour délimiter la matrice ;
  • Les motifs de détection de position, ce sont les 3 carrés placés sur les côtés bas-gauche, haut-gauche et haut-droite du code ;
  • Les motifs d’alignement, qui représentent d’autres petites carrés placés dans la matrice ;
  • Les motifs de synchronisation, donnant plusieurs informations sur le code QR, notamment sa version et la position de référence permettant le calcul des coordonnées ;
  • Les motifs d’alignement, dépendant de la version du code QR générée ;
  • La région, représentant toutes les données classées incorporées.

Lire les codes MaxiCode

Lire les codes-barres MaxiCode

Ce code-barre bidirectionnel a été inventé par UPS, le transporteur, pour scanner ses colis. Il permet d’intégrer des informations dans un maximum de 93 caractères alphanumériques. La cible placée à l’intérieur de la matrice lui a permis d’être également baptisé “Birds Eye” (oeil d’oiseau) et “Target” (cible) en interne, chez UPS. 

Dans ce code-barres, on peut retrouver les sous-sections suivantes :

  • Les motifs d’orientation ;
  • Les zones de données intérieures ;
  • Les zones de données extérieures ;
  • Les correctifs d’erreurs intérieures ;
  • Les correctifs d’erreurs extérieures

Lire les codes Aztec Code

Lire les Aztec Code

Comme son nom l’indique, ce code est inspiré par les pyramides aztèques, de par sa forme. La création de ce code-barres doit être attribuée à AIM, qui a déposé un brevet pour ce dernier en 1997, avant de le rendre disponible au public. Ce type de code est très utilisé pour les transports, notamment l’aviation et ses cartes d’embarquement

Ce code est articulé autour de plusieurs carrés de données, superposés les uns aux autres. En plus de cela, certains carrés viennent compléter la zone d’informations.

Ainsi, chaque forme de code entraîne une lecture différente. De plus, les différentes formes que l’on peut rencontrer entraîne de multiples méthodes de codification des informations. 

Lire les codes-barres : 10 lecteurs populaires

Les codes-barres ne sont évidemment pas faits pour être lues avec vos yeux, mais avec des douchettes spécialisées, et comprenant les informations placées dans les codes. Nous vous proposons donc une liste, non-exhaustive et sans ordre particulier, de lecteurs recevant de bons avis sur Internet :

Le lecteur de code-barres Gryphon proposé par Datalogic

Datalogic est une entreprise italienne spécialisée dans la capture des données et l’automatisation des processus. Ainsi, la firme propose un lecteur de code-barres capable de lire les codes 1D (GTIN, 39 et 93, etc.) et 2D (QR, PDF-417, etc.).

Le lecteur de code-barres BCST50 proposé par Inateck

Le lecteur BCST50 proposé par Inateck permet à ses utilisateurs de lire les codes unidimensionnels, et bidimensionnels. Il peut lire les codes imprimés, ou les codes scannés directement sur les écrans. Plusieurs versions de ce scanner existent : des versions filaires, ou des versions comprenant également le bluetooth et la WiFi (2.4 GHz). Sa vitesse de lecture est de 250 scans par seconde.

Le lecteur de code-barres LS3578 proposé par Zebra

Bien connus du public spécialisé dans le commerce, les lecteurs proposés par Zebra Technologies, filiale de Motorola Solutions, profitent de la technologie Bluetooth, et sont là pour la lecture des code-barres unidimensionnels. Ce lecteur profite d’une grande aisance d’utilisation, puisqu’il n’y a que peu de paramétrage à effectuer. Sa vitesse de lecture est de 36 scans par seconde. 

Le lecteur de code-barres P6 proposé par Inateck

Ce lecteur proposé par l’entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de lecteurs de code-barres permet de lire tous les codes unidimensionnels, composés de jusqu’à 128 caractères. Néanmoins, les codes doivent être imprimés (et non sur des écrans) pour pouvoir être lus par cet appareil. 

Le lecteur de code-barres TT-BS031 proposé par TaoTronics

TaoTronics est une entreprise spécialisée dans la commercialisation d’objets électroniques comme des casques, des lampes, et d’autres objets. Elle s’oriente vers le marché B2B en proposant un lecteur de code-barres Bluetooth, capable de lire les codes unidimensionnels. Sa vitesse de lecture est de 300 scans par seconde. 

Le lecteur de code-barres Gryphon I Gd4430 proposé par Datalogic Scanning

Ce lecteur permet de lire la quasi-totalité des code-barres, qu’ils soient 1D ou 2D, ou alors ceux représentant des codes postaux. Il est très apprécié de par sa facilité d’installation, et son confort de prise en main. De plus, celui-ci détecte les mouvement de l’utilisateur offrant davantage d’ergonomie. Sa vitesse de lecture est de 325 scans par seconde. 

Le lecteur de code-barres LS3578-ER (Symbole) proposé par Motorola

On connaît Motorola pour son succès dans le secteur de la téléphonie et son slogan “HelloMoto”, au début des années 2000. Motorola propose également des solutions aux professionnels avec ses lecteurs de code-barres, comme le LS3578-ER spécialisé dans la lecture des codes 1D. Le lecteur comprend la fonctionnalité Bluetooth. Sa vitesse de lecture est de 36 scans par seconde. 

Le lecteur de code-barres ES012 proposé par Esky

Ce lecteur priorise la lecture de code-barres unidimensionnels et bidimensionnels avec ses compatibilités sans fil, compatible WiFi 2.4GHz, ou filaire. Sa vitesse de lecture est de 200 scans par seconde. 

Le lecteur de code-barres FG2801B proposé par Esky

Ce lecteur est une version plus sommaire du ES012, se concentrant sur la lecture des code-barres unidirectionnels, autorisant toutefois l’utilisation sans fil. Sa vitesse de lecture est de 150 scans par seconde.

Le lecteur de code-barres Magic C – Z-3100 proposé par ZEBEX

ZEBEX propose un lecteur de code-barres priorisant la lecture des codes unidirectionnels, avec une vitesse de 330 scans par seconde. Ce lecteur est uniquement filaire.

Crédit image : DOWNSIGN

E-Commerce Nation
E-Commerce Nation est le 1er Web Media E-Commerce en France et un centre de formation e-commerce.
communauté slack - blanc
Rejoignez
la communauté

Échanger à tout moment
avec la communauté de +1200 explorateurs, 
16 experts et 25 ambassadeurs.