Tous les e-commerçants savent que le transport est l’un de leurs principaux postes de dépenses. A l’instar d’Amazon, la majorité des e-marchands ont compris que c’est aussi un point clé pour une expérience client réussie. Pourtant ils sont peu nombreux à réaliser qu’il ne peut y avoir d’optimisation du transport sans optimisation de l’emballage !
C’est bien pour cette raison que le géant américain du e-commerce Amazon essaye d’imposer à ses vendeurs son “Frustration Free Packaging Program” autant pour des raisons écologiques qu’économiques.

  • Quelles sont les principales erreurs d’emballages qui impactent vos factures transport ?
  • Par où commencer pour optimiser les coûts de transport ?
  • Quels sont les impacts d’une stratégie poids volume maîtrisée sur les coûts de transport ?

Pour répondre à l’ensemble de ces questions, revivez en replay notre webinar du mardi 3 décembre en compagnie de :

  • Henri Serre, Directeur des Ventes Grands Comptes RAJA France
  • Matthieu Erly, fondateur de ColisConsult

J’accède au replay du Webinar

Au programme de ce webinar :

  • 3 erreurs packaging fréquentes qui impactent lourdement votre budget transport et les solutions pour ne plus commettre ces erreurs.
  • Une étude de cas avec un e-commerçant qui a fait des économies non négligeables notamment en optimisant  sa gamme de cartons.

1ère erreur : Sur ou sous-protéger les objets expédiés

Une protection insuffisante de vos colis

Le risque est d’avoir des colis qui ne sont pas assez résistants à cause de matériaux trop légers, avec une résistance à la perforation trop faible… N’oubliez jamais que l’emballage joue un rôle primordial dans le transport et pour l’expérience client. 

Les conséquences d’une protection insuffisante des colis sont multiples :

  • Nuit au “repeat business”
  • Nuit à votre réputation et à votre image
  • Nuit à votre bilan environnemental (taux de retour)

Une protection excessive de vos colis

En moyenne, il y a 50% de vide dans les colis envoyés dans le e-commerce. Ce qui entraîne une utilisation excessive de calages et  d’adhésifs.

Les conséquences d’une protection excessive des colis peuvent être les suivantes :

  • Impact direct sur votre budget emballage
  • Impact sur le poids volume du colis
  • Impact sur la productivité de vos préparateurs
  • Impact environnemental
  • Perception client d’un coût logistique trop élevé et mal maîtrisé

Il faut essayer de trouver le juste milieu pour un colis protégé sans excès. 

2ème erreur : Ignorer la facturation au poids volume

Le vide dans les colis est une pratique répandue dans le e-commerce et dans la plupart des secteurs d’activité, en témoigne ce tableau (source : DS Smith) :

CATÉGORIESNOMBRE D’EMBALLAGES% VIDE PAR EMBALLAGE
Vêtements/chaussures4318%
Jouets2852%
Verrerie2664%
Luminaires2443%
Articles de cuisine2450%
Petits appareils électroménagers2840%
Épiceries1751%

Dans un grand nombre d’industries, le poids pris en compte par le transporteur est principalement lié à une prise en compte du volume du colis par le transporteur l’applique.

La notion poids volumétrique dans votre logistique

Le poids volumétrique permet aux transporteurs de prendre en compte dans leur facturation, le poids le plus élevé entre le poids en kg et le poids en volume. Ainsi, le coût de l’expédition se base soit sur le poids réel du colis soit sur son volume.

Par exemple, pour un transporteur express, le poids volumétrique est calculé en multipliant les dimensions en cm du colis afin d’obtenir le volume en cm3 / 5000.

Dans ce cas, le poids volumétrique étant plus élevé que le poids réel du colis, le transporteur prendra en compte le poids volumétrique et facturera alors un poids de 7,2 kg pour la livraison de ce colis au lieu de facturer 3 kg. 

Par exemple, si vous envoyez :

  • Un colis de plumes sera facturé au poids volumétrique.
  • Un colis de plomb sera  facturé au poids réel.

C’est un principe qu’on retrouve à la base dans le transport du fret aérien mais qui se généralise de plus en plus dans le transport de colis. 

Quels transporteurs appliquent une facturation au  poids volumétrique ?

Analyser votre gamme de cartons

1- Analyser les dimensions de vos cartons

Ce que nous vous conseillons de faire afin de connaître le poids volumétrique de vos cartons :

  • Lister vos cartons ;
  • Calculer leurs poids volumétriques ; 
  • Arrondir à la tranche supérieure de 500 g.

Cela permet de voir à combien serait facturé le carton par un transporteur express. Par exemple, le carton 3 (dans l’exemple ci-dessus) a un poids volumétrique de 4,5 kg. Ainsi même si le produit ne pèse que 800 g, le colis sera quand même facturé 5 kg . Cela montre le fort impact que peut avoir le poids volumétrique sur votre budget de transport.

2- Analyser les poids volumétriques de vos cartons

Ci-dessous un exemple avec un tableau pour mieux visualiser la répartition de vos cartons et l’impact en poids volumétrique :

Dans le tableau ci-dessus, on constate que l’e-commerçant utilise principalement trois tailles de carton. En augmentant le nombre de références de cartons, vous pourrez mieux adapter le contenant au contenu, vous allez réduire votre poids moyen de facturation chez vos transporteurs

Analyser les poids facturés par les transporteurs

Le transporteur vous envoie des factures qui ne  mentionne souvent que le poids facturé. Or ce poids facturé peut être basé soit sur le poids réel soit sur le poids volumétrique.Il faut surtout demander des factures / statistiques renseignant le poids réel, le poids volumétrique et le poids facturé (le poids le plus élevé des 2). 

Ainsi, vous pourrez voir la différence entre le poids réel des marchandises que vous expédiez et leurs poids volumétriques. Ceci pourra vous permettre de voir si vous payez pour transporter du vide et ainsi prendre les mesures nécessaires d’optimisation des emballages en vue de réaliser des économies, notamment en optant pour une gamme de cartons plus large.  

Comment limiter l’impact du poids volumétrique ?

1- Compléter votre gamme de cartons suite au diagnostic

L’idée est d’ajouter de nouveaux cartons afin d’économiser sur votre budget de transport.

2- Choisir les bons cartons 

On observe que les transporteurs arrondissent tout le poids d’un colis à la valeur supérieure par tranche de 500 g ou d’1 kg. Il est recommandé de choisir des cartons avec un poids volumétrique qui s’approche donc de la limite supérieure. 

3- Savoir comparer des transporteurs avec et sans poids volumétrique

4- Optez pour des cartons à hauteur variable

Voici 4 leviers pour limiter l’impact du poids volume :

1- Mesurez le poids volumétrique de chaque référence carton;

2- Réduisez au maximum la taille des cartons utilisés pour chaque commande;

3- Complétez votre gamme de cartons avec des modèles intermédiaires;

4- Testez / Optez pour des boîtes à hauteur variable.

3ème erreur : Envoyer un colis alors qu’une enveloppe ferait l’affaire

Pourquoi une enveloppe plutôt qu’un colis ?

  • Moins cher à l’achat
  • Plus facile à manipuler
  • Pas de facturation sur le volume
  • Livraison assurée dans 100% des cas même en absence du destinataire (boîte aux lettres)

Astuce budget & productivité

Pensez aux pochettes opaques plastiques ou pochettes kraft !

  • Plus facile à manipuler : meilleure productivité
  • Économiquement plus intéressantes 
  • Potentiellement plus écologiques

Cas pratique chez l’e-commerçant Melijoe 

Melijoe est l’un des leaders dans l’habillement de luxe pour les enfants.Ce pure player vend ses produits aux quatre coins du globe. ColisConsult a renégocié leur contrat de transport pour leur faire faire des économies à hauteur de 20%. Mais Melijoe a aussi pu réduire son budget transport en adaptant et en élargissant simplement sa gamme de cartons.. Ce qui lui a valu une économie de 3,2% soit 48 000€ par an !

Questions

Cette méthode poids volume se met en place en combien de temps ?

“C’est une méthode progressive, qui peut être mise en place très vite mais qui demande un travail dans la durée. Il faut sans cesse regarder sur ses factures transports le poids réel et le poids facturé pour être conscient du poids volume facturé.”

Que faire quand nos produits sont volumineux et légers ?

Malheureusement pour un certain nombre d’industries, la facturation au poids volumétrique est systématique. Il faut donc mesurer et maîtriser son impact pour éviter de se retrouver avec des factures de transport trop importantes, sans savoir que la raison n°1 est une facturation en poids volumétrique massive.

Astuce : sur une facture papier d’un transporteur, s’il y a un “V” à côté du poids, cela indique que le poids mentionné est le poids volumétrique !

Quelle solution mettre en place quand nous avons dans le même colis des objets fragiles et des objets lourds ?

Beaucoup d’études ont été menées par Raja sur des clients qui envoient des produits avec des chips et du vin dans le même colis. Il faut choisir la bonne solution de calage qui permet de bien séparer les produits dans le même colis, de protéger, d’éviter les impacts. La taille du colis compte également.

Stratégie d’optimisation du poids volume : un impact positif sur les coûts de transport

La facturation au poids volumétrique n’est pas une fatalité : il existe des stratégies pour réduire son impact sur votre budget transport notamment en mettant en place une stratégie d’achat et d’optimisation du packaging.
Grâce à ce type de stratégies, certains e-commerçants ont obtenu des baisses à 2 chiffres sur leur budget transport.

Pour ne plus commettre d’erreur de packaging et pour mettre en place une stratégie d’optimisation du poids volumétrique de vos colis, regardez le replay du webinar sur cette thématique ! 

Je télécharge le replay du Webinar