Chargement de nouvelles ressources

L’Oréal Luxe : le marché des cosmétiques en ligne en pleine croissance

cosmetiques de luxe en pleine croissance sur le digital l'oreal luxe

Le marché des cosmétiques en ligne est en croissance sur le digital depuis quelques années et cette croissance s’intensifie. Selon LSA, les enseignes de parfumerie sélective ont vu leurs ventes en e-commerce augmenté de 17% en 2018.

Tancrède Solomianski, Directeur E-retail chez L’Oréal Luxe souhaitait, à la fin de ces études en école de commerce, s’orienter vers un poste de commercial. N’ayant pas le permis de conduire, il lui a fallu trouver un poste sédentaire. Après de nombreuses recherches, il a été embauché au sein de la marketplace Amazon. “Mon entrée dans le digital c’est fait comme ça” a expliqué Tancrède. 

Après y avoir travaillé pendant 4 ans au sein de différents services (marketplace, logistique ou encore AMS), Tancrède a décidé de passer côté distributeur. En effet, il a rejoint le groupe américain Newell Brands. Après 2 ans, il a été contacté par l’Oréal Luxe, leader du sur le marché des cosmétiques en ligne.

A ses débuts au sein de l’entreprise, Tancrède était responsable de 6 marques de soin et de make-up. Rapidement, une opportunité professionnelle est apparue. Ce qui lui a permis de devenir directeur e-retail chez l’Oréal Luxe. Aujourd’hui, il s’occupe “de l’ensemble des marques du portefeuille de L’Oréal Luxe qui regroupent des marques comme Yves-Saint-Laurent, Lancôme, Armani Beauty ou encore des marques de parfum comme Diesel et Cacharel”. 

Ses missions en tant que Directeur Retail chez L’Oréal Luxe

Actuellement, Tancrède ne s’occupe que de la relation avec les distributeurs des différentes marques. “Aujourd’hui, je gère uniquement du e-commerce indirect”.  Son travail peut être scindé en deux aspects.

Marché des cosmétiques en ligne : Développer la partie business

Ici, il cherche à trouver la réponse à la question suivante : “comment arriver à vendre plus de produits à nos distributeurs et donc au client final ?”.

Aider les distributeurs à se développer sur la partie e-commerce du marché des cosmétiques

Le marché de la beauté en France a pris un peu de retard, notamment le luxe”. La seconde mission de Tancrède et son équipe est donc d’aider les distributeurs en “créant des partenariats avec nos enseignes pour les aider à grandir au niveau e-commerce”. Dans cette optique, l’entreprise a, par exemple, racheté l’outil de virtual try-on ModiFace. Cette outil est très intéressant pour les marques de cosmétiques puisqu’il permet de tester les produits en live via la caméra de son téléphone ou de son ordinateur, de quoi améliorer l’expérience consommateur.

Pour plus d’information sur les nouveautés et les experts sur le marché de l’innovation digitale, suivez l’événement EBG, The Digital Benchmark.

Le marché des cosmétiques de luxe attire de nombreux e-acheteurs

Le marché des cosmétiques de luxe en ligne est un marché très dynamique, surtout en Asie. Là-bas, on observe une logique de développement différentes des autres pays. “Les marques sont arrivées par le digital et sont en train de se développer en physique”. En Chine, les marques se sont faites connaître en ligne. Pour qu’il y ait moins de freins liés à l’achat, les fiches produits sont plus longues, explicatives et offrent un plus grand nombre d’informations. 

Pour enlever ce frein lié à l’achat en ligne en France, il est nécessaire de réaliser un travail d’enrichissement assez important au niveau des fiches produits. Cependant, ces fiches produits n’ont pas besoin d’être aussi complètes que celles proposées aux e-acheteurs chinois. 

Pour en savoir plus sur le développement du marché des cosmétiques en ligne, écoutez le podcast !

Audrey Guenro

Audrey

Content Manager chez E-Commerce Nation, je suis passionnée de marketing digital et animée par une curiosité débordante.

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.