Chargement de nouvelles ressources

Marché de la Smart Food : les clés du succès de Feed.

ecn-inside-smart-food

Aujourd’hui, dans notre nouvel épisode ECN Inside, nous nous intéressons au marché de la Smart Food en e-commerce avec la marque Feed.

ECN Inside est notre émission web dans laquelle nous donnons la parole aux entrepreneurs qui font le e-commerce à travers des success stories, des retours d’expérience, des conseils…

Pour ce deuxième épisode, nous sommes en compagnie d’Anthony Bourbon fondateur et CEO de la marque Feed., leader du marché de la Smart Food en France et Elena Blanquart diététicienne de formation. 

Histoire de la création de Feed. 

En janvier 2017, c’est le début de l’aventure Feed., Anthony Bourbon nous confie “je n’ai pas toujours le temps de bien manger et je commence à perdre du poids, j’ai cherché des alternatives mais je n’en ai pas trouvées.” 

C’est pourquoi Anthony entreprend des recherches et a créé “un excel qui répertorie l’ensemble des besoins d’un humain standard.” Il a joué avec les ingrédients “pour avoir 100% d’un repas classique.

Tout s’est enchaîné très vite, “10 000 repas ont été précommandés sur le site”, “nous avons fait plusieurs levées de fonds : 500k€, puis 3 millions puis 15 millions”, “nous avons ouvert 5000 points de vente et nous avons fait 50 recettes.”

La Smart Food : qu’est-ce que c’est ?

Commençons par une définition de la Smart Food. C’est un repas complet qui apporte à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin, à ne pas confondre avec un substitut de repas ou d’un produit pour sportif car la Smart Food se situe dans le cadre d’une alimentation quotidienne et non d’un régime. 

ecn-inside-feed

Les repas “Smart Food” permettent de proposer des repas équilibrés même lorsque l’on n’a pas le temps de prendre de pause déjeuner car elle est pratique à consommer et accessible grâce à des prix relativement bas. 

Le concept de Smart Food est assez récent, il a vu le jour en 2013 aux Etats-Unis. On peut d’ailleurs citer la marque nord-américaine Soylent comme pionnière sur ce marché de la Smart Food. Anthony nous confie que cette marque n’exporte pas en Europe car la législation est plus compliquée, notamment pour une marque pro OGM. Après ces constatations Anthony a décidé de “créer un produit  ressemblant mais qui avait des spécificités françaises : du goût et du plaisir.

Aujourd’hui, le marché de la Smart Food représente plusieurs centaines de millions d’euros.

Selon Anthony, si le marché de la Smart Food est en plein essor c’est parce qu’il “répond à un besoin.” Pour lui, “si un produit ne simplifie pas la vie de quelqu’un, il ne peut pas fonctionner et tu ne peux pas lever autant d’argent.

L’objectif de Feed. n’est en aucun cas de supprimer totalement les repas à table ou de “se substituer intégralement à la nutrition traditionnelle mais simplement d’offrir une alternative de manière ponctuelle quand les gens sont pressés” rappelle Anthony Bourbon.

Comment acquérir de la notoriété sur le marché de la Smart Food ?

Dès le début de la création de la marque, Anthony a su déceler le potentiel du digital. Pour lui, “le online (réseaux sociaux et site internet) nous permettraient de très vite pénétrer le marché car il n’y avait aucun besoin de revendeurs sur le terrain, on pouvait se concentrer à toucher plein de monde grâce à Facebook et Instagram Ads en mettant en images l’intérêt de nos repas.

ecn-inside-feed

L’une des clés du succès de Feed. c’est aussi l’écoute du consommateur. Les équipes de Feed. ont une proximité avec le consommateur ce qui permet de créer une véritable communauté.

Pour Anthony, il faut toujours garder à l’esprit que “le consommateur n’est pas un spécialiste du monde, il faut donc rester simple dans sa communication, l’accompagner et le rassurer”.

Le conseil d’Anthony pour développer une entreprise rentable c’est tout d’abord d’y croire mais surtout d’être authentique. “L’entreprise est le prolongement du fondateur. Il faut transmettre ses valeurs sur sa marque pour que cela soit naturel lorsque l’on parle de son entreprise. Il faut être vrai.

Les communautés touchées par la Smart Food

Finalement, aux premiers abords, on pourrait croire que la Smart Food est un secteur qui attire davantage les jeunes, mais“il y a de tout. Des sportifs, des personnes âgées qui n’ont pas le temps ou pas le courage de se faire à manger, des personnes qui souhaitent perdre du poids…” 

Anthony se félicite de cette cible “à la fois c’est très large, cela nous montre que ne c’est pas un micro marché. Il y a quand même des types de segments qui se détachent : les sportifs, les étudiants, les taxis, les veilleurs de nuit…

Les évolutions de la marque Feed.

C’est indéniable pour Anthony “on est proche de notre communauté, on fait des produits qui répondent à leurs besoins, on écoute le consommateurs, c’est toujours lui qui a raison.” 

Après 3 ans de ventes de produit, la marque a récolté des milliers de feedbacks consommateurs, pour Anthony il a été clair que la marque avait besoin d’évoluer sur trois points dont l’écologie. C’est pourquoi désormais “tous les sachets sont en papier recyclable à 100%”. Anthony est très fier d’être “la première marque food  à avoir cette technologie après 1 an de R&D. On va également travailler avec des cartonniers qui ont une gestion durable des forêts.” Tout cela va donc dans le sens de ce que demandaient les consommateurs. 

Feed propose également un tout nouveau programme de fidélité à découvrir en exclusivité dans l’émission !

Avant

ecn-inside-feed

Après 

marche-smart-food-feed

Avatar

E-Commerce Nation

E-Commerce Nation est le 1er Web Media E-Commerce en France et un organisme de formation certifié.

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.