C’est aujourd’hui bien connu : la France domine le marché de la mode, spécialement celui du luxe. Parmi les 10 marques de luxe les plus valorisées dans le monde en 2017, 5 d’entre elles étaient françaises. Ces marques sont : 

  • Louis Vuitton : 1ère marque du classement (valorisée à 29.2 milliards de dollars US)
  • Hermès : 2ème marque du classement (valorisée à 23.4 milliards de dollars US) 
  • Chanel : 4ème marque du classement (valorisée à 11.0 milliards de dollars US)
  • Cartier : 6ème marque du classement (valorisée à 5.8 milliards de dollars US) – Maison Chanel
  • Dior : 9ème marque du classement (valorisée à 2.4 milliards de dollars US) – Maison Chanel

La mode luxe n’est pas le seul savoir-faire français, spécialement en ligne. Effectivement, le made in France va aujourd’hui s’adapter aux tendances et aux nouveaux besoins des consommateurs, en proposant la mode verte. Après la mise en avant du commerce équitable au début des années 2000 dans le monde de la mode, il est temps de s’attaquer à l’écologie et aux vêtements respectueux de l’environnement. Mais d’abord, faisons un rapide point sur le marché de la mode en France. 

Pour vous donner le plus d’insights possibles sur le marché de la mode en France, Mollie propose son eBook :

L’état du marché de la mode en France

Le marché de la mode n’est pas prêt de s’essouffler. Effectivement, en 2016, ce marché représentait un chiffre d’affaires direct de 154 milliards d’euros, représentant ainsi 3.1% du PIB en France

La même année, la France comptait plus de 43 700 boutiques d’habillement, montrant que le pays est un marché très porté sur la mode.  Le chiffre d’affaires précédemment annoncé, ainsi que le nombre de boutiques conséquent montre que les Français sont de grands consommateurs de vêtements, mais ce ne sont pas les seuls. En effet, une part de 35.7 milliards d’euros de ce chiffre d’affaires est générée grâce à l’exportation. Le made in France connaît donc de beaux jours, que ce soit à l’étranger, ou dans l’hexagone.

75% des consommateurs français pensent que d’acheter des produits fabriqués en France revient à acheter des produits de meilleure qualité, même s’ils sont plus chers. Néanmoins, cette tendance à acheter de meilleure qualité, plus cher, pousse 44% de ces consommateurs à acheter moins de vêtements en 2018

Malgré cette tendance de consommation à la baisse, le marché E-Commerce de la mode connaît une hausse de 8.4% de la consommation. Lorsque l’on compare cette statistique à celle du marché physique qui connaît une baisse de 1.1%, on observe que la facilité d’accès à ces produits sur Internet est un argument efficace pour vendre ses produits. 

La mode Française, les nouveaux codes d’un E-Commerce qui voit la vie en vert

Cette tendance à consommer en ligne se confirme notamment par la donnée suivante : la mode en ligne représente 14% de part de marché pour 58% des achats totaux au premier trimestre, en 2019. Cela est notamment dû à l’essor continu du E-Commerce en France, qui a réuni près de 39 millions de consommateurs durant cette période. 
On connaît l’effet que le E-Commerce a sur la consommation des Français. Cette tendance s’appliquera donc au marché de la mode en ligne, avec un passage de 25 à 36% de ventes mode effectuées en ligne d’ici à 2022.

La mode responsable en France

L’écologie fait aujourd’hui partie des enjeux des consommateurs français. Plus sensibilisée aux problématiques écologiques et de consommation responsable, la génération actuelle permet aux ventes de produits éthiques de connaître un bond. Ainsi, 20% des consommateurs ont acheté un produit de mode responsable en 2018, et 23% des consommateurs se préoccupent de l’impact environnemental. 

Les consommateurs ne sont pas les seuls à penser que la consommation responsable doit être de mise : 83% des grosses entreprises pensent que vendre des produits éthiques, éco-responsables ou durables peut améliorer leur image. Ces grosses entreprises ont donc compris que les consommateurs étaient prêts à payer plus, pour plus de qualité et de produits responsables. 

Afin de répondre à la demande des consommateurs désirant trouver des entreprises éco-responsables, plusieurs plateformes telles que Slo We Are pratiquent le référencement de marques et boutiques, avec un système de géolocalisation. 

Cette écoresponsabilité est notamment de mise sur le marché des chaussures, qui voit les grandes marques ou des entreprises indépendantes s’adapter à cette nouvelle demande. C’est pour cela que l’on peut aujourd’hui voir des marques telles que Adidas proposer des collections de chaussures, faites avec du plastique prélevé dans les océans, puis recyclé. Depuis 2016, la collection Adidas x Parley est produite en masse. Comme mentionné, les géants de l’industrie ne sont pas les seuls à se conformer à l’écoresponsabilité. 

Le Made in France pointe, encore une fois, le bout de son nez avec des marques 100% françaises de chaussures,  telles que :

  • VEJA, qui fabrique ses chaussures avec des matériaux biologiques ;
  • Faguo, qui plante un arbre à chaque paire de chaussures achetée ;
  • Jules & Jenn, qui mise sur la transparence en assumant les processus de production ;
  • Etc.

Cette tendance de la production, d’une part, et de l’achat responsable, d’une autre, pousse 8% des enseignes à placer le développement durable au coeur de leur stratégie en 2019. 

Le développement durable ne touche pas que les producteurs et vendeurs de chaussures. En effet, on peut retrouver les engagements responsables du Slip Français sur le site de la marque. Par exemple, l’entièreté de leurs produits sont fabriqués en France, dans 45 ateliers. L’objectif de l’entreprise est de révolutionner la production des vêtements Made in France, notamment avec le R3iLab, via le programme NeXT

Pour pouvoir développer leur stratégie écologique, les marques s’en remettent à certaines entreprises, telles que Raja, proposant des gammes d’emballages écologiques personnalisables, adaptables à chacun des produits vendus par ces marques. 

Le mode éco responsable ne représente pas seulement les produits neufs. Effectivement, de plus en plus de Français s’en remettent à la seconde main, avec notamment le développement des friperies. Cette montée amène le marché de la seconde main à 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, selon l’IFM. Le nombre de consommateurs aurait doublé depuis 2010. 

La mode Française, les nouveaux codes d’un E-Commerce qui voit la vie en vert - Etat des lieux de l'industrie de la mode éco-responsable

Faites-vous partie du secteur de la mode ? Vendez-vous plus sur vos canaux physiques, ou sur vos canaux digitaux ? 

Vous souhaitez connaître les clefs pour rendre votre site e-commerce plus durable ?

Crédit image : Zara Magumyan