Ça y est, vous avez mis en place votre e-commerce. Le site est optimisé, les images sont aux bonnes dimensions, les produits sont mis en valeur, vous êtes même allés jusqu’à définir votre stratégie digitale et vous avez préparé tout le nécessaire pour surveiller vos performances.

Sauf que dans votre quête de la perfection, vous avez négligé l’étape du paiement en ligne. En effet, vous pensiez qu’il suffisait de vous créer un compte Paypal et que vos clients n’auront qu’à utiliser la plateforme pour s’acquitter de leurs factures. Malheureusement, cela n’est pas le cas ! Dans un précédent article, Kamel Lefafta avait souligné dans son infographie que pour 58% des personnes, la diversité des moyens de paiement était un facteur primordial lors de l’achat. D’ailleurs, l’absence du moyen de paiement favori est responsable de 35% des abandons de paniers !

Ainsi, vous devez choisir différentes versions de paiement qui s’adaptent parfaitement avec les critères déjà énumérés dans cet article. Cependant, il est important d’avoir à l’esprit que chaque moyen de paiement que vous proposez sur votre site induit des coûts supplémentaires pour votre entreprise, c’est ce que nous allons essayer de synthétiser ici.

1. Le paiement par carte bancaire

1.1 En passant par votre banque professionnelle

Près de 80% des gens qui achètent en ligne préfèrent utiliser leur carte bancaire. Il est ainsi fortement recommandé de vous doter d’un système de paiement en ligne par carte bancaire. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Tout d’abord, vous devez souscrire à un contrat de VAD (Vente à Distance) dans un établissement de paiement, généralement une banque. Vous pouvez bien sûr choisir la banque dans laquelle vous avez déjà votre compte professionnel. En plus de ce contrat de VAD, vous devez aussi souscrire au module de paiement. Voici les modules de paiement en fonction des banques :

BanqueSolution
Banque PopulaireCyberplus Paiement Net
Banque PostaleScelliusnet
BNP ParibasMercanet
Caisse d’EpargneSP PLUS
CICMonetico
Crédit AgricoleE-transactions
Crédit MutuelMonetico
HSBCElysnet
LCLSherlock’s
Société GénéraleSogenactif

A noter que cette liste n’est pas exhaustive et que les noms des modules peuvent changer.

De plus, il est impossible de vous donner une grille tarifaire pour chacune des solutions. En effet, en Décembre 2015, la réforme des CIP (Commission Interbancaire liée au Paiement) a conduit à la suppression de certains coûts lors d’opérations entre certaines banques, entraînant ainsi une baisse de frais pour les e-commerçants sur les transactions. Néanmoins, pour compenser, les banques augmentèrent certains autres frais. De plus, il est aussi impossible de vous donner une grille tarifaire pour ces solutions car c’est avant tout une question de négociation, de chiffres prévisionnels de ventes, de prévisions sur les répartitions des méthodes de paiement, etc.

Nous allons prendre l’exemple d’un site e-commerce de lunettes en skateboard recyclé qui avait commencé cette procédure en partenariat avec la BNP PARIBAS et leur module Mercanet, afin d’illustrer concrètement le système de tarification.

1. Tout d’abord, comme indiqué ci-dessus, vous devez souscrire à la solution de paiement de votre banque (Mercanet, dans notre cas). Rien que pour cela, vous devez considérer les frais suivants :

  • 410€ HT pour l’inscription au module Mercanet (hors négociation).
  • Option 1 : Forfait mensuel de 14,90€ HT (incluant 200 transactions) pour recevoir des paiements par cartes bancaires françaises
  • Option 2 : Forfait mensuel de 29,90€ HT (incluant 200 transactions) pour recevoir des paiements par cartes du monde entier (Europe + Reste Du Monde).
  • Au-delà de 200 transactions par mois, vous devez vous acquitter de 0,15€ par transaction
A LIRE  #EcomEnquete : Sondages e-commerce du 15 au 19 Février 2016

Peu importe le nombre de site que vous exploitez, tant que ces derniers ont le même objet social, vous n’aurez pas à repayer les frais d’inscription, ni à dupliquer les abonnements mensuels.

2. Ensuite, vous devez nécessairement souscrire à un contrat de VAD (Vente à Distance), qui inclue là aussi certains frais :

Taux % + Commission fixe par transaction
Cartes Françaises0,35%0,15€
Visa zone Europe0,90% – 1,20%0,20€
Mastercard zone Europe0,90% – 1,20%0,20€
Visa hors zone Europe1,30% – 1,60%0,30€
Mastercard hors zone Europe1,30% – 1,60%0,30€

 

Dans notre cas, les frais liés à l’utilisation d’American Express ne sont pas donnés car l’entreprise avait décidé de ne pas proposer ce type de carte qui ne correspondait pas à leur clientèle de base.

Ainsi, comme vous l’aurez compris des commissions sont prélevées sur chaque transaction, au nom de la solution de paiement et du contrat de VAD (Vente à Distance).

Concernant l’implantation du module, la quasi-totalité des banques a déjà créé les plug-ins pour les plateformes les plus répandues (WordPress-Woocommerce, Prestashop, Magento, etc.). Il n’y a normalement aucun frais de ce côté-ci à prévoir.

Cependant, voici en backend le cheminement que fait une transaction :

Site Marchand > Plateforme ATOS > Solution Mercanet > Compte Bancaire Pro

Bien sûr, les frais bancaires sont très importants. Cependant, contracter votre solution avec une banque vous permet aussi de profiter du paiement 3-D Secure qui est un gage de sécurité pour votre client et qui couvre la sécurité de la transaction conduite. Cependant, le paiement 3-D Secure inclue une étape supplémentaire dans le processus de paiement, puisque votre client devra se rendre sur une page supplémentaire afin d’indiquer certaines informations (date de naissance du porteur de la carte, code de vérification reçu par SMS, etc.) afin de garantir la sécurité de la transaction.

1.2 En passant par un service tiers

Vous pouvez aussi éviter de passer par votre banque. En effet, il existe plusieurs solutions telles que Braintree, Stripe et quelques autres qui sont énumérées dans cet article.

Quel moyen de paiement choisir pour son e-commerce ?

Pourquoi choisir ces solutions de paiement en ligne quand on peut passer par sa banque ? Pour plusieurs raisons en fait:

  1. Bien souvent moins chers sur les frais de transactions
  2. Aucun frais « d’inscription » et de mise en place
  3. Aucun forfait fixe mensuel
  4. Comporte aussi des solutions de sécurisation des paiements
  5. Souvent beaucoup plus pratique et rapide à mettre en place

Avant de choisir votre solution de paiement, pensez à vérifier si elles s’intègrent facilement sur votre site internet, et si elles sont compatibles avec ce que vous cherchez. Par exemple, toutes les solutions n’offrent pas la fonctionnalités de paiement mensuels récurrents, ou de paiements en plusieurs fois.

Ces solutions de paiement marchent conjointement avec votre banque, puisqu’une fois le paiement encaissé, elles vous reversent la somme sur votre compte bancaire sous 2 à 4 jours ouvrés.

A noter aussi que les banques vous affirmeront que les solutions que nous venons d’énumérer ne comportent pas de 3D Secure qui est obligatoire par la loi. En fait, le projet de loi n’a jamais été approuvé par l’assemblée il y a quelques années, ainsi le 3D Secure n’est pas du tout obligatoire 🙂 Tout comme le VAD !

A LIRE  10 conseils pour l'expédition de vos colis

2. Les portefeuilles en ligne

Parmi les portefeuilles en ligne, nous allons nous concentrer sur Paypal. Pourquoi ? Simplement car c’est le mode de paiement préféré des français après celui de la carte bancaire. Il compte pour 27% des achats en ligne.

Ainsi, il reste un incontournable du paiement en ligne pour les e-commerçants. Étant simple et rapide à mettre en œuvre, et offrant un service direct pour l’implémentation du module dans votre site, vous ne devriez surtout pas vous en passer ! De plus, contrairement aux cartes bancaires, la mise en place de ce mode de paiement ne nécessite pas de contrat de Vente à Distance (VSD) et la mise en place est immédiate. Cependant, inclure Paypal dans les solutions de paiement proposées induit certains coûts :

Volume de vente mensuelCommission fixe par transactionCommission variable par transaction
Jusqu’à 2500,00€0,25 €2,30%
Entre 2500,01€ et 10 000,00€0,25 €1,80%
Entre 10 000,01€ et 50 000,00€0,25 €1,70%
Entre 50 000,01€ et 100 000,00€0,25 €1,60%
A partir de 100 000,01€0,25 €1,40%

Evidemment, les frais sur les transactions peuvent paraître aberrants, cependant il est important de noter qu’il n’y a aucun abonnement mensuel, de frais de souscription ou de résiliation pour votre site marchand, ce qui n’est pas négligeable. De plus, il est important de noter que vous n’avez aucun frais sur les virements bancaires exécutés via Paypal !

Bien sûr il existe d’autres types de portefeuille en ligne tels que MoneyBooker, GoogleWallet, et bien d’autres. Cependant, ces derniers sont moins utilisés et réputés que Paypal.

Passons maintenant à notre troisième moyen de paiement en ligne.

3. Virement Bancaire

Cette solution est loin d’être la favorite, elle compte pour 5% des transactions effectuées. Cependant, si votre e-commerce cible une clientèle professionnelle il est fortement recommandé d’offrir cette solution souvent préférée pour s’acquitter de la somme présente sur le devis que vous avez émis.

Le virement bancaire est certes fastidieux, cependant il est facilement disponible d’accès pour toute personne titulaire d’un compte bancaire. Ainsi, n’hésitez pas à le mettre en place, même si celui-ci n’est pas forcément le plus répandu.

 

Avec l’arrivée de nouvelles technologies, de nombreuses autres solutions arrivent telles que Apple Pay, Android Pay, Amazon Pay, et d’autres. Bien que ces solutions de paiements sont encore récentes et peu démocratisées, il est important de surveiller leur progression afin de pouvoir les proposer à vos clients si ces solutions deviennent incontournables ! Sachez par ailleurs, que certaines solutions de paiement en ligne que nous exposions au point 1.2 peuvent aussi intégrer ces nouvelles solutions, comme par exemple Braintree qui propose Apple Pay.