fbpx
Chargement de nouvelles ressources

NRF Retail’s Big Show 2020

nrf retails big show image evenement

Temps de lecture : 17 minutes

Le salon NRF est le grand salon du Retail qui se déroule à New York chaque année à la mi janvier. Cette année la grande messe mondiale du retail aura lieu du 12 au 14 janvier 2020. Le NRF Retail’s Big Show est un événement incontournable pour tous les acteurs du retail.

Le NRF Retail’s Big Show marque le début de l’année pour les acteurs du secteur, c’est là que vont se dessiner les tendances à venir et les innovations en matière de retail tech, intelligence artificielle…

Le concept

Chaque année, le NRF Retail’s Big Show accueille plus de 38 000 participants dont 800 exposants, plus de 300 intervenants de qualité et 16 000 retailers. 

Un tel événement vous permet de networker, échanger avec vos pairs et avec les top solutions du secteur du retail. C’est le rendez-vous à ne pas manquer pour échanger sur le futur du retail, notamment. 

Au NRF Retail’s Big Show sont présentes de nombreuses grandes entreprises qui sont représentées par des personnes inspirantes pour vous faire part de sujets décisifs pour vous aider à faire avancer votre entreprise. 

L’année à venir est longue, c’est une nouvelle décennie qui commence, alors soyez prêt à recevoir les meilleures informations pour transformer votre entreprise pour cette année à venir ! L’avenir de la distribution se dessine au NRF Retail’s Big Show de New York. 

Les partenaires du NRF Retail’s Big Show

Les Top solutions les plus efficaces et innovantes seront présentes au NRF Retail’s Big Show. 800 partenaires exposeront leurs solutions pour montrer à tous les retailers la puissance et la valeur de leurs produits.

22 Start up françaises innovantes ont été sélectionnées par Business France pour participer au salon NRF dans le but de représenter la France et de présenter au monde leurs solutions qui cherchent à révolutionner le secteur du retail, auprès de tous les acteurs de ce secteur. On retrouvera, entre autres, au NRF 2020 : Advalo, Akeneo, Proximis, Verteego…

Les invités/participants

Plus de 16 000 retailers seront présents. Toutes les plus grandes entreprises mondiales du retail seront présentes dont plusieurs entreprises françaises ainsi que de nombreuses Start up prometteuses. 

Le programme du NRF Retail’s Big Show

Keynotes

Tout au long de ces 3 jours de folie, auront lieux des Keynotes animées par de grands noms du retail. 

Voici quelques Keynotes qui marqueront à coup sûr cette édition 2020 :

  • Keynote d’ouverture en compagnie de Satya Nadella CEO de Microsoft
  • “Pourquoi les métiers du retail peuvent être de bons métiers” : une Keynote sous forme de discussion entre John Furner CEO Walmart US et Zeynep Ton professeur de management à MIT Sloan School of Management
  • “Créer un internet plus inspirant” : keynote en compagnie de Ben Silbermann CEO de Pinterest
  • “Découvrez le succes story de goop, la marque lifestyle et bien-être qui fait le buzz“ : keynote avec Sallie Krawcheck CEO et co-fondatrice de Ellevest et Gwyneth Paltrow CEO et fondatrice de goop

Ateliers

De nombreux ateliers workshops sont à découvrir tout au long des 3 jours sur le salon sur les grands thèmes du retail qui animeront cette année 2020. De la food à la cybersécurité, approfondissez les sujets qui vous tiennent à coeur. Vous pouvez choisir parmi trois ateliers uniques qui sont ouverts seulement aux retailers. 

Networking

Le NRF Retail’s Big Show est l’événement le plus important de l’année pour les acteurs du retail, les personnes présentes font plus que des contacts, ils forment des groupes. C’est pourquoi le salon propose des programmes spéciaux pour faciliter les rencontres et les collaborations. 

Nos ambassadeurs E-Commerce Nation Sophie Ducornet, Matthieu Le Beller et Karl Hoquante, consultants chez B.D.C Digital Retail Consulting, sont sur place pour vous faire suivre l’événement en direct !

Compte rendu édition 2020

Jour 1 : ce que l’on a entendu

La grande messe du retail est déclarée ouverte ! Chris Baldwin, chairman de la National Retail Federation et PDG de BJ’s Wholesale Club inaugure cette édition du Retail’s Big Show qui regroupe 40 000 visiteurs de plus de 100 pays, et “accessoirement” représente 50 millions de dollars de chiffre d’affaires collatéral à New York. 

Le Retail évolue sous l’influence grandissante du web : 90% des consommateurs déclarent que la simplicité est plus importante maintenant qu’il y a 5 ans. Des milliards de dollars sont investis pour transformer le retail et transformer la façon dont les consommateurs achètent : 60% d’entre eux estiment que l’innovation retail a amélioré leur expérience shopping.

De fait, le niveau d’exigence s’élève, et les clients sont à la recherche de plus d’expériences, toujours plus personnelles, auxquelles les retailers, par le biais des nouvelles technologies, essaient de répondre.

La data, levier de l’expérience client et l’expérience collaborateur

Microsoft prône la “tech intensity” 

40 petabytes de données générées chaque heure par le retail : c’est Satya Nadella, PDG de Microsoft qui, sans même réaliser de savants calculs pour convertir cette data dans des mesures qui sembleraient plus parlantes, nous démontre l’étendue du potentiel à exploiter par les marques pour rendre possible un retail intelligent, au service des clients et des collaborateurs. 

Créez votre indépendance quand il s’agit de technologie digitale” : les retailers détiennent les assets les plus fondamentaux du retail puisque ceux sont eux qui ont accès aux données. Satya Nadella souligne la nécessaire transformation des business models retail pour réduire la dépendance des budgets de publicité en ligne, principalement détenus par Facebook et Google. Notamment en optimisant la fidélisation pour développer le CA par client, et en particulier via des publicités et propositions de produits connexes à l’achat du client, plutôt que de se focaliser sur l’acquisition.

Avec 30% des transactions e-commerce résultant des recommandations des clients et 80% des consommateurs qui attendent des recommandations personnalisées, l’exploitation utile et pertinente de la donnée est un enjeu de chaque retailer.

Si 75% des transactions aux US sont influencées par le digital, les retraits de commande ont lieu en magasin, d’où l’intérêt de disposer d’un réseau dense, qui puisse permettre des ventes additionnelles.

Côté collaborateurs, est évoqué le cas d’Ikea pour lequel 85% du personnel se trouve en magasin, à travers un réseau de 374 points de vente dans le monde. Les outils de collaboration sont particulièrement précieux pour l’enseigne, en ce qu’ils permettent de communiquer en mobilité et plus rapidement pour plus de réactivité et un sens du service accru auprès des clients en magasin. Passer du temps avec les clients pour développer l’expérience en magasin, le combat des retailers performants !

De nouveaux business models et des partenariats surprenants

Cette 1ère journée de salon a également mis l’emphase sur le développement de “business models transgenres” et les opportunités des partenariats. 

Showfields, la nouvelle génération de centre commercial

Partant du constat que 97% des marques DTC n’ont pas les moyens d’ouvrir leurs propres boutiques, Showfields offre aux marques la possibilité d’avoir un point de vente physique pour développer de nouvelles formes d’interaction avec leurs cibles. 

Showfields, c’est 4 étages au service d’une expérience retail immersive et protéiforme, mélangeant l’art, l’évènementiel et l’hospitalité. Une forme d’Instagram du monde physique, plateforme de la découverte et de l’inspiration offline. Un écrin mêlant décor théâtral, contenu et commerce qui offre aux marques direct-to-consumer un modèle plug-and-play pour créer de nouvelles émotions avec leurs clients dans un dispositif inédit qui se réinvente constamment.

NTWRK, le social shopping mobile-first 

Autre modèle disruptif, la plateforme NTWRK, créée à Los Angeles en 2018 : une application de shopping façon Facebook Live, mettant en avant des icônes de la culture pop et des collaborations de marques en éditions limitées ou en avant-première. Tous les jours, la plateforme donne rendez-vous à ses aficionados pour une expérience de social commerce en live streaming, et crée l’émoi auprès de la génération Z et des Millenials. 

Crate & Barrel, surprendre pour se réinventer à travers les générations

L’enseigne d’ameublement et de déco premium a, quant à elle, mis l’emphase sur l’impérativité à surprendre ses clients. Son enjeu aujourd’hui : séduire les nouvelles générations de consommateurs qui interagissent avec de nouveaux média, à la recherche de storytelling et de contenus. Pour ce faire, la marque mise sur des collaborations originales avec des marques complémentaires à son ADN, telles CB2 (marques de meubles contemporains pour les Millenials), Zola (listes de mariage en ligne) et Furnish (location de meubles). Des partenariats qui lui ont permis de dévoiler des choses inattendues, telle qu’une collection de meubles CB2 pour “l’homme moderne actuel” avec GQ. La collaboration avec Furnish, pour sa part, lui a permis de s’exposer auprès des Millenials et d’obtenir des indicateurs de nouvelles tendances pour les séduire. 

La fidélité : l’entretenir et la récompenser

De nouvelles sources d’inspiration qui créent de nouvelles envies, de nouveaux entrants avec des codes de communication plus léchés… On le répète, les consommateurs ont de quoi avoir des exigences accrues ! A l’ère de la sur-sollicitation des consommateurs, la fidélisation est d’autant plus clé pour créer l’engagement. Retour sur les approches de Rent the Runway et Reebok pour entretenir la flamme avec ses clients. 

Rent the Runway

En 2009, l’entreprise se lance en ligne dans la location de robes et d’accessoires de créateurs. A l’époque, elle s’adresse aux jeunes femmes de 25 à 35 ans qui ne souhaitent pas investir dans une pièce coûteuse qu’elles ne porteront qu’une fois.

Depuis, la marque a développé 5 points de vente physique aux U.S. pour offrir des vitrines physiques à ses collections sans cesse renouvelées. Mais elle a également réussi à s’adresser à une cible plus large, de 15 à 65 ans pour accompagner les femmes dans tous leurs moments de vie : travail, maison, vacances, grandes occasions… Comment ? Grâce à un focus spécifique apporté au feedback clientes qui lui a permis de mieux comprendre leurs attentes et d’adapter son assortiment en conséquence. En effet, l’exploitation de ses données lui a permis de mieux adresser les besoins d’une part importante de sa clientèle : les consultantes et les avocates, qui, aux Etats-Unis, doivent adopter un style plutôt formel ; une gamme qui n’était pas assez développée par le passé, et qui lui a permis de retenir ce segment spécifique de clientes. 

Reebok 

En seulement 10 mois, Reebok a réussi un programme de fidélité reposant sur la simplicité et la création de valeur pour ses clients. Pour le développer, la donnée a incontournablement été un élément clé. En testant de multiples hypothèses, l’enseigne a pu éliminer les bénéfices qu’elle a initialement identifiés mais qui auraient pu s’avérer coûteux et fastidieux à gérer, pour détecter des bénéfices à vraie valeur ajoutée qu’elle avait pu négliger au début de ses réflexions. 

Reebok a ainsi identifié 2 groupes de valeur distincts, en déclinant leurs avantages en 4 grandes catégories (marques partenaires, accès en avant-première, activations et évènements, développement professionnel et certifications) : 

  • Les clients traditionnels, motivés par un haut niveau de service, peuvent ainsi être récompensés de leur fidélité avec des offres exclusives chez les partenaires, des vidéos gratuites de cours de fitness audio à la demande, des invitations pour des événements spécifiques ou encore des offres sur des programmes de fitness et de nutrition ; 
  • Les clients professionnels certifiés, à la recherche de développement personnel et professionnel, sont gratifiés par un service client VIP, des ateliers de développement de carrière ou des certifications de développement professionnel. 

Un programme simple (une simple adresse e-mail suffit à l’inscription et aucun téléchargement d’application n’est requis) et intégré sur tous les canaux de l’enseigne qui a séduit 2,5 millions d’adhérents dans les 6 premiers mois du lancement, et généré une hausse de la fréquence d’achat de 10% et du panier d’achat moyen de 18%. 

C’est une NRF bien lancée qui ouvre cette nouvelle décennie, faisant fi des plus de 9 000 magasins fermés en 2019 (et en augmentation significative par rapport à 2018) !

L’engagement client et la fidélisation sont plus que jamais au cœur de la stratégie des marques et enseignes. Mais avec une évolution significative des programmes de fidélité à l’ancienne vers une exploitation plus personnalisée de la data. De même, l’engagement des clients se fait à travers des expériences en magasin et à travers un développement omnicanal.

C’est donc une édition assez pragmatique, où le Retail réaffirme son impact sur le PIB mondial (31%, ce n’est quand même pas rien !) et donc la nécessité de le soutenir.

Jour 2 et 3 : Ce que l’on a entendu

Nous sommes mardi et la NRF touche à sa fin ! Au-delà des conférences qui voient défiler les leaders du commerce Américain, c’est aussi l’occasion de voir des sociétés ou startups de la Retail Tech présenter leurs dernières solutions pour le Retail.

Ces nouveautés sont un bon thermomètre des dernières tendances pour le Retail, et il est certain ici que l’on entend beaucoup parler d’expérience. L’expérience passe à la fois par la simplification des processus que le client vit en magasin, mais aussi par ceux que les vendeurs doivent souvent subir (processus plus simples = plus de temps avec le client pour l’accompagner dans ses choix !).

Avec plus de 700 exposants, il faut donc faire des choix (et on doit bien l’avouer, on n’a pas eu le temps de faire tous les stands !) et voici donc quelques coups de cœurs de l’équipe. Et nous n’avons pas retenu que des startups du très couru Innovation Lab !

Preciate.me : la reconnaissance faciale pour une expérience client vraiment personnalisée

Fondée en 2018 à Tel Aviv, Preciate propose une solution d’engagement client par  reconnaissance faciale. Le client crée son profil via l’application de l’enseigne (soit à partir de son propre device ou via le device vendeur) dans lequel il renseigne son prénom, son nom, son adresse e-mail et est pris en photo. 

A son retour en magasin, le client est reconnu par une caméra qui permet au vendeur d’accéder à son profil client, et notamment à son historique d’achat pour des conseils ultra personnalisées et des avantages sur mesure : on y revient, de la data oui, mais à condition d’être créatrice de valeur tant pour le consommateur que pour les collaborateurs. Et de la simplicité. Pari réussi pour Preciate pour cette fusion du monde physique et digitial.

RGPD-compliance oblige, un opt-in permet à l’utilisateur de donner son consentement libre et éclairé à la reconnaissance faciale, qu’il peut lever à tout moment.

Datakalab : la mesure des émotions pour optimiser la connaissance client

Datakalab donne un visage humain à la donnée. La société, qui fait converger neurosciences et intelligence artificielle, est fondée par Franck Tapiro en 2016, que les frères Fisher rejoignent en 2017 (dont l’un d’eux a été en charge du développement chez Emotient, société spécialisée dans l’intelligence artificielle et l’analyse des expressions faciales rachetée par Apple en 2016). 

La startup française a développé ses algorithmes propriétaires de Computer Vision et analysé plus de 10 millions de réactions humaines à l’exposition de différents formats visuels pour proposer une solide solution d’analyse de l’engagement émotionnel, avec un investissement de CAPEX minime. 

Plus spécifiquement pour le retail, Datakalab fournit des données à forte valeur ajoutée sur l’attention (ex. temps d’arrêt), les émotions (NPS objectif), les segments démographiques (âge, genre) mais sur les points clés du parcours client (magic / pain points). 

Zebra Technologies : l’automatisation de la gestion des stocks par abonnement

C’est à l’occasion de cette édition 2020 du Retail’s Big Show que Zebra a dévoilé sa solution SmartSight, associée à son système d’automatisation mobile d’entreprise EMA50, 1ère solution de ce type avec un modèle d’abonnement, pour identifier avec précision les ruptures de stock, les incohérences de prix en rayon et les problèmes de planogramme (représentation visuelle de l’implantation d’un rayon). 

La solution exploite les données collectées pour générer des actions correctives (réapprovisionnements et mises à jour des rayons) transmises sur les terminaux mobiles des vendeurs et ainsi leur permettre d’être plus réactifs. SmartSight maintient la disponibilité des stocks en magasin de plus de 95 % en scannant les rayons de manière autonome. 

En automatisant à la fois les workflows des produits, des prix et des planogrammes, les enseignes peuvent réaffecter en moyenne 65 heures de main-d’œuvre par magasin et par semaine pour se focaliser davantage sur l’engagement clients et moins sur la gestion des stocks en rayon.

Bond : le dernier km pour réenchanter l’expérience client

Bond s’est développée à Tel-Aviv puis à New-York en 2019 en partant du postulat que 60% des clients qui achètent en ligne expérimentent la déception principalement dans la phase post-achat, et que les clients satisfaits dépenseraient 12% de plus chez le retailer concerné.

Parmi les points de frustration majeurs du client : la programmation de la livraison qui, quand elle n’est pas respectée, génère une vraie crise de confiance du client vis-à-vis de la marque. Bond permet ainsi d’indiquer par message ou via une application mobile le créneau de livraison de son choix.

Le système d’exploitation de Bond repose sur de petits entrepôts et de traitement des commandes, aussi appelés des « nano-centres de distribution » situés en local, au plus près des clients. Ces « bars Bond » – comme la société les appelle – offrent ainsi aux marques D2C et aux retailers online un contrôle rapide et efficient des processus de livraison à l’échelle d’un quartier.

Chaque quartier regroupe une équipe Bond locale pour personnaliser la prise en charge des clients d’une même zone. Et, si le client souhaite retourner un produit, Bond propose le service « Freestyle Return » pour organiser le passage d’un agent afin de récupérer le produit et se charger du retour à la place du client.

Pour l’instant, l’entreprise couvre 100% de la ville de New York et le New Jersey mais prévoit de lancer d’autres villes américaines.

Inokyo : l’Amazon Go indépendant

Issu de la promotion 2018 de l’incubateur américain Y Combinator, Inokyo développe des magasins autonomes à l’instar d’Amazon Go.

Après avoir téléchargé l’application de l’enseigne, le client scanne son QR code à l’entrée pour s’identifier, puis réalise son shopping et peut quitter le magasin lorsqu’il a terminé. Des caméras suspendues scannent la forme du corps du client et de ses vêtements (sans reconnaissance faciale) afin de le suivre dans ses déplacements dans le magasin. Pendant ce temps, les caméras sur les étagères suivent le moment où les produits sont ramassés ou remis en place.

Inokyo choisit de présenter son innovation comme un support à la gestion de ses propres points de vente Inokyo (dans lesquels on retrouve des produits food et lifestyle) ou un support à la collaboration avec d’autres marques, en vue d’améliorer le merchandising de leurs articles à la lumière des informations de comportement clients transmises par les capteurs en magasin, et de proposer un check-out sans couture. 

En synthèse c’est une décennie de transformation(s) qui s’ouvre avec cette NRF Vision 2020, mais pas forcément de rupture(s). Beaucoup de retailers sont sous pression financière et on a plutôt senti des exposants qui apportent des solutions pour créer des expériences, de l’efficacité et globalement des solutions assez concrètes. Peut-être aussi de la maturité du côté des « solution providers », qui ont de toute façon besoin des retailers.

Car n’oublions pas, pour boucler la boucle, que Satya Nadella l’a rappelé d’entrée de jeu : le Retail c’est directement et indirectement 31% du PIB mondial. Donc l’enjeu est fort pour tous de l’aider à se développer, mais aussi dans certains cas à simplement survivre ! 

E-Commerce Nation

E-Commerce Nation est la 1ère plateforme collaborative entièrement dédiée aux e-commerçants français. Elle propose quotidiennement des actualités, des conseils et des solutions pour votre e-commerce. Le site s'adresse aux e-commerçants qui souhaitent en apprendre toujours plus sur leur activité mais aussi se développer avec les outils et les connaissances adéquates.

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chargement de nouvelles ressources