C’est entre le 19 et 21 mars 2019 que le One to One de Monaco a ouvert ses portes aux leaders du E-Commerce, pour assister à 3 jours de conférences. Pour sa neuvième édition, l’événement tient sa réputation de la qualité de ses participants. En effet, les 6 plénières et les ateliers sont animés par des partenaires sélectionnés minutieusement, prenant notamment le temps de présenter leurs solutions et échanger avec les participants.

Pour parler de cette étidition, nous avons discuté avec Sonia Mamin, qui nous a rappelé que le One to One, ce sont :

  • 1 000 marchands et marques de décideurs (40% de plus par rapport à l’édition de 2018) ;
  • 190 partenaires validés par le comité de sélection de l’événement ;
  • 130 ateliers animés durant les 3 jours ;
  • 20 start-ups dans le Pôle Innovation Corner.

Cette année, le One to One Connect a été mis en place, sur inscription, permettant à des décideurs d’échanger sur leurs problématiques, entre pairs, et en fonction des thèmes pour lesquels ils se sont inscrits.

Sonia met l’accent sur son l’importance du contenu de l’événement, l’innovation et l’ouverture du salon étant au coeur de ses préoccupations. Son objectif étant d’attirer un visitorat toujours plus important et de le satisfaire, elle compte rendre les One to One toujours plus pertinents pour répondre aux problématiques des retailers et E-commerçants venant assister à l’événement. L’une des plus grandes problématiques des retailers, décrite par Sonia, est la peur de la prise de risque.

La complémentarité Retail et E-Commerce

Toutes les problématiques Retail et E-Commerce sont abordées durant le One to One. Effectivement, on parle énormément de phygital et de crosscanal, stratégie lors de laquelle le client passera par un canal, puis un autre durant la phase d’achat. Ainsi, celui-ci ira chercher l’information en ligne, puis effectuera l’achat en boutique physique (ou inversement). Cette complémentarité entre le commerce digital et le commerce traditionnel doivent être « frictionless ». Cette thématique est une des thématiques abordées durant l’événement, notamment par Eric Chemouny, COO de Proximis, en companie de Aurélie Cayla, Responsable Marketing Digital et E-Commerce de l’enseigne JouéClub.

La publicité, encore une fois applicable au Retail ainsi qu’au E-Commerce s’est elle aussi glissée dans la conversation sous la forme du reciblage publicitaire personnalisé. Criteo, expert dans le domaine, nous démontre qu’une expérience personnalisée est encore la stratégie la plus efficace lorsqu’il s’agit de rediriger les consommateurs.

La logistique et les moyens de livraison alternatifs

Cette complémentarité ne se fait pas qu’aux yeux du consommateur, elle se fait aussi en coulisses grâce à des acteurs comme Romulus Grigoras, fondateur de OneStock, avec qui nous avons eu l’occasion d’échanger. Une telle stratégie omnicanale peut être effectuée pour améliorer et fluidifier les processus logistiques. Romulus aborde le manque de points de contact entre les commerces physiques et digitaux, qui pense que les commerçants clivent eux-mêmes leurs boutiques, ne créant ainsi pas complémentarité.

D’après le fondateur de OneStock, de plus en plus de retailers et E-commerçants cherchent à s’orienter vers de la livraison locale, et vers des moyens de livraison alternatifs, leur permettant d’adopter une stratégie plus écologique, et d’être proches de leurs clients. Cela permet notamment de créer un point de contact supplémentaire avec le consommateur, consolidant par la suite la relation et le lien de confiance, par exemple en imaginant une livraison en Ship from store (livraison par un vendeur en local).

Malgré une forte tendance à l’ouverte d’un E-Commerce après l’installation d’une boutique physique, Romulus observe néanmoins l’implantation progressive de boutiques physiques et d’entrepôts de la part de pure players. Ce dernier explique cette tendance par le besoin de plus en plus ressenti d’être plus proche du consommateur (pour notamment respecter la notion de promesse de livraison, faisant davantage partie des stratégie logistiques des E-commerçants).

Enfin, Romulus nous dévoile les nouvelles fonctionnalités de sa solution, nous indiquant par la même occasion de nouvelles tendances de complémentarité entre le Retail et le E-Commerce, comme la possibilité pour un client de réserver des sessions d’essayages en boutique, pour le prêt-à-porter, par exemple.

Le référencement et les réseaux sociaux

Le référencement, qu’il soit naturel (SEO, Search Engine Optimization) ou non (SEA, Search Engine Advertising, PLA, Product Listing Ads) est toujours au coeur des conversations. Il est encore une fois démontré par Pixalione qu’une réelle stratégie, prenant notamment en compte un audit préalable et l’utilisation des réseaux sociaux, est à mettre en place par les acteurs du digital.

Représentant une réelle problématique dans le monde du E-Commerce, l’abandon de panier est également abordé par Joachim Marciano, Head of E-Commerce chez Facebook France lors des conversations du One to One de Monaco, qui explique l’importace du « frictionless ». Ce dernier explique qu’un processus d’achat trop compliqué d’achat trop compliqué entraîne l’abandon de panier chez près de 48% des consommateurs. Les réseaux sociaux permettraient donc d’apporter une aide précieuse aux consommateurs ainsi qu’aux E-commerçants, notamment grâce aux fonctionnalités de chats proposées, aidant donc à réduire les frictions lors de la validation du panier d’achat.

Le M-Commerce et le paiement

Le sujet des frictions est également abordé lors de notre rencontre avec Julien Duméry, Head of France & Benelux chez CyberSource. Ses frictions étaient notamment présentes sur mobile lors de l’étape du paiement, lorsque les E-commerçants demandaient à leurs clients de s’identifier. Cette étape a été facilitée grâce à l’implantation du one-click, visant à faciliter et fluidifier l’expérience du client sur mobile. Mais des évolutions sont à venir, avec l’implantation du DSP2 le 14 Septembre 2019, qui rendra l’autentification du client obligatoire.

Egalement, afin d’afficher et d’assurer des garanties de sécurités maximales, les E-commerçants doivent être à jour et utiliser une version du 3DS la plus aboutie possible, permettant d’assurer la sécurité de leurs clients. Julien nous parle aussi du besoin pour les solutions de sécurité et de paiement d’être constamment à l’affût des besoins des consommateurs et des E-commerçants, afin de fournir toujours plus de sécurité et de fonctionnalités.

Encore sur les moyens de paiement, nous rencontrons Christophe MarietteDirecteur Commercial de LYRA/PayZen. Ce dernier nous parle notamment de la digitalisation d’un moyen de paiement traditionnellement physique : le titre restaurant.

La DSP2 est à nouveau abordée, notamment avec le DS2.0 (le nouveau 3DS), axe fondamental de développement pour PayZen. Effectivement, une mise à jour ratée pour les marchands du digital amènera la création de frictions pour les marchands, d’après Christophe.

La gestion des données

Afin d’échanger sur la gestion des données dans le E-Commerce, nous avons discuté avec Fréderic Marie, Directeur Général de Stibo Systems, ainsi que Joseph CohenResponsable Marketing EMEA. D’après eux, les problématiques et les tendances récurrentes peuvent être résumées par la gouvernance des données. Le manque de gouvernance centrale est problématique pour le bon fonctionnement d’une boutique en ligne.

Pour les apporteurs de solution, il est très important, d’après Joseph, d’être présents pour le client. Une solution doit être ainsi être compréhensive et fournir tout ce dont le E-commerçant a besoin pour pouvoir gérer ses données correctement.

La vision de Frédéric quant aux nouvelles tendances du E-Commerce concerne principalement les IoT, et les données collectées grâce à ces machines et l’intelligence artificielle, en mettant l’accent sur le potentiel d’évolution du machine learning, sur lequel beaucoup d’acteurs sont en train de travailler.

Le One to One de Monaco est une opportunité à saisir, que ce soit pour les start-ups, les retailers, les E-commerçants ou pour les décideurs ayant la chance d’y assister. Les plénières, les ateliers et les échanges axés sur l’ouverture d’esprit et sur l’innovation permettent à tous les acteurs présents de se focaliser sur les problématiques et les grands thèmes actuellement rencontrés dans le Retail et le E-Commerce.

Pour en savoir plus sur le One to One de Monaco, accédez à la playlist dédiée sur la chaîne d’E-Commerce Nation :