La plupart des e-commerçants proposent la vente sur les marketplaces. C’est un canal vraiment intéressant afin de multiplier ses ventes. Quoi de mieux que de proposer ses produits sur Amazon ou CDiscount et de pouvoir toucher des milliers voir des millions d’internautes ? C’est d’autant plus vrai lorsque l’on a peu de trafic sur son site internet.

En effet, quand on débute dans le monde du e-commerce, il n’est pas rare de faire plus de ventes sur les places de marchés que sur son site. Intéressant n’est-ce pas ? Mais, ne feriez-vous pas plus de ventes sur votre site internet sans ces places de marchés ?

Attention à ne pas générer votre propre concurrence

Même si les marketplaces comportent de nombreux avantages, il reste un inconvénient majeur : vous allez avoir un concurrent de plus ! Malheureusement pour vous, la majorité des internautes préféreront acheter sur Amazon que sur votre site. Et c’est logique ! Une entreprise mondialement connue inspire plus confiance qu’une jeune entreprise.

Lorsque l’on vend ses produits sur internet, la concurrence est rude et en exposant vos produits sur Amazon ou CDiscount, vous allez créer des concurrents supplémentaires. Pourtant ce canal de diffusion est intéressant et il est difficile de se passer de ces ventes additionnelles. Rassurez-vous, il existe des méthodes pour continuer de vendre sur les places de marchés sans vous créer un concurrent supplémentaire. Passons-les en revue.

Proposer du contenu optimisé pour les marketplaces

Créer une fiche produit est une tâche ardue et répétitive. Entre la prise (ou la retouche) de photos et la rédaction du contenu, cela prend un temps non négligeable. Vous fournissez gratuitement votre contenu à Amazon, CDiscount ou eBay. Cependant, vous ne vous êtes jamais posé la question de ce que devenait votre contenu. Il y a deux choses importantes à savoir lorsque vous envoyez votre contenu aux places de marchés :

1. Vous allez créer des concurrents sur vos fiches produits
2. Vous allez créer de la duplication de contenu

Problématique #1 : des nouveaux concurrents

Vous envoyez votre contenu tel quel, tout se fait automatiquement et ne demande pas de travail. Une fois votre outil de gestionnaire de flux bien configuré prenez un instant et faites différentes recherches (en navigation privée bien entendu, afin de ne pas tenir compte de votre historique) de vos produits, sur un moteur de recherche. Votre site ressort-il bien dans le classement naturel de ce moteur ?

Il y a de très fortes chances pour que les marketplaces ressortent dans le top 5 des résultats. À prix équivalent, sur quel site vont acheter les personnes selon vous ? De plus en plus d’internautes vont comparer les prix, ils vont sur votre site, parcourent différentes pages et tombent sur le produit dont ils ont besoin. S’ils font ensuite une recherche sur internet avec le titre exact, les marketplaces ressortiront obligatoirement.

Problématique #2 : la duplication de contenu

Les gestionnaires de flux ne le disent pas toujours mais le fait de pousser vos produits sur les places de marchés va engendrer de la duplication de contenu. Comme l’indique Google sur cette page, le moteur de recherche s’efforce d’afficher (mais aussi d’indexer) les pages qui contiennent du contenu unique. Donc faites bien attention lorsque vous allez faire le matching de vos champs. Voici un exemple de mapping réalisé avec l’outil de Shopping Flux :

A LIRE  Avantages de la classification et de l’enrichissement des données produits en amont de votre site web

Marketplace : guide des bonnes pratiques
Comme vous pouvez le voir, le e-commerçant va fournir le nom exact du produit ainsi que la description et les matcher avec les champs de CDiscount. Il est fort probable que Google indexe en premier Cdiscount et votre fiche article sera indexée plus tard. Donc, le moteur de recherche risque de croire que vous avez copié. Bien entendu, c’est au bon vouloir de Google mais un peu comme à l’école, d’après vous le professeur va croire que c’est le meilleur élève qui copie ou l’inverse ?

Vous connaissez certainement cela, mais savez-vous combien de temps met en moyenne Google pour indexer vos nouvelles pages ? Vous risquez d’être surpris de voir le temps que peut mettre Google pour prendre en compte vos nouvelles pages. Une technique simple est d’utiliser la commande ‘site :’, puis dans outil de choisir une date :

L’idée est que le contenu que vous publiez n’est pas disponible immédiatement car Google ne l’as pas encore référencé. Par exemple E-commerce-Nation publie quotidiennement cependant dans l’exemple choisi aucune publication ne date du jour même. Ainsi, si vous voulez mettre vos fiches produits sur les places de marché, attendez que Google ait indexé vos pages avant.

Comment éviter le duplicate content avec les places de marchés ?

Maintenant que vous êtes conscient des problématiques liées aux marketplaces, il va falloir corriger tout cela. Comme chaque e-commerçant est différent, il n’y a pas une méthode universelle. En effet, si vous êtes tout seul, vous n’aurez pas les mêmes moyens qu’une plus grosse structure (moyens financiers ou de temps). Quand on est seul, les journées ne sont jamais assez longues. Vous n’avez pas le temps de tout faire donc il vous est impossible de réécrire vos fiches produits. À vous de voir quelle solution est la plus pertinente pour vous !

Différentes solutions en fonction de vos moyens

Il faut du temps pour configurer correctement un gestionnaire de flux, mais une fois ce dernier opérationnel le gain de temps est réel. Bien entendu, si vous apportez régulièrement des modifications sur votre site, il faudra penser à les appliquer sur les places de marchés. Par exemple, si vous créez de nouvelles catégories, pensez à les matcher, cela prend peu de temps mais c’est obligatoire.

Evidemment, il est aussi important de prendre en compte les règles qui sont inhérentes à chaque marketplace. Par exemple, dernièrement chez Cadeau Maestro, nous avons eu des cartes surprises à craquer retirées d’Amazon parce qu’elles rentraient dans la catégorie des feux d’artifice. Il faut donc procéder à la création d’une règle pour ne plus les envoyer.

Ce fut également le cas pour tous nos cadeaux personnalisés. Les places de marchés ne proposant pas la possibilité de rajouter des champs supplémentaires aux internautes, il ne faut donc pas les pousser. Prenez donc un petit moment dans la semaine pour vous rendre sur votre gestionnaire de flux pour vous assurer que tout fonctionne correctement (l’erreur serait de se dire que tout fonctionne et de ne plus y aller par la suite).

En termes de lutte contre la duplication de contenu, commençons par la technique la plus simple qui conviendra aux e-commerçants qui n’ont pas de temps pour modifier leurs fiches produits.

A LIRE  E-commerçant : Réduisez votre dépendance aux marketplaces !

1 – Solution rapide : envoyer une partie de vos textes

Dans votre CMS, écrivez- vous une description longue et une description courte ? Envoyez seulement la description la plus courte au marketplaces. Vous aurez plus de chances de ressortir devant ces sites sur les moteurs de recherche. Vous avez aussi la possibilité d’envoyer seulement les ‘x’ premiers caractères de votre texte en créant une règle mais cela est de moins en moins apprécié par les marketplaces.

2 – Solution rapide bis : décaler l’envoi de vos nouveaux articles

Nous l’avons évoqué plus haut, les moteurs de recherches vont mettre plusieurs heures, voire jours pour indexer vos nouveautés. Après avoir mesuré ce temps d’indexation, il ne vous restera plus qu’à décaler l’envoi de vos produits sur ces places de marchés. Avec un peu de chance, vos concurrents auront publié ces produits avant vous, vous n’aurez plus qu’à vous greffer sur leurs textes (puisque de nombreux sites matchent les produits via les codes EAN).

Nous n’en avons pas encore parlé mais vous n’allez certainement pas être le seul à vendre ces produits. Par conséquent, en plus de créer de la concurrence, de générer de la duplication de contenu, vous allez également permettre à vos concurrents de se greffer sur vos fiches. Chaque marketplace a ses propres critères de mise en avant, prenons le cas d’Amazon. Un vendeur éligible à Amazon Prime sera devant les e-commerçants qui ne le proposent pas donc il pourra se greffer sur votre fiche produit.

3 – Réécrire votre contenu

La solution la plus intelligente mais également celle qui vous demandera le plus de temps est la réécriture de vos fiches. Pour avoir essayé les trois méthodes, c’est la plus efficace et le temps passé par rapport au gain vaut le coup. Ne vous inquiétez pas, il n’est pas nécessaire produire des pavés de textes pour y arriver. Vous pouvez simplement réécrire le nom du produit ainsi qu’une courte description.

L’internaute accorde peu d’importance à la longueur d’un texte sur les marketplace. C’est une personne très sollicitée, il faut aller à l’essentiel. Pensez aux besoins de l’internaute ! Souvent il veut simplement connaitre la matière, les dimensions ainsi que les techniques d’entretien. Ainsi, une courte description du produit conçue pour les marketplaces demandera au final peu de temps quand vous en aurez pris l’habitude. De plus, il est possible que votre fiche produit soit matchée avec une fiche existante, vous serez donc doublement gagnant.

 

Vous l’aurez compris, vendre sur les marketplaces permet de booster rapidement et significativement son chiffre d’affaires. Mais prenez tout de même le temps de réfléchir avant de vous lancer. Est-ce que les internautes de la marketplace correspondent à ma clientèle ? Ai-je intérêt à réécrire l’intégralité de mes fiches produits pour proposer un contenu unique ? Faut-il que je pousse tous mes produits ou, seulement une partie de mon catalogue ? Autant de questions sur lesquels nous vous recommandons de vous pencher avant de vous lancer sur les marketplaces.