Il y a des années de cela, personne ne pensait pouvoir faire des recherches via un écran et un clavier. C’est pourtant le cas aujourd’hui. Il y a encore quelques années, tout le monde pensait que le téléphone ne servirait qu’à téléphoner. Pourtant, des millions de personnes l’utilisent désormais pour faire des recherches sur internet.

Cela va être la même chose pour les recherches vocales. En effet, les recherches vocales commencent déjà à s’imposer dans nos foyers et notre quotidien. D’après Comscore, 50% des requêtes effectuées sur Internet seront vocales, d’ici 2021.

De nos jours, le commerce vocal (ou Voice Commerce) génère déjà plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2022, ce dernier pourrait atteindre les 40 milliards selon le cabinet OC&C Strategy Consultants.

C’est pourquoi il est primordial de se renseigner et de s’adapter au Voice Commerce dès maintenant, vous ne pourrez pas passer à côté !

Découvrez, dans cet article, comment le Voice Commerce s’impose de plus en plus dans notre société, mais aussi les astuces pour adapter votre site e-commerce à la recherche vocale.

Qu’entend-on par recherche vocale ?

La recherche vocale est une technologie qui provient de l’intelligence artificielle et permettant à un internaute de faire une recherche sur internet (sur un site ou une application) en utilisant la voix, au lieu de passer par un clavier. Cette technologie offre une nouvelle manière de fonctionner et d’effectuer ses recherches sur internet. Elle est notamment utilisée en situation de mobilité et par le biais des assistants vocaux de plus en plus nombreux sur le marché, comme Alexa, Google Home, Siri, Cortana etc.

Le Voice Commerce s’impose de plus en plus

Le Voice Commerce né grâce à la recherche vocale

Le commerce vocal (Voice Commerce en anglais) est une conséquence du développement de la recherche vocale, il consiste à proposer des produits e-commerce à travers les recherches vocales. La recherche vocale a pour nature d’utiliser la langue orale comme moyen d’interaction avec les moteurs de recherche. Ainsi, l’internaute peut formuler une requête grâce à un appareil capable de reconnaître le son de sa voix.

Vous connaissez sûrement les deux pionniers de la recherche vocale qui sont Google Home et Alexa. Cependant, ces assistants vocaux ne sont pas les seuls qui permettent de faire des recherches via la voix. En effet, tous les smartphones récents permettent de faire des recherches à l’aide de votre voix, grâce au Google Assistant notamment.

Quels usages et quelle cible ?

Même si l’usage des assistants vocaux tend à se démocratiser de plus en plus, la part d’utilisateurs de ces assistants est encore “assez faible”. En France, selon Digimind, il y a 1,7 million d’utilisateurs d’enceintes à commande vocale soit 3,2 % des internautes français. Néanmoins, la notoriété des assistants vocaux est importante, 81% des français disent en connaître au moins un (Search Foresight).

L’âge moyen des utilisateurs français est de 39 ans, 69% ont entre 25 et 49 ans (Digimind) et d’après une étude de Google, 40% des Millenials (18-35 ans) ont déjà utilisé la recherche vocale, avant d’effectuer un achat.

Pour ce qui est des usages, dans la majorité des cas, les assistants vocaux sont utilisés pour des requêtes au quotidien. Parmi ces requêtes du quotidien, on retrouve la recherche sur internet, les informations sur la météo, la musique, la rédaction d’un email ou d’un message et même le réglage d’une alarme (GS1).

comment-sont-utilisés-les-enceintes-connectés

Il y a encore “peu” d’internautes qui utilisent les assistants vocaux pour acheter en ligne, selon une étude de SUMO Heavy, seulement 17% des personnes interrogées ont déclaré avoir consulté ou acheté des produits à l’aide d’un assistant vocal. C’est pour cela qu’aujourd’hui de nombreuses fonctionnalités voient le jour pour faciliter les achats via les assistants vocaux.

Alexa et Google Home : les acteurs principaux du Voice Commerce

Alexa et Google Home ont une influence certaine dans l’univers du commerce vocal. Les deux enseignes sont celles qui ont entre autres démocratisé les recherches vocales. De plus en plus de personnes se procurent leur enceinte connectée. C’est pourquoi vous devez aujourd’hui prendre en compte le commerce vocal.

À travers Alexa, Amazon propose de nombreux produits grâce à sa marketplace connue de tous. Tous les produits existants sur le site d’Amazon sont alors référencés par Alexa lors de recherches vocales. Pour être priorisé par Amazon, il faut que vos produits soient populaires, qu’ils aient des prix compétitifs ou encore un taux de retour faible.

Google Home, elle, permet plus largement de faire des recherches sur internet. L’enceinte de Google va admettre également prochainement la possibilité de proposer les produits disponibles sur la marketplace du géant américain, Google Shopping Actions. Les critères pour apparaître en pôle position lors de recherches vocales sont plus flous. Si vous respectez les critères principaux que Google demande pour être présent sur Shopping Actions, il est possible d’apparaître avec Google Home !

Il peut être intéressant de positionner ses produits sur les deux marketplaces afin d’avoir plus de visibilité ! Mais aussi et surtout pour être présent dans les recherches vocales faites sur ces deux marketplaces via Alexa ou Google Home. Ainsi, vous aurez la possibilité d’être suggéré au client lorsque les recherches se baseront sur une de ces deux marketplaces.

Certaines marques ont décidé de créer une application vocale consacrée au commerce vocal. C’est le cas de Monoprix, Fnac-Darty ou encore Boulanger. Cependant, pour se rendre sur ces applications, l’utilisateur doit dire explicitement le nom de la marque comme « Ok Google, demande à Monoprix… ». Il faut garder à l’idée que les marques de produits proposées sur les plateformes citées seront proposées en fonction des habitudes d’achat des consommateurs. Par exemple, si l’utilisateur demande de commander du beurre, la marque proposée sera celle que l’utilisateur a pour habitude de commander.

Cela peut être une alternative pour votre site e-commerce mais il faut savoir que les coûts risquent d’être très élevés ! En effet, les applications vocales ne sont pas encore totalement démocratisées aujourd’hui et il n’existe qu’une quarantaine d’enseignes qui disposent de ce genre d’application actuellement ! Cela reste donc à voir sur le long terme.

C’est pourquoi il est également très utile d’adapter son site e-commerce afin de rediriger un maximum de personne sur votre site lors des recherches vocales des internautes !

Adaptez votre site e-commerce à la recherche vocale

Le Voice Commerce et la recherche vocale en général changent grandement les choses en matière de recherche, pour les internautes comme pour les e-commerçants.

Nous avons vu qu’il existait la possibilité de créer des applications expressément dédiées au commerce vocal. Mais n’oubliez pas les recherches faites sur les moteurs de recherche ! La plupart des utilisateurs utilisent les assistants vocaux (que ce soit sur smartphone ou enceinte) pour faire des recherches de produits sur les moteurs de recherche. C’est pourquoi nous allons voir comment adapter votre site aux recherches vocales de produits !

Optimisez votre site au mobile

Cela va de soi et nous cessons de le répéter : optimisez votre site sur mobile. Pourquoi le répéter ? Et bien tout simplement parce que beaucoup de recherches vocales se font via smartphone. L’utilisation du smartphone prend donc le relais sur la recherche vocale en un rien de temps lors du parcours de l’utilisateur.

Après avoir annoncé sa requête vocalement, l’utilisateur utilise son smartphone pour naviguer sur le site qu’il a choisi. Il vous faut donc des pages rapides, un site « mobile-friendly » et un contenu de qualité. Mais cela devrait déjà être le cas !

Améliorer l’expérience utilisateur (UX)

L’expérience utilisateur ne doit pas être laissée de côté lorsque l’on parle de voice search dans le e-commerce. Pour cela, il existe différentes actions que vous pouvez mettre en place rapidement comme le fait de simplifier l’accès à certaines catégories de produits.

Autre point important qu’il faut avoir en tête, c’est que lors d’une recherche vocale, l’internaute n’a pas la possibilité de prévisualiser le produit. Il faut donc donner au consommateur le maximum de détails possibles, afin de rassurer le consommateur. Cela passe bien évidemment par l’optimisation des fiches produits, il faut qu’elles soient complètes, claires et efficaces. Il faut proposer un descriptif le plus complet possible du produit aux consommateurs.

Connaissez votre client le mieux possible

Ce conseil est assez global. L’idée est que vous devez savoir ce que recherche votre client. Connaître ses habitudes, ses problèmes, ses questionnements. Vous devez savoir comment il agit.

Votre objectif est donc d’avoir une idée de comment votre client pourrait réagir face à la recherche vocale. Est-ce qu’il est plus enclin à poser des questions précises ? Est-ce qu’il aime précisément certains aspects de votre produit ? Toutes ces questions se doivent d’être posées.

Nous ne parlons pas comme nous écrivons

C’est l’un des plus grands changements de la recherche vocale et du Voice Commerce. Nous ne parlons pas de la même façon que nous écrivons. En effet, la recherche vocale marque un changement de comportement quant à la manière dont nous interagissons avec nos appareils. On assiste à une « discussion », à un jeu de questions – réponses. Les requêtes sont dorénavant plus naturelles.

Et c’est à partir de ça qu’il faut réfléchir. Ne voyez plus votre contenu comme un simple texte. Voyez votre contenu comme une réponse constructive, précise, la plus complète possible. Désormais, il ne faut plus avoir peur de donner un certain ton de conversation à la description de vos produits ou même au contenu de votre blog e-commerce.

Les requêtes de la recherches vocales sont donc plus longues que les requêtes de la recherche « basique », c’est à dire les recherches écrites. Il faut désormais structurer vos mots-clés autour de questions et de réponses. Il ne faut plus rechercher de simples mots-clés. D’une façon générale, il va falloir vous habituer à vous placer sur des mots-clés de longues traînes pour vos produits. Les recherches ne seront plus “cuisiner tomate farcie” mais “Comment cuisiner des tomates farcies facilement ?”.

Soyez parmi les premiers sur Google

Nous l’avons vu, avec la recherche vocale, il va falloir vous acclimater aux questions fréquentes des utilisateurs. Répondre à des questions vous permettra de répondre aux besoins des utilisateurs et d’améliorer votre référencement naturel sur Google.

Et si vous êtes parmi les premiers dans les moteurs de recherches, vous aurez plus de chances d’être cités par les assistants vocaux. Mieux encore, soyez en position Zéro afin d’être le premier cité !

Comment atteindre la position Zéro sur Google ? Voici quelques astuces afin d’avoir une chance d’être au sommet des recherches Google :

  • Créez une page FAQ sous forme de liste à puces. Répondez aux questions générales les plus posées par vos clients concernant votre domaine !
  • Mettre en place un système de questions – réponses pour répondre aux questions les plus fréquentes des utilisateurs sur les fiches de vos produits
  • Mettre à disposition des tutoriels sur vos fiches produits
  • Mettre en place des fiches conseils sur certains types de produits
  • Mettre en place des guides d’achats pour aiguiller le client dans son achat

En fin de compte, vous devez donner le maximum d’informations sur vos produits !

Pensez local !

Les entreprises qui sont à la fois présentes sur internet, mais aussi en physique se doivent de prendre en compte le référencement local pour la recherche vocale. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que nombreuses sont les recherches vocales faites via les smartphones.

En effet, des questions comme « Où puis-je trouver des costumes noirs à Paris » peuvent être posées.

Pour avoir une chance d’apparaître parmi les premiers localement, il faudra donner un maximum d’informations sur votre entreprise. La localisation, ses horaires d’ouverture… Il faudra donc mettre à jour vos informations Google My Business. Plus un site est renseigné, plus Google le trouvera pertinent et l’affichera en bonne position.

Conclusion

La recherche vocale va envahir notre quotidien. Si ce n’est pas encore le cas, vous ferez bientôt partie des personnes qui font appel à la recherche vocale pour utiliser les moteurs de recherche.

Afin d’apparaître parmi les premiers par les assistants vocaux, il faut en fait respecter toutes les règles de SEO. Cela ne change pas vis-à-vis du fonctionnement actuel.

Vous vous devez donc d’anticiper cette forte croissance afin de vous y adapter. Certains site e-commerces sont encore réticents quant à l’arrivée des recherches vocales. Vous familiariser avec cette nouvelle pratique pourra vous permettre d’avoir un avantage sur vos concurrents.

Ce genre de recherche va sûrement modifier nos habitudes en matière d’achat. À l’avenir, vous pourrez sûrement commander directement des produits depuis votre cafetière lorsque vous n’aurez plus de capsule, qui sait !

Alors, ne doutez plus : Intégrez la recherche vocale à votre business !

CRÉDIT PHOTO : LINA LEUSENKO