Storyboard : qu’est-ce que c’est et comment en créer un ?

E-Commerce Nation

10.06.2021


Storyboard : qu’est-ce que c’est et comment en créer un ?

ARTICLE | MARKETING CONTENU | WEBMARKETING

Le storyboard a été popularisé par Webb Smith qui travaillait alors dans les studios Walt Disney au début des années 1930. Il a cependant été créé par George Méliès qui expliquait sa méthode par le fait de « suivre fidèlement ses indications écrites ou dessinées, car il ne laisse rien au hasard ».

Utilisé en cinéma mais aussi en marketing, publicité et parfois par certains professionnels pour des présentations importantes, le storyboard est devenu un outil de référence.

Qu’est-ce qu’un storyboard ?

Un storyboard est une représentation visuelle de ce que sera un spot ou une vidéo. Il s’agit d’un document sur papier ou fichier numérique qui va notamment servir à planifier les besoins de l’ensemble des plans qui constitueront un film (par là on entend bien sûr un film cinématographique mais aussi un film publicitaire). Il est utilisé lors de la pré-production pour maîtriser l’aspect technique (les cadrages définis, les mouvements de caméra, les effets spéciaux) ainsi que les aspects artistiques (les décors construits, les décors virtuels).

Un storyboard ressemble donc à une bande dessinée : chaque vignette est utilisée dans le but de représenter un plan précis (qui peut d’ailleurs être décrit en plusieurs dessins) afin de connaître tous les aspects d’une scène. Il prend la forme de différents croquis accompagnés d’éventuelles bulles de dialogues et de notes concernant les plans et différents éléments d’accompagnement.

Ce storyboard est dessiné dans l’ordre chronologique des plans et scènes du montage final. Le but de celui-ci étant réellement d’accompagner les équipes en charge de la production du spot publicitaire. 

storyboard exemple

Quels sont les différents types de storyboard ?

Plusieurs types de storyboards sont employés à travers le monde, suivant leur usage ou les habitudes des réalisateurs.

Le modèle bande dessinée :

Le modèle plan dessiné se compose d’une série de dessins qui vont, chacun, représenter un plan. C’est la suite de vignette qui donne alors une apparence de bande dessinée à ce modèle.

Il va contenir différentes informations tels que les déplacements fléchés des personnages, l’indication fléchée de l’éventuel mouvement de caméra (panoramique, travelling ou zoom) et l’estimation de la durée totale du plan, voire de chaque partie du plan.

Le modèle plan par plan :

Ce modèle présente l’avantage d’être beaucoup plus complet ; il comprend généralement une page par plan. 

Sur chacune de ces pages, on dessine l’image de début et l’image de fin du plan, et, si nécessaire, des cadres intermédiaires pour des plans complexes (effets spéciaux). On y ajoute un plan au sol indiquant les éléments de décor, l’angle de prise de vues, les mouvements de caméra, les positions et déplacements des comédiens.

Quel est l’intérêt de réaliser un storyboard ?

Un storyboard présente divers intérêts d’une part pour l’équipe de production et d’autre part celui-ci va être présenté à l’annonceur pour évaluer avant le tournage la lisibilité du récit filmé et clarifier ses idées.

Il convient alors de vérifier la cohérence et la compréhension du message publicitaire avant d’entamer les démarches et donc les coûts pour réaliser le tournage.

D’autre part, cette présentation améliore la circulation des informations entre les membres des équipes de préparation (décors, accessoires, costumes, etc.) et celles du tournage. À l’instar du découpage technique, elle constitue un outil de référence.

Un bon storyboard va alors faciliter le processus de production et aussi réduire le temps de modification ultérieur.

En somme, le storyboard représente donc à la fois un gain de temps et d’argent, l’énergie dépensée pour sa mise en place n’est donc jamais une perte de temps.

Comment réussir son storyboard ?

Il faut d’abord savoir qu’il n’est nullement nécessaire de faire appel à un designer ou un graphiste, ni d’être un professionnel du de dessin. Évidemment si vous disposez d’un bon coup de crayon ce sera un plus, mais les bonhommes bâtons ont leur charme aussi ! 

Le plus important dans le storyboard n’est donc pas le dessin en lui-même mais les émotions traduites et le sens des informations qui y sont détaillées. En réalité, pour réussir votre storyboard, le plus important sera de définir le but de la vidéo que vous souhaitez réaliser, et ce, de façon claire et précise. 

Rédigez votre scénario

Il est important de se poser les bonnes questions pour rendre votre scenario le plus efficace possible :

  • A qui s’adresse la réalisation ?
  • Quel est l’effet escompté sur le public après visionnage de la vidéo ? 
  • Quelle technique va-t-on utiliser ?

Il faudra aussi respecter certaines règles pour rendre votre vidéo efficace et optimale ; il convient avant tout de rédiger votre scénario sous la forme d’un storytelling. Il faudra donc définir les points clés, à savoir :

  • Les personnages 
    • Un héros : il dispose d’un but, d’une quête.
    • Un ou des adversaires : Ils s’opposent à la quête du héros.
    • Des aides : ils aident le héros à mener à bien sa mission.
  • La structure (autrement dit : le schéma narratif)
    • Situation initiale : elle présentera le contexte et les personnages principaux
    • Problème : intrigue : il permettra d’accrocher votre lecteur ou votre auditeur
    • Péripéties : les événements qui vont faire avancer votre histoire ;
    • Résolution : elle apporte un dénouement à l’intrigue
    • Situation finale. Elle termine l’histoire. Parfois, elle apporte une nouvelle question qui pourra se transformer en une autre histoire.

Vous penserez à identifier les besoins, le public, et définir le message transmis. Vous découperez ensuite votre histoire en plusieurs parties pour générer un aperçu du rendu final.

Prenez du temps pour créer une liste de plans et de quelques croquis qui rendront votre storyboard abouti.

Sélectionnez les mots-clés de votre scénario.

Quand vous aurez fini l’étape de la rédaction du scénario, vous pourrez alors procéder à un brainstorming avec votre équipe afin de mettre sur papier toutes vos idées autour de la vidéo. L’union fait la force comme on dit.

Disposez d’un brouillon afin d’organiser vos idées de façon souple ; via un tableau blanc ou en utilisant des post-its qui vous pourrez ainsi déplacer pour recomposer votre histoire. Vous visualiserez alors les imperfections de votre scénario, les connexions entre vos idées et gagnerez en fluidité. 

Profitez-en pour supprimer au fur et à mesure les éléments qui ne vous semblent pas pertinents. 

Exprimez vos idées sous la forme de dessins.

Pensez également à laisser de l’espace sous chaque vignette afin d’écrire des notes éventuelles : personnages présents lors de chaque scène, accessoires, type de prise de vue, voix-off etc.

La zone de dessin représente la vue du spectateur. Si vous redimensionnez et si vous voulez que votre plan soit un visage en gros plan, par exemple, indiquez le mouvement avec des flèches, « travelling avant/arrière »

Composer votre storyboard.

Concrétisez vos idées en dessin. Le principal est l’idée que vous voulez transmettre, donc des symboles simples accompagnés d’une brève légende, peuvent suffire. 

Avec votre plan et le concept, développez diapositive par diapositive ou représentez l’histoire trame par trame.

Crédit image : Hanna Rybak

E-Commerce Nation
E-Commerce Nation est le 1er Web Media E-Commerce en France et un centre de formation e-commerce.
communauté slack - blanc
Rejoignez
la communauté

Échanger à tout moment
avec la communauté de +1200 explorateurs, 
16 experts et 25 ambassadeurs.

picto newsletter-blanc
Recevez
la newsletter

Recevez chaque semaine,
les astuces du e-commerce.