La livraison en e-commerce est un enjeu crucial, les études ne cessent de le démontrer. Les e-acheteurs sont devenus ultra exigeants sur le délai de réception de leur(s) produit(s). Tout comme les e-commerçants, les TPE/PME françaises sont également soumises aux problématiques des expéditions. La France compte 3,1 millions de TPE/PME*, ce qui représente 99,8% du nombre total d’entreprises.

Quels sont leurs modes de livraison préférés ? Combien de colis expédient-elles en moyenne par mois ? Comment gèrent-elles leur activité ?

Des TPE/PME qui expédient en majorité…en France !

L’international serait-il un frein pour les entreprises ? Oui, si l’on en croit une étude de Boxtal**. 78% des envois réalisés par les professionnels ont pour destination une des 18 régions de l’Hexagone. En somme, seuls 2,2 colis sur 10 sont expédiés hors de notre pays.

La même étude révèle que 68% des professionnels déclarent expédier des colis vers l’Europe. Mais on parle ici d’une part infime d’envois : 1/3 ne réalisent que 10% de leurs expéditions vers l’Europe.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce chiffre extrêmement bas :

  • La méconnaissance des documents à joindre lors de l’envoi pour passer le service des douanes en toute tranquillité.
  • Le sentiment pour les dirigeants et dirigeantes de TPE/PME d’être seuls. Il existe pourtant des organismes pour les accompagner tels que les Chambres de Commerce et de l’Industrie départementales, la BPI, voire mêmes les Régions elles-même.
  • La difficulté de choisir le transporteur adéquat. En effet, s’appuyer sur un partenaire de confiance est un gage de réussite du développement de son activité à l’international.
A LIRE  IoT : Quel est le futur des objets connectés dans le e-commerce ?

Des besoins d’expédition en constante progression…

Combien de colis les entreprises expédient-elles chaque mois ? Boxtal leur a posé la question et si la moitié des entreprises sondées envoie plus de 20 colis par mois, 73 colis sont expédiés en moyenne mensuellement. L’étude montre que ce chiffre est en partie porté par les sociétés de commerce qui expédient davantage que les autres.

Au niveau de la typologie de produits expédiés, l’habillement (16%) arrive donc logiquement en tête, suivi des livres (14%) puis de l’informatique (13%) qui complètent le podium des marchandises les plus expédiées.

Interrogées sur leurs besoins en expédition, 77% des entreprises déclarent que leurs envois augmenteront ces prochaines années. Preuve en est que le marché de la livraison de colis se porte toujours bien. Au contraire, 14% des sondés pensent que leurs envois resteront stables et seulement 1% pensent qu’ils diminueront.

Mais des modes de livraison similaires au e-commerce

Sans surprise, 79% des expéditions sont faites à domicile dont 58% en standard et 21% en express. La livraison en relais arrive quant à elle en dernière position avec 21% des envois. Comme en e-commerce, les TPE/PME ont tout intérêt à proposer une palette diversifiée de modes de livraison et laisser ainsi leurs clients faire leur propre choix. 55% d’entre elles optent d’ailleurs pour ce choix.

Des entreprises gérées le plus souvent par une personne

L’étude met également en lumière la gestion de leur activité en elle-même. Le plus souvent, l’entreprise ne compte pas de salariés ou ont un seul employé. Ainsi, 43% gèrent leur activité sans salarié et 13% ont un salarié. Parmi les sondés, 17% se déclarent auto-entrepreneurs. Vous l’aurez compris, une grande majorité des professionnels interrogés gère donc leur activité seul(e), notamment les expéditions. À terme, cela peut représenter une charge de travail importante.

A LIRE  Top 5 des solutions de paiement en ligne pour son e-commerce

Toutefois si l’on se réfère au profil du e-commerçant TPE/PME d’Oxatis***, les entreprises françaises prévoient d’embaucher en 2017. L’étude d’Oxatis révèle que 26% d’entre elles comptent réaliser au moins une embauche en 2017, ce qui représente 52 000 emplois à créer.

Conclusion

Face aux changements des habitudes d’achat des consommateurs, de plus en plus de TPE/PME s’intéressent au secteur du e-commerce et n’hésitent plus à se lancer.

Tout comme les e-commerçants, l’optimisation des coûts de livraison pour ces entreprises est un gage de réussite.

Sources :

*Infographie que pèsent réellement les PME/TPE en France – Randstad
** »Les besoins des Pros », étude Audirep pour Boxtal, 2016. Enquête réalisée par Audirep du 22 novembre au 1er décembre 2016. Interviews recueillies on-line par système CAWI (Computer Assisted Web Interview) auprès de 587 professionnels.
***Etude « Le profil du e-commerçant spécial TPE-PME » – Oxatis