La vitesse de votre site e-commerce est primordiale d’un point de vue expérience utilisateur mais aussi d’un point de vue référencement naturel.

Après avoir étudié 10 000 sites e-commerces français (méthodologie de l’étude), je vais vous donner un benchmark exclusif qui va vous permettre de vous situer par rapport aux autres.

Je vous dirai également quels sont les 3 facteurs les plus importants pour Google en termes de vitesse.

Enfin, je vous donnerais les ressources nécessaires pour obtenir un Speed score Google d’au moins 85/100 (score minimum recommandé par Google).

La vitesse, une corrélation reconnue sur le SEO

En début d’année, Neil Patel publiait une étude portant sur 143 827 urls . Celle-ci a clairement mit en lumière la corrélation entre classement dans les pages de recherche et vitesse de chargement :

Vitesse et Ecommerce

Cette étude fait écho à une autre de Brian Dean en 2016 qui concluait que les pages qui se chargent rapidement ont beaucoup plus de chance de ranker haut dans les pages de recherche :

Vitesse et Ecommerce

 

La vitesse, un impact majeur sur les ventes

L’impact de la vitesse sur le taux de transformation et les ventes n’est plus à démontrer non plus.

En 2006 déjà, Amazon annonçait augmenter ses revenus de 1% à chaque 100ms de temps de chargement en moins.

Plus récemment, Hobo Web a listé de nombreux cas d’études montrant la corrélation forte entre diminution du temps de chargement et augmentation des ventes en ligne. Entre autres :

  • Ancestory.com a vu une hausse de 7% des conversions après avoir amélioré son temps de rendu de 68%
  • AliExpress dit avoir diminué son temps de chargement de 36% entrainant une augmentation des ventes de 10,5% et de 27% du taux de conversion sur le segment des nouveaux clients.

Vitesse et Ecommerce

 

10 000 sites e-commerce français étudiés

J’ai étudié 10 000 sites e-commerce français de toutes industries et utilisant tout type de technologies.

A LIRE  Comment créer une campagne Adwords pour mon e-commerce ?

Contrairement à beaucoup d’études, j’ai voulu que cette étude soit représentative du e-commerce moyen.

Je ne me suis pas focalisé sur les gros acteurs. Au contraire. Je voulais vraiment qu’il y ait des sites de toutes tailles.

Pour vous permettre de bien vous représenter l’échantillon, en voici les éléments clés globaux :

Vitesse et Ecommerce Vitesse et Ecommerce

Vitesse et EcommerceVitesse et Ecommerce

Quelques observations intéressantes :

  • Prestashop représente plus de la moitié des sites e-commerce étudiés (54%)
  • Les TLD .com et .fr représentent plus de 95% des domaines étudiés
  • Moins d’un site sur trois est full HTTPS.
  • Un site sur trois n’est pas responsive

Les 3 plus gros leviers d’optimisation de la vitesse pour votre site e-commerce

Mesurer le temps de chargement de 10 000 sites était compliqué (ou coûteux) pour autant d’urls.

Toutefois, il existe un excellent proxy, facilement accessible en masse : le Speed score Google.

Avant tout, commençons par voir où vous vous situez.

 

Maintenant, voici un benchmark pour vous situer :

Vitesse et Ecommerce Vitesse et Ecommerce

Logiquement, vous devez maintenant savoir si vous êtes plutôt bon ou mauvais élève par rapport aux autres.

Comme dit en intro, Google recommande un score d’au moins 85.

Pour définir le Speed Score, Google étudie les éléments suivants :

  • Gzip : activé ou non
  • Cache navigateur : activé ou non
  • TTFB : valide si le serveur répond en moins de 200 ms
  • Minification du CSS : activé oui ou non
  • Minification du HTML : activé oui ou non
  • Minification du Javascript : activé oui ou non
  • Javascript bloquant l’affichage du html : oui ou non
  • Optimisation des images : oui ou non
  • Affichage du contenu 1er écran sans requête supplémentaire : oui ou non
  • Google regarde enfin la taille des différents types de ressources : HTML, CSS, Javascript et images.

Mon objectif est de déterminer l’importance relative de chacun de ces critères et de voir ceux à mettre en œuvre en priorité.

A LIRE  Avantages de la classification et de l’enrichissement des données produits en amont de votre site web

J’ai donc comparé le score moyen des sites selon qu’ils aient chaque critère validé ou non. Puis en comparant l’écart, on peut évaluer l’importance de chaque élément. Voici les résultats :

Vitesse et Ecommerce Vitesse et Ecommerce

Je pense que c’est assez clair. Si vous voulez améliorer nettement votre Speed Score (autrement dit la manière dont Google juge la vitesse de votre site), les 3 choses à faire en priorité et qui auront le plus d’impact sont :

  • Éliminer les codes JavaScript et CSS qui bloquent l’affichage du contenu au-dessus de la ligne de flottaison
  • Compresser vos images
  • Activer le cache navigateur

Ressources

Le score moyen des sites qui ont réussi à optimiser ces 3 points est de 99,06. Ils sont (seulement) 46 sur 10 000.

De bons articles ont déjà été écrits sur ces 3 sujets. Aussi je ne réinventerai pas la roue ici. Voici donc quelques bonnes ressources :

Ce qui serait fun, ce serait qu’en commentaire, vous mettiez votre Speed Score actuel. Que vous fassiez les optims et que vous mettiez votre Speed Score après optimisation.

Enfin qu’un mois après, vous reveniez nous parler de la hausse du taux de tranfo et des ventes que ces optimisations ont générées.

Parce que le but c’est ça. Certes c’est technique (un peu geek sur les bords même) mais l’objectif c’est d’augmenter le business.

Ce sont des fruits faciles et ça coûte moins cher que la pub. Alors foncez 🙂