L’E-Commerce permet aux commerçants français d’atteindre de nouvelles cibles, que ce soit sur l’hexagone, mais aussi en dehors des frontières. Cette opportunité de croissance est alléchante et est remplie de promesses, mais beaucoup de problématiques se posent, notamment celle de la logistique.

Lorsqu’un colis est envoyé à l’international, celui-ci passe par de multiples processus, qu’il faut connaître afin de laisser le moins de place possible à l’erreur, la logistique étant une partie importante de la conversion et de la fidélisation dans l’E-Commerce.

De plus en plus d’e-commerçants décident d’aller conquérir le marché étranger. D’ailleurs, les chiffres nous le démontrent bien : on peut observer une croissance de plus de 25% d’activité transfrontalière. De plus, l’une des données les plus significatives à retenir est qu’un commerçant sur deux aujourd’hui vend à l’international.

Des chiffres qui nous ont poussés à nous intéresser d’encore plus près à ce phénomène pour vous en dire plus sur la face cachée d’un colis expédié à l’international. En effet, nous avons eu la chance de présenter un webinaire Mardi 21 Mai sur l’envoi de colis à l’international, accompagné de  Marine Pescot, Marketing Manager chez SendCloud, qui nous livre des informations clés grâce à son expérience dans le domaine.

LES TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX

Tout d’abord, tous les transporteurs ne proposent pas l’envoi de colis à l’international. Faites donc bien attention lors du choix de vos partenaires logistiques. Afin de donner plusieurs possibilités de livraisons à vos clients internationaux, vous devez sélectionner un certain nombre de prestataires, en fonction des services qu’ils proposent.

En effet, un point de vigilance doit être établi en fonction des produits que vous vendez, et de leurs poids. Par exemple, certains transporteurs ont une limite de poids quant aux envois qu’ils exécutent à l’international.

Également, tous les transporteurs exerçants à l’international ne couvrent pas tout le globe. Ainsi, lors du choix des prestataires logistiques, portez votre attention sur les acteurs opérant sur les marchés que vous couvrez.

Enfin, même si certains pays sont couverts, ils ne seront pas livrés dans les mêmes délais, en fonction du chemin emprunté par le transporteur, ainsi que sa présence sur place.

LES DIFFÉRENTES PHASES D’UN ENVOI DE COLIS À L’ÉTRANGER

Pour un e-commerçant qui veut se lancer dans l’export, il est important de comprendre et d’analyser les étapes d’un colis envoyé à l’international. Les 3 grandes phases sont celles-ci :

  • Première phase : Le choix du transporteur. En effet, il sera sûrement nécessaire de faire intervenir un nouveau transporteur sur le nouveau territoire visé. Il est souvent plausible d’entamer une négociation des tarifs à l’international avec le nouveau transporteur, l’important étant toujours de s’assurer que ce dernier est fiable et efficace.
  • Deuxième phase : Proposer une livraison express et standard à l’international pour voir si le panier moyen augmente dans telle ou telle livraison est une bonne stratégie pour pouvoir rectifier le tir par la suite et détecter ce qui fonctionne le mieux dans le pays.
  • Troisième phase : Picking, emballage, étiquetage doit être irréprochable pour éviter les pertes. L’importance de l’emballage et du bon rembourrage du colis est primordiale, car le paquet va passer de mains en mains jusqu’à son destinataire, et il faut qu’il soit en bon état lorsqu’il arrivera.

De plus, il faut toujours garder en tête que dans n’importe quel pays du globe, le moment de la livraison reste crucial car il est le seul point de contact direct avec le client. S’assurer un transporteur efficace avec un suivi de colis et une communication fluide avec le client est donc une priorité.

LES COÛTS D’UN ENVOI À L’INTERNATIONAL

Tout ceci à un coût (humain, produit, livraison et assurance, coût du retour) qui ne faut pas négliger. Pensez à prévoir l’ensemble de ces coûts lorsque vous expédiez à l’international pour éviter d’avoir de mauvaises surprises.

De ce fait, en tant que commerçant, il est impossible d’exercer son activité sans connaître les coûts d’envoi. En effet, ils vont être différents d’un transporteur à l’autre, en fonction des services que vous allez choisir, des marchés que vous ciblez, du poids des produits que vous envoyez, etc.

Des zones sont souvent établies par les transporteurs, afin d’aider les E-commerçants à avoir une idée de ces coûts.

Certains services proposés par les transporteurs seront également à prendre en compte dans l’établissement de vos coûts d’envoi à l’international. Comme mentionné précédemment, la logistique s’inscrit dans votre stratégie de conversion et de fidélisation, qui sera adaptée en fonction des besoins des consommateurs ciblés sur les différents marchés sur lesquels vous essayez de vous implanter. C’est pour cela qu’opter pour certains services proposés par les transporteurs peut s’avérer utile, en faisant néanmoins attention aux coûts qu’ils engrangent.

LA SOUMISSION AUX FORMALITÉS DOUANIÈRES

Lorsque vous effectuez vos envois de colis à l’international, vous aurez affaire aux douanes et aux taxes qu’elles impliquent. Selon la provenance et la destination du colis, vous pouvez avoir des taxes à payer, comme des droits de douane ou encore la TVA.

Différentes régulations sont appliquées aux colis, qu’ils proviennent de l’Union Européenne, ou d’ailleurs. Ces régulations comprennent également la TVA.

Les formalités douanières incluent les incoterms. Pour rappel, ce sont une série de règles à l’international qui va régir les échanges et les coûts d’import-export entre vendeurs, acheteurs et potentiellement transporteurs.

Les incoterms les plus récurrents sur le secteur e-commerce sont :

  • DAP (delivered At Place) : Le client va payer sa commande sur place, au moment où son colis est livré (il faudra penser à le mentionner sur la fiche produit et sur le site internet).
  • DDP (Delivered Duty Paid) : le e-commerçant vend une marchandise en précisant le prix de son produit avec l’export compris dedans c’est-à-dire le droit de douane et les taxes.

Il est important de renseigner les conditions d’envoi sur le site et la fiche produit pour ne pas perdre de client. La transparence avant l’achat booste le taux de conversion et le taux de fidélisation ne s’en trouvera que davantage élevé.

Par ailleurs, lorsque vous sortez de l’UE, vous vous imposez le remplissage de formalités douanières telles que la déclaration en douane. Cette déclaration est composée de différents documents tels que des certificats (d’origine et conformité) ou de factures (pro forma ou non), ainsi que des visas.

LE PARCOURS DE VOTRE COLIS À L’INTERNATIONAL

Dépendant de sa provenance et de sa destination, un colis n’emprunte pas le même parcours. Aussi, le parcours de votre colis envoyé à l’international pourra varier en fonction des prestataires que vous avez choisis pour assurer votre logistique cross-border.

Lors de son envoi, le parcours du produit pourra être effectué par plusieurs moyens de transport. Tous ces éléments impactent, encore une fois les coûts de votre envoi, ainsi que les délais de livraison.

Généralement, une fois la marchandise validée par la poste française, elle est chargée en avion et un peu plus rarement en bateau. À cet instant débute une série de tests pour savoir si le colis est en règle. Le CN23 joue le rôle de justificatif, il doit être placé à l’intérieur du colis et également en 2 exemplaires sur le colis dans une pochette transparente pour que les douanes puissent le réceptionner.

Une fois le colis déposer au centre d’échange international, il sera ‘flasher” pour s’assurer qu’il est en règle, la facture justifiera ce que contient la commande. Une fois arrivé à sa destination, le colis sera envoyé au dépôt de poste local, puis il sera trié, flashé, il passera par la douane nationale puis finira par le transporteur local choisi par vos soins, qui se chargera de déposer le colis dans les mains de votre client.

TOP 3 DES ENVOIS E-COMMERÇANTS FRANÇAIS ET LEURS SPÉCIFICITÉS D’ENVOI

Nous le savons, les e-commerçants français exportent dorénavant dans le monde entier, mais certains pays ressortent du lot.

En premier, les États-Unis arrivent en haut du classement, ce n’est cependant pas le pays où il est le plus facile d’envoyer des colis. Ses spécificités d’envois et modalités obligatoires sont les suivantes : La facture doit figurer en anglais en 5 exemplaires avec un numéro de téléphone, le pays d’origine doit être mentionné ainsi qu’une description de la marchandise. La partie propre au pays d’Amérique du Nord est la suivante : il est nécessaire que le numéro de sécurité sociale du destinataire soit inscrit sur le colis.

La Chine est également l’un des pays phares où les e-commerçants français envoient des produits par colis, mais celle-ci a également ses spécificités : Le colis doit être inscrit d’un Code CR, le bordereau d’expédition représente le justificatif fiscal et la facture commerciale doit être en anglais en 3 exemplaires. Le droit de douane est plus complet si vous exportez vers la Chine, il est expliqué plus en détail dans la vidéo du webinaire.

Le Royaume-Uni figure également dans le top 3, cependant, cela tend à changer avec le BREXIT tout comme la législation. Pour l’instant, le pays étant toujours en Europe, c’est la libre circulation des biens et services qui régit les envois. Il faut savoir qu’il n’est pas possible d’envoyer en bureau de poste en au Royaume-Uni, une adresse postale nominative est indispensable.

POUR CONCLURE

L’envoi de colis international peut paraître compliqué à première vue, mais il suffit en fait d’une bonne organisation et d’un budget préparé au préalable pour faire face aux problèmes qui peuvent survenir.

Grâce à ce webinaire, des informations clefs sont données pour mieux appréhender l’internationalisation et comprendre comment la mettre en place en toute sérénité.