La génération des baby-boomers prend désormais fin. Et d’autres générations de consommateurs prennent le relais, comme les millennials par exemple. Cependant, un autre groupe intéressant fait son arrivée : la Génération Z.

Savoir comment aborder la Génération Z est un plus grand défi que prévu pour les marques : s’associer avec des influenceurs, rester à l’écoute des tendances ou démontrer que les valeurs que vous décrivez sont plus que de simples paroles. Ces bonnes pratiques et d’autres encore seront examinées tout au long de cette article.

Bien que cela puisse surprendre, toutes les marques n’ont pas réussi à convaincre les « Digital Natives ». Cette génération n’est pas aussi facile à convaincre que les générations précédentes.

Un sondage Ypulse auprès de 8 494 consommateurs, soit environ 300 marques, a révélé les dix entreprises qui arrivent à créer un réel lien avec la Génération des post-millennials.

Oreo, Nike, Hershey’s, Little Debbie, M&M’s, Amazon, Under Armour, Levi’s et Apple. Ce sont les marques les plus appréciées par les post-millennials (la génération née après les millennials).

Mais où sont Walmart, Zappos, eBay ou AliExpress ? Ce qu’il faut comprendre par-là, c’est qu’ils n’ont pas fait du bon travail auprès de cette génération pour les convaincre. Ne pas se tenir au courant des dernières tendances peut être fatal pour eux.

QU’EST-CE QUE LA GÉNÉRATION Z ET POURQUOI LES SITES E-COMMERCE DEVRAIENT-ILS Y PRÊTER ATTENTION ?

La génération Z est aussi connue sous le nom de génération C, génération Alpha, génération Google ou encore la génération des post-millennials.

Cette génération est composée d’hommes et de femmes nés après la génération du millénaire, et contrairement à cette dernière, ces hommes et femmes n’ont connu que les nouvelles technologies, ils sont nés en plein dedans.

Le public de la Génération Z regroupe les personnes nées entre le milieu des années 1990 et le milieu des années 2000. Ce sont des natifs du numérique.

Contrairement aux millennials (personnes faisant partie de la génération Y), ils n’ont pas vécu le boom technologique : ils ont grandi avec lui. C’est pourquoi leur monde est formé par tout ce qui touche à Internet, l’utilisation des réseaux sociaux et la consommation de vidéos YouTube : pour eux, la vie tourne autour de ces technologies. Ils n’ont pas connu et ne connaîtront jamais ce que les générations précédentes ont vécu.

De plus, ils ont remplacé la télévision par d’autres moyens de communication plus actuels : Facebook, Instagram, Twitter, WhatsApp, Tinder, Netflix, etc.

Le monde de la télévision l’a d’ailleurs bien compris puisqu’il essaie désormais de se renouveler en s’adaptant aux nouvelles modes de consommations digitales créées par la génération Z. De plus en plus de chaînes proposent du contenu en replay. L’exemple récent le plus marquant est celui de Salto : une plateforme de streaming bientôt en ligne créée par les plus grandes chaînes de télévision françaises.

Paradoxalement, une caractéristique surprenante de cette génération, révélée par Ypulse, est sa prédisposition à acheter des produits de marques anciennes. C’est aussi pour ça que cette génération est compliqué à séduire : elle est presque imprévisible.

Les jeunes de 13 à 34 ans disent faire confiance à des entreprises qui ont de longues trajectoires de succès, comme Coca-Cola. Cette condition n’a cependant pas empêché à Amazon de figurer dans le top 3 des marques les plus appréciées de ce public.

COMMENT CIBLER LA GÉNÉRATION Z : 5 CLÉS POUR QU’ELLE VOUS ADORE

RESTEZ À L’AFFÛT DES TENDANCES

Pour attirer l’attention de cet auditoire, les spécialistes du marketing doivent être au courant des grandes tendances. Ils doivent trouver des moyens de rester dans l’esprit des post-millennials.

Il n’est donc pas surprenant que M&M’s, Amazon et d’autres marques recherchées par ceux qui font partie de la Génération Z soient aussi des entreprises qui créent les tendances.

C’est sans aucun doute l’une des clés pour savoir comment aborder la Génération Z et la conquérir. Si vous êtes un petit site de e-commerce, il peut être en effet très compliqué de créer une tendance. Mais rien ne vous empêche de détecter très tôt ce qui marche ou ce qui va marcher auprès des post-millennials. C’est ce qu’on appelle communément les signaux faibles.

Si on en croit cette étude Google, les garçons et les filles ne se basent pas sur les mêmes critères pour savoir si une activité est « cool » ou non. Les garçons sont persuadés que quelque chose est « cool » parce que c’est aussi l’avis d’un ami, tandis que les filles considèrent que quelque est « cool » en fonction des sensations ressenties.

Cette étude nous fait comprendre encore une fois que les tendances peuvent être très volatiles et éphémères en ce qui concerne cette génération. Percevoir en avance une tendance qui les intéresse ne sera pas chose facile.

MONTREZ QUE VOUS PRENEZ VOS VALEURS AU SÉRIEUX

Connaissez-vous ces marques qui prêchent certaines valeurs sans se soucier de les suivre ?

Les baby-boomers étaient tolérants à l’égard de ce type d’entreprise, les millennials en étaient fatigués, mais les post-millennials se sentent résolument rejetés en ce qui les concerne. Une entreprise qui n’est pas logique entre ce qu’elle dit et ce qu’elle fait, freinera tout de suite l’engagement des personnes appartenant à la Génération Z.

Celle-ci peut rapidement déterminer si les entreprises sont authentiques ou non. De nos jours, les entreprises sont et se doivent d’être beaucoup plus transparentes vis-à-vis de leurs clients. Ces derniers les suivent sur Instagram, Facebook et d’autres réseaux sociaux. Ils sont conscients de ce que les entreprises disent et promettent. Les post-millennials peuvent donc se rendre compte seulement en quelques clics si elles font réellement ce qu’elles annoncent.

Bien que la Génération Z ne soit pas la génération la plus idéaliste, celle-ci exige des marques qu’elles respectent leurs engagements et affirment leur philosophie et leurs valeurs.

LEGO peut donc être fière d’être l’une des marques les plus appréciées de ce public. Cette entreprise ne se contente pas de parler d’écologie et de développement durable dans le cadre de ses valeurs – elle les réalise aussi !

Cela a été démontré en 2017, lorsque LEGO a été en mesure de s’approvisionner entièrement en énergie renouvelable après avoir investi beaucoup d’argent dans deux parcs éoliens offshore.

Cet investissement leur a coûté beaucoup d’argent, mais il leur a permis d’obtenir quelque chose de plus précieux que l’argent en retour : une bonne réputation aux yeux de leurs clients, en particulier ceux des post-millennials.

Vous vous devez donc d’être cohérent entre les valeurs que vous véhiculez et les produits et gestes que vous proposez. En supplément, n’hésitez pas à transmettre des valeurs éthiques et sociales puisque la génération la plus récente est réellement adepte de “l’achat responsable”.

FAITES DES PARTENARIATS AVEC DES PERSONNES D’INFLUENCE

Pour pouvoir plaire à la Génération Z, il ne suffit pas de respecter ses propres valeurs et de suivre les tendances : il est aussi important de s’associer avec les Youtubers, les blogueurs et autres influenceurs de cette génération.

C’est l’une des raisons de l’essor du marketing d’influence sociale. Ce marketing d’influence se passe généralement sur les réseaux sociaux, tels que Youtube, Twitch ou encore Instagram.

La Génération Z les respecte, les suit et accepte leurs opinions. En ce sens, les enfants de cette génération ne diffèrent pas beaucoup des millennials : les influenceurs les intéressent.

On peut prendre l’exemple d’« Anthonin », un Youtuber comptant plus de 800 000 abonnés. Ce dernier à la côte auprès des plus jeunes et les marques l’ont bien compris. En effet, elles l’utilisent ainsi pour promouvoir leur service ou leur produit (exemple : https://www.youtube.com/watch?v=ienuBET17vk). D’autres marques invitent directement l’influenceur sur leur chaîne Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=reIoi57pEwo).

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a un réel retour sur investissement lorsque les marques s’appuient sur des personnalités connues. Le ROI peut être aussi bien quantitatif (impact au niveau des ventes) que qualitatif (impact au niveau de la popularité).

Mais attention, une chose doit être précisée : les influenceurs de la génération millennials sont généralement différents de ceux de la génération Z. Une fois de plus, cela est dû à une évolution toujours plus rapide des modes et tendances, accélérés par les réseaux sociaux et internet en général.

Ce groupe démographique a ses propres gourous, les marques doivent donc les trouver, découvrir ce qu’elles aiment et les utiliser pour promouvoir leurs produits.

SOYEZ PRÉSENT LÀ OÙ ILS SONT

Saviez-vous que les Digital Natives font partie de la génération qui consomme le plus de contenu numérique ? Ils sont effectivement la première génération « d’autochtones » numériques !

Cela signifie que Facebook, Twitter, YouTube, Twitch et autres plateformes sociales doivent être présents dans la stratégie marketing de votre e-commerce. Non pas parce qu’ils sont de bons outils de fidélisation de la clientèle, mais parce que la Génération Z utilise ces canaux pour communiquer et se divertir dans la vie de tous les jours.

Bien évidemment, vous savez qu’être présent sur les réseaux sociaux est plus qu’important aujourd’hui. Nous ne vous apprenons rien. Cependant, être présent est une chose, mais interagir avec eux en est une autre. Vous devez comprendre comment marche chaque réseau social et comment votre Génération Z cible s’en sert.

Une chose est sûre, vous devez miser sur l’ensemble de vos réseaux pour créer une certaine relation de confiance vis-à-vis de cette génération. Ce conseil est primordial et rejoint le cinquième et dernier conseil que nous vous présentons.

RESPECTEZ LEURS INDIVIDUALITÉS ET VOUS RÉUSSIREZ

Bien qu’ils fassent partie d’un groupe démographique très défini, les membres de la Génération Z se sentent comme des individus et non comme un groupe. Et les e-commerces qui souhaitent communiquer avec eux doivent respecter cette individualité en personnalisant leur offre.

En pratique, cela ne signifie pas que les marques doivent répéter à ces consommateurs : « vous êtes unique ». Au final, cela revient à dire qu’ils sont uniques, mais comme tout le monde…

Cela signifie que vous devez utiliser des campagnes très segmentées, afin qu’elles soient efficaces avec les types de personnalités qui coexistent au sein de la Génération Z : rebelles, joueurs, végétariens, etc.

Chaque message doit être différent en fonction de qui vous souhaitez cibler. Un post-millennials qui joue aux jeux vidéo n’aura pas les mêmes attentes et besoins qu’un autre qui passe la plupart de son temps à jouer de la musique.

Le fait que les deux puissent vivre ensemble ne signifie pas que les marques doivent utiliser le même ton et le même message avec eux, ce serait même une grave erreur ! Adaptez votre discours. Diffusez-le. Séduisez votre cible.

CONCLUSION

A première vue, aborder la génération des Digital Natives semble être un défi. Mais c’est faux. Comme toutes les cibles, il faut la comprendre, se l’approprier pour ensuite pouvoir l’aborder correctement. La différence est peut-être qu’il faut se tenir sans cesse à jour des tendances. Mais cela ne pourra être que bénéfique pour votre business d’une façon générale !

Alors c’est maintenant ou jamais. Prenez-en note les recommandations ci-dessus et commencez à fidéliser les consommateurs de demain !