L’ère du postier venant livrer les colis à domicile appartient presque au passé. L’avenir du secteur logistique se trouve dans de nouvelles solutions. En effet, depuis le projet d’Amazon annoncé en 2013 concernant la livraison de colis par drones, de nombreuses entreprises tentent de suivre le mouvement. Prenons par exemple Google avec le projet Wing ou encore La Poste via sa filiale Geoposte.
De nouveaux modes de livraison ont été mis en place dans le but de répondre à des besoins consommateurs et sociétaux bien précis comme par exemple une demande de consommation plus responsable et écologique. Le challenge étant de désengorger les centres-villes de plus en plus saturés par les bouchons aux heures de pointes.

Le futur de la livraison n’échappe pas non plus à la tendance virtuelle, simplifiant drastiquement les achats en ligne tout en créant une pénurie certaines pour les entreprises de livraison, de plus en plus dépassées par les volumes à expédier.

Les attentes consommateurs en terme de livraison sont aussi de plus en plus fortes. La multiplication des plateformes digitales et le caractère immédiat de l’accès à toute forme de contenu sur le net renforce le besoin pour les entreprises de proposer des services de livraison toujours plus innovants, rapides et peu coûteux.

Alors si vous ne voulez pas rater le wagon et proposer à vos clients une expérience d’achat et de livraison améliorée, vous êtes au bon endroit. Vous trouverez dans cet article toutes les dernières nouveautés du domaine. Parmi ces dernières, les alternatives “vertes” à la livraison classique, les nouveaux modes de livraison urbains, les innovations technologiques au service de l’expérience client et les applications pour optimiser la livraison.

Les alternatives “vertes”

La tendance “green” (écologique) ne se fait plus attendre en 2018, elle est désormais ancrée dans les mœurs et devient un argument phare pour les entreprises, notamment sur le secteur du transport. Les consommateurs, en France notamment mais aussi dans le monde, aiment se tourner vers de nouvelles alternatives plus vertes. C’est également un sujet que les autorités publiques françaises prennent très au sérieux en encourageant toutes les initiatives en ce sens. Concernant le secteur logistique, la consommation responsable est d’autant plus attendue que c’est l’une des industries les plus polluantes. Le secteur a donc vu apparaître de nombreuses start-ups proposant des business modèles alternatifs à la livraison classique.

Stuart

Stuart révolutionne la livraison urbaine en mettant à disposition des consommateurs un réseau de coursiers à vélos destiné à livrer les clients chez eux en moins de trente minutes ou sur rendez-vous dans les grandes villes. Ce service est aujourd’hui spécialisé dans la livraison de colis pour les commerçants et e-commerçants. Le fondateur de ce concept est parti du postulat énoncé ci-dessus quant aux besoins d’alternatives “vertes”. Son objectif : accélérer les délais de livraison tout en réduisant l’impact écologique du transport en centres urbains. Ce service est disponible soit sur leur site web, soit via l’application mobile.

Vert Chez Vous

C’est un prestataire logistique qui mise sur des moyens de livraisons écologiques, disponible aujourd’hui dans la région parisienne et toulousaine. Cette entreprise dispose d’un parc de véhicules 100% respectueux de l’environnement, fonctionnant uniquement à l’électricité et au GNV (Gaz Naturel pour Véhicules).

Vélos, berlingots, 12m³ et 20m³ réalisent des tournées en centre-ville et en périphérie permettant d’effectuer tout type de livraison (colis, lots, palettes, canapés, meubles, etc.). L’objectif principal de Vert Chez Vous : livrer des marchandises aux professionnels et aux particuliers par le biais de moyens réduisant l’impact environnemental et les nuisances sonores. Le tout en offrant des prestations haut de gamme et à des tarifs abordables.

Les nouveaux modes de livraison urbains

Les grandes villes, et plus précisément les centres-villes, sont de moins en moins fluides suite à l’augmentation du parc automobile (29 880 000 en 1983 contre 54 250 000 en France en 2017) ainsi que la multiplication des services de transports de particuliers (bus, taxis, Uber,…). Selon une étude réalisée par V-Traffic, les automobilistes franciliens ont passé 90 heures dans les bouchons en 2016, soit 12 heures de plus que l’année passée. En moyenne un parisien a passé 11% de son temps en voiture dans les bouchons. Cela pousse les professionnels du secteur de la livraison à trouver des moyens de livraison qui leur permettent de contourner ces problèmes et de répondre à la volonté des collectivités de désengorger leurs centres villes.

Depuis quelques années maintenant, de nouveaux modes de livraisons urbains font leur apparition comme les outils de livraison collaboratifs, permettant aux clients de se faire livrer par le biais de particuliers. Ces derniers recevront quelques euros en échange de chaque course réalisée. C’est ce que propose par exemple Shopopop qui propose de livrer vos courses chez vous à partir de 6€. Il existe également le retrait en consigne automatique, service proposé par Amazon Locker ou encore la consigne Pickup (Société détenue par le groupe La Poste).

Les services de livraison collaboratifs ou crowdshipping mettent en relation, par le biais d’une plateforme internet et/ou mobile, les clients désirant être livrés selon leurs envies et les particuliers qui peuvent leur rendre ce service à titre personnel en échange d’un montant attractif. Basé sur le même principe que le covoiturage, le crowdshipping permet, de générer moins de trajets tout en optimisant leur utilité. L’idée étant de mettre en relation les habitants d’une même zone géographique ayant des courses à faire au même endroit. Parmi les prestataires proposant ce service on retrouve Cocolis, MyBoxMan et bien d’autres à découvrir.

Parlons désormais du retrait en consigne automatique. Ce service met en place des casiers mis à disposition et disséminés dans plusieurs points clés en ville permettant d’aller retirer son colis en toute sécurité et quand on le désire. Les avantages des retraits en consigne automatique sont nombreux, aussi bien pour les e-commerces que pour les clients finaux :

  • Pour le e-commerçant : cela lui permet de faire des économies sur la livraison car les consignes sont regroupées dans un point central de chaque agglomération. Il n’aura plus qu’à déposer tous les colis au même endroit. Cela permet une centralisation des livraisons en un seul point. Les retraits en consigne automatique permettent aussi un gain de temps et de sécurité en ce qui concerne les retours et les réclamations clients car les consignes peuvent également servir à cet usage.
  • Pour le client : il peut se faire livrer son colis en 1 jour ouvré à l’endroit souhaité grâce aux nombreux points retraits disponibles. Il peut également bénéficier d’horaires étendus pour aller chercher son colis une fois la livraison effectuée. Une fois son colis livré, il reçoit un code de retrait unique, qu’il peut soit taper au clavier, soit scanner directement sur la borne intégrée aux casiers, ceci lui permettant de récupérer son colis en quelques secondes.

La technologie au service de la livraison

On connait tous l’attrait des grandes enseignes envers les nouvelles technologies et l’innovation en général. Dans l’industrie de la livraison comme dans bien d’autres secteurs, l’innovation tient un rôle majeur. Les e-commerçants sont de plus en plus conscients des enjeux de livraison dans la décision finale d’achat des consommateurs. Elle représente le plus gros facteur d’abandon de panier en ligne, il ne faut donc pas la prendre à la légère. Les professionnels du e-commerce mettent donc tout en place pour offrir à leurs consommateurs une expérience de livraison rapide et personnalisée afin de booster leur taux de conversion et de fidélité sur site.

Ainsi, comment les nouvelles technologies se mettent-elles au service de la livraison en 2018 ? Voici quelques options à suivre de près :

La livraison par drone

La livraison par drone était inimaginable il y a encore quelques années.En 2013 l’annonce d’Amazon bouleverse le secteur quant à sa volonté de livrer ses clients du monde entier via un réseau de drones. Depuis, de nombreuses entreprises on suivit le mouvement et veulent également se lancer dans l’aventure. C’est le cas de DHL, UPS, Google ou encore La Poste.

Cependant, le procédé ne s’avère pas si aisé. Certains facteurs le rendent moins efficaces comme par exemple l’autonomie de la batterie, encore peu fiable aujourd’hui. L’unique option disponible aujourd’hui étant de mettre plus de batterie sur les drones mais cela entraînerait une baisse de la charge transportable qui n’est déjà pas très élevée. Le cadre légal en vigueur actuellement est également un frein à l’utilisation des drones, puisque dans de nombreux pays le survol des drones autonomes est interdit et dans certaines villes, même piloté par un opérateur humain le survol de certaines zones ou villes (Paris par exemple) est interdit.

Tous ces inconvénients conduisent donc certaines entreprises comme UPS ou La Poste à réfléchir à la mise en place d’application réservées à la livraison de zones difficiles d’accès par drone. Amazon, lui, continue d’envisager la livraison par drone pour tous étant donné que la majorité de leurs colis ne dépassent pas les 2,2kg. Il vient d’ailleurs de présenter le dernier de ses modèles de drone baptisé Prime Air, capable de livrer des colis dans un rayon de 25km à une vitesse de 90km/h. JD, l’e-commerçant chinois projette lui, de déployer une flotte de 200 000 drones de livraison pour livrer tous ses clients Chinois.

La livraison par drones terrestres

Depuis le 10 mars, dans la banlieue de Londres, plus précisément à Greenwich vous pouvez assister aux premiers essais grandeur nature du projet de drones terrestres mis au point par Starship Technologies. Société spécialisée dans la logistique du dernier kilomètre et créée par les co-fondateurs de Skype.

L’avantage principal des drones terrestres sur les drones classiques est avant tout de pouvoir transporter des charges beaucoup plus lourdes (environ 20 kilos) dans un rayon géographique de 4km. Ce drone est composé de nombreux capteurs et d’un guidage GPS qui lui permettent de se repérer dans un espace donné le tout en évitant les moindres obstacles.

L’objectif de ces tests réalisés à Greenwich est de déterminer s’il est possible grâce à ce drone terrestre de réaliser les livraisons en moins de trente minutes. Le but final recherché étant de pouvoir ainsi adapter les horaires de livraison en fonction du client qui est livré et non en fonction des disponibilités du livreur. Le client pour pouvoir réceptionner son colis reçoit au préalable un code qui lui permet de déverrouiller le coffre du drone-livreur. Le prix de la livraison pour le consommateur est de 1€.

La société Starship Technologies déclare être en discussion avec de grosses sociétés mais aussi de petits commerces locaux afin de proposer son service de livraison au plus grand nombre. D’autres séries de test sont prévus en Ecosse, au Pays de Galle et en Irlande du Nord et aux Etats-Unis. Affaire à suivre donc…

La livraison par Véhicules autonomes

Aussi étonnant que cela puisse paraître ce mode de livraison devrait voir le jour dans quelque temps. Il est actuellement testé par DHL en partenariat avec Nvidia, Domino’s Pizza avec Ford et Pizza Hut avec Toyota. Les trois projets se ressemblent mais sont différents sur certains points.
En effet Nvidia et DHL souhaitent permettre au livreur d’amener ses colis aux clients sans avoir à reprendre le volant entre chaque livraison. Le véhicule se déplacera tout seul d’adresse en adresse, permettant un gain évident de temps et d’énergie. Le véhicule sera également en capacité de suivre le livreur et de se garer automatiquement.

Le projet de Ford et Domino’s quant à lui est un peu différent. Effectivement, ils prévoient de livrer les pizzas dans une voiture autonome mais sans livreur à l’intérieur. Le principe est simple, une fois la commande passée sur le site, le client reçoit un code par SMS qui lui permettra d’être informé de la livraison, mais également d’ouvrir la voiture pour pouvoir accéder à sa commande. Celle-ci sera entreposée dans un compartiment maintenant le chaud, un moyen d’éviter de livrer un produit froid en cas de circulation difficile.

En ce qui concerne Pizza Hut, le projet e-Pallette utilisera non pas une voiture mais un camion autonome. Il sera chargé de livrer les commandes, communiquer des informations sur sa localisation, fournir des estimations de temps de livraison et également cuire les pizzas en route.

Les applications pour optimiser la livraison

De nombreux outils sont aujourd’hui disponibles afin d’aider aux mieux les e-commerçants à optimiser leurs processus et coûts logistiques. Qu’il s’agisse du traitement des commandes, de la génération des étiquettes d’envoi ou encore de la politique de retours, l’ensemble des étapes peut rapidement peser sur le business et donc les ventes d’un site e-commerce. Aujourd’hui, 35% des clients ayant vécu une expérience de livraison négative changeront de site marchand, il est donc crucial de comprendre le parcours client et ses attentes afin de proposer des services en adéquation avec ces dernières. Certaines applications sont aujourd’hui disponibles sur le marché et optimisent l’ensemble des processus cités ci-dessus mais comprennent aussi un accompagnement dédié dans la relation avec les sociétés de transport.

C’est notamment le cas de SendCloud, un des modules les plus complets sur le marché aujourd’hui. Il s’intègre avec l’ensemble des CMS e-commerce et marketplaces (PrestaShop, Shopify, Woocommerce, Lightspeed, Amazon, Ebay, etc.) et dispose d’une API en propre. Le fonctionnement de SendCloud est simple, son interface en Plug&Play se connecte en moins de 2 clics et importe les commandes depuis le site e-commerce. Ensuite, vous bénéficiez d’une interface intuitive et fiable, mettant à disposition un grand nombre d’avantages pour venir optimiser chaque étape de préparation des commandes jusqu’à l’envoi, le suivi des colis et la gestion des litiges avec les transporteurs. Aussi, SendCloud est une solution gratuite. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à cliquer ici.

Aujourd’hui les modes de livraison sont divers et variés et les possibilités sont infinies. La plupart du temps ces outils sont mis en place pour répondre à un réel besoin comme par exemple le désengorgement des centres-villes, la pollution de masse et donc la nécessité de se tourner vers de nouveaux moyens plus respectueux de l’environnement. Mais quelques fois les nouveautés proviennent également de la volonté des entreprises de se démarquer de la concurrence, et de proposer à leurs clients des expériences de consommations toujours plus poussées et personnalisées.
Alors quelles seront les prochaines nouveautés dans le secteur de la e-logistique ?