Les habitants du nord du Mexique au sud de l’Argentine sont parmi les internautes les plus actifs au monde. L’usage croissant des smartphones, l’expansion de l’accès internet à haut débit et l’augmentation de la classe moyenne latino-américaine propulsent l’évolution rapide du commerce électronique dans la région.

Avec une population de plus de 650 millions d’habitants, l’Amérique latine et les Caraïbes offrent des opportunités prometteuses pour les e-commerces de toutes tailles et de tous secteurs d’activité.

E-commerce: Prime au premier entrant

Les leaders mondiaux du marché de l’e-commerce ont commencé à investir massivement en Amérique latine, certains encore utilisant des marchés test, et d’autres, avec des stratégies d’expansion régionale déjà complètes.

Ces e-commerçants, principalement les PMEs, se tournent vers l’Amérique Latine pour stimuler les ventes grâce à la croissance potentielle de la région et aux avantages pionniers, toujours disponibles.

Alors que la croissance des ventes en ligne ralentit dans les marchés matures, le secteur du e-commerce latino-américain s’accélère. Le taux de croissance annuel devrait passer à 17% en moyenne sur l’horizon 2014-2019, d’après Business Insider.

La demande pour des produits internationaux divers et de qualité ne feront qu’augmenter, alors que les Latino-Américains continuent d’adopter les tendances mondiales et cherchent des moyens d’accéder aux nouveautés plus rapidement.

En 2016, les ventes du e-commerce au détail (B2C), dans toute cette région, ont dépassé 57 milliards de dollars, d’après les données de Statista. Les trois pays latino-américains champions du e-commerce ont été le Brésil, le Mexique et l’Argentine. Ensemble, les ventes dans ces trois pays représentaient plus de la moitié de tous les revenus du commerce électronique dans la région.

Brésil: Le géant de l’Amérique latine

Regardons de plus près le Brésil, la plus grande économie de l’Amérique latine et le plus gros marché du e-commerce dans la région. Le pays ne compte pas moins de 207,5 millions d’habitants, couvrant presque la moitié du continent sud-américain.

Les Brésiliens ont dépensé 2,7 milliards de dollars sur des sites de commerce électronique transfrontaliers en 2016, comme l’indique le rapport annuel WebShoppers 2018, la principale source de données sur l’e-commerce au Brésil.

Le rapport indique également que plus de 55 millions de Brésiliens ont réalisé au moins un achat sur Internet au cours de l’année, soit une augmentation de 15% par rapport à 2016.

Cette tendance devrait se poursuivre vu que de plus en plus de commerçants passent à l’e-commerce transfrontalier en offrant une large gamme de produits et de services, en plus d’accepter des moyens de paiement locaux adaptés aux habitudes locales.

Soutenu par le volume élevé des ventes en ligne au Brésil, au Mexique et en Argentine, l’ensemble de la région d’Amérique latine dépassera probablement les 84,75 milliards de dollars de ventes sur Internet d’ici 2019, selon Statista.

Comment exploiter le plein potentiel de l’Amérique latine ?

Les marchands qui souhaitent développer leurs activités à l’Amérique latine doivent d’abord comprendre les habitudes d’achat des consommateurs latino-américains, de sorte qu’une stratégie d’expansion locale est préconisée.

Cette stratégie doit inclure le fait de gagner la confiance du consommateur en proposant des moyens de paiement locaux et appréciés dans la région, car les stratégies de paiement supportant les ventes en ligne en Amérique du Nord et en Europe ne fonctionnent pas en Amérique latine.

Cela implique d’accepter des moyens de paiement alternatifs tels que les options de paiement en espèces, par cartes bancaires nationales et en plusieurs fois.

Actuellement, près de la moitié de la population adulte de l’Amérique latine n’est pas bancarisée, selon des données de la Banque mondiale. Par conséquent, ces personnes ne possèdent pas de carte bancaire, ce qui les empêche d’acheter dans les magasins virtuels où il n’y pas des moyens de paiement alternatifs. Ainsi, les e-marchands cross-border doivent prendre en compte le risque de perdre ces clients potentiels.

Et les obstacles au paiement en ligne dans la région ne s’arrêtent pas là. Les cartes de crédit restent le moyen de paiement privilégié, or, une grande partie des cartes latino-américaines n’est pas habilitée à effectuer des transactions internationales. Pour cette raison, les latino-américains voient souvent leurs paiements par carte refusés lorsqu’ils essayent d’effectuer un achat dans un e-commerce étranger.

Cela représente une grande perte pour les marchands cross-border. Beaucoup de consommateurs présents dans la région ont l’argent pour compléter leurs achats, mais pas les moyens de payer les e-commerçants s’ils n’acceptent que les cartes de crédit qui transigent au niveau international.

Cependant, la demande pour des produits et services internationaux, tels que les accessoires mode, le streaming musical, l’électronique, les hébergements uniques et les expériences de voyage, les abonnements aux jeux en ligne et les produits de santé et cosmétiques, continue de croître.

De ce fait, la stratégie d’entrée sur le marché latino-américain doit englober les préférences culturelles afin d’assurer l’accès à l’ensemble de la population.

La condition pour une entrée réussie en Amérique latine repose, donc, sur l’offre de méthodes de paiement locales qui peuvent accepter des paiements:

  • en espèces,
  • par cartes bancaires (débit et crédit);
  • par virements bancaires;
  • en plusieurs fois.

L’adoption de ces préférences de paiement particulières est une stratégie d’entrée essentielle sur le ce marché, puisque les e-commerçants qui entrent dans la région n’acceptant que les paiements internationaux par carte de crédit internationale restreignent leur capacité à atteindre le plein potentiel de la région.

Moyens de paiement locaux : Paiement en espèces ou en plusieurs fois

Quel que soit le taux de bancarisation, 100% de la population peut payer en utilisant des méthodes de paiement en espèces / en coupon.

Les consommateurs latino-américains font confiance à cette méthode de paiement locale, car le paiement par coupon fait partie de la culture locale. La population l’utilise pour payer les factures de services publics et les taxes gouvernementales depuis longtemps.

L’acceptation de cette méthode de paiement est également avantageuse pour les marchands, car celle-ci est gratuite.

Aussi étrange que cela puisse paraître, notamment à ceux qui utilisent des cartes de crédit ou portefeuilles électroniques depuis longtemps, les Latino-Américains ont une préférence pour payer avec des paiements en espèces pour les achats en ligne.

Le processus comprend la génération d’un coupon avec un code-barres ou un numéro de référence, délivré lors du checkout et qui peut être payé par le client à une banque brésilienne ou un lieu de paiement autorisé, comme des supermarchés ou stations-services. De plus, des consommateurs peuvent aussi compléter le processus de paiement sur e-banking (desktop et mobile). Ces deux options permettent aux consommateurs de garder le contrôle de leurs données personnelles et financières, connaître le montant total à payer et recevoir la confirmation immédiate que le paiement a bien été effectué.

Parmi les méthodes de paiement en espèces les plus populaires en Amérique latine, on trouve :

  • Boleto Bancário au Brésil;
  • Coupon OXXO à Mexico;
  • Cupón de pago pagable sur Pago Fácil, Rapipago et Cobro Express en Argentine;
  • Vía Baloto en Colombie;
  • Sencillito et Multicaja au Chili ;
  • Pago Efectivo et Safety Pay au Pérou.

L'e-commerce en Amérique Latine tendances et opportunités

Notamment, une étude menée par EBANX en Juillet 2017 montre que les consommateurs au Brésil considèrent que payer avec Boleto Bancário est mieux que de payer grâce à un mode de paiement restreint à la population non bancarisée. Même ceux qui ont l’accès aux services financiers et de carte bleue optent souvent pour la solution des paiements en espèces.

L'e-commerce en Amérique Latine tendances et opportunités (2)

Il faut aussi remarquer l’importance d’offrir aux latino-américains la possibilité de payer leurs achats en ligne, en plusieurs fois. Cela peut être un facteur déterminant, puisque la plupart des consommateurs de la région recherchent cette option de paiement lors de l’achat.

L’AMIPCI (Association Mexicaine d’Internet) a publié une étude exhaustive sur l’e-commerce local et a trouvé que 64% des marchands offraient l’option de paiement en plusieurs fois en 2015.

En ayant la capacité de diviser un paiement sur plusieurs périodes, les consommateurs achètent des produits plus chers, augmentant ainsi le profit des commerçants.

En 2017, 50.2% des ventes au détail en ligne, au Brésil, ont été effectuées avec des paiements en plusieurs fois. Ainsi, 18.7% des achats ont été payées en 2-3 fois et 31.5% en 4-12 fois.

Sans la possibilité de payer de cette manière, les consommateurs achèteraient moins en e-commerce et abandonnerait les paniers d’achats plus souvent.

Ne ratez pas l’occasion de développer votre e-commerce en Amérique latine grâce à une stratégie locale

Il n’a jamais été plus facile pour des e-commerces d’accéder au marché latino-américain, ainsi que de et le conquérir. En comprenant comment les consommateurs locaux font leurs achats et en offrant des produits et services qu’ils désirent, atteindre le succès en Amérique latine devient simple.

Avec l’aide de partenaires locaux, y compris leur connaissance sur les préférences locales en matière d’achats et de paiements, l’Amérique latine doit être le prochain grand marché de votre e-commerce.

 

Article traduit par Amanda PofahlOriginalement écrit en anglais par Nicole HSchmitz.