ECN XperienceRejoignez-nous le 19 mars 2024 pour l'événement en ligne dédié au e-commerce et au retail 🚀

Je m'inscris gratuitement →

Comment fonctionne le délai de rétractation ?

E-Commerce Nation

19.05.2023


Délai de rétractation

ARTICLE | LEGISLATION | MENTIONS LÉGALES

La législation encadrant le commerce et les consommateurs est un ensemble de règles visant à protéger les acheteurs contre les pratiques abusives des professionnels. 

Dans ce cadre, le délai de rétractation est un élément important qui permet aux consommateurs de changer d’avis et de renoncer à leur achat dans un délai donné, sans avoir à fournir de justificatif ni à subir de pénalités. Cette disposition légale est présente dans de nombreux pays et concerne notamment les achats à distance ou les contrats conclus hors établissement.

Dans cet article, nous allons vous présenter le délai de rétraction et vous fournir tous les tenants et aboutissants.

Délai de rétractation : définition

Le délai de rétractation est une période pendant laquelle un consommateur peut changer d’avis et renoncer à un achat ou à un contrat conclu avec un professionnel, sans avoir à fournir de justification ni à subir de pénalités financières. Ce délai est prévu par la loi et vise à protéger les intérêts des consommateurs, en leur permettant de s’assurer que l’achat ou le contrat répond bien à leurs attentes.

En France, le droit de rétractation est notamment encadré par l’article L221-18 du Code de la consommation, qui stipule : “Le consommateur dispose d’un délai de quatorze jours pour exercer son droit de rétractation d’un contrat conclu à distance, à la suite d’un démarchage téléphonique ou hors établissement, sans avoir à motiver sa décision ni à supporter d’autres coûts que ceux prévus aux articles L. 221-23 à L. 221-25”. 

Ce texte définit ainsi les conditions et les modalités d’exercice du droit de rétractation pour les contrats conclus à distance ou hors établissement en France.

Les situations où le délai de rétractation s’applique

Le délai de rétractation s’applique principalement dans deux situations : les contrats conclus à distance et les contrats conclus hors établissement.

Les contrats à distance

Les contrats à distance concernent notamment les achats réalisés sur internet, par téléphone ou par correspondance. 

Dans ce cas, le consommateur dispose d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la réception de la commande ou de la signature du contrat. Il peut ainsi renoncer à son achat sans avoir à justifier sa décision ni à supporter de frais autres que les frais de retour des produits éventuellement déjà reçus.

Les contrats hors établissement

Les contrats conclus hors établissement concernent les ventes réalisées par les professionnels à domicile ou sur le lieu de travail du consommateur, par exemple. Dans ce cas, le consommateur dispose également d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat.

Les exceptions

Cependant, il existe des exceptions au droit de rétractation, notamment pour les produits personnalisés, les biens consommables rapidement, les prestations de services ayant été pleinement exécutées avant la fin du délai de rétractation ou encore les produits scellés qui ont été descellés par le consommateur après la livraison.

Il est important de noter que ces exceptions peuvent varier d’un pays à l’autre et que certaines situations peuvent être régies par des règles spécifiques. Il est donc recommandé de se référer aux textes légaux en vigueur dans chaque pays pour connaître précisément les conditions et les modalités d’application du délai de rétractation.

Les modalités du droit de rétractation

Comment notifier la rétractation ?

La rétractation doit être notifiée au vendeur ou au prestataire de services de manière claire et sans ambiguïté. 

Le consommateur peut notifier sa rétractation par tout moyen (lettre recommandée avec accusé de réception, formulaire de rétractation en ligne, email, etc.), à condition que le courrier soit envoyé avant la fin du délai de rétractation. 

Le vendeur ou le prestataire de services doit informer le consommateur des modalités de rétractation dans le contrat ou sur son site internet.

Quels sont les délais de rétractation en fonction des contrats ?

Le délai de rétractation varie en fonction du type de contrat conclu entre le consommateur et le professionnel. 

En France, le délai de rétractation est de 14 jours pour les contrats conclus à distance, à la suite d’un démarchage téléphonique ou hors établissement. Ce délai peut être porté à 1 an pour les contrats de crédit immobilier ou de vente d’un bien immobilier. 

Dans certains cas, comme pour les contrats de prestation de service dont l’exécution commence avant la fin du délai de rétractation, le consommateur peut perdre son droit de rétractation.

Quelles sont les conséquences de cette action ?

Si le consommateur exerce son droit de rétractation dans les délais prévus par la loi, le vendeur ou le prestataire de services doit rembourser le montant payé par le consommateur, y compris les frais de livraison. 

Le consommateur doit également restituer le bien ou mettre fin au contrat de prestation de service. Les frais de retour du bien peuvent être à la charge du consommateur ou du vendeur, en fonction des dispositions contractuelles. 

Si le bien a été endommagé ou utilisé, le vendeur peut retenir une somme correspondant à la valeur de la dépréciation.

Cas particuliers

Le délai de rétractation s’applique différemment en fonction des cas particuliers d’achat, notamment les achats en ligne, les achats en magasin et les achats de services.

Les achats en ligne

Les achats en ligne sont particulièrement concernés par le délai de rétractation. En effet, les consommateurs qui achètent en ligne bénéficient d’un délai de rétractation de 14 jours, conformément à l’article L221-18 du Code de la consommation en France. 

Ce délai commence à courir à compter de la réception du produit acheté par le consommateur. Les professionnels doivent également informer les consommateurs des modalités d’exercice de leur droit de rétractation, notamment par l’envoi d’un formulaire de rétractation.

Les achats en magasin

Dans le cas des achats en magasin, la loi ne prévoit pas de délai de rétractation légal. Néanmoins, certains magasins peuvent proposer des politiques commerciales qui permettent aux consommateurs de renoncer à leur achat dans un délai donné, en échange d’un avoir ou d’un remboursement.

Les achats de services

Le délai de rétractation pour les achats de services varie en fonction de la nature du service et de la manière dont il est fourni. En général, les services qui sont fournis immédiatement et dont l’exécution a commencé avec l’accord préalable du consommateur ne peuvent pas faire l’objet d’un droit de rétractation. 

En revanche, pour les services dont l’exécution ne commence pas immédiatement ou pour lesquels un délai de réflexion est prévu, le consommateur dispose d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la conclusion du contrat. Les modalités d’exercice de ce droit doivent être clairement indiquées dans le contrat de service.

Les recours en cas de non-respect

Le non-respect du délai de rétractation par les professionnels est considéré comme une pratique commerciale trompeuse et peut entraîner des sanctions pénales et civiles. Les sanctions peuvent inclure des amendes, des peines d’emprisonnement et des dommages et intérêts pour les consommateurs lésés.

Les consommateurs peuvent exercer leur droit de rétractation dans les délais prévus par la loi et demander le remboursement du prix d’achat. En cas de non-respect du délai de rétractation par le professionnel, le consommateur peut également saisir les autorités de contrôle compétentes pour faire valoir ses droits.

Les professionnels ont l’obligation de respecter les délais de rétractation prévus par la loi et de permettre aux consommateurs d’exercer leur droit de rétractation dans des conditions claires et précises. Ils doivent notamment informer les consommateurs des modalités d’exercice de leur droit de rétractation et leur fournir un formulaire de rétractation en cas d’achat en ligne ou hors établissement. En cas de non-respect de ces obligations, les professionnels s’exposent à des sanctions.

Tout savoir sur le délai de rétractation

En conclusion, le délai de rétractation est un droit fondamental accordé aux consommateurs qui leur permet de changer d’avis après un achat et de retourner les produits ou services achetés dans un certain délai. 

Ce droit est encadré par une législation stricte qui impose des obligations aux professionnels et prévoit des sanctions en cas de non-respect. Que ce soit pour les achats en ligne, en magasin ou de services, le délai de rétractation est un moyen pour les consommateurs de faire des achats en toute confiance, en sachant qu’ils disposent d’un recours en cas de besoin.

Crédit image : Cole Bubenik

Thibault Herpin
SEO Manager chez E-Commerce Nation, je m'occupe de la stratégie de développement du référencement naturel du média ainsi que de son expansion internationale.
communauté slack - blanc
Rejoignez
la communauté

Échanger à tout moment
avec la communauté de +1200 explorateurs, 
16 experts et 25 ambassadeurs.

picto newsletter-blanc
Recevez
la newsletter

Recevez chaque semaine,
les astuces du e-commerce.