La Suisse est un marché peu exploité voire souvent oublié dans le domaine du e-commerce. Niché au cœur de l’Europe, ce pays dispose cependant d’un énorme potentiel pour les e-commerçants de tous secteurs. Une population connectée, un pouvoir d’achat supérieur à la moyenne européenne et une forte appétence pour l’innovation. Autant de critères qui nous poussent aujourd’hui à étudier plus en détail les opportunités que représente le marché de l’e-commerce en suisse au travers d’une infographie réalisée par HiPay.

Un marché à fort potentiel

La Suisse représente l’un des marchés les plus prometteurs en Europe pour les e-commerçants. Le pays compte environ 8 400 000 habitants, soit le 10e d’Europe en termes de population. Il se positionne cependant à la 2e place en terme de PIB par habitant avec un montant par tête de 67 656 € juste derrière le Luxembourg. La population suisse dispose donc d’un fort pouvoir d’achat. La croissance économique du pays qui devrait se porter à 2,2% en 2018 laisse à penser que ces chiffres évolueront dans le bon sens, confirmant le potentiel du marché suisse.

E-commerce en suisse

95% des suisses disposent aujourd’hui d’un accès à internet et 90% d’entre eux réalisent des achats sur internet, dont 50% régulièrement. Ce taux de pénétration du commerce en ligne hisse la Suisse au rang des pays les plus connectés d’Europe, juste derrière la Grande-Bretagne (93%) et l’Allemagne (92%). Cette appétence pour le shopping en ligne a permis de voir émerger des pépites du e-commerce comme le fameux QoQa, spécialiste de la vente flash et de la communication décalée. Ainsi, les suisses dépensent en moyenne 2 241 € par an sur internet soit 200 € de plus que leurs voisins français.

E-commerce en suisse

A quoi ressemble alors l’e-commerce en Suisse ? Est-ce vraiment intéressant pour un e-commerçant non-originaire du pays de vendre en Suisse compte tenu des contraintes inhérentes à ce marché ? En effet, pour se développer sur le marché helvète il faut prendre en compte le fait que ce pays dispose de 3 langues (Français, Allemand et Italien) et de sa propre devise, le franc-suisse. Se lancer sur ce marché suppose donc des investissements pour optimiser son e-commerce dans ce sens.

L’e-commerce en Suisse

En 2016, le chiffre d’affaire du e-commerce en Suisse représentait 10,46 milliards d’euros, avec une croissance impressionnante de 21%. Un chiffre particulièrement saisissant si on le rapporte à la population du pays.

A LIRE  6 règles d'or du design pour votre e-commerce

E-commerce en suisse

Les dépenses effectuées dans l’e-commerce suisse sont principalement tournées vers les 3 secteurs d’activités que l’on retrouve en règle générale dans la plupart des pays européens. Le secteur de la mode occupe la première place suivi par les transports dans le cadre de voyages et enfin les divertissements et loisirs avec un fort développement dans l’achat de produits électroniques.

E-commerce en suisse

Les principaux site e-commerce en Suisse suivent cette logique et sont donc en premier lieu Digitec, expert des produits numériques, avec un volume annuel de transaction de 816 millions d’euros, suivi par le spécialiste de la mode Zalando avec 619 millions d’euros annuels. Enfin, arrive en 3e place le géant international du e-commerce, Amazon, avec un volume de 551 millions d’euros annuels.

E-commerce en suisse

L’une des spécificités du marché suisse est que 61% des commandes se font à l’étranger. L’e-commerce crossborder représente 1,22 milliard d’euros et place ainsi le pays à la 3e place en termes d’achats à l’étranger. Les Suisses privilégient les e-commerces étrangers principalement pour trouver des prix moins élevés que ceux présentés sur le marché local particulièrement coûteux. Leur monnaie forte leur permet ainsi de multiplier leur pouvoir d’achat sur les sites e-commerce de leurs voisins européens. L’e-commerce crossborder est aussi l’occasion pour eux d’accéder à une plus grande variété de produits et services parfois non-disponibles en Suisse ou encore une fois à des coûts particulièrement élevés.

E-commerce en suisse

Vous êtes convaincus qu’il peut être très intéressant de lancer votre e-commerce sur le marché suisse ? Nous vous donnons ci-dessous les premières astuces pour faire une arrivée triomphale en Helvétie !

Se développer sur le marché suisse

Pour cibler le marché suisse avec votre e-commerce vous devez prendre en compte 3 critères essentiels qui vous permettront d’éviter de faire des erreurs dès votre lancement.

E-commerce en suisse

Le 1er critère est celui de la logistique. Les acheteurs suisses sont particulièrement regardants sur le coût que représente la livraison dans leurs achats en ligne. Ainsi vous devez à tout prix essayer de ne pas dépasser la somme des 7€ de frais de port et rester même idéalement en-dessous de la barre des 5€. Comme dans tous les pays, une livraison gratuite est un avantage non négligeable qui vous permettra de réduire considérablement votre taux d’abandon de panier.

A LIRE  Les chiffres clés de l'abandon de panier au premier trimestre 2016

Le second critère est la barrière de la langue. Comme indiqué précédemment, la Suisse c’est 3 langues différentes que sont le français, l’allemand et l’italien. Si les suisses parlent généralement bien anglais, ils seront toujours plus réceptifs à un site qui s’adressera à eux dans leur langue. C’est un élément essentiel à prendre en compte notamment dans la gestion de vos newsletter, un media qui fonctionne extrêmement bien en Suisse. Les suisses sont abonnés en moyenne à 6,5 newsletters et 79% de ces abonnés ont déjà achetés suite à la réception d’un email d’un e-commerce. Pensez-donc toujours à leur proposer non seulement un site mais également des contenus disponibles dans les principales langues parlées dans le pays.

Le 3e et dernier critère est celui du paiement. Vous devez évidemment proposer une large variété de systèmes de paiement. 40% des acheteurs suisses privilégient la carte de crédit dans le cadre de transactions en ligne. Ces 40% dépensent par ailleurs en moyenne 41% de plus que les acheteurs utilisant d’autres moyens de paiement. Ensuite, si les internautes suisses consomment énormément sur des sites étrangers et donc avec des devises étrangères, ils favorisent toujours les sites qui leur permettront de payer avec leur devise nationale, à savoir le Franc Suisse. Nous vous conseillons donc de leur laisser le choix tant dans leur moyen de paiement que dans la devise de transaction. Vous éviterez ainsi certains écueils qui pourraient nuire durablement au fonctionnement de votre e-commerce.

E-commerce en Suisse

Le marché suisse représente donc un potentiel exceptionnel pour les e-commerçants. Cependant s’il peut sembler facile pour un e-commerçant français de s’adresser à ce marché il est nécessaire de prendre en compte certaines spécificités culturelles et d’adapter son e-commerce en fonction. Un site uniquement en français ne sera pas suffisant. Votre stratégie logistique doit être réfléchie en amont. Enfin, le choix du système de paiement devra être adapté aux besoins des consommateurs suisses.