Les French Days, lancés en avril 2018 par les six fondateurs e-commerçants français Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprive, reprennent du service cette année pour proposer de nouveaux rabais aux consommateurs.

Les French Days, qu’on peut traduire par “les jours français”, sont un concept plutôt récent qui a vu le jour l’année dernière, grâce à ses six fondateurs commerçants et e-commerçants, en quête de renouveau promotionnel sur le marché français.

Qu’est-ce que les French Days ?

Le but des French Days est de proposer, en quelques sortes, un black friday français avec des promotions attractives sur une période donnée. Son objectif est notamment de séduire des Français encore réticents à l’achat en ligne et de venir mettre en lumière les acteurs du e-commerce français par des promotions en ligne.

Les French Days 2019 seront donc la troisième édition, après une première session en avril 2018 qui a rencontré un franc succès avec une hausse de 22% de fréquentation sur les sites e-commerçants. La seconde a prit place fin septembre 2018 et a obtenu une augmentation de fréquentation de ses magasins de plus de 15%, période automnale qui a été privilégiée puisqu’elle arrive après la rentrée et avant le Black Friday, en novembre.

Comme l’année dernière, plus de 200 e-commerçants participeront à l’événement. En effet, l’activité avait ramené des volumes d’affaires connaissant des augmentations de 15 à 50 % selon les enseignes.

Les enseignes participantes et les offres

Les French days, le Black Friday à la française

Parmi les participants, des enseignes très connues comme Amazon, Asos, Rakuten, Atlas For Men, Aubert, Bebeboutik, Bleu Libellule, Bonobo, Brandalley, Cache Cache, Carrefour Voyage / Spectacles/ Grands Vins, Conforama, CroquetteLand, Delamaison, Foot Locker, Go Sport, Kiabi, Mister Auto, Marionnaud, Monoprix, Morgan, Nocibé, Orange, Sarenza, Saveur Bière, Toys’R’us, Vente du Diable, … et bien d’autres.

Les participants exerçant des activités très diversifiées, les offres sont donc de toutes sortes. Du mobilier, des barbecues, des jouets en passant par les éléments de décoration extérieure aux produits high-techs et au prêt-à-porter, il y en aura pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

Une date stratégique

Cette année, l’activité prendra donc place du 26 avril 7 heures au 2 mai 7 heures.  Elle sera animée par chaque e-shop, de façon indépendante, en fonction de ses activités.

Le choix de proposer des promotions à la fin du mois d’avril n’est en fait pas un hasard; en effet, cela correspond premièrement à un changement de saison (le printemps) où la météo commence à se faire plus douce et où un changement de garde robe et un renouveau s’impose.

Deuxièmement, cette date vient se faufiler intelligemment entre le Black Friday qui prend place durant la dernière semaine de novembre, les soldes d’hiver de janvier à février et les soldes d’été qui se déroulent entre juillet et août.

D’un point de vue marketing, l’opération est donc bien ficelée puisqu’elle vient offrir aux consommateurs une période de promotion inédite à une période “creuse” de l’année en terme de rabais. L’objectif des e-commerçants à terme est donc d’inciter au maximum les internautes à passer commande en ligne à un moment de l’année où ils ont davantage tendances à économiser.

Venez découvrir comment augmenter vos ventes à l’international lors de la peak season !

Pour conclure

Pour conclure, on peut donc dire que les French Days s’affichent comme une bonne manière pour les consommateurs de faire des économies sur une grande variété d’articles, et permettent également aux e-commerçants de relancer leur activité à une période de l’année un peu plate pour eux.

Les réductions sont très intéressantes et peuvent monter jusqu’à 80% de rabais. Les French Days sont donc un rendez-vous internautes / e-commerçants à ne pas rater pour rester à l’affût de la bonne affaire; restez connectés et à vos claviers, cela commence dès le vendredi 26 avril à 7h jusqu’au 2 mai à 7h.