Baby-boomers, GenZ, la génération influence-t-elle l’achat ?

E-Commerce Nation

20.05.2021


baby-boomer-générations

ARTICLE | EXPÉRIENCE UTILISATEUR | INFOGRAPHIE

Baby-boomers, Génération Z, génération de consommateurs : qu’est-ce que c’est ? 

Les gens vieillissent mais les anniversaires restent les mêmes. Jusque-là je ne vous apprends rien, pourtant, la confusion peut devenir importante quand on se place d’un point de vue marketeur.

Évidemment, l’âge va influencer les types d’achat des consommateurs ; les personnes en âge d’être parents vont acheter des couches, les adolescents vont consommer des jeux-vidéos et les personnes âgées vont acheter une résidence secondaire dans le Sud de la France (si on parle globalement évidemment).

Mais la question n’est pas là de savoir quelle tranche d’âge va consommer quel type de produit ou service mais plutôt de savoir comment une génération va consommer ce produit. C’est pour cela que les générations ont été définies par dates de naissances et non par âge ; car chaque génération vieillit en groupe. Et si à l’heure actuelle vous imaginez encore que les Millenials sont des collégiens ou lycéens, alors vous avez définitivement besoin de lire cet article. 

Le précepte “Dis-moi quand tu es né, je te dirai comment tu fonctionnes” permet ainsi de comprendre les caractéristiques comportementales de ces groupes démographiques et changera non seulement votre façon de les interpeller, mais aussi votre façon de les servir. Vous connaîtrez mieux leurs besoins respectifs et vous y répondrez mieux.

La génération, c’est quoi ?

Whilhem Dilthey définit au début du XXème siècle la « génération » de la manière suivante : « Un cercle assez étroit d’individus qui, malgré la diversité des autres facteurs entrant en ligne de compte, sont reliés en un tout homogène par le fait qu’ils dépendent des mêmes grands événements et changements survenus durant leur période de réceptivité ». 

Ce concept est rapidement ré-utilisé en sciences sociales dans les études de démographie afin de désigner des sous-populations dont les membres, à peu près du même âge ou ayant vécu des événements historiques majeurs, partagent en commun différentes pratiques ou représentations du fait de leur existence à cette même période.

On estime que la durée d’une génération humaine correspond globalement au cycle de vie de renouvellement d’une population adulte apte à se reproduire, à savoir environ 25 ans (mais cette durée pourrait être amenée à évoluer dans les 10 ou 20 prochaines années avec le recul de l’âge de la première grossesse passé de 24 ans à 28.5 ans en 30 ans).

Le marketing s’inspire en grande partie des études de sciences sociales pour surfer sur de nouvelles tendances en suivant l’évolution de la société et dans le but de répondre aux besoins des consommateurs ; de ce fait, la « génération » devient plus tard la « génération de consommateurs » et de nouvelles opportunités commerciales voient le jour.

Les caractéristiques démographiques de vos clients diffèrent de leur comportement tout en l’influençant.

Zoom sur les différentes générations de consommateurs et leurs habitudes de consommation pour optimiser votre e-commerce et le rendre plus attractif aux yeux de votre cible.

Quelles sont les générations de consommateurs en France ?

Chaque génération est le reflet de l’époque qui l’a vue grandir ; marquée par les innovations, inventions, le progrès technique mais aussi les crises économiques, politiques et sociales qui viennent tisser des valeurs et des caractéristiques qui seront portés par les membres de cette même génération.

Scientifiques et marketeurs segmentent la population ; celle-ci est actuellement composée de 5 générations : la génération silencieuse, soit les personnes nées entre 1925 et 1944, les baby-boomers, nés de 1946 à 1964, la génération X, née de 1965 à la fin des années 70, les Millenials, nés du début des années 80 et à la fin des années 90, et enfin la génération Z, née à l’ère d’Internet.

La génération silencieuse (1925 – 1944)

La génération silencieuse représente les personnes nées entre le milieu des années 20 et le début des années 40. Elle précède la génération des baby-boomers. Leur époque est marquée par des événements dramatiques tels que la Grande Dépression mais aussi la Seconde Guerre Mondiale. Les « silencieux » (ou “Silents”) sont donc âgés de 76 à 96 ans ; leurs besoins sont très spécifiques (tout ce qui va être liés aux biens et services de la santé notamment mais aussi au confort).

En France, elle représente environ 5 millions de personnes (métropole et Outre-Mer) soit un peu moins de 8% de la population française totale ; il s’agit donc d’un marché de niche (marché très étroit).

Quelles sont les caractéristiques de la génération silencieuse ?

La moitié des personnes de la génération silencieuse vivent seules ; cela s’explique par leur âge et les décès qui occurrent donc plus fréquemment. Elle est marquée par le travail dur qu’elle a réalisé tout au long de sa vie dans l’humilité. Au contraire des générations suivantes, ses membres ne sont pas revendicatifs et respectent beaucoup la hiérarchie et l’ordre établi. De ce fait, ce sont des clients très fidèles mais phobiques au changement et à la modernité.

Ils sont pour la plupart retraités et représentent nos aînés ou grands-parents vivant essentiellement en maison de retraite. 

Environ 30% des silencieux possèdent leur propre smartphone selon une étude du Pew Research Center, en revanche, pas moins de 63% d’entre eux estiment qu’Internet n’a pas été une bonne chose pour la société ; ils ont effectivement accueilli avec peu d’enthousiasme les nouvelles technologies contrairement à leurs filleuls des autres générations.

Quelles sont les habitudes de consommation de la génération silencieuse ?

Très peu connectée, cette génération est difficilement atteignable par internet et privilégie davantage le contact humain car elle n’a pas grandis avec ces technologies mais plutôt vieilli avec. La plupart d’entre eux ne sont pas présents sur les réseaux sociaux et ne sont pas connectés, contrairement aux baby-boomers. Leur modes de consommation est traditionnel, ceux-ci privilégient généralement les magasins de proximité du fait de leurs grands âges et se déplacent peu.

Lorsque vous proposez un produit ou service qui leur est destiné, il est plus simple de les contacter via le téléphone fixe ou bien même d’adresser votre marketing et communication à des personnes plus jeunes qui réaliseront ces achats pour eux (c’est le cas notamment pour les personnes malades ou en maison de retraite).

genereation silencieuse

Les baby-boomers (1943 – 1964)

Les baby-boomers (ou babyboumeurs) sont les personnes nées en Occident pendant la période du Baby-boom (l’explosion du nombre des natalités intervenues après la fin de la Seconde Guerre Mondiale) entre le début des années 40 et le début des années 60, soit les personnes nées entre la génération silencieuse et la génération X.

On aurait tendance à croire que les silencieux et les baby-boomers sont proches socialement, politiquement ou technologiquement et pourtant ils ont peu en commun.

Les baby-boomers ont aujourd’hui entre 61 et 78 ans et représentent 15 millions de français soit 22% de la population française métropolitaine et d’Outre-Mer. Ils ont été marqués par la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la Guerre Froide mais aussi mai 1968 (les manifestations étudiantes et les grèves générales et sauvages) ainsi que les Trente Glorieuses (période de forte croissance économique et d’augmentation du niveau de vie).

Quelles sont les caractéristiques des baby-boomers ?

Selon la théorie générationnelle de Strauss et Howe, cette génération serait composée en grande partie d’idéalistes et d’égocentriques. Les Baby-boomers sont parfois opportunistes, souvent autonomes et mettent un point d’honneur à maîtriser la technologie. Ils sont innovants et inventifs.

S’il y a encore quelques années le taux d’adoption des nouvelles technologies par les baby-boomers était faible, ce chiffre tend à augmenter rapidement depuis les 10 dernières années ; les baby-boomers sont maintenant beaucoup plus susceptibles de posséder un smartphone qu’ils ne l’étaient en 2011 (67% contre 25% à l’époque). De plus, environ la moitié (52%) des baby-boomers disent maintenant posséder une tablette électronique, et une majorité (57%) utilise maintenant les médias sociaux.

Cible principale de la silver économie (le marché des biens et services destinés aux personnes dans la soixantaine), ce sont les retraités les plus riches car ils ont profité d’un contexte de plein emploi à leur arrivée dans le monde du travail.

Quelles sont les habitudes de consommation des baby-boomers ?

Les baby-boomers dépensent 400 milliards d’euros de plus par année que leurs aînés et filleuls, ce sont de grands consommateurs mais ils ont des besoins et des motivations d’achats différente ; la plupart d’entre eux possèdent une maison, un chalet, une voiture, des meubles etc. Leurs besoins quotidiens diffèrent énormément des générations plus jeunes et leurs dépenses plus importantes sont expliquées par ces différences. D’autre part, ils ont évolué dans une période de non-privation (soit les Trente Glorieuses, le plein emploi et l’apparition des super et hypermarchés) ils sont donc moins économes que les nouvelles générations.

Les baby-boomers intègrent la digitalisation du point de vente, ils sont connectés et leur mode de consommation est à la fois traditionnel et digital. Ils achètent dans les supermarchés, les centres commerciaux, les commerces de proximité mais aussi le web.

generation baby boomers

La génération des baby-boomers sur les réseaux sociaux

generation baby boomer reseaux sociaux

La génération X (1965 – 1980)

Ce sont les Occidentaux nés au milieu des années 60 et jusqu’au début des années 80. On les appelle plus rarement les Baby Bust (en raison du faible taux de natalité en comparaison à la période du Baby-Boom). C’est la génération qui se situe au moment du déclin social mais aussi de la mondialisation de l’économie et du déclin de l’impérialisme colonial, donc entre les baby-boomers et les Millenials.

Les Baby Bust sont âgés de 41 à 56 ans, ils sont environ 17 millions en France et représentent près de 26% de la population française et d’outre-mer.

Quelles sont les caractéristiques de la génération X ?

Cette génération a connu la crise des chocs pétroliers et a été la génération la plus sévèrement touchée par les mutations économiques et sociales avec la hausse du chômage, la baisse de la valeur des diplômes et la hausse de la précarité. Dans le même temps, elle a connu la hausse du niveau de pollution et la dégradation de l’environnement (accidents nucléaires, marées noires etc.).

La génération X est celle qui a grandi avec les premières consoles de jeux vidéos et les films à succès Star Wars. 

Les Baby Bust sont « cross-générationnels », c’est la génération qui a inventé les réseaux sociaux (notamment avec le minitel, premier réseau de messagerie du monde). Pourtant, cette génération est souvent laissée pour compte par les groupes de travail qui privilégient la génération Z et les Millenials ; c’est une erreur. En effet, Nielsen a publié les résultats de son étude annuelle sur les réseaux sociaux et c’est avec surprise que nous y apprenons que la Génération X utilise davantage les réseaux sociaux que la génération Y. 

Contrairement à la génération silencieuse et les Baby-Boomers, la génération X va rester dans la population active encore une dizaine d’années avant de prendre leurs retraites et d’avoir des besoins différents de leurs besoins actuels.  

Quelles sont les habitudes de consommation de la génération X ?

La génération X a largement adopté le mobile mais elle continue de privilégier les emails et la recherche en ligne sur ordinateur et tablettes pour découvrir les produits (contrairement aux générations plus jeunes où le M-Commerce se développe peu à peu). L’un des principaux points faibles du ciblage de cette génération pour votre e-commerce est qu’elle a adopté en grande majorité la méthode « ROPO » (Research Online, Purchase Offline) ; ils passent ainsi beaucoup de temps sur le web à se renseigner sur les produits qui les intéressent avant de se rendre en magasin pour conclure l’achat.

On dit aussi que la génération X est plus terre à terre que ses filleuls lorsqu’elle fait son shopping ; moins influencée par les effets de mode, elle prête davantage d’importance au rapport qualité/ prix de ce qu’elle achète. 

Les Baby Bust sont nés avec l’information grand public grâce au développement des médias tels que la radio, la télévision ou encore les affichages. Leur comportement d’achat est donc fortement lié à ce développement. Ils privilégient les produits de qualité et les entreprises qui font preuve de transparence ; ils sont moins influencés que les plus jeunes générations par les critiques en ligne et les recommandations personnelles.

La génération X est la plus faible génération ayant la probabilité d’utiliser les nouvelles options d’achat ou de paiement telles que la reconnaissance vocale ou les caisses sans caissiers. En revanche, ils consomment beaucoup en livraison à domicile, click and collect ou en reserve in store.

Ce sont les premiers « consommateurs » modernes ; c’est avec leur apparition que les départements marketings ont vu le jour dans les entreprises, privilégiant ainsi les notions de satisfaction client, besoins des consommateurs, relation-client, habitudes d’achat et fidélisation (tout ceci étant lié d’office à l’augmentation de la concurrence également).

generation x

La génération X sur les réseaux sociaux

generation x reseaux sociauc

La génération Y (1980 – 1999)

Les Millenials (ou Milléniaux) sont les personnes nées en Occident entre les années 80 et la fin des années 90, ils succèdent à la génération X et précèdent la génération Z. Ils sont âgés entre 24 ans et 38 ans et représentent 17.8% de la population française et d’Outre-Mer soit 12 millions de français.

La génération Y est celle qui a construit le numérique. Au contraire des générations plus anciennes, ils sont avides de liberté, transgressifs, rebelles et déçus par les idéologies, ils banalisent la mobilité et sont impatients.

Les Millenials ont été marqués par l’entrée dans le nouveau Millénaire (d’où leur surnom) et ont été en contact dès l’enfance ou l’adolescence avec les smartphones et internet. Elle forme la première génération des « natifs du numérique ».

Quelles sont les caractéristiques de la génération Y ?

Les Millenials représentent actuellement ⅓ des actifs et pas moins de 63% d’entre eux se connectent chaque jour sur les réseaux sociaux. Ils sont de moins en moins à utiliser les canaux traditionnels comme la radio ou la télévision.

Ouverts d’esprits et motivés par le multiculturalisme, ils véhiculent des valeurs de partage et solidarité à travers le développement collaboratif comme les crowdfunding ou les espaces de co-working et open spaces.

Ils portent aussi beaucoup d’importance au respect de leur vie privée et d’autant plus sur les questions du numérique et de la protection des données.

Quelles sont les habitudes de consommation de la génération Y ?

On les appelle les « nouveaux consommateurs », ils ont des attentes beaucoup plus élevées, de nature exigeante, ce sont des « supers consommateurs » il faut faire preuve de créativité pour attirer leur attention.

Très à l’aise avec Internet, ils deviennent des influenceurs de masse en critiquant et recommandant des produits ou services via leurs blogs, les forums, les réseaux sociaux, les communautés de fans et les avis qu’ils publient. Ils sont très attentifs aux avis des autres et se renseignent avant chaque achat.

Ils sont fans des offres personnalisées et les marques doivent souvent se plier en 4 pour répondre à leurs demandes. D’où la hausse des produits personnalisés en vente depuis les 10 dernières années. 

Les Millenials dépensent plus en ligne et représenteront 30% des ventes retail en 2020. Ils découvrent les produits depuis leurs smartphones ou ordinateurs portables et de plus en plus grâce aux réseaux sociaux et marketplaces. En effet, près de 80% d’entre eux ont découvert une nouvelle marque, un nouveau produit ou un nouveau service via leur mobile (il est estimé qu’ils checkent leur téléphone environ 150 fois par jour, c’est une cible plus qu’intéressante pour votre e-commerce).

Les réseaux sociaux restent les moyens les plus simples d’entrer en contact avec eux, qui ont massivement investi ces plateformes. Adeptes du mobile, il va être nécessaires pour les retailers de développer des parcours d’achat adaptés aux mobiles (responsive design, temps de chargement des pages, formulaires optimisés) et doivent proposer des stratégies omnicanales.

Les Millenials sont sensibles aux questions éthiques et peuvent privilégier les produits issus de l’agriculture biologique, recyclables ou engagés en matière de responsabilité sociale. En revanche, ils sont sensibles aux prix en raison des diverses crises économiques auxquelles ils font face et vont toujours chercher les offres les moins chères.

Ils sont friands des programmes de fidélité, pourtant connus pour leur versatilité, ils peuvent être loyaux à condition que leur expérience avec les marques soit mise en avant (ils doivent être chouchoutés).

D’autre part, les Millenials sont plus adeptes de l’expérience et préfèrent payer pour vivre quelque chose d’unique plutôt que pour se procurer des objets. L’un n’empêche cependant pas l’autre, on sait qu’ils participent beaucoup à la société de consommation actuelle.

Enfin, Les Millenials se marient, achètent leur première maison, bâtissent leur carrière et pensent à fonder une famille plus tard, de nouveaux besoins sont en train d’émerger pour cette catégorie de population et un nouveau ciblage devra être opéré dans les années à venir pour les géants du E-Commerce. 

generation y

La génération Y sur les réseaux sociaux

generation y reseaux sociaux

La génération Z (2000 – 2015)

La génération Z, aussi appelée génération C pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité est considérée comme la nouvelle génération silencieuse. Nés au début des années 2000 et jusqu’aux années 2015, les GenZ ont entre 6 et 21 ans et représentent pas loin de 30% de la population française, soit 20 millions de français. Ils succèdent aux Millenials et sont parfois même confondus. Ce sont les nouveaux arrivants sur le marché du travail.

Les GenZ ont été marqués par la crise économique mondiale des Subprimes, la guerre contre le terrorisme, la crise climatique et plus récemment par la crise sanitaire du covid 19.

Quelles sont les caractéristiques de la génération Z ?

La génération Z représente les enfants et adolescents d’aujourd’hui. Aussi surnommés les « enfants du numérique », ils sont novateurs, comprennent les technologies et sont préoccupés par les enjeux sociaux et sociétaux.

Les GenZ (ou GenZers) sont nés au tournant du millénaire ou par la suite. Nés après la création de Google, ils sont constamment connectés au monde du web. Ils sont dépendants de leurs mobiles, la wifi et des réseaux sociaux (car ils n’ont pas connu la vie sans). En moyenne, ils passent 10 heures sur leurs écrans par jour et regardent deux fois moins la télévision que les baby-boomers.

Les GenZ sont engagés socialement, politiquement, membres au sein des ONG mais aussi utilisateurs actifs des réseaux sociaux, ils dénoncent ce qui est dénonçable (apparition de la “cancel culture” et hausse des boycotts). Les marques doivent être attentives aux moindres mouvements sociaux et veiller à ne pas gaffer sur des sujets politiques pour éviter les bad buzz.

Quelles sont les habitudes de consommation de la génération Z ?

En moyenne, ils fréquentent 2.4 canaux de recherche et vont moins sur les moteurs de recherche classiques. Ils cherchent les petits prix à 60%, la qualité à 47% et s’intéressent à la provenance à 21%.

On les appelle aussi les Zappeurs ou les Serials Shoppers ; ils sont multicanaux, consomment impulsivement en réalisant leurs achats sur des sites e-commerce ou via leurs smartphones. D’autre part, ils sont moteurs de l’économie collaborative grâce aux nouvelles applications comme AirBnB ou Vinted ; peu économes, ils veulent suivre les tendances et vivre sur le moment présent.

La génération Z est mobile, elle achète dans le monde entier, consomme dans le monde entier (médias, opérateurs téléphoniques, plateformes de streaming, jeux-vidéos), les GenZers voyagent beaucoup.

Ils sont très impatients, on dit qu’ils sont des décideurs rapides ; ainsi dès les premières secondes d’une publicité, ils peuvent décider si celle-ci leur plaît ou non. Ils sautent les publicités dans les formats numériques en moyenne trois secondes plus vite que les représentants de la génération X et apprécient les vidéos de moins de 10 secondes. D’ailleurs, peu fans de la publicité, ils utilisent des bloqueurs de publicité pour la plupart et sont davantage réceptifs au marketing d’influence (utilisation des influenceurs sur les réseaux sociaux). Dans la même idée, ils préfèrent utiliser des chatbots pour régler un problème plutôt que de passer par le SAV pour gagner du temps sur un site e-commerce.

Il faut favoriser avec eux les tons humoristiques, la musique tendance, et l’utilisation des célébrités qui vont venir accroître leurs réceptivités à une offre publicitaire.

generation z

La génération Z sur les réseaux sociaux

v2 INFOGRAPHIE Les RS selon les generations de consommateurs 05

Vers l’apparition de nouvelles générations de consommateurs et la disparition des plus anciennes ?

Nous l’avons vu, le changement des tendances de consommation d’une génération à une autre n’est pas nouveau ; les goûts, caractéristiques et habitudes de consommation de chaque génération sont façonnés par l’époque dans laquelle ils ont grandi et par les événements majeurs qu’ils ont vécus. Cela est en partie dû aussi aux évolutions que va connaître la société et la disponibilité des nouveaux produits et nouvelles opportunités de développement des commerces et e-commerces grâce au progrès technique. 

L’entrée de l’intelligence artificielle dans le secteur du e-commerce permet d’envisager de belles perspectives d’avenir pour s’adresser aux nouvelles générations de consommateurs. 

Certaines de ces générations peuvent être raccourcies, c’est généralement lié à de gros évènements comme la relance économique d’après guerre (39/45), la génération post 1968,  celle avec la généralisation du média TV, le début d’Internet, la généralisation du numérique avec les Smartphones, les tablettes, les ordinateurs, le fort développement de l’E-commerce avec la digitalisation des offres, et enfin celle post Covid 19 qui sera comprise dans la génération Alpha (consommateurs Connectés), et présentera une sous génération de consommateurs Alpha.

Si l’espérance de vie de certaines générations arrive à terme, l’apparition de nouvelles générations promet la pérennité de cette société de consommation.

“Ok boomer”

La génération silencieuse est amenée à disparaître dans les 20 prochaines années ; en effet les Silencieux sont désormais âgés entre 80 et 100 ans et arrivent à terme de leur espérance de vie. 

Plusieurs problématiques viennent alors se soulever :

  • Quelles seront les conséquences économiques et sociales de la disparition de cette génération ?
  • La disparition de cette génération va-t-elle enclencher la fermeture de certains marchés ?
  • Les marques vont-elles devoir opérer des repositionnement ?
  • De nouveaux ciblages et segmentations vont-ils devoir être réalisés par les entreprises ?

Cette génération est en rupture totale avec le reste des générations de consommateurs ; sur le plan politique elle est trop traditionnelle et refuse le changement et l’évolution et la modernité ce qui vient créer un fossé avec les générations plus récentes. D’autre part, son manque de connaissance des nouvelles technologies et son manque d’intérêt envers les causes éthiques (sociales, politiques, environnementales et économiques) provoque une colère et un mépris des plus jeunes consommateurs. 

D’ailleurs, l’expression “OK Boomer !” a vu le jour en 2019, elle signifie “D’accord baby-boomer” ou “Cause toujours Baby Boomer”, en référence à ces personnes nées entre 1945 et la fin des années 60 mais aussi les générations plus âgées encore. “Ok Boomer !” pourrait être résumé par : “Votre génération a connu le plein emploi, elle a consommé sans limites, n’a pas pris soin de la planète et vous voulez encore nous expliquer ce que nous devons faire ? Vous avez échoué. Laissez-nous gérer maintenant”.

Finalement, ce que nous pouvons voir à travers ce phénomène c’est que les modes de consommation sont amenés à être entièrement chamboulés dans les prochaines années laissant émerger des consommateurs plus éthiques, plus engagés et laissant disparaître les consommateurs terre-à-terre et désintéressés de leur empreinte sur le Monde. 

On imagine bien d’ici une trentaine d’années la disparition totale des produits non bios ou non socialement engagés, au profit de marques plus éthiques et d’un greenwashing de masse. 

La génération alpha (2010 – 2025)

Le terme « Génération Alpha » (apparu en 2008) est une invention du chercheur en sciences sociales australien Mark McCrindle, qui l’a utilisé pour désigner les personnes nées à partir des années 2010. Successeur de la génération Z, c’est « la génération qui sera la plus instruite, la plus connectée et, globalement, la plus riche de tous les temps », a déclaré  Mark McCrindle au New York Times.

Ils sont également appelés Génération Glass, Upagers, Les Alphas, Global Gen et Multi-modals.

La génération alpha représente les enfants des Millenials, ils ont entre 11 et… 0 ans (la génération alpha continue de s’agrandir et prend en compte les bébés qui ne sont pas encore nés).

Globalement, les Alphas représentent moins de 15% de la population française soit moins de 10 millions de français mais ils sont les consommateurs de demain.  Plus de 10 millions d’Alpha naissent chaque mois, ils atteindront donc les deux milliards en 2025 dans le monde. 

Quelles sont les caractéristiques de la génération Alpha ?

Les Alphas sont la première génération de personnes à passer leurs vies intégralement immergées dans la technologie et internet.  

Vu l’époque dans laquelle ils évoluent, on imagine une génération Alpha beaucoup plus ouverte d’esprit : ils vont vivre au sein de foyers qui déménagent souvent (parfois à l’international), avec des parents qui changeront beaucoup de carrière, ils connaîtront les milieux urbains et ruraux et n’auront pas forcément deux parents biologiques. Ainsi, les Alphas seront définis par leur diversité ethnique, sociale, sexuelle et de par leur tolérance.

De plus, certains chercheurs pensent que la génération Alpha privilégiera la réussite personnelle à la réussite professionnelle (phénomène que l’on retrouve déjà chez certains adultes de la génération Z).

Quelles sont les habitudes d’achat de la génération Alpha ?

Il n’est pas encore possible de définir leurs habitudes d’achat car ils sont trop jeunes pour être des consommateurs, c’est pourquoi il faudra s’adresser à leurs parents pour leur vendre un produit qui leur est destiné (on remarque cependant que les enfants deviennent maintenant des décideurs ; ils ont beaucoup plus d’influence envers leurs parents que les autres générations). 

Bien qu’on ne sache pas encore leurs comportements d’achats, les études effectuées dessus et la comparaison avec les générations précédentes (notamment la génération Z) permettent de donner un aperçu sur ce que sera le monde de la consommation quand ils seront en âge d’acheter.

Puisqu’elle constitue la génération la plus matériellement riche et la mieux informée sur le plan technologique, elle sera forcément façonnée par l’expérience de l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle. Ils achèteront principalement en ligne et auront moins de contacts humains que les générations précédentes.

Malgré leur jeune âge, les alphas sont déjà en train de tout chambouler. Comprendre les opportunités croissantes et les défis qu’ils représentent implique de sortir « le grand jeu ». Les patrons de marques et les communicants doivent comprendre que les alphas sont presque programmés pour le choix et l’innovation ; ils ne se contentent plus de la simplicité, ils veulent tester tout, tout de suite. 

La génération Alpha sur les réseaux sociaux

generation alpha reseaux sociaux

Vers une nouvelle génération de consommateurs ? La génération N, nouveaux consommateurs post-confinement

La crise sanitaire que nous sommes en train de vivre depuis début 2019 semble marquer le tournant de nouveaux modes de consommation et les échos d’une nouvelle génération de consommateurs commencent à se faire entendre auprès des chercheurs. 

Il semblerait que le confinement et les moyens de distanciation sociale aient été des catalyseurs de tendances. Contraints par l’Etat et la situation actuelle, le télétravail est devenu une norme en France (pourtant un pays qui avait du mal à adopter ce mode de travail contrairement à ses voisins américains) et a provoqué une baisse de la consommation inédite de certains produits. D’autre part, la fermeture des magasins physiques a évidemment reporté les achats sur le digital. Le tout laissant émerger une nouvelle génération de consommateurs : la génération N.

Ainsi, les plus phobiques de la technologie sont devenus adeptes du E-commerce, du M-commerce et leurs modes de consommation pourraient être amenés à évoluer de manière toujours plus digitale dans les années à venir. 

Même avec la réouverture des magasins physiques, le shopping en ligne continue de battre son plein. Aux États-Unis par exemple, les revenus liés au digital sont en hausse de 71% par rapport à l’année précédente. 

Puisqu’il est encore difficile d’envisager un retour intégral à la vie d’avant, et parce que ces nouvelles habitudes de consommation sont déjà ancrées dans la vie des consommateurs d’aujourd’hui, il est facile d’imaginer que les consommateurs de demain seront presque exclusivement des acteurs digitaux. Et la possibilité que de nouvelles pandémies aient lieu à l’avenir va pousser les marques à se digitaliser toujours plus avec au cœur des préoccupations des consommateurs : la sécurité et le divertissement (avec notamment le développement du V-Commerce)

Pour les jeunes de la génération Alpha, le magasin digital remplacera tous les commerces, ils feront du Shopping vocable avec leurs smartphone, visualiseront leurs achats avec la réalité virtuelle, la stratégie marketing & le content marketing des marques en sera bouleversé, elles devront répondre à leurs besoins, les équipes marketing  seront en liaison permanente avec leurs équipes commerciale pour identifier les moindres besoins clients, ce sera l’ère de l’Inbound Marketing intégrant automatiquement une Stratégie cross canal & CRM & Selling

Crédit image : Erikas for Siege Media