Septembre, octobre, novembre et décembre sont des mois propices à l’achat de cadeaux de Noël.  Cette année, les Français semblent s’y atteler plus tôt que prévu.

Le marché des jeux et jouets se voit influencé par les nouvelles tendances de consommation : e-commerce, m-commerce, etc..

En 2015, 48% des français réalisaient leurs achats avant décembre. C’est pourquoi cette étude s’est penchée assez prématurément sur l’évolution de l’offre de l’emblématique secteur des jeux et jouets sur la période du 27 octobre au 17 novembre 2016.

« Les achats de jouets restent toujours très concentrés sur la fin de l’année.
Une situation qui impose aux distributeurs de renforcer leurs outils
et leurs équipes chaque année au moment de Noël. »

L’étude se concentre sur 9 sites e-commerce, 9 marques et 26 produits. Pricing Assistant et E-commerce Nation vous livrent les tendances de ce marché immanquable en fin d’année.

Un marché des jeux et jouets dynamisé par le e-commerce

Bonne nouvelle, le marché des jeux et jouets se porte bien. Les ventes de jeux et jouets ont progressé de 6,5% au premier trimestre 2016 par rapport à la même période l’année dernière. Le budget moyen consacré à l’achat de cadeaux devra encore augmenter au cours des prochains mois avec la hausse attendue du pouvoir d’achat.

Si le marché des jeux et jouets se porte bien, c’est aussi en partie grâce au e-commerce. En 2016, 12% du CA total du secteur était réalisé sur internet. L’augmentation des ventes en ligne a dynamisé le secteur et a attiré de nouveaux acteurs web.

Les nouvelles formes de concurrence sont multiples, mais les cybermarchands généralistes, comme Amazon ou Cdiscount, semblent représenter une menace conséquente pour les acteurs traditionnels de ce secteur. Force est de constater qu’ils disposent de nombreuses cordes à leur arc.

En plus de proposer des prix très attractifs, une facilité d’achat à mettre en comparaison avec la cohue présente dans les magasins à la période Noël, ils disposent surtout d’un avantage considérable : une offre très large avec une grande disponibilité des produits. Tout indique que les cybermarchands généralistes vont continuer dans les prochains mois à gagner du terrain.

« Pour 2016, les prévisions annoncent 72% d’internautes  qui achèteront en ligne des cadeaux de Noël : 67% sur desktop, 13% sur smartphone et 21% sur tablette ».

Pour le secteur des jeux et jouets, la période pré-noël est cruciale.  En effet, au cours de l’année, les semaines qui précèdent les fêtes de fin d’année représentent un pic des ventes, avec une part des achats réalisées sur internet qui ne cesse d’augmenter.

A LIRE  10 outils pour lancer son site e-commerce sans argent

Sites spécialisés ou marketplaces : des prix tirés vers le bas

Peu importe le canal emprunté ou encore la plateforme sélectionnée une constatation ressort sur le marché des jeux et jouets, les prix évoluent à la baisse. Cette évolution des prix est liée à une saturation du marché tant par l’offre que par la concurrence.

graphe1-01

Les données révèlent de faibles évolutions. En effet, les prix moyens des produits n’ont fluctué que de 1,7% sur la période. La surprise concerne les prix des produits qui diminuent sur le mois étudié. Une diminution qui ne manquera pas de plaire aux consommateurs de jeux et jouets en cette période des fêtes de fin d’années.

Comme cité dans l’un des paragraphes précédents, le marché des jeux et jouets est un marché où la concurrence y est rude. De nombreux acteurs n’hésitent plus à casser les prix afin d’être la référence sur un ou plusieurs produits.

graphe2-01

Lorsqu’on comptabilise tous les prix relevés sur la période, on peut y observer des prix moyens pouvant aller de 44,5 € pour Cdiscount à 52,5 € pour Kingjouet. On remarque également des prix moyens plus élevés sur les plateformes spécialisées que sur les places de marché. Les places de marché prennent le virage de la stratégie de pénétration afin de devenir un acteur indiscutable du marché des jeux et jouets.

Lorsqu’on regarde de plus près les principaux acteurs, Amazon se démarque en proposant l’offre la plus exhaustive sur les marques sélectionnées. Ainsi, sur les 9 marques, le mastodonte de l’e-commerce présente pas moins de 35 000 références. À noter que la marque Lego a plus de 18 000 références en catégorie jeux et jouets sur la plateforme.

unnamed

Ces données tiennent compte des nombreux lots proposés sur la place de marché Amazon. Par ailleurs, l’offre des places de marché se distingue de celle des sites spécialisés de par son exhaustivité.

Afin de comparer de toujours plus près les différents acteurs un focus sur 5 produits phares a été réalisé. Le focus laisse paraitre des variations de prix conséquentes en fonction des différents sites. Si l’on prend le jeu Vtech, les prix varient de 89,98 € pour Maxitoys à 139,99 € pour JouéClub, soit un écart de plus de 50 €.

A LIRE  Guide marketing d'influence : comment identifier les influenceurs sur les médias sociaux?

graphe4-01

Lorsqu’on observe de telles variations, il est important de considérer l’importance des outils de comparaison de prix. Ces derniers peuvent vous permettre de réaliser de réelles économies lors de périodes où votre porte-monnaie est mis à rude épreuve.

De nombreux aspects sont à étudier quant aux choix d’un produit, le marché des jeux et jouets n’y échappe pas. Que ce soit en matière de référence ou de prix, prenez toujours le temps de comparer l’offre de plusieurs sites afin de bénéficier des meilleurs produits aux meilleurs prix.

Ce qu’il faut retenir de cette étude :

Les sites et marques choisis sont un échantillon représentatif du secteur jeux et jouets mais sont non exhaustifs.

Le secteur des jeux et jouets est un marché profitant de la présence d’acteurs utilisant des canaux de distributions différents pour en retirer une synergie.

Les acteurs traditionnels tout comme les marketplaces ou encore les plateformes online spécialisées boostent les chiffres de ce marché grâce à la diversité de leurs offres.

Le e-commerce ainsi que le m-commerce sont une opportunité sans précédent pour relancer des marchés comme celui des jeux et jouets qui se voyait ralenti depuis quelques années. À voir comment le v-commerce (le commerce lié à la réalité virtuelle) influencera ce secteur d’ici quelques temps.

jeux_noel_pricingassistant

Cette infographie a été réalisée avec des données relevées sur le web sur une période allant du 27 octobre au 17 novembre 2016 sur 9 sites e-commerce. Les prix analysés sont TTC et ne comprennent pas les frais de port.

Le baromètre des prix du web de Pricing Assistant analyse par secteur les tendances des prix dans l’e-commerce.

L’infographie est disponible dans son intégralité sur le blog de Pricing Assistant.

Retrouvez nos articles sur les marketplaces ainsi que sur les fêtes de fin d’année :