À l’heure de la digitalisation et d’une technologie en constante évolution, le e-commerce s’affiche comme un mode d’achat tout particulièrement apprécié et qui fait mouche auprès des consommateurs mondiaux. Un succès notamment dû à la facilité et la rapidité des commandes effectuées en ligne. 

Pour ce faire, différents canaux sont utilisés par les e-acheteurs. Selon les pays, on peut observer que chacun détient ses préférences en la matière. Si vous souhaitez conquérir l’Europe, par exemple, il faudra veiller à adapter vos moyens de paiement au marché européen.

En ce qui concerne le continent asiatique, on remarque une nette préférence pour le mobile par rapport aux autres plateformes tandis qu’en Europe, le multi-plateforme est privilégié.

Alors, comment expliquer ce phénomène ? Pourquoi certains marchés sont-ils plus enclin à utiliser le mobile que l’ordinateur ou le multiplateforme ? Quelles sont les raisons et les facteurs ? 

Le m-commerce, en quelques chiffres 

Ces dernières années, la manière d’utiliser un mobile a changé radicalement et a pris un tournant monumental : désormais, le Smartphone nous permet d’effectuer des achats en tout genre directement via son téléphone portable, consulter internet, envoyer des mails… Une utilisation qui est maintenant loin des tous premiers mobiles, qui nous permettaient seulement d’appeler et d’envoyer des SMS.

Grâce à cette démocratisation et cette nouvelle manière de consommer toujours plus facilitée et désormais nomade, le e-commerce a vu naître un nouveau canal pour se développer : le m-commerce, e-commerce regroupant l’ensemble des transactions commerciales réalisées sur terminaux mobiles (incluant Smartphones et tablettes). Venez voir pourquoi le m-commerce connaît une progression fulgurante !

Très vite, de nouvelles habitudes de consommation se sont dessinées selon les zones du globe, dépendant de différents facteurs, et relatant des statistiques sur le m-commerce qui vont briser vos idées reçues.

Zoom sur les différentes plateformes désormais à disposition des consommateurs et sur leur manière de les utiliser au quotidien pour effectuer des achats ou consulter des sites e-commerce.

L’utilisation du mobile, une tendance marquante en Asie et en Amérique

Le continent asiatique 

Comme nous le savons, le continent asiatique est l’un des pionniers dans l’utilisation massive du Smartphone.

En effet, les chiffres sont particulièrement impressionnants : d’après l’étude Statista Digital Economy Compass 2019 “ComScore”, on remarque qu’en Chine, 61% des consommateurs utilisent leur mobile pour accéder aux sites de voyages.

Des chiffres encore plus conséquents dans d’autres pays d’Asie, notamment en Inde avec 76% et jusqu’à 81% en Indonésie qui privilégient le téléphone portable pour effectuer des opérations en ligne.

Quels sont les facteurs d’un continent asiatique aussi friand du mobile ? 

L’Asie est un continent qui a eu un développement m-commerce particulièrement fort, notamment favorisé par des investissements importants de la Chine dans des infrastructures de télécommunication et la 4G. 

C’est donc un endroit du globe particulièrement à la pointe des dernières technologies en matière digital, où 70 % des e-acheteurs sont jeunes puisqu’ils ont entre 16 et 34 ans (source: East West Bank). 

Avec une telle audience, le marché asiatique a su s’adapter à la demande et à cette norme du m-commerce en concentrant le maximum d’efforts sur la technologie et en particulier celle relative au Smartphone.

Cela démontre donc que le consommateur asiatique est particulièrement exigeant sur les dernières technologies. C’est aussi un e-acheteur qui ira suivre naturellement les dernières tendances digitales, et qui se positionne à la pointe de ces dernières, d’où cette engouement intense autour du mobile.

Amérique du Nord et du Sud, des continents adeptes du mobile 

Côté Amérique, les chiffres sont également au rendez-vous en matière d’utilisation de mobile. Au Brésil, 57% des utilisateurs déclarent utiliser leur téléphone portable pour effectuer des recherches sur les sites de voyages. 

Aux Etats-Unis, l’engouement est plus mesuré mais tout de même intense, avec plus de 50% de recherches effectuées via mobile. Ces chiffres peuvent être traduit par un changement dans la manière de consommer des américains, qui délaissent de plus en plus leurs ordinateurs (seulement 12% l’utilisent pour effectuer une recherche sur des sites de voyages) pour privilégier les achats ou les recherches via mobile, pour sa simplicité et sa rapidité.

On peut donc déceler une utilisation du mobile particulièrement accrue sur ces dernières années en Amérique du Nord comme du Sud, des endroits sensibles au changement technologique et qui savent se mettre à la page et suivre les tendances liées au e-commerce.

En Europe, une consommation répartie de manière homogène entre les différentes plateformes 

Grâce à l’avènement des Smartphones et tablettes en tout genre, le e-commerce européen a évolué et s’est étoffé. De plus en plus de consommateurs se mettent à utiliser leur mobile pour commander en ligne.

En Europe néanmoins, les e-acheteurs ne se focalisent pas sur une seule plateforme et restent des consommateurs utilisant différents canaux : en France, on remarque une répartition presque égale entre ces derniers : pour accéder à un site de voyage, 34% des français utiliseront seulement le mobile pour aller sur un site de voyage, 37% seront multiplateforme c’est-à-dire qu’ils utiliseront aussi bien l’ordinateur que le mobile ou la tablette, et 30% utiliseront l’ordinateur. 

En Allemagne, on observe également une consommation plutôt homogène entre les différentes plateformes, avec 35% des allemands qui n’utiliseront que leur mobile, 33% qui n’hésiteront pas à aller sur plusieurs plateformes, et 31% qui resteront fidèle à l’ordinateur.

Quelles peuvent-être les raisons d’une consommation si bien répartie ? 

La consommation du marché européen s’affiche donc comme bien répartie entre les différentes plateformes, un phénomène qui pourrait se traduire par un continent et des pays globalement un peu plus en retard sur les technologies que l’Asie ou les Etats-Unis, qui sont, la plupart du temps, des générateurs de tendances et de nouvelles technologies toujours à la pointe.

L’ordinateur, une plateforme en baisse mais qui reste encore utilisée  

Globalement, on observe une baisse de l’utilisation de l’ordinateur pour la consultation des sites e-commerce, notamment en Indonésie ou seulement 13% des habitants l’utilisent pour accéder à des sites de voyages, et 12% aux Etats-Unis. Des chiffres sûrement dus à une plateforme plus lente à allumer ou charger qu’un Smartphone, qui est opérationnel et disponible directement. 

Malgré tout, dans certaines zones du globe, l’ordinateur détient toujours sa place, notamment en France, où 30% l’emploie encore pour effectuer des recherches  sur des sites e-commerces spécialisés dans le voyage et également en Allemagne, qui récolte 31% d’utilisateurs.

L’Asie, le continent addict au mobile

Pour conclure, on peut dire que selon les habitudes et la culture de chaque pays, la manière d’accéder à des sites e-commerce sera différente et certaines plateformes rencontreront plus de succès que d’autres. 

L’Asie s’affiche clairement comme le continent le plus addict au mobile tandis que la France ou l’Allemagne restent sur une consommation plus homogène des différentes plateformes, incluant le mobile, la tablette et l’ordinateur.

Tout est affaire de goût et d’attrait aux nouvelles technologies. Les e-commerçants souhaitant s’internationaliser se doivent donc de s’accoutumer à chaque marché en adaptant notamment leur site web selon la plateforme la plus utilisée dans le pays visé.