Si vous possédez un site e-commerce et envisagez sérieusement de traverser les frontières de votre pays, vous devriez commencer par le Royaume-Uni. En quelques années, cette contrée est devenue un véritable eldorado pour les e-commerçants. Certes, vous devrez alors faire face à une concurrence acharnée. Mais le jeu en vaut la chandelle. Découvrez pourquoi il faut exporter au Royaume-Uni.

Une place de leader privilégiée

La première raison qui justifie une exportation de vos produits e-commerce dans le Royaume-Uni tient à la place qu’il occupe dans ce secteur. Depuis quelques année, cet ensemble de pays occupe la première place de l’e-commerce en Europe, le pays dans lequel le chiffre d’affaires e-commerce est le plus important. Grosso modo donc, c’est le plus grand marché du continent. Avec un total de 94.91 millions d’habitants et 92% d’utilisateurs connectés à Internet, le Royaume-Uni réunit des atouts que d’autres pays ne possèdent pas.

E-commerce en Europe : pourquoi faut-il exporter au Royaume-Uni ?

De fait, cette place de leader hisse le Royaume-Uni au 3ème rang des pays d’e-commerce les plus probants. Rien que sur les 2 dernières années, le taux de croissance des ventes en ligne a atteint un chiffre cumulé de 31% (soit 16.2% en 2015 et 14.9% en 2016). Seuls les Etats-Unis et la Chine (avec une population de plus d’un milliard de personnes) font mieux que les Britanniques.

Le marché de l’e-commerce britannique cumulait à plus de 130 milliards d’euros en 2014-2015, alors que la France dépassait à peine les 65 milliards. Si donc vous trouvez un créneau porteur, et proposez des produits de qualité, votre site internet deviendra sans doute une référence dans les pays composant le Royaume-Uni.

Un marché porté vers les mastodontes de l’e-commerce

La deuxième force du Royaume-Uni tient à la qualité de sa marketplace. Les habitants du Royaume-Uni sont très mobiles et utilisent des accessoires technologiques actuels. 49% d’entre eux passent encore par un ordinateur pour effectuer une commande. Mais ils sont 33% à faire usage d’une tablette et 18% à utiliser un Smartphone. Cette mobilité témoigne du dynamisme de l’e-commerce dans cette partie de l’Europe. A titre de comparaison, la France enregistre encore 79% de ses commandes e-commerce via l’ordinateur.

Par ailleurs, la région est portée vers les sites e-commerce de référence, et c’est là qu’on enregistre le plus grand nombre de commandes. Dans le top 5 des sites de vente en ligne les plus visités au Royaume-Uni, on trouve le mastodonte eBay à la première place, et Amazon à la seconde. Certes, quelques enseignes britanniques à l’instar d’Argos ou de Tesco sont aussi très visitées. Mais le fait que ces 2 enseignes qui dominent le marché mondial soient privilégiées dans le Royaume-Uni est plutôt une bonne nouvelle pour vous.

A LIRE  #EcomEnquete : Sondages e-commerce du 15 au 19 Février 2016

E-commerce en Europe : pourquoi faut-il exporter au Royaume-Uni ?

En effet, c’est la preuve et le signe que vous pouvez vendre et exporter au Royaume-Uni si vous choisissez de poster vos produits sur ces enseignes-là. Cela ne vous dispense pas de posséder un site internet que vous devrez référencer correctement. Cependant, en proposant vos produits sur eBay et Amazon, vous avez davantage de chances de trouver ces internautes britanniques prêts à adopter un produit de qualité.

C’est d’autant plus envisageable que 58% des acheteurs e-commerce dans le Royaume-Uni achètent régulièrement des articles à l’étranger, c’est-à-dire sur un site internet qui n’est pas détenu par un ressortissant de l’union. Bien sûr, cette proportion est relativement faible quand on considère les choses à l’échelle européenne. Mais le marché existe bel et bien, et il y a des opportunités pour ceux qui vendent dans ce marché à partir d’un autre pays.

Les pays vers lesquels ces derniers achètent le plus sont respectivement les Etats-Unis, la Chine et l’Allemagne. Ce ne sont pas les seuls. Votre site internet et vos produits seront appréciés s’ils sont de qualité et rentrent dans la catégorie de produits les plus vendus sur les plateformes britanniques en 2015 et 2016.

Un marché très diversifié

L’autre force du Royaume-Uni en tant que leader de l’e-commerce en Europe est la variété des produits qui peuvent y être vendus. Dans le top 3 des produits plébiscités sur les sites e-commerce, on peut citer les vêtements, les livres électroniques et les produits électroniques. Bon nombre de pays européens vendent le même type de produits sur leurs sites e-commerce avec beaucoup de succès. La tendance au Royaume-Uni ne diffère donc pas de celle des pays européens.

E-commerce en Europe : pourquoi faut-il exporter au Royaume-Uni ?

Les Britanniques dépensent en moyenne 5400 euros par an pour leurs dépenses en ligne. En 2014, ces dépenses étaient reparties précisément dans les créneaux suivants : 67% dans la billetterie, notamment pour les concerts, les rencontres sportives et la visite de musées ou de monuments. 37% des dépenses cette année-là étaient dévolues aux voyages, généralement hors du Royaume-Uni. 27% des dépenses concernaient les produits financiers, et 23% servaient à acquérir des accessoires de mode.

A LIRE  Comment étendre son e-commerce à l'international ?

Si vous créez un site internet en prenant en compte ces différents points de dépense, il est possible de proposer des produits qui auront un franc succès dans le pays. Pour cela, vous devrez créer un site ergonomique, facile à utiliser, et affichant toutes les informations essentielles relatives au paiement sur une seule page.

Comment relever les défis de l’e-commerce au Royaume-Uni

Pour vendre à partir d’un site web au Royaume-Uni, il faut se rappeler ces quelques points importants :

  • Les résidents du Royaume-Uni plébiscitent la livraison le jour-même, mais peu de sites e-commerce proposent cette option. 91% d’entre eux souhaiteraient se faire livrer à domicile, et 47% seulement retirent leurs produits dans les magasins.
  • La carte de crédit, de débit et PayPal sont les principaux modes de paiement privilégiés. Quand ils le souhaitent, les Britanniques préfèrent ne pas passer par leur compte bancaire, et ils se refusent (contrairement aux Français) à utiliser régulièrement un chèque.
  • La qualité de la connexion au site est indispensable, particulièrement pendant les pics d’activité. En effet, 40% des sites e-commerce dans le Royaume-Uni sont parfois indisponibles alors que l’activité atteint son point culminant, ce qui pousse une partie des internautes à se diriger vers une autre plateforme. Si votre site web est bien connu et reste disponible pendant les périodes de fête par exemple, vous n’aurez pas beaucoup de mal à exporter au Royaume-Uni.
  • Investissez sur le m-mobile, en proposant vos articles sur les tablettes et Smartphones. De plus en plus d’usagers préfèrent de loin ce créneau à l’ordinateur.


 

Voilà autant de mesures qui permettent de vendre au Royaume-Uni. Faites-en bon usage, mettez vos meilleurs informaticiens sur le coup, et vous obtiendrez certainement de très bons résultats.

Infographie de HiPay :

E-commerce en Europe : pourquoi faut-il exporter au Royaume-Uni ?